AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Huitième Enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P.N.J
P.N.J
Récits 881
Le Huitième Enfer Empty
MessageSujet: Le Huitième Enfer   Le Huitième Enfer Icon_minitime1Dim 16 Fév - 23:18

Le Huitième Enfer Aby10

[Arrow...suite de ~ICI~]

En arrivant dans cette dimension entièrement conçue par la Déesse noire, Aby Dalzim se rendit compte à quel point elle était aseptisée. Vi comme lui n'avaient plus la moindre structure physique, et pourtant, ils pouvaient toujours se voir. Il n'y avait ni sol, ni plafond, c'était le vide absolue... Le Dieux du temps était toutefois fier de sa petite prouesse qui les avait mené jusqu'en ce lieu interdit. Peut-être même fut-il le seul à y être parvenu. Affichant un sourire satisfait nimbé d'une once d'inquiétude, les sens d'Aby se focalisèrent sur la présence du Destructeur. La chose était bien là, mais donnait l'impression d'être entrée en stase. Soit la digestion de Shendril l'assommait, soit c'était sa nature qui voulait ça, et ce, jusqu'au prochain ordre reçu. Convaincu du bien-fondé de sa seconde hypothèse, le Dieu du Temps s'en remit à Vi.

-**Le monstre est ici, au plus profond de ce trou. Toute son essence est liée à cette dimension, en fait, j'irais même jusqu'à dire qu'ils ne font qu'un. Marquant une courte pause afin de faciliter son explication, la Divinité reprit dans un timbre auréolé d'incertitudes. Ce que je peux faire, c'est de le ramener jusqu'à sa forme primitive, à supposé qu'il en est une. Dans le cas contraire, si le temps est à même d'opérer sur le Destructeur, il s'effondrera sur lui-même, sinon... notre existence s'arrête ici.**

Si Vi avait une meilleure idée, c'était le moment ou jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Vi
Vi
Récits 40
Le Huitième Enfer Empty
MessageSujet: Re: Le Huitième Enfer   Le Huitième Enfer Icon_minitime1Lun 17 Fév - 21:01

Lorsque la petite séance discussion fut terminée, Vi déclara simplement au Dieu du Temps, avec nonchalance, mais tout de même désolée qu'il soit dans une telle situation, qu'elle n'avait en rien amoindri la situation dans laquelle ils se trouvaient tous. Au-delà de Kryos qui était dans son coin, la jeune déesse espérait pouvoir davantage compter sur Aby Dalzim pour les luttes à venir. Il en allait pour la survie des Enfers ainsi que du monde Céleste. Se disant que si les Enfers étaient incapable de s'en sortir, là-haut, ils n'y arriveraient pas non plus. Oui, c'était une manière un peu égocentrique de penser... mais c'était Vi, que pouvait-on y faire ? Donc, lorsque l'arachnide décida de prendre la parole, Vi écouta, simplement. Discrète dans son coin, attendant que l'on daigne à nouveau porter son attention à elle pour reprendre leur quête laissée en plan. Le temps s'écoulant, elle s'inquiétait que des dieux se soient éteints à cause de ce détour. Non pas parce qu'elle les appréciait ou quoi, mais uniquement qu'ils étaient la seule solution pour s'en sortir. Et sans eux, ainsi que sans ses pouvoirs à elle, Vi ne pouvait strictement rien faire. Même avec un Dieva suprême qui manipule le temps, elle se doutait bien que Rivaëna ne lâcherait même pas ce qu'elle faisait pour les éliminer. Autant dire que, maintenant, c'était toujours un échec, ce qu'elle allait tenter de mener à bien... 

Unshra la rassura par ses paroles mais elle n'en dit rien, se contenant de l'observer, les bras croisés, le regard absent. Réfléchissant à ce que les démons venaient de leur coller dans les pattes. Autant la chaotique était pressée de mettre un terme à l'existence de ce Destructeur, autant elle cherchait une solution pour l'amadouer. Avait-il conscience qu'il les mettait dans une situation encore plus délicate ? Bon sang... pourquoi Yloumna avait-elle créer une telle chose ? Vi ne pouvait pas lui en vouloir même si elle ne se serait pas retenue de lui faire la remarque si elle avait été présente. Enfin bon, elle avait enfin décidé de cesser de tergiverser dans son esprit lorsque son amie l'abandonna seule avec Aby Dalzim. Au fond, qu'elle soit ici ou ailleurs, elle était reliée par télépathie à elle. Donc elle ne prit pas son retrait de la même façon que le dieu. Celui-ci s'empressant d'ailleurs de faire savoir à Vi qu'il n'avait rien contre elle. Après tout, elle comprenait le fait qu'il aurait espéré voir quelqu'un d'autre qu'elles deux en pareils moments... Mais on faisait comme on pouvait, avec les moyens du bords ! 

-Au fond... que vous l'appréciez ou non m'est complètement égale. Elle m'a sauvée. Elle m'a permit aussi de vous sauver. Pour le moment je veux me concentrer sur l'essentiel et ne plus perdre un seul instant pour sauver les autres même si je peux comprendre vos doutes, tout de même. Déclara t-elle durement, frustrée d'avoir eu à faire ce détours sans possibilité de donner son avis. Et bien sûr que je vous accompagnerai. Ce cabot mérite qu'on le remette à sa place.

Le visage à l'expression mauvaise, Vi exprima sa colère envers sa prochaine cible par une densification de sa fumée noire qui l'enveloppa davantage et d'un regard brillant. Handicapée par l'absence de ses pouvoirs, Vi se savait faible mais elle tenterait d'user de la fourberie pour s'en sortir ce coup-ci. D'ailleurs, le dieu temporel ne traîna point et l'invita alors à la suivre, se téléportant à là où se trouvait le domaine de Shendril auparavant. Observant simplement ce que ce dernier allait bien pouvoir faire, elle comptait sur lui pour qu'il ait un bon plan d'attaque. Cette chose possédait une force terrible qu'il ne fallait pas sous-estimer et Vi misait beaucoup sur Aby Dalzim pour cette bataille... Laissant alors opérer ses pouvoirs, le Dieva créa alors un passage via le passé, les menant alors directement dans le domaine du Destructeur. La sensation de voyager ainsi était certes étranges, voire même effrayante, Vi ne pu s'empêcher d'être excitée à l'idée de posséder un tel pouvoir... Espérant aussi récupérer les siens, si la possibilité s'en présentait. Être réduite à une simple spectatrice ne lui plaisait pas du tout. Parvenant tout de même à refouler ses émotions les plus dangereuses au fond d'elle-même.

À destination, tout comme elle semblait le deviner à l'expression du dieu du temps, elle se rendit elle aussi compte de l'ampleur des pouvoirs d'Yloumna, bien qu'elle la connaisse plutôt bien, elle était incapable d'en mesurer l'étendue. Le lieu... ou plutôt ce vide était pesant. Évidemment, elle se rendit compte qu'elle n'avait plus d'enveloppe physique, comme un banal esprit mais pouvant clairement se voir elle-même tout comme son allié du moment. Devinant alors rapidement qu'ils deviendraient des cibles faciles dans cet état si le Destructeur finissait par arriver. Incapable de déterminer ce qu'il se passait réellement, une sensation très étrange planait ici, l'impression que quelque chose lui enserrait le coeur. Vi, le regard ne sachant pas où se fixer, fit la moue. Déjà bien contente de se retrouver ici grâce à Aby, à qui elle lui fit savoir par un signe de la tête accompagné lui aussi d'un sourire, il fallait trouver rapidement ce monstre ! Sentant qu'elle était de plus en plus proche d'une potentielle réussite, la chaotique parvint à mettre un frein à son excitation pour ne pas reproduire d'erreur et être bien attentive à ce son allié pouvait lui dire. Avoir quelqu'un à ses côtés pouvait donner énormément de courage, voire même de confiance, mais ne pas savoir les jauger pouvait mener à une erreur fatale. D'ailleurs, Aby lui exposa alors des débuts de solutions... Le faire revenir à son état primitif ? Pourquoi pas... mais Vi ne fut pas extrêmement convaincue... Il lui fallait une solution quasi parfaite lui garantissant le retour de Shendril en plus de mettre la main sur ce Destructeur et récupérer sa propre essence divine. Croisant les bras, posant son regard sur divers point perceptible dans le vide, son esprit chercha frénétiquement plusieurs idées. Aucunes ne lui convenant réellement. Devait-elle réellement se soumettre aux incertitudes du dieu ? Le Destructeur possédait-il seulement une once de conscience qui lui permettrait de le dompter ou lui faire entendre raison d'une quelconque façon ? Le mauvais souvenirs de sa première tentative lui revenant à l'esprit, elle serra les dents.

Frappant soudainement dans ses mains, ou du moins, elle mima le geste en oubliant qu'elle n'était plus physique, Vi se tourna face à Aby Dalzim. Espérant tenir la solution, voire mêmes plusieurs. Restait plus qu'à les exposer et de jauger la limite des capacités de ce dernier afin d'y parvenir. C'était extrêmement risqué mais il fallait le tenter...

(Aby Dalzim) -**J'ai peut être une idée... très risquée cela dit.** Déclara t-elle en marmonnant, cherchant ses mots. -**Cependant,votre solution s'avère pour le moment la meilleure... même si j'ai aucunes idées de comment vous comptez ramener Shendril en le réduisant au néant. Y a t'il un moyens de l'extirper de là ? Sans parler du risque que ça échoue et que l'on le mette en rogne...** Maintenant sa phrase en suspens, Vi se mordit la lèvre, cherchant à expliquer sa suggestion le plus simplement possible. **... serait-il possible que vous enfermiez une boucle temporelle en moi, invisible et indétectable par lui et n'importe qui d'autres ? Ainsi... lorsqu'il me tuera ou me mangera, ou à mon simple souhait, la boucle se déclencherait et enfermerait ce domaine, le Destructeur et moi-même ici. Dans l'idéal, la boucle devrait se répéter entre le moment où je le déciderai en mon âme et conscience comme étant le début de celle-ci et le moment où je meurs ou décide de l'enclencher comme étant le retour au point de départ...

Son regard plongé dans celui du Dieu, Vi n'était pas réellement sûre que cette solution fonctionnerait mais c'était ce qu'elle avait trouvé de mieux pour le moment. De cette manière, elle souhaitait se confronter au Destructeur aussi longtemps que nécessaire, dans une boucle qui irait dans un écoulement du temps extrêmement vite en son sein mais un clignement d'yeux dans la réalité présente. Se disant intérieurement que toute chose finirait probablement par se lasser et finirait par abandonner en cédant ce qu'elle attendrait de lui. Ou même, espérer de tellement insister qu'elle finirait par le dompter ou le convaincre à changer de cible, qu'il laisse alors les dieux tranquille. L'envoyer sur Rivaëna serait la meilleure idée mais si elle pouvait alors simplement le compter en tant qu'allié et qu'il lui obéisse, ce serait le pieds ! 

(Aby Dalzim) -**Si cela s'avère possible, vous allez devoir me laisser seule dans son domaine. Car quand la boucle se déclenchera, j'aimerai être la seule à pouvoir en sortir avec Shendril, mon essence et mes pouvoirs que j'aurai récupéré, voire un nouvel ami autre que lui, peut être. Être vous et moi ici, c'est trop risqué. Vous êtes ma seule chance de me rattraper et d'y arriver. Vous mettre à l'extérieur, continuez la recherche que je vous ai demandée ainsi que tenter de sauver un autre de nos confrères aussi serait plus convenable que de mourir à deux. Dans ce cas là, vous allez devoir me fournir la clé de cette boucle et la rendre aussi solide que vous le pourrez. Si j'échoue mais que Shendril revient, je la ferai sortir et continuerai de le maintenir avec moi pour que vous puissiez sauver les autres.**

Prenant bien conscience qu'elle allait de nouveau faire face à une mort probable, Vi avait décidé de prendre un plan du désespoir et de la persévérance pour y parvenir. Persuadée que en insistant, elle obtiendrait gain de cause. Fermant les yeux, son esprit rivé sur la présence du Destructeur, la chaotique attendait une réponse de l'homme, espérant qu'il accepte cette idée comme étant bonne ou bien, lui faire cogiter une nouvelle solution bien plus efficace. Nerveuse, Vi se mit à penser à Unshra, se demandant si elle ne lui en voulait pas trop de son comportement. Bon, dans ce plans de conscience, ce n'était pas les priorités auxquels on s'attardait en premier lieu... 

(Unshra) -**Si tu as la moindre idée de génie qui te viendrai à l'esprit... N'hésite surtout pas. Titillez Kryos au besoin, je suis persuadée qu'il apprécierait. Je tente d'élaborer un stratagème pour m'en prendre au Destructeur avec le moins de violence possible.** Déclara t'elle simplement, comme pour s'encourager elle-même. **Sinon, tout simplement, bonne chance. Vous m'êtes d'une aide précieuse même si j'en suis pas digne.**

Suite à ses mots, la Déesse du Chaos en revint à son moment présent. Toujours concentrée quant à la tâche qui l'attendait. Un frisson la traversant quand la mort qu'elle avait subie lui revint à l'esprit... glaçant tout son être. Clairement, il fallait éviter une nouvelle mort. Se demandant si sa présence ici n'était pas une erreur finalement ? Non, sûrement pas. L'erreur était d'y envoyer Aby, il semblait pas mieux s'y connaître qu'elle-même et étant le seul capable de l'aider, elle voulait clairement pas se risquer de le perdre. En pleine réflexion, la déesse se balançait d'un côté à l'autre, légèrement.

(Aby Dalzim) -**Au pire, si cette idée ne vous plaît guère, je me demandais aussi si vous étiez capable, en remontant suffisamment le temps, au moment de la création du Destructeur, de vous placer vous-même, moi ou tout les deux à la place d'Yloumna dans sa conscience ? Qu'il nous voit l'un de nous deux, ou ensemble, en venant à la vie et qu'on lui transmette votre empreinte divine, ou la mienne, ou les deux, pour le relier à l'un de nous ? Ainsi, peut être aurait-on la chance de récupérer Shendril ainsi que ma véritable essence... en plus de le maintenir avec nous. Une telle force nous serait tellement utile face à Rivaëna** Tenta t'elle de lancer comme idée, sur un ton maladroit, toujours en train de se balancer légèrement de gauche à droite, se tenant le menton, les bras croisés. **J'admets que les idées ne sont pas folles mais je me dis que ça peut marcher...**

Commençant alors à complètement sécher dans les idées, Vi s'en tenait maintenant à Aby Dalzim pour la suite. Peut être que l'une de ses idées seraient la bonne, ou pas... ou qu'il en trouverait une meilleure à force de cogiter et de l'écouter parler sur ses propres stratégies. De toutes manières, Vi n'était pas particulièrement douée pour trouver des idées de la sorte, surtout pour faire face à quelque chose d'aussi puissant.

(Aby Dalzim) -**Avez-vous d'autres suggestions qui vous seraient venues pendant mon monologue ?**

Il ne restait plus qu'à espérer que l'autre ne se réveille pas pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
P.N.J
Récits 881
Le Huitième Enfer Empty
MessageSujet: Re: Le Huitième Enfer   Le Huitième Enfer Icon_minitime1Lun 24 Fév - 17:01

Le Huitième Enfer Aby10

Pendant que le Destructeur profitait de sa sieste, Vi suggéra une première idée au Dieu du Temps. Car selon elle, Aby Dalzim n'avait aucun moyen de secourir Shendril de son funeste Destin en anéantissant la bestiole. Etant donné qu'elle faisait désormais partie intégrante de son être, sa destruction engendrerait sans doute possible le trépas de la Déesse, ainsi que l'évaporation de son essence du Chaos. Elle proposa donc une boucle au coeur de sa propre temporalité. Bien que sa voix laissait entendre qu'elle n'y croyait pas elle-même, Aby-Dalzim comprit parfaitement où elle voulait en venir. En somme, Vi lui tendait le couteau pour lui ouvrir les veines. Son ébauche n'était pas mauvaise en soi, mais son sacrifice lui, l'était ! À la base il s'était rendu ici pour libérer une Déesse, pas pour en perdre une autre. De plus, d'après les dires de Unshra, c'était elle la meneuse. Le Dieu du Temps ne pouvait donc donner suite à cette idéologie, qui certes partait d'un bon principe, mais ne servirait aucune cause. Il fallait bien qu'elle comprenne que le Destructeur n'avait aucune conscience, seulement un instinct. La spirale qu'elle demandait deviendrait donc son tourment éternel personnalisé. Jamais elle ne parviendrait à délivrer Shendril, tandis que Aby Dalzim n'aurait plus accès à cette dimension après s'en être allé. Car sa manipulation sur Vi lui verrouillerait définitivement cette porte...

Toutefois, le Dieu du Temps lui reconnaissait volontiers une imagination à la hauteur de ses troubles mentaux. Quant à sa dévotion, cela demeurait un mystère... -**Navré, mais... non.** Répondit-il peu avant que son bagou ne le supplante au silence.

Sa seconde théorie serait de revenir aux origines du Destructeur afin de procéder à un changement de propriétaire. Là elle allait un peu loin, certes cela gonflait l'ego de la Divinité, mais de là à détrôner Yloumna, c'était le placer au sommet de la chaîne alimentaire. Aby Dalzim aimerait possédé un tel pouvoir, hélas, la réalité était bien différente. Altérer le Destructeur était une chose, le modifier en était une autre, malheureusement... Le Dieu du Temps doutait néanmoins de l'utilité du Destructeur face à Rivaëna. Car si la sombre Divinité ne put se défendre lors de sa parution alors qu'elle se trouvait sur son terrain, il devenait peu probable qu'une de ses créations ait d'avantage de succès. Surtout si la force en question était déjà sous le contrôle de l'Entité.

-**Je consens que le temps puisse fasciner, mais ne me surestimez pas trop non plus. Commença t-il doucement. Je ne peux rien faire concernant le maître du Destructeur, mais peut-être puis-je le déstabiliser en créant une rosace temporelle ! Car j'admets, lors de ma première suggestion, avoir omis la situation de Shendril, je ne songeais alors qu'à détruire le monstre. Rien que pour cela, merci de votre intervention ! Je me permets donc de reprendre votre idée de la boucle, avec une version plus adaptée à cet univers. Conscient qu'une explication s'imposait, Aby Dalzim s'enfonça dans les profondeurs du vide avant de reprendre. Je vais plus ou moins reproduire mon domaine au sein de cette niche. La rosace va couvrir tout le périmètre, et chacun de ses quartiers aura sa propre temporalité. Je pense que douze portions suffiront. Quant à nous, je nous relie à la boucle que vous avez suggéré, ainsi, en cas d'échec on en reviendra à ce point.**

Lorsqu'il animera la rosace, le Destructeur n'appréciera pas du tout. C'est pourquoi, en plus de la boucle temporelle, Aby Dalzim les placera dans le seul segment qui jouissait d'un arrêt total. Le Dévoreur devra alors innover pour les ingérer. Bien entendu, cette théorie se basait toujours sur le fait que le monstre pouvait devenir la proie du temps, car s'il y était insensible, la quête allait grandement se compliquer...

-**Prête ou pas prête, c'est partie !** Formula Aby en déchaînant son chronographe.

La rosace à douze quartiers prit alors naissance dans le Huitième Enfer, voici désormais l'attribution temporelle propre à chaque section : l'arrêt concerne la portion qui englobe Vi et Aby, quant aux onze autres ça donne ; une célérité multipliée par mille, une inversion chronologique multipliée par cent, six avec des boucles temporelles plus ou moins longues, une qui progresse cinq fois plus lentement, et enfin deux qui dédoublent à l'infini les attributs du Destructeur, chacun d'eux étant muni de son propre instinct. À l'instant où l'opération débuta, un long et profond grondement fut émit depuis les abysses. Satisfait de constater que le Destructeur pouvait effectivement être sujet au temps, Aby Dalzim se mit tout-à-coup à rire comme un dément !

-**Mais non je rigolais, comme si j'allais me donner autant de mal alors que la solution s'avère être si simple ! Tandis que le monstre se mettait en chasse par le biais de son aspirateur cosmique, Aby Dalzim démantela sa rosace puis gela littéralement le Destructeur. Je vais reprendre mon idée originale, et l'associer à la seconde que vous m'avez soumise !**

Sans demander son reste, le Dieu du Temps rembobina le Destructeur au sens propre du terme. Shendril ne pouvait être libérée ainsi, mais là n'était point le but de la manipulation. Aussi, Aby Dalzim remonta sa chronologie, encore et encore, et ce, jusqu'à ce son propriétaire redevienne par défaut Yloumna.

-**Oui ! Je le tiens ! S'exclama le Dieu du Temps en ressentant la nature changeante du dévoreur. Une fois vos pouvoirs recouvrés et Shendril affranchie, il faudra repartir immédiatement, car l'Entité en reprendra aussitôt le contrôle, à son insu bien entendu.** Après tout, les événements ne feront que reprendre leur cours. Il manquera juste un ou deux trucs...

Lorsqu'il revint sous le joug de la Déesse Noire, sa créatrice, le Destructeur régurgita aussitôt Shendril ainsi que l'essence de Vi. Et pour cause, il ne reçut jamais le moindre ordre d'Yloumna en ce sens. Se faisant, la Déesse du Chaos put ressentir sa force lui revenir intégralement, alors que sa soeur de la Guerre se matérialisait non loin de sa position. Mais elle ne fut pas la seule... accompagnée de Vlad, le Dieu des Enfers, fondateur des sept pêchers capitaux, elle attrapa la main immatérielle de Vi. Aby Dalzim gela derechef le Destructeur une fois que celui-ci eut fini de vomir tout ce petit monde. Il fallait repartir, hélas... nul passage ne s'ouvrait.

Le Huitième Enfer Vlad10

- Tu es dans le Huitième Enfer mon tout beau, à l'instar d'une prison chez les Mortels, il est bien plus facile d'y entrer que d'en sortir. Une chance pour vous que je sois là comme vous l'avez été pour moi. Ceci n'est qu'une prolongation de ce que j'ai édifié, je suis donc en mesure de vous faire remonter, ainsi nous seront quittes !

N'attendant aucune réponse, Vlad ouvrit un passage à proximité de Vi, puis s'y engouffra le premier. Menaçant de se refermer, Aby Dalzim le gela afin que tous puissent le traverser.

- Dépêchez-vous ! Intima t-il à l'attention de Vi, alors que Shendril était manifestement en proie à une puissante léthargie.

[OUT : Septième Enfer : L'orgueil ~ICI~...Arrow]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Le Huitième Enfer Empty
MessageSujet: Re: Le Huitième Enfer   Le Huitième Enfer Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Huitième Enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: L'AU-DELÀ :: Le royaume Abyssal :: Les neufs enfers-
Sauter vers: