AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Obtenez jusqu’à -50 % sur les meilleures ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 Le conseil des Cinq

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P.N.J
P.N.J
Récits 863
Le conseil des Cinq Empty
MessageSujet: Le conseil des Cinq   Le conseil des Cinq Icon_minitime1Lun 3 Fév - 12:13

[Arrow...suite de ~ICI~]

Le conseil des Cinq Unshra10

Bien que le Dieu du Temps avait ses raisons d'agir ainsi, Unshra nourrissait une certaine amertume au devant de tant de méfiance. Elle avait quand même bafoué le Code Divin, en l'occurrence, ça serait la dernière chose que ferait une traîtresse. Bien sûr, Aby ne l'avait pas dit ouvertement, mais la Tisseuse n'était pas stupide, et comprenait parfaitement son petit manège. Suspectant toutefois une éventuelle saute d'humeur de la part de Vi, Unshra prit une confortable avance en murmurant dans son esprit qu'il était préférable de le laisser agir à sa guise. Plus tôt il sera convaincu de sa complète dévotion, plus vite ils pourront avancer ! En revanche, elle ignorait qui Aby Dalzim souhaitait rencontrer aux portes des Limbes. Optant pour la loi du silence, l'arachnide attendit en prenant soin de libérer sa main de celle de Vi. On la voyait déjà suffisamment manipulatrice à cause de l'ombre de Lolth qui planait en permanence sur elle, il était donc inutile d'en rajouter en donnant l'image d'une Vi soumise à sa cause.

Constatant l'absence d'Abyssia, Aby Dalzim convoqua malgré tout le conseil des Cinq. C'était une première pour lui, mais cet entretien n'avait pas pour seul but d'innocenter Unshra d'une possible traîtrise, mais également d'en apprendre plus sur ce qu'il serait bon de faire afin de contrer une pareille débâcle. Sur ces mots, une première silhouette aux atours difformes apparut, laquelle fut suivi par quatre autres. Formant désormais un cercle avec en son centre, les trois protagonistes, Saarin prit la parole...

Le conseil des Cinq Saarin10

- Que nous vaut cet honneur, Dieu du Temps ? Émit le démon d'une voix sifflante.

Abyssia n'étant pas indispensable à cette réunion, Aby Dalzim ne voyait aucun mal à solliciter l'aide de ces créatures.

Le conseil des Cinq Aby10

- Merci de prêter écoute à mes mots, j'aurais trois revendications à vous soumettre et...

Le conseil des Cinq Khufu10

Faisant claquer par trois fois sa langue contre son palais, Khufu coupa sèchement la parole de la Divinité Temporelle. Comment pouvait-il se pointer ici, dans leur domaine, en faisant fi des us et coutumes ?! Les Enfers avaient beau être sur le déclin, le conseil des Cinq ne se sentait pas concerné. Et plus vite ils le comprendront, mieux cela se passera.

- Tu n'en n'auras droit qu'à deux ! À présent parle ! Chuchota froidement l'immondice.

- Shendril s'est éteinte, je parle donc en son nom.

- Shendril est morte ?! Répéta Saarin. Depuis l'attaque, tous les Dieux se sont retrouvé isolé dans leur domaine, il ne fut alors plus possible pour nous de ressentir leur essence. Et là tu nous annonces sa mort ?!

- Je regrette de confirmer cet état de fait, mais oui.

- COMMENT ?!!! Hurla soudainement le Démon.

Le conseil des Cinq Varp10

Une fois la funeste nouvelle confirmée, et le cri de Saarin le ciblant directement, Varp fit usage de sa prodigieuse vision, qui, au sein du Royaume Abyssal, ne possédait aucune limite tant qu'il avait l'aval de ses pairs pour agir. Projetant ainsi son regard dans le domaine de Shendril au moment de sa mort. Varp put faire son rapport en direct.

- Shendril livre un duel acharné contre le Destructeur en compagnie de la Déesse du Chaos. Formulait-il d'une voix éteinte. Ce dernier prend l'ascendant et les gobe toutes les deux, le sanctuaire avec.

- Le Destructeur ? qu'est-ce que le cabot d'Yloumna vient faire là dedans ? Peu importe en vérité. Reprit Saarin manifestement apaisé. Va donc dans son antre Dieu du Temps, et rend nous notre Shendril, après on donnera suite à tes attentes !

Pas le temps d'exprimer un retour que les cinq Démons disparurent.

- Ai-je bien entendu ? S'assura Aby Dalzim auprès de Vi et Unshra.

- J'en ai peur. Répondit l'arachnide perplexe.

Il n'y avait toutefois guère à se soucier d'un éventuel espionnage de la part de Rivaëna, à savoir que les Limbes et ses alentours bloquaient toutes les télépathies et autres perceptions que l'on pourrait apparenter à cette capacité.
Revenir en haut Aller en bas
Vi
Vi
Récits 37
Le conseil des Cinq Empty
MessageSujet: Re: Le conseil des Cinq   Le conseil des Cinq Icon_minitime1Lun 3 Fév - 22:29

Haussant les épaules à l'entente des félicitations du Dieu temporel quant à sa réussite sur ses boucles temporelles, Vi se priva bien de lui mentionner à quel point elle avait failli échouer aussi. Mettant cela plus sur la chance que de la perspicacité de sa part. S'étant sentie trop suffisante et paniquée, elle avait finit par agir à l'instinct. Le reste s'était fait tout seul, elle n'avait fait que suivre le cours des choses... Cela dit, toujours accrochée à la main d'Unshra, Vi obtint une réponse d'Aby Dalzim par leur lien. En premier lieu, elle se senti rassurée que ce dernier accepte et puisse le faire, la durée dépendant alors d'Oracle elle-même.

(Aby Dalzim)-**Prenez les précautions que vous devrez prendre mais il est primordial de la localiser vu que je souhaite la retrouver et sortir Yloumna et Loominëi de leurs situations actuelles avant le déclin total de nos mondes.**

Cependant, la suite ne lui plu pas du tout. Tournant subitement la tête en direction de ce dernier, le regard interrogateur, elle se demandait bien ce qu'il voulait bien faire là-bas. Enfin... Ce n'était pas tant le fait de lui annoncer ce qu'il comptait faire qui la frustrait. Mais son annonce de fin, d'y aller avec elle ou sans elle ! Et puis quoi alors ? Elle va jusqu'à en mourir pour une cause, quasiment perdue en plus de cela, tenter de sauver un maximum de Dieva et on est prêt à la mettre de côté par pur caprice soudainement ? Touchée dans son égo, après tant d'effort et de sacrifice, d'avoir frisé une nouvelle folie à échouer à la chaîne, la Déesse du Chaos parvint à se retenir. De ne pas réagir. Elle eut juste une mine renfrognée, une grimace en coin de lèvre. Un peu du même genre qu'une gamine vexée qu'on ne complimente pas son dessin comme il voulait l'entendre.

Le Dieu Temporel ne mentionna cependant pas Guislan, juste Shendril. Après tout, cette dernière était évidemment bien plus importante que lui. Mais cela n'empêchera pas à Vi d'avoir un soupir en s'en rendant compte. Espérant secrètement pouvoir tenter réparer son erreur, détestant échouer, lamentablement, qui plus est, le concernant... Ce dernier ne manqua pas de la reprendre quant à la fin de ses dires sur son intention de vouloir sauver tout le monde ici bas... Lui faisant hérisser des poils sur la nuque, serrant un peu les dents. N'aimant pas se faire reprendre, elle se crispa, sentant bien qu'elle était relativement fragile émotionnellement. Mais elle ne se priva cependant pas de lui répondre, d'un ton de voix tout à fait neutre...

- Mais je ne plaisante pas et je procéderai de la meilleure des manières pour en faire le maximum, avec ce qui doit l'être et ce qui l'est moins tout autant !

Satisfaite de voir que le Dieu du temps était rentrée dans son jeu, que ce soit de son plein gré ou non, la Déesse du Chaos n'en rajouta pas. Le laissant prendre la suite des événement. Profitant de se laisser un peu porter. Enfin, téléportée, plutôt ! Car l'homme saisit soudainement Unshra par l'épaule, faisant lever un sourcil à Vi qui ne savait pas comment prendre cela et, aussi vite que l'action effectuée, tout le monde se retrouvait dans les Limbes.

- Oh... Murmura t'elle, laissant l'arachnide lâcher sa main. Les Limbes, oui.

Il lui fallu un petit instant pour réaliser où elle se trouvait tout comme elle prit un moment pour se rendre compte que sa main ne tenait plus rien. La voix de l'intéressée résonnant subitement dans sa tête. Lui intimant de rester calme, de laisser le dieu mener la danse et faire ce qu'il devait faire. En agissant ainsi, Unshra avait probablement bien anticipé la réaction de la Déesse du Chaos, évitant ainsi une potentielle perte de temps par celle-ci. Décidant alors d'adopter le silence, Vi se relégua au second plan, en tant que spectatrice, même si cela lui déplaisait fortement. Ayant été aux commandes depuis le début des hostilités. Mais bon, fallait bien admettre que son amie avait raison et elle laissa alors l'homme prendre le relais. Le Dieu aux manettes, elle se demandait surtout qui pouvait bien fréquenter Shendril, ici. Probablement des gens importants, se dit-elle, ennuyée d'être le second rôle. Tant pis. De toutes manières, ses réponses ne tardèrent pas à arriver puisque cinq silhouettes apparurent autour d'eux. Tournant sur elle-même pour tous les distinguer, Vi ne pu s'empêcher d'à nouveau lever un sourcils. Qu'est-ce que c'était que ça ? Un cirque au grand complet ? Mais... ils sont laids ! Heureusement pour ses deux alliés, Vi avait adopté le silence et se gardait ses réflexions pour elle-même. Car avec l'attitude présente qu'elle avait en elle, soit la gamine frustrée de ne pas tout contrôler selon ses plans, elle aurait certainement tout fait rater.

À l'entente de la première voix, Vi redressa la tête pour observer le démon qui s'adressait à eux. D'un signe de la main, elle indiqua le Dieu du Temps discrètement, faisant ainsi comprendre qu'elle n'avait rien à dire contrairement à lui. Après tout, il savait bien ce qu'il s'était passé. Enfin... en partie. De plus, il n'attendit pas pour remercier leurs hôtes. Ce que Vi n'aurait clairement pas fait, soit. À peine sa phrase entamée, elle fut coupée par une autre créature qui parlait de façon à faire ressentir la même sensation des des ongles sur un tableau noir, grinçante. Ne se gênant pas pour être insolent envers Aby Dalzim en lui réduisant comme bon lui semblait ses revendications. Le regard de la Déesse se déportant sur le décors alentours, elle se demandait bien pourquoi elle n'avait pas ses pouvoirs, actuellement. Evidemment, ces choses ne parlaient pas à elle mais c'était tout comme, elle était la frustration et et la vexation que le Dieu Temporel n'avait pas. Se promettant bien que si ces derniers leurs faisaient perdre un temps précieux ou les faisaient tourner en rond, ils allaient se retrouver sur la même liste que Rivaëna et Pacem. Autant dire qu'ils regretterons de l'avoir froissée de la sorte.

Pendant qu'elle boudait dans son coin, tout en étant attentive à ce qu'ils se disaient tous, Aby leur annonça alors la mort de Shendril. Une nouvelle qui sembla les choquer, réaction logique après tout, vu le temps qu'ils passaient avec elle apparemment. Mais elle peinait à comprendre ce qu'elle leur trouvait. Mais n'étant pas la pour juger, Vi assista à sa propre histoire, mal contée, par un autre démon encore. Sauf qu'un détail important leur échappait toujours... Rivaëna. Le Destructeur était là à cause d'elle et non pas d'Yloumna. Il lui faudrait donc rectifier cela auprès de l'homme qui évidemment, ne pouvait qu'afficher de la surprise en découvrant la cause de sa mort.

Les démons disparus, il était toujours perplexe, le regard tourné auprès de Vi et Unshra. La Déesse du Chaos haussant les épaules en croissant les bras.

- Je ne rigolais pas quand je vous disais qu'une entité avait pété un câble et foutu le foutoir chez nous. Lui répondu t'elle d'une voix monotone. Cependant, comme vous l'avez bien entendu aussi, on va devoir y retourner et lui refaire face. Du coup, j'ose espérer que vous avez une idée derrière la tête parce que j'ai tout perdu face à lui et à part vouloir le renvoyer dans sa niche, je n'ai pas de meilleure idée que d'y aller frontalement vu que la discussion n'est pas de mise avec lui. Pas faute d'avoir essayé, cela dit.

Lorsqu'elle se remémora sa défaite, Shendril se sacrifiant pour la sauver, la perte de ses pouvoirs, Vi ne pu contenir sa colère intérieure... Celle-ci se manifestant à nouveau sous une forme de fumée noire s'échappant de son corps, l'enveloppant petit à petit. Le regard brillant de combativité, malgré sa faiblesse flagrante, des craquelures se mirent à réapparaître sur son visage. Autant Unshra que Aby Dalzim pouvait aisément comprendre alors que, quoi qu'il en coûte, elle était prête à en découdre à nouveau, même équipée de son handicap. Observant les alentours et ensuite ses deux alliés, elle déclara alors :

- Quoi qu'il en soit, je vois qu’apparemment nous n'avons pas le choix si vous voulez obtenir ce que vous attendez d'eux. Evidemment, je ne vous cache rien en vous disant que le Destructeur était là-bas à cause de l'Entité et non pas d'Yloumna et que Shendril s'est sacrifiée pour moi.

(Unshra) -**Je n'ai aucunes idées de ce qu'il cherche à faire... en as-tu une ? Ça ne me fait pas plaisir et j'ai que des mauvais pré-sentiment quant à ces cinq là, malgré leurs affinités avec Shendril...**
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
P.N.J
Récits 863
Le conseil des Cinq Empty
MessageSujet: Re: Le conseil des Cinq   Le conseil des Cinq Icon_minitime1Dim 16 Fév - 23:17

Le conseil des Cinq Unshra10

Avait-il agit par fanfaronnade en rendant visite à ce groupe de Démons ? Aby Dalzim se mit lui-même dans une posture délicate en se voyant attribuer d'une quête ô combien périlleuse. Unshra était désolée pour lui, mais en ce qui la concernait, le jeu de la suspicion avait assez duré. Le Dieu du Temps était libre de ne pas lui faire confiance, mais son enquête personnelle sur la loyauté de l'Istën ne devait pas les détourner de leur but principal, soit ; Oracle et la rescousse des autres Divinités prisonnières de leur domaine. Le ton était donné, chacun oeuvrerait en fonction de son instinct ! Aussi, s'approchant d'Aby, Unshra le prit entre dix yeux. Nulle colère n'émanait de sa personne, juste un brin de frustration.

- Je vous sais gré de votre concours, mais n'oubliez pas que l'instigatrice de tout ceci n'est autre que Vi. Elle est également votre sauveuse, et par conséquent, vous êtes son obligé. Honorez cette voix des Enfers en libérant Shendril si cela est en votre pouvoir, mais pour ce qui est du reste, je m'en remets à la Déesse du Chaos.

La Tisseuse ne souhaitait pas faire l'objet d'une paranoïa, et ce, même si la situation s'y prêtait. De plus, en se livrant de la sorte à Aby Dalzim, Unshra répondait dans le même temps à l'inquiétude de Vi. L'Istën avait bien conscience des enjeux, et selon elle, il ne fallait surtout pas se disperser, à commencer par les directives. Il était capital qu'elles émanent d'une même entité, car si chaque fois une Divinité différente se mettait à prendre les choses en main, tout cela allait mal finir. Pour le coup, Aby Dalzim fut un peu trop dirigiste en imposant sa décision aux deux Déesses. Unshra s'était clairement exprimée, sans doute cela allait suffire pour que Vi comprenne l'importance de son rôle, ainsi que de la place qu'elle occupait. Toutefois, elle ne laissera guère à l'un comme à l'autre le temps de lui répondre. Retournant dans le confort de son alcôve, Unshra se tenait prête pour la suite des événements.

Le conseil des Cinq Aby10

- En voilà une qui n'aime pas tellement se mouiller... Bougonna le Dieu du Temps laissé seul avec Vi. Mais je la comprends, je ne l'ai pas mis dans une position très confortable, et bien que mes agissements ont dû me faire baisser dans son estime, je ne les regrette en aucune façon. Après cette petite mise au point, Aby Dalzim revint dans le vif du sujet. Ne vous méprenez pas jeune Déesse, j'apprécie beaucoup Unshra, seulement ce n'était pas elle que j'imaginais voir en pareille situation. Enfin... laissons cette brave Tisseuse en paix, je crois que le Destructeur m'attends. Et au vu de ce que vous avez dit, vous souhaitez être de la partie. Dans ce cas, allons-y !

L'antre du Destructeur ne pouvait être abordée par les Divinités, à l'exception faite d'Yloumna, mais Aby Dalzim avait sa petite idée quant à la manière d'y parvenir. La manipulation du temps pouvait permettre bien des choses, et plus encore lorsque ce dernier n'avait pas de réelle consistance. Au sein des Abysses, il n'y avait pas découlement temporel en dehors de la chronologie propre à chaque déités. Il suffisait donc à Aby Dalzim de créer une spirale séculière en lien direct avec la disparition du domaine de Shendril. Se faisant, cette nouvelle temporalité se rattacherait à l'essence même du Destructeur, permettant ainsi à Vi comme à lui, de s'engouffrer dans la dimension du dévoreur. Surfant sur l'ère du passé, les deux Divinités sombrèrent dans l'oubli du huitième Enfer...

[OUT : Dans le Huitième Enfer ~ICI~...Arrow]
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
P.N.J
Récits 863
Le conseil des Cinq Empty
MessageSujet: Re: Le conseil des Cinq   Le conseil des Cinq Icon_minitime1Mar 2 Juin - 19:14

[Arrow...suite de ~ICI~]

Le conseil des Cinq Aby10

Eh bien voilà, nous y étions, et pas l'ombre d'un Démon... Quant à Shendril, elle demeurait particulièrement silencieuse, comme gommée de ce monde. Ne pouvant toutefois s'en soucier pour le moment, le Dieu du Temps s'avança dans cette nuit sans lune désertée de toute étoile qu'étaient les portes des Limbes. Le voile noir qui saturait l'atmosphère du lieu agissait à l'instar d'un brouillard qui faisait peu à peu disparaître Aby Dalzim à mesure qu'il s'éloignait du groupe. Las de ce petit jeu de cache-cache, la Divinité Temporelle annonça sa présence par la voix, avant de crier de lassitude, puis de hurler d'impatience ! Mais à quoi jouaient-ils bon sang ! Se pourrait-il que Rivaëna ait aseptisé le secteur ? Le Dieu du Temps refusait d'y croire, aussi poursuivit-il sa gueulante jusqu'à ce qu'une entité se manifeste enfin...

Le conseil des Cinq Fauche11

- Que venez-vous faire ici, Aby Dalzim ! Émit une voix désincarnée dans les profondeurs de l'obscur. N'avez-vous point une tâche à accomplir au lieu de vous pavaner ici ? Acheva l'écho alors qu'une silhouette translucide se dessinait devant lui.

- Abyssia ! S'écria le Dieu du Temps. Mais où étiez-vous donc ?

- Il y en a qui bosse contrairement à d'autre. Ironisa la présence sans pour autant donner l'envie de rire. Dois-je réitérer ma question ?!

- Vous pensez sincèrement que nous sommes là pour une promenade de santé ? S'outra la Divinité. Appelez vos Démons, ce sont eux que nous sommes venus consulter.

- Je crains que cela ne soit pas possible, pas sans Shendril.

- Vous n'allez pas me la faire à l'envers ! S'énerva Aby. Et ça c'est QUOI ?!!!

- Une image, rien qu'une image. Répondit posément Abyssia, presque moqueuse.

- Quoi ? comment ça qu'une image ?! Shendril ! répondez lui enfin !

- Elle ne le peut, car cela provoquerait un conflit entre votre esprit et celui de Vi.

- Mais de quoi parlez-vous à la fin ?!

- J'ai ressenti le retour de Vlad, ne l'auriez-vous point croisé à tout hasard ? Devant le silence évocateur d'Aby, Abyssia put faire l'amalgame entre tous les événements. Je vois... apprenez que l'un des pouvoirs de ce Dieu perfide consiste à insinuer des élucubrations dans vos esprits, vous poussant ainsi à voir ce que vous aimeriez voir, en l’occurrence, Shendril.

- Pardon ?! Nous ne l'aurions jamais délivré ?! S'offusqua la Divinité.

En prenant conscience de cela, Aby Dalzim assista incrédule à la disparition de Shendril. Alors elle était réellement fausse ?! Ou bien était-ce Abyssia qui se jouait de lui ? Non... ce genre de manipulation ne figurait point aux attributs de la grande Faucheuse. Toutefois, ce qui ne lui laissa guère le temps de se plaindre plus avant, une manifestation apparut soudainement entre Vi et lui, avec à son bras... Shendril ? Les mots restèrent bloqués dans sa gorge, et même s'ils seraient parvenus jusqu'aux oreilles de tous les partis, ils n'auraient eu, à l'instar de la situation, aucun sens.

Le conseil des Cinq Vi110

- Navrée, j'ai aussi surpris Unshra alors qu'elle était sur le point de partir. C'est d'ailleurs elle qui m'a gentiment indiqué votre position. S'annonça l'inconnue. Puis, se tournant vers Vi, elle fit une révérence avant de s'expliquer. Je ne pensais pas te revoir, mais lorsque tu m'as embrassé, un changement s'est opéré en moi. J'ai combattu Vlad, bien que je n'ai pas la puissance pour le détruire, et en toute honnêteté, je doute que ce soit la solution. Quoi qu'il en soit, sache que je ne suis plus limitée dans le temps, je suis ce que d'aucuns nommeraient ; une Istën. J'ai aussi récupéré Shendril que vous aviez oublié... ou abandonné... je l'ignore, aussi dans le doute, j'espère avoir bien agis.

Le clone devenu Istën au service de Vi relâcha Shendril qui se laissa tomber sur son séant, encore secouée par ce qu'elle venait de traverser. Mais cette fois il n'y avait plus à craindre d'une quelconque manigance, il s'agissait bel et bien de la véritable Déesse de la Guerre, ce qu'elle ne manqua point de faire savoir en maudissant le prénom de Vlad. Sauf qu'en faisait cela, tous les Vlad Mortels subiront les guerres au lieu de les faire...
Revenir en haut Aller en bas
Vi
Vi
Récits 37
Le conseil des Cinq Empty
MessageSujet: Re: Le conseil des Cinq   Le conseil des Cinq Icon_minitime1Mer 3 Juin - 14:48

Le message destiné à la mortelle fraîchement envoyé, Vi revint à l'instant présent en la présence des ses alliés du moment. Les observant chacun d'eux, elle ne pouvait strictement pas leur faire savoir ce qu'elle manigançait au risque que cela ne se sache par Rivaëna. Bien qu'elle devait peut être se douter que quelque chose se tramait déjà dans les enfers. Cependant, quoi qu'il en soit, elle devait être pour l'instant la seule détentrice de toutes ces informations afin de mieux les contrôler et savoir quoi en faire. Moins de monde en savait, moins le risque était haut. Du moins, c'est ce qu'elle pensait. Quant bien même l'envie la tiraillait de partager ce qu'elle savait afin de faire germer multiples autres idées pour améliorer leurs chances de réussites, ça n'en valait pas la chandelle dans l'immédiat. Qui sais, peut être que l'un d'eux était pas réellement un allié après tout ? Oui, Unshra lui avait suggéré de mettre ses rancœurs de côtés et de s'allier avec le plus de monde possible afin de surmonter cette tâche et leur éviter une disparition certaine. Cependant, cela n'écartait pas la possibilité d'un traître ou que sais-je encore. La Déesse Chaotique devait se montrer prudente et c'était bien la principale leçon qu'elle avait apprise et retenue des enfers.

Constatant que personne ne répondait à sa question, d'autant plus du silence étrange de Shendril depuis leur retour dans l'alcôve de l'arachnide, Vi n'en tint par rigueur. Préférant désormais laisser le Dieu du Temps mener la danse vu que la source de tout ceci était de lui. L'idée lui déplaisant au plus haut point, elle se disait qu'elle ne pouvait pas manquer cette rencontre après avoir remplis la quête confiées par ces stupides démons. Car quoi qu'elle puisse en penser d'eux, ces derniers pouvaient très bien avoir des choses intéressantes à leur confier quant aux prochaines expéditions qu'ils allaient mener. Mettant de côté le sauvetage de Moody, Dorock et des autres, la chaotique soupira, son regard balayant les lieux avant de se poser sur Unshra. Espérant que rien de fâcheux ne lui arriverait, le lui faisant comprendre d'un regard même si celle-ci semblait exprimer une certaine crainte. Quelque chose indiquait qu'elle était dans ses pensées, comme dans ses souvenirs. Éprouvait-elle soudainement du regret ou, plus logiquement, une peur certaine que Vi ne lui connaissait pas ? N'en disant rien, Vi baissa les yeux, incertaines par ce qu'elle venait de voir et se demandait si quelque chose de grave allait survenir avec les amis de Shendril finalement. Il ne fallait pas se retirer de l'esprit que l'arachnide avait tout de même enfreint le code divin afin de la faire renaître et pouvoir réussir enfin en sauvant Aby Dalzim.

Ne sachant nullement quand le revers allait tomber, elle ignorait ce qu'elle pouvait faire pour l'en empêcher. Peut être ne se passerait-il rien ? Peut être pouvait-elle l'empêcher d'arriver d'une quelconque façon ? Ou, tout simplement, elle pourrait trouver une solution pour que cela s'annule et n'arrive pas. Mais au prix de quoi ? Ce code divin empêtrait en ce moment toutes les divinités luttant pour la survie de leurs royaumes respectifs. Faudrait-il que, par quelques façons que ce soit, il soit rendu caduc l'espace d'un instant. L'instant suffisant pour sauver tout le monde et mettre l'affaire Rivaëna au clair. Mais cela était-il seulement envisageable ? Si oui, à quel prix ? Quel fardeau à supporter ensuite ? Pouvait-on l’enfreindre de telle manière que cela contredise le texte enfreint lui-même pour que cela ne soit pas pris pour une transgression à ce même code ? Serrant les poings à l'idée d'avoir les mains liées à cause de cela, Vi rangea tout cela dans un coin de sa mémoire et finirait bien par en trouver une réponse. Car pour le moment, il leur fallait désormais quitter les lieux pour se rendre dans les Limbes avec Aby Dalzim, Unshra et une Shendril toujours complètement amorphe. Se demandant si elle ne s'était pas faite fragmentée à la sortie du Destructeur... Seuls ses amis démons pourraient faire quelque chose et mieux fallait attendre d'être là-bas, à l'abri du regard indiscret de l'entité.

- Bon, allons-y ! Dit-elle soudainement à l'attention du Dieu du temps.

Pensant alors que tout le monde suivrait la marche, Vi ne pensa pas à adresser un mot à Unshra. Se téléportant tout aussitôt à la suite des deux autres, en direction des Limbes.

L'arrivée n'en fit pas moins glaciale, mais ne dérangea en rien la Déesse Chaotique qui, levant les yeux au "ciel", constata une atmosphère bien étrange ici. Son regard fouillant les alentours frénétiquement, elle laissa le Dieu du Temps les annoncer. Les joyeux lurons servant d'amis à la Déesses de la Guerre ne devait pas être bien loin, vu qu'ils savaient qu'ils allaient revenir avec elle, d'ici peu. Chose qu'il n'avait pas traîné à faire malgré l'étrange comportement de la jeune femme en question. C'était d'ailleurs sur cette dernière que Vi, par de multiples coup d’œil, veillait à son état de santé. Semblant être soudainement moins bavarde et énergique, bien qu'elle n'était pas en forme à ce moment là, lors de ses invectives avec le Dieu du Temps après le retour de Vlad. Cependant, elle remarqua aussi l'absence de son amie. Se demandant où elle pouvait bien être, elle comprit bien vite qu'elle était partie ailleurs. Contrariée, pensant qu'ils se rendaient tous au même lieu, la Chaotique songea à ce qu'elle pouvait bien avoir derrière la tête. Espérant que celle-ci n'allait pas commettre une erreur qui lui coûterait chère. Préférant par la même occasion lui faire confiance... cesser de douter de tout et tous le monde.

Tirant la grimace, les cris de plus en plus détonnant de l'homme l'accompagnant lui brisant les oreilles, la chaotique lui fit signe d'un geste de la main tout en l'interpellant :

- On perd notre temps ici ! Nous devrions continuer à sauver nos frères et sœurs que de tourner en rond ici ! Tentait-elle de dire en hurlant plus fort que lui, pour qu'il cesse en premier lieu ce vacarme mais, aussi, pour manifester son mécontentement envers ses démons.

De plus, à peine avait-elle déclaré cela qu'une voix désincarnée résonna de nulle part et partout à la fois. L'aura des lieux changea subitement et Vi comprit que ce n’était pas aux démons qu'ils avaient à faire, mais... Abyssia ? Seul son nom lui était connu ainsi que son rôle. Hors de ses intérêts, Vi se fichait bien de savoir qui était qui, qui faisait quoi avec qui et ainsi de suite... tant qu'elle n'avait pas d'intérêt commun avec les concernés, elle ne prendrait pas la peine se s'acoquiner avec. Mais quoi qu'il en soit, c'était elle qui se présenta à eux et le Dieu du Temps ne tarda pas à réclamer les démons sans omettre de lui demander ce qu'elle pouvait bien faire ou être en ces moments compliqués. Quant à Vi, elle se tut et laissa faire. Préférant ne pas prendre la parole, surveillant Shendril, son regard sautant d'une scène à l'autre. Attentive aux environs, suspectant quelque chose de plus que la simple aura de la Faucheuse. Les remarques qu'Abyssia dégainait à l'attention de l'homme avait le don de faire bouillir intérieurement Vi, perdant déjà un temps fou avec eux en pensant aux autres Dievas luttant seuls, dans leurs domaines... Manquant de ne pas parvenir à se taire, une phrase de la sinistre présence la figea sur place.

- Shendril ? Qu'une image ? Déclara t'elle en se murmurant à elle-même, ne quittant alors plus sa sœur des yeux. Ne me dites pas qu'elle est...

Comprenant enfin ce qu'il se passait avec elle depuis leur retour auprès d'Unshra, Vi fut soudainement envahie de haine et, si il n'y avait eu aucun objectif qui la forçait à rester lucide, elle serait directement partie à la rencontre de Vlad afin de le tuer de toutes les façons possibles et imaginable jusqu'à qu'il en vienne à vouloir mettre fin à son existence lui-même ! Quitte que cela dure une éternité !

- Bordel... C'est pas vrai ! Lâcha t'elle avec rage, observant impuissante l'image de Shendril disparaître devant elle et Aby Dalzim, tout aussi stupéfait. Vlad... Soupira t'elle pour reprendre ses esprits et poser son regard sur Abyssia. Bien sûr que nous l'avons croisés, quand nous avons extrait Shendril du Destructeur avec Aby Dalzim, il est revenu en même temps et il nous a piégé comme des bleus mais j'espère que son compte lui a été réglé, j'ai envoyé quelqu'un s'en charger...

L'expression impassible, Vi dévisageait Abyssia, ne s'attendant pas spécialement qu'à celle-ci lui réponde quelque chose. Et bien qu'elle aurait eu mot à dire, elle n'en aurait point le temps puisqu'une nouvelle présence apparu soudainement devant Vi. Présence qu'elle reconnu aussitôt, bien que complètement différente à ses souvenirs. Aussi, contre toutes attentes, celle-ci tenait Shendril à bout de bras et la déposa à terre, complètement secouée par son retour. La nouvelle se présenta à Vi, lui faisant alors comprendre son état actuel... sa doublure avait finalement tenu le coup contre Vlad et, en plus de cela, était devenue à part entière et illimitée. Hormis l'aura qui était la sienne qu'elle reconnaissait, Vi avait reconnu son propre regard, seul œil brillant et visible de l'Istën se tenant devant elle. Alors ainsi, elle avait un serviteur désormais ? Fronçant légèrement les sourcils, la jeune femme se demandait comme ils avaient pu être dupé par Vlad car ils étaient tous dans le Septième Enfers. Dans tous les cas, ils ne l'avaient nullement abandonnée ni oubliée... juste trompés par une illusion. C'était étrange d'avoir eu une telle illusion alors qu'ils tenaient la Déesse de la Guerre avec eux, la vraie. Alors pourquoi ? Avait-elle subit quelque chose de la part de Vlad pour nous piéger, là aussi ?

- Je t'en remercie... Déclara Vi, ne sachant pas trouver les mots adéquats. Je me sens rassurée que tu sois là, à vrai dire et que tu n'ai point disparu.

Souriant sincèrement à l'Istën, Vi s'approcha de Shendril, assise à terre. Posant un genou au sol pour s'assurer de son état, elle observa son visage et reconnu que c'était bien elle à l'entente des invectives qu'elle lança à l'égard de Vlad. N'en faisant rien, souriant légèrement de satisfaction, elle ne se priva pas de lui adresser la parole.

- Shendril ? Comment te sens-tu ? Je suis désolée que tu... enfin... que nous ayons été piégé à ce point par Vlad et que tu ai été séparée de nous. Tu n'as rien ? Vlad ne t'as rien fait ?

Se tenant quelques secondes face à elle, Vi se redressa ensuite pour prendre du recule et la laisser respirer et déclarer, à l'encontre d'Abyssia :

- Faites venir vos démons, que l'on cesse de tourner autour du pot. Nous aussi on travaille beaucoup en ce moment et on en a encore une quantité astronomique à faire. Ne traînons pas, j'ai horreur de rester sur place avec une situation pareille ! Ordonnant ses désirs mais ne la menaçant pas, Vi s'attendait à ce que la Faucheuse exécute ses demandes bien qu'elle savait que celle-ci pouvait être retord mais il fallait comprendre la Chaotique. Son royaume s'effondrait et Yloumna était portée disparue !

(Vi à Vi Istën)**Quant à... toi, je ne sais pas comment te remercier de l'avoir récupérée et ramenée ici. Ça me retire une belle écharde du pied. Cela dit... je serai intéressée de savoir ce que tu as fais entre le moment où je t'ai laissée et maintenant. As-tu appris quelque chose sur Vlad ? Ses intentions ? Il a forcément l'intention de nous mettre des bâtons dans les roues, n'est-ce pas ?** Demanda Vi d'une voix claire et ironiquement douce. **Ou bien même as-tu découverts autre chose encore... Sur toi-même par exemple ? Je suis toute ouïe et ravie de te compter auprès de moi.**

Toute son attention tournée sur l'Istën, la jeune déesse ne savait pas que penser de cette nouvelle arrivante. Oui, elle avait toute confiance en elle vu que ce n'était qu'elle-même au fond. Mais elle revenait de chez Vlad et n'avait pas été en mesure de l'abattre. Après tout, elle n'avait pas toute sa puissance et ni les armes pour, malgré ce que Vi lui avait confié en plus, espérant sur l'éventuelle faiblesse de Vlad, rouillé de cette mort dont il revenait. Se demandant si, là aussi, il pouvait s'agir d'un piège de ce dernier, insérer à l'intérieur même de l'Istën. Voilà que sa paranoïa revenait au galops... Alors que le destin lui offrait sur un plateau une alliée de choix et le retour de sa chère sœur, sans devoir prendre de nouveaux risques dangereux, elle ne cessait de voir le pire partout. Les paroles d'Unshra résonnant dans sa mémoire, elle s'évertuait à se laisser respirer un peu. Misant sur la réponse de Shendril ainsi que de son double... Son double ? Elle allait quand même pas l'appeler ainsi toute son existence... ? Elle ne pouvait quand même pas se rabaisser elle-même à ce point ! Il était hors de question aussi qu'elle passe sa vie à s'insulter avec un tel nom... ce fut alors qu'elle prit un court instant de réflexion à côté de la situation en cours pour subitement déclaré, de nulle part, de façon surprenante.

(Vi à Vi Istën)**Si tu n'y vois pas d'objection, je souhaite te nommer Minuit. C'est insultant d'appeler ma doublure "Mon double", ça me fait mal intérieurement de m'appeler ainsi et, après tout, tu sembles plus mesurée que moi-même. Ainsi je souhaite que tu ai ton propre nom. Pour cela, tu seras dès lors Minuit, je pense que tu peux aisément comprendre le sens de ce nouveau nom.**

Bien que son comportement aurait été qualifié de fou, de cinglée ou autre, Vi était assez satisfaite d'avoir eu un tel amour envers elle-même. Ainsi, elle avait pu conserver Minuit auprès d'elle et l'empêcher de disparaître, allongeant ainsi sa liste d'allié à ses côtés. Malgré les doutes planant, elle s'était à nouveau gonflée en motivation et en égo, de quoi en désespérer certains. Il ne restait maintenant qu'à forcer les démons à se pointer ainsi que de repartir sauver d'autres Dieva. Cela commençait à faire long et Vi le fit sentir par l'impatience évidente qu'elle faisait ressentir par son aura.
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
P.N.J
Récits 863
Le conseil des Cinq Empty
MessageSujet: Re: Le conseil des Cinq   Le conseil des Cinq Icon_minitime1Mar 23 Juin - 22:08

Le conseil des Cinq Vi110

Bébé Vi s'était faite à l'idée de disparaître, tout en nourrissant l'espoir d'emporter Vlad avec elle. Mais quand ce dernier se déroba à ses sens, elle se découvrit une existence nouvelle. Tandis que Shendril comatait à moitié, le clone devenu Istën préféra la couver plutôt que de traquer cet ostrogoth. L'orgueil était en train de ronger la Déesse de la Guerre, à tel point que son énergie la fuyait par tous les orifices. Aussi, quitte à décevoir la véritable Vi par son inaction envers Vlad, elle choisit de sauver Shendril. Seulement, le temps qu'elle cogite, son visage pela à mesure que son ego enflait. Craignant alors de perdre tout contrôle, l'Istën ouvrit un portail avant de s'y jeter avec Shendril. Lorsqu'elle arriva dans l'alcôve d'Unshra, quelque chose semblait la tourmenter, et peu avant qu'elle ne s'en aille, La tisseuse lui indiqua les Limbes comme prochaine destination. Maintenant que Bébé Vi y était, ce fut dans une liesse tempérée que sa décision fut reçue. Quant à son comportement fuyant, limite désolée, elle le devait à son état. D'une pile usagée à Istën, cela avait de quoi chambouler un esprit. La Divinité du Chaos la tolérerait-elle ? quel sera son futur ? Tant de questions et de doutes ne pouvaient qu'obscurcir ses traits pourtant déjà bien entamés. Bébé Vi fut néanmoins rassurées lorsque l'authentique la remercia de cet effort. Mais elle avait peur, peur d'elle-même, peur de ce que l'orgueil avait pu lui faire avant qu'elle ne se résout à fuir. Alors quand Vi lui parla directement dans son esprit, et qu'elle entendit l'interrogation qui faisait allusion à ce qu'elle aurait pu apprendre sur sa personne, l'Istën s'y focalisa !

-**En vérité...** Puis elle fut coupée par son baptême.

Sans même savoir qui elle était, ou ce qu'elle avait pu devenir, la Déesse du Chaos la renomma. Ce n'était plus Bébé Vi, mais... Minuit. Sans formuler la moindre protestation, ni le plus petit son, l'Istën l'observa avec de grands yeux, enfin... un grand oeil, puisque seul le gauche fonctionnait désormais, en terme d'expression. Shendril pestait toujours, mais elle commençait à se calmer. De ce fait, au lieu d'entretenir le conciliabule entre elle et Vi, Minuit s'adressa à tout le monde.

- Je suis satisfaite d'avoir pu me rendre utile. Cependant une angoisse me ronge ! Se repassant en mémoire les bribes de son entrevue avec Guislan, ainsi que le néant du Destructeur, Minuit s'expliqua. Je crains de perdre le contrôle, de perdre la tête, de ne plus être moi... Comme vous pouvez le constater, l'Orgueil m'a dévoré au trois-quarts ! Est-ce vraiment judicieux de me préserver ?

Le conseil des Cinq Fauche11

- Ne soyez pas stupide, Demie-Vi ! Émit la voix d'Abyssia à présent derrière elle. Les Istëns sont intolérants aux Enfers. Votre essence se faisait simplement drainer par le domaine. C'est du Vlad tout craché ça ! Si l'on estime que Vi est saine d'esprit, Balança la Faucheuse en jetant un regard noir à la concernée, vous l'êtes tout autant.

Aby Dalzim préféra ne rien ajouter, à savoir que tout ce qu'il voulait, c'était que Abyssia daigne enfin appeler ses Démons. Quant à Minuit, ce fut soulagée qu'elle s'écarta du cercle afin de laisser les grands faire leur travail.

-**Merci, c'est avec ostentation que j'accepte ce nom.** Déclara Minuit à sa Déesse la poitrine bombée.

Mais alors qu'un des cinq Démons apparaissait à quelques pas de l’attroupement, une tirade télépathique de la part de Kryos s'en vint saturer l'esprit de Vi.

-**Hey grognasse ! Tu ferais mieux de te pointer, il y a ta mygale qui est en train de crever !**
Revenir en haut Aller en bas
Vi
Vi
Récits 37
Le conseil des Cinq Empty
MessageSujet: Re: Le conseil des Cinq   Le conseil des Cinq Icon_minitime1Jeu 25 Juin - 13:58

S'emballant complètement dans ce qu'elle disait, enchaînant les interrogations les unes sur les autres, qu'elle ne permit pas à sa doublure de réellement y répondre. L'élan de fierté parcourant la Déesse du Chaos lui avait fait complètement oublié pourquoi elle était là. Après tout, sans qu'elle ne le dise, elle espérait secrètement que Minuit, ainsi nommée, ne disparaisse pas et lui revienne. Non pas sans méfiance, Vi l'accepta à ses côtés sans hésiter. Gardant tout de même à l'esprit que Vlad avait probablement dissimulé un piège quelque part et qu'il ne laisserai pas sa tentative de le tuer impunie. Mais tant qu'il vivra, la Dieva s'en prendrai à lui, encore et encore. Ne lui pardonnant jamais l'affront de l'avoir humiliée elle, ainsi que Aby et Shendril, dans l'enfer de l'Orgueil. Réalisant alors qu'elle avait trop parlé et n'avait laissé souffler personne, elle parvint à se taire et à calmer sa fierté grandissante afin de laisser place à la voix de Minuit. Cela faisait étrange de s'entendre sois-même mais bon, c'était elle-même, elle appréciait ce qu'elle était. Se flattant elle-même, écoutant attentivement les angoisses de l'Istën, Vi lui souriait simplement.

Au moins, elle émettait les mêmes doutes qui l'envahissait un peu quant à l'envoûtement des enfers de Vlad. Après tout, même le Dieu du Temps et la Déesse de la Guerre ainsi qu'elle-même s'étaient laissés avoir. Y avait-il seulement un moyen de s'en protéger pour un Dieva ? Après tout, de ce qu'elle savait, elle comprenait l'angoisse de Minuit. Les Istën ne supportait pas ces lieux là et préféraient généralement avoir leurs propres domaines ou se rendre dans ceux des Dievas qui les dominaient. Ayant complètement oublié les autres divinités autour d'elle, Vi n'avait d'attention que pour Minuit et, s'apprêtant à lui répondre, une autre voix s'invita à la conversation. Répondant exactement ce qu'elle comptait faire savoir à l'Istën afin de la rassurer. Mais bon, elle laissa alors Abyssia terminer son discours, ponctué d'une petite provocation qui fera lâcher un rictus agacé sur son visage. Mais lorsqu'elle termina ce qu'elle avait à lui dire, elle s'entreprit de rétorquer immédiatement :

- Au moins, je suis polie et bien éduquée, je m'invite pas dans la conversation des autres. Lâcha t'elle froidement, limite si elle ne lui tirai pas la langue comme une gamine tant elle était frustrée. Du coup, Minuit, comme j'allais le dire avant que Madame je sais tout intervienne et ne me coupe la parole, tu ne crains rien. Tant que je suis là et que tu restes avec moi.

Renvoyant un regard tout aussi noir à la Faucheuse, Vi venait de revenir à la réalité et se rappeler d’où elle était et, surtout, pourquoi. Quelle perte de temps ! Shendril était désormais là, qu'est-ce qu'ils fichaient, bon sang ! Se mordant la lèvre inférieure, affichant clairement une mine et une posture contrariée de ce tournage autour du pot, la Déesse du Chaos s'en revint sur Minuit. Lui souriant dès le moment qu'elle accepta son nouveau nom.

(Vi à Minuit)**Ne me remercie pas. Tu es importante et je t'en suis reconnaissante. Te nommer était pour moi primordiale pour que tu te sentes toi-même. Je suis contente que tu sois là.** Lui confia t'elle simplement, croisant les bras, son regard se portant sur Aby Dalzim désormais.

Il semblait, lui aussi, à moindre mesure, agacé de ne pas voir arriver les démons qui les avaient accueillis, lui et elle, lors de leur premier passage. Soupirant alors longuement... Laissant ses yeux dérivés sur les alentours, explorant la profondeur du vide qui faisait les Limbes, la Déesse Chaotique ne pouvait que constater l'ennui qui y régnait. Sans compter les instants précieux qui leur étaient maintenant impossible de récupérer qui avaient filés au loin. Ces démons se prenaient vraiment pas pour de la bouse et Vi ne manquerait pas de leur faire savoir dès que l'un d'eux montreraient le bout de son nez ! Ils avaient le culot, en plus d'avoir mené à bien la quête qu'ils leur avaient confiés, de la faire attendre, ELLE ! Elle pourrait être, à cet instant précis, en train de sauver Dorock ou Moody ou quelqu'un d'autres encore alors que, dans ce cas là, ce temps précieux étaient amenés sur un plateau d'or à Rivaëna. Même si elle haïssait le Royaume Céleste, il fallait à tout prix qu'elle parvienne à atteindre l'Entité avant qu'elle ne créée des fissures dans leurs défenses, ne serait-ce qu'une seule. Il lui fallait arriver avant ! Se rendant compte que, sur cet était de fait, elle tenait toujours à ses frères et sœurs là-haut. Aussi détestables soient-ils.

Soudainement, levant la tête, elle sentit une présence arriver près d'eux, reconnaissant ainsi l'un des démons concernés. Dirigeant un regard assassin dans la direction d’où il se trouvait, Vi se montra subitement agressive, étant à ses limites quant au fait que les choses n'allaient pas assez vite selon elle. Brisant le silence d'une voix glaçante :

- Enfin vous vous montrez ! Vous étiez en train de faire la sieste, ou quoi ?! On perd un temps fou à attendre que vous vous bougiez le cul ! Sa colère laissait échapper de la brume noire tout autour de sa silhouette. Je vous jure que vous avez intérêt à avoir quelque chose d'intéressant à nous...

Instantanément coupée dans ses invectives, une voix résonna dans sa tête. La reconnaissant comme étant celle de Kryos, qu'elle saurait reconnaître parmi mille autres, elle se figea nette. Toute son aura maléfique s'évapora d'un coup, la brume noir s'effondrant au sol, le visage se décomposant petit à petit que les mots résonnaient dans son esprit. Serrant les poings, ne se laissant pas exploser, elle désigna Aby du doigt :

- Je te laisse gérer mais obtiens ce que nous avons besoin d'eux sinon je reviendrai leur coller la rouste de leur vie à tous ! Ne bougeant pas, ses yeux glissant sur la silhouette du démon ainsi qu'Abyssia, elle rajouta : Suis-je assez clair ?! Vous vous moquez de moi, vous allez le regretter. On a des Enfers à sauver, on pas le temps de jouer à la marelle avec vous et je vous signale que, vous aussi, vous avez tout à y perdre à nous faire poireauter vu que les Limbes sont aussi en danger !


Ni une, ni deux, elle se saisit de la main de Minuit et adressa un dernier mot à Aby Dalzim et Shendril : **Unshra a besoin de moi, Kryos vient de me contacter. Je vous en prie, faites-nous gagner du temps, je veux sauver le plus possible de nos frères et sœurs...** La brume noire l'enveloppant Minuit et elle, elle se téléporta directement dans le domaine de Kryos, à la recherche de réponse et tenter de tout faire pour sauver sa seule amie de réelle confiance : Unshra. Mais d'abord... de comprendre ce qu'il se passait.



[Vi OUT : Suite dans le Domaine de Kryos ~ICI~]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Le conseil des Cinq Empty
MessageSujet: Re: Le conseil des Cinq   Le conseil des Cinq Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Le conseil des Cinq

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: L'AU-DELÀ :: Les Limbes-
Sauter vers: