AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -54%
-54% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
21.79 €

Partagez | 
 

 Quelques mètres plus loin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vi
Vi
Récits 67
Quelques mètres plus loin Empty
MessageSujet: Quelques mètres plus loin   Quelques mètres plus loin Icon_minitime1Mer 28 Oct - 23:03

[Arrive de ~Ici~]

Après quelques minutes de marche, alors qu'elles arrivèrent toutes deux dans une clairière, Loumys observait Aslo au-dessus d'elles. Marchant finalement à hauteur de la prêtresse, la jeune humaine ne cessait pas de jeter des coups d'oeil furtif à cette dernière de façon assez grossière et peu discrète. Pourquoi ? Elle ne le savait pas. Peut être de la curiosité simple ou une méfiance décuplée... Pourquoi être soudainement aussi paranoïaque ? Loumys ne saurait pas vous répondre mais, une chose était sûre : depuis que cette elfe était arrivée, quelque chose d'étrange était en train d'opérer au fond d'elle. Même si c'était si infime, elle le ressentait légèrement sous la forme d'une sorte de libre arbitre. Lui faisant gagner un peu de caractère au dépend de la coquille vide qu'elle avait l'habitude d'être jusqu'à maintenant. Mais comme dit, c'était vraiment infime... elle ne dériverait pas de sa quête juste parce qu'elle ressentait quelque chose la titiller.

Soudainement, Loumys interpella la prêtresse, de façon très impolie et indélicate, en tapotant sur son épaule gauche, à trois reprise, se rapprochant du coup quelque peu d'elle :

-  Je ne sais pas jusqu'à quel point tu connais le coin mais... Si tu as connaissance d'un raccourcis une fois hors de cette forêt, empruntons-le. Commença t'elle à lui demander sur un ton un peu plus cordial qu'à leur rencontre alors qu'elles étaient au centre d'une clairière désormais. Au moins on y arrivera plus vite et tu pourras te débarrasser de moi plus rapidement aussi, à toi de voir.

Un regard insistant, le visage assombrit par sa capuche, la jeune femme espérait qu'elle connaisse une voie plus rapide pour s'y rendre. Peu importe comment, elles se devaient de gagner du temps ! Loumys ne cessait d'observer autour d'elle, au cas où quelqu'un les aurait pris en filature... mais elle ne voyait rien pour le moment et, dans tout les cas, comptait sur la présence d'Aslo pour la faire réagir si jamais un danger venait à se pointer et comme il était muet comme une tombe... la jeune femme ne s'alarmait pas plus que cela.

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 32 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Elina
Elina
Récits 41
Quelques mètres plus loin Empty
MessageSujet: Re: Quelques mètres plus loin   Quelques mètres plus loin Icon_minitime1Ven 30 Oct - 15:07

Bon, apparemment, elle avait trop fait attendre cette femme qui semblait croire pouvoir diriger l’expédition… Mais, d’un autre côté, elle semblait également en savoir plus qu’elle à ce sujet, alors, autant la laisser les mener. Elle hésita à répondre, mais finit par réaliser que sa coéquipière n’attendait pas vraiment de réponse. Alors, autant économiser sa salive, cela lui éviterait également de faire des réflexions qu’elle pourrait regretter par la suite. Après tout, elle ne se faisait pas confiance, son aversion pour cette femme était largement capable de lui inspirer des mots que, certes, elle pensait, mais qui ne pourraient qu’aggraver les choses… Qui étaient déjà bien assez difficiles comme ça. Inutile d’en faire trop.

Trêve de pensées parasites, elle était en train de reprendre du retard ! Cette femme était décidemment bien pressée pour courir ainsi ! Elina ne se posa pas plus de questions et, ni une ni deux, s’empressa de la rejoindre. Elle se doutait bien que cette femme ne l’attendrait pas si elle restait trop en arrière… C’était d’ailleurs à se demander pourquoi elle l’avait attendue devant sa maison. Et pourquoi elle avait pris la peine de venir la chercher. Si elle était si pressée, elle aurait très bien pu ne pas s’encombrer d’une présence supplémentaire, surtout celle d’une personne désagréable. En effet, Elina se doutait bien que, si elle n’appréciait pas sa compagne de route, cela avait de grandes chances d’être réciproque. Bien sûr, il était possible que Loumys ait reçu elle aussi des instructions lui demandant de voyager avec elle, mais était-il vraiment nécessaire de les respecter à la lettre ? Après tout, une équipe se doit d’être unie. Et elles étaient tout sauf unies… Ce qui ne pourrait que nuire au succès de leur entreprise. D’un autre côté… Il était évident que leurs compétences n’avaient rien en commun. Peut-être était-ce la raison de leur obligation de coopérer ? Peut-être chacune aurait-elle besoin des capacités de l’autre ? Mais cela la ramenait à la question centrale : si elles étaient obligées de travailler ensemble, il allait falloir travailler sur leur relation, qui ne leur serait d’aucun secours dans l’état actuel. En effet, dans la situation dans laquelle elles se trouvaient à ce moment, si un ennemi les prenait pour cibles, chacune devrait agir comme si elle était seule… Quoi que, peut-être qu’un combat auquel faire face ensemble leur permettrait de découvrir ce qu’elles pouvaient tirer des compétences de l’autre et donc d’enfin comprendre pourquoi on leur imposait cette coopération. Dans ce cas-là, ce ne serait pas plus mal… Si elles étaient encore en vie par la suite. Et c’était son rôle à elle de s’en assurer.

Elle en était là de ses réflexions quand sa coéquipière lui tapota l’épaule, dans une tentative évidente d’attirer son attention. Tentative qui n’avait rien d’agressif et qui, pourtant, la fit sursauter… Voilà ce que c’était, de se perdre dans ses pensées sans faire attention à son environnement !

En effet, elle était pressée ! Elina fut tentée de lui répondre franchement qu’elle ne voyait pas l’intérêt de trouver un raccourci. En effet, la forêt avait toujours été synonyme de paix et de sérénité pour elle… Du moins, jusqu’à l’irruption de Loumys. Quoi qu’il en soit, elle rechignait à la quitter. Mais, elle devait se l’avouer, elle craignait de contrarier l’étrangère. Comment était-elle lorsqu’elle s’énervait ? Elina espérait ne jamais le découvrir.

Au lieu de cela, elle préféra étudier le lieu où elles se trouvaient. La destination était la montagne du Phoenix, se dit-elle en guise de rappel. Donc elle se remémora le chemin. Enfin… Elle essaya de se rappeler de ce qu’on lui en avait dit. Pour être honnête, elle s’était bien sûr déjà rendue en ville, ne serait-ce que pour rencontrer ses supérieurs dans leurs temples, mais n’avait jamais approché la montagne de plus près. Ce serait l’occasion, après tout. Une montagne, elle ne savait pas à quoi cela ressemblait de près. Bien sûr, en ville, on la voyait, mais quand on ne s’y rendait pas, cela restait un paysage, sans plus.

Néanmoins, elle aurait tout le temps d’y repenser au cours de la longue marche qui s’annonçait. Pour l’instant, elle devait juste trouver un raccourci. Mais, attendez… Un raccourci… Vers la ville ?

En repensant à la demande qui lui avait été faite, elle se corrigea : non, pas vers la ville, mais à travers la ville. Et cela, on pourrait y réfléchir plus tard… Ou plutôt, elle y réfléchirait pendant le trajet, et elles en parleraient en sortant de la forêt.

Puisqu’apparemment, Loumys savait en sortir, ce qui, somme toutes, n’était pas si difficile, puisque tous les grands chemins forestiers menaient à la ville.

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 32 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur
Récits 239
Quelques mètres plus loin Empty
MessageSujet: Re: Quelques mètres plus loin   Quelques mètres plus loin Icon_minitime1Mar 1 Déc - 17:13

L'aura des étrangers agressait littéralement la forêt. Aussi, lorsque la prêtresse Elina s'engouffra dans la clairière qui jouxtait sa demeure, une brume réprobatrice s'éleva depuis le sol mousseux. La femme se faisant appeler Loumys n'eut cure de ce détail, mais pour l'Elfe, cela signifiait beaucoup. Contrainte, elle dut hélas se résoudre à guider cette vipère en dépit même des alertes émises par Dame Nature. Elina se savait désarmée, on ne pouvait tenir tête à des individus empreint d'un tel mal par la seule force des arts curatifs. Néanmoins, elle pouvait toujours escompter sur le soutien que pourrait lui apporter ses aïeuls résidants au coeur de la cité, celle-là même qui se trouvait au pied de la montagne tant convoitée par son hôte. Mais le temps que la prêtresse élabore la manière dont elle allait s'y prendre pour se débarrasser ne serait-ce que du doppelgänger, une masse percuta Loumys ! Désormais à terre, cette dernière semblait se défendre contre... une autre intruse. Elles roulèrent par deux fois sur elles-mêmes avant de finalement se séparer. Cependant, lorsqu'elles se relevèrent dans une synchronisation parfaite, Elina dut faire face à un nouveau problème. Car elle eut beau papillonner des paupières, la pauvrette se retrouva nez-à-nez non pas avec une, mais deux Loumys !

Rien ne permettait de les différencier ! Qu'il s'agisse des affaires qu'elle portait, telle que son arme et autres babioles, de ses vêtements, allant même jusqu'au terreau maculant sa tunique depuis sa chute, tout était à l'identique ! L'infamie fut perfectionnée jusque dans les émotions, elles aussi copiées. Contrairement au Psyché, le doppelgänger avait le pouvoir de matérialiser les effets personnels de sa victime afin de duper plus efficacement. Et ce qui le différenciait encore de la classe s'en rapprochant, l'être copié n'était pas tenu d'être préservé de la mort. Le Démon au service du Diable jouissait du présent d'Aldan, le Dieu Fourbe, ce qui lui accordait un certain nombre de pouvoirs sur l'esprit. Le plus connu étant celui qui lui offrait la possibilité de connaître toutes les possessions matérielles de chaque Mortel qui croisait son chemin. Tous, à l'exception d'Elina... pour une raison qu'il ignorait, Aslo était dans l'incapacité de calquer ses traits. Cadenassée, il lui était également impossible de lire en elle. En somme, tout portait à croire que la prêtresse fut véritablement bénie par Oracle !

Sa ruse devrait toutefois lui permettre de passer outre l'autorité de Loumys quant au sort qu'il réservait à l'Elfe. Par ailleurs, en parlant de Loumys, Aslo commençait à se demander ce qui le poussait à la servir. Après tout, c'était lui qui avait des pouvoirs ici, et c'était encore à lui que s'en remettait le Diable. Certes, seule elle pouvait extirper l'essence noire de la montagne, mais cela n'en faisait pas pour autant une meneuse d'hommes ! Un catalyseur n'avait aucun droit en Enfer, pourquoi cela serait-il différent ici ? Quoi qu'il en était, la soumettre maintenant serait prématuré. En premier lieu, Aslo devait se débarrasser de Elina, et pour se faire, il allait devoir se montrer plus convainquant que la véritable Loumys...


[Annonce : C'est au tour de Vi Exclamation]

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 33 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
V i
V i
Récits 45
Quelques mètres plus loin Empty
MessageSujet: Re: Quelques mètres plus loin   Quelques mètres plus loin Icon_minitime1Mar 1 Déc - 17:16

Le mutisme de l'elfe exaspérait Loumys tant il était poussé à son paroxysme ! Serait-elle comme une de ces gamines qui se claquemuraient dans le silence lorsqu'un reproche lui était fait ? Afin de s'émanciper des frémissements qui montaient en elle, la jeune femme leva son regard vers les cieux. Aslo se laissait porter par la brise matinale, preuve que tout allait bien. Fixant de nouveau droit devant elle, Loumys s'imaginait déjà dans le giron de son antichambre en train de châtier tous ceux qui l'aurait abusé. Mais la dure réalité eut tôt fait de la ramener sur Astrune lorsqu'un choc survint au niveau de son buste ! Peu habituée à faire usage de la force brute, la confrontation physique dont elle fut soudainement la victime ne lui laissa que peu de choix en matière de réponse. Elle voulut se saisir de sa lame pour mettre un terme à l'affront qui lui était fait. Car il était hors de question de s'en remettre à un être aussi peu digne de confiance qui se trouvait en la personne d'Elina. Mais comme devinant ses intentions, l'agresseur lui saisit les poignets pour l'empêcher de mener sa défense à bien. Plongeant alors ses prunelles dans celles de l'assaillant, Loumys fut choquée de voir son propre visage à seulement quelques centimètres du sien ! L'impact émotionnel fut si profond qu'elle ne sut quoi dire, ni même quoi penser... Nulle onomatopée ne s'extirpa de sa gorge tant elle était nouée ! Elle était unique, il ne pouvait y avoir deux Loumys. Tout se chamboula dans sa tête, était-elle vraie, ou c'était l'autre la vraie ?! était-elle fausse, ou c'était l'autre la fausse ?! Puis, un éclair de lucidité la traversa ! Non, ce double était une usurpatrice, pas question de lui laisser ravir sa place ! De Déesse Noire, il n'y en avait qu'une !

À partir de cet instant, elle se débattit avec toute l'énergie dont ce corps pouvait faire preuve. Manifestement de force égale, les deux femmes se dominèrent à tour de rôle par le biais de roulades jusqu'à ce que tout-à-coup, la fausse Loumys cesse son attaque. Rien ne présumait d'un dénouement autre que ce que la violence pouvait offrir, et pourtant ; cette femme, cette chose... mit fin à son assaut d'une manière tout aussi improviste que sa charge. Désormais allongée l'une à côté de l'autre au coeur de la clairière, Loumys, la vraie ! prit une seconde pour réfléchir à ce qu'elle venait de vivre. Et la réponse se fit d'elle-même lorsqu'elle remarqua l'absence d'Aslo. Oh le fripon ! il a vraiment osé ?!! Consciente de l'abîme qui sévissait dans l'esprit de l'elfe en lui apparaissant ainsi en double, Loumys s'évertua à prendre les devants pour ne point laisser à l'autre la liberté de la supplanter !

- Cesse de nous contempler comme une ahurie, c'est MOI Loumys ! Se prit-elle à hurler. Aide-moi donc à m'en débarrasser ! Suggéra la jeune femme sans toutefois savoir quoi faire de son double.

Elle se releva peu après, et comme pour la narguer, son reflet en fit autant... Décidant de ne lui apporter aucun crédit, Loumys se détourna de lui avant de balayer d'un revers de la main, la terre qui maculait ses vêtements. Hélas, la stratégie de l'autruche n'opérerait point en ce cas... Comment convaincre Elina qu'elle était celle qui l'avait enrôlé ? Le mieux était encore de pousser l'autre à la faute afin que la prêtresse prenne conscience de la supercherie qui se jouait devant elle. Il fallait déjà écarter les souvenirs communs, puisque cela faisait seulement quelques minutes qu'elles se côtoyaient. En fait, plus Loumys cogitait, plus elle estimait improbable de convertir l'elfe à sa cause. Il faudrait déjà qu'elle ait envie de le faire, or, la jeune femme savait avoir été suffisamment désagréable pour se faire haïr de cette dernière. En somme, rien n'encourageait Elina à boire les paroles de l'une ou de l'autre. Une garce, même copiée, restait une garce. Loumys songea donc à se radoucir, mais pas trop non plus pour ne point faire naître une méprise sur ses intentions. Après tout, ce qu'elle voulait se trouvait sur cette montagne, le sort de la prêtresse lui importait peu. Il fallait donc lui faire comprendre qu'elle n'avait rien à craindre d'elle du moment qu'elle respectait l'énoncé du parchemin prophétique.

- Ecoute ! Reprit Loumys en dépit des possibles bêlements de son double. Tout ce que je te demande, c'est de me conduire jusqu'à la montagne. Il n'a jamais été question d'autre chose ! Tu n'as pas besoin de te préoccuper de cette présence. Finit-elle par préciser en pointant ladite silhouette de son index.

La marche pouvait reprendre, mais Loumys, on parle toujours de la VRAIE, attendra le départ de l'elfe pour s'exécuter. Elle était la guide, il était donc normal d'arpenter son sillage. Concernant la fausse Loumys, il viendra bien un moment où elle pourra s'en défaire. Une tâche qui lui incombera une fois que l'occasion s'en présentera, car qui savait ce que Aslo avait derrière la tête ? La jeune femme avait néanmoins sa petite idée sur la question. Et pour cause, si elle se basait sur les derniers évènements autour du corvidé, il n'était pas difficile de concevoir qu'il veuille se délester d'Elina. Ce fut donc la main enserrer sur la garde de son arme que Loumys riva son attention sur sa doublure. Les consignes de la divinatrice devaient être respectées, il était donc hors de question de laisser Aslo commettre l'irréparable. La Destinée de l'intégralité des Abysses en dépendait !

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 34 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Vi
Vi
Récits 67
Quelques mètres plus loin Empty
MessageSujet: Re: Quelques mètres plus loin   Quelques mètres plus loin Icon_minitime1Mer 2 Déc - 15:23

Filant droit devant elle, sans dire un mot, ayant le don d'agacer Loumys, Elina était bien décidée à filer sans prendre note de ce qu'elle venait de lui dire. Enfin... c'était elle la guide après tout. Si elle préférait faire cela en silence et arriver à terme le plus vite possible, pourquoi pas, ça éviterai de se gaspiller sa salive pour rien. Le silence lui convenait tout aussi bien. Préférant faire ainsi. Levant les yeux aux ciels, observant Aslo sillonner l'air au-dessus de leurs têtes, la jeune femme ne cessait de moudre du noir, n'appréciant pas trop être ignorée malgré tout. Laissant alors l’elfe passer devant elle, l'humaine la suivit du regard pour prendre sa suite, observant les alentours. Cette forêt était dense et, malgré tout, ne s'y sentait pas à l'aise. En soit, y avait aucunes raisons de s'en inquiéter puisque aucuns signes de danger n'avaient été signalés par le corbeau. Elle devait sans doute se faire des idées, rangeant dans un coin sa parano naissante afin de se vider l'esprit et tenter de faire confiance à Elina ainsi qu'à la prophétie d'Oracle même si tout cela ne lui plaisait guère. Ah, si seulement le temps pouvait s'écouler plus vite afin de pouvoir retrouver sa place aux Abysses et enfin quitter la surface de ce monde qui faisait tout pour lui faire perdre son temps !

Plus elles avançaient dans cette clairière, plus une ambiance pesante s'installait de part la présence d'une épaisse brume s'élevant du sol mousseux. Loumys ralentissait sa marche afin d'être plus prudente car cette apparition était si soudaine qu'elle ne pouvait soupçonner que ce soit anodin et, d'un coup, sans rien comprendre, elle se retrouva à terre, le dos contre le sol. Une masse l'avait percutée de pleins fouet et envoyée au tapis de façon si soudaine qu'elle en eut le souffle coupé. Tentant vainement de lutter contre son assaillant, elle comprit rapidement qu'il fallait qu'elle frappe immédiatement d'un coup violent. Elle tenta de se saisir de son arme afin d'asséner un coup dans la hanche de celle-ci. L'attrapant rapidement, espérant que le coup passerait, sa main fut immédiatement immobilisée et plaquée au sol. C'était... comme si elle avait lu dans ses pensées et ce fut là, à ce moment précis où elle cessa de se débattre, son regard plongé dans les yeux brillant de... cette femme... cette elle-même ?! Interloquée, mais surtout choquée, elle ne savait plus où se mettre ni quoi faire. Restant couchée dos au sol et cette double au-dessus d'elle, lui tenant les poignets, Loumys était soudainement devenue muette. L'expression de son visage ne sachant lui même pas non plus quoi faire de ce qu'elle ressentait en se voyant ainsi.  

Qui était-elle celle-là pour se permettre de l'attaquer ainsi ? Mais, surtout, pourquoi ? Ne réussissant pas à se défaire de ce regard, la jeune femme commença à se débattre afin de se défaire de son emprise, parvenant à reprendre le dessus au bout de quelques tentatives et reprendre le dessus et l'envoyé sur le côté, la plaquant au sol. Manque de chance, elle ne parvint pas à maintenir la pression et se retrouva à nouveau au sol, à son tour et ce, sur plusieurs roulades. Comprenant que cette femme avait la même force qu'elle, au-delà du fait qu'elle était sa copie conforme. Sauf que, à un instant précis, elle cessa toute charge contre elle et en profita pour la repousser, l'envoyant s'allonger sur le dos à ses côtés. Libérant son champs de vision sur le ciel au-dessus de la clairière. Jetant un œil à la femme à ses côtés, toujours aussi estomaquée de se voir elle-même. C'était clairement une chose impossible... Où alors y avait vraiment quelque chose qui n'allait pas ! D'ailleurs... en parlant de chose qui n'allait pas...

Relevant à nouveau les yeux au ciel, elle s'étonnait de la non-présence d'Aslo. En plus, si danger y avait, il serait intervenu pour l'aider ! Où était-il celui-là encore ?! Le cherchant frénétiquement en balayant le ciel du regard, elle ne le trouvait nulle part. Non... non.. quand même pas ? Si ? Il avait vraiment fait ça ?! Serrant des dents, Loumys comprit ce qu'il se passait désormais lorsque son double prit soudainement la parole à l'attention de la prêtresse elfe qui devait être totalement perdue là au milieu. Il fallait qu'elle agisse avant qu'elle ne se laisse embobiner par cette manœuvre d'Aslo ! Se relevant tout aussi vite que sa doublure, presque à l'identique. Évidemment, ce qui devait arriver, l'autre Loumys l'a devança dans sa démarche et commença à clamer haut et fort qu'elle était la vraie et la seule et que la prêtresse devait l'aider à se débarrasser d'elle-même. Cette présence était là depuis quelque secondes qu'elle l'a gonflait déjà et, surtout, elle peinait à comprendre ce qu'elle tentait de faire.

- Bah voyons... Je n'aurai pas pu dire mieux, moi-même. Déclarait-elle, se croisant les bras, ne prenant pas la peine de mimer sa doublure pour défaire ses vêtements de la saletés les encombrant. T'as vraiment décidé de me copier, jusqu'au bout.

Soupirant de plus belle, se rapprochant de son couteau resté au sol pour le remettre dans son étui, elle écoutait d'une oreille attentive ce que lui chantonnait sa double à Elina. Roulant des yeux, fixant le ciel, ne voyant toujours pas Aslo réapparaître, confirmant que c'était bien lui l'instigateur de cette tentative puérile. Il voulait prendre le contrôle de la situation ? Il allait l'avoir, mais pas de la même manière qu'elle désirait que les choses passes !

- Mais écoute-toi parler enfin... qu'est-ce que t'essaie de faire là? Tu crois vraiment que c'est nécessaire d'embrouiller l'esprit de cette elfette davantage qu'elle n'est l'est déjà ?! Tonna t'elle, fixant d'un regard mauvais son reflet. Mais tu sembles oublier un détail important dans cette histoire de montagne, Aslo. Restant plantée sur place, ne quittant pas des yeux sa doublure, se saisissant de son couteau et fixa la lame d'un regard songeur. J'ai tout mon temps... Et de toutes manières, Sans Elina, sans moi, notre quête ne mènera à rien et la prophétie tombe à l'eau. Tu as besoin de moi pour y aller, n'est-ce pas ?

Et d'un mouvement lent mais décidé, elle leva la pointe du couteau pour pointer sa doublure mais non pas pour la menacer mais pour finalement retourner la lame contre elle, la pointe de sa lame se déposant délicatement contre son cou. Ainsi, elle faisait clairement comprendre à Aslo qu'elle était prête à ruiner sa tentative de lui piquer sa place. Seule elle pouvait récupérer ses pouvoirs et elle ne laisserait personne d'autres tenter de s'en approcher, quant bien même ce corvidé l'avait aidée dans sa quête. Peu importe comment elle y parviendrait, personne ne prendrait sa place ! Elle était la seule et l'unique Déesse Noire et seule elle allait reprendre en main les Abysses selon la prophétie ! Contrairement à Aslo qui se démenait pour faire croire qu'elle était elle, Loumys, la vraie, quant à elle, décidait d'opter pour le fait que Elina ferait de toute manière le bon choix entre les deux femmes. Du moins, en espérant qu'Oracle ne se soit pas plantée dans sa prédiction en la faisant choisir sa doublure, ce serait bien une première...

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 34 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Elina
Elina
Récits 41
Quelques mètres plus loin Empty
MessageSujet: Re: Quelques mètres plus loin   Quelques mètres plus loin Icon_minitime1Jeu 3 Déc - 11:27

Alors qu'elle s'engageait à la suite de Loumys, Elina marqua soudain un temps d'arrêt. Elle savait que la Nature ne se manifestait jamais pour rien. De plus, cette brume ne semblait pas vraiment naturelle... Cela valait le coup de s'y arrêter. Elle fixa son attention sur ce nuage, essayant de l'analyser à travers son lien privilégié avec la forêt... Et elle réalisa que cela venait réellement de la Nature, malgré les apparences. La forêt la mettait donc en garde... Et il n'était pas difficile de savoir de quoi elle devait se méfier : le seul élément perturbateur présent en ce lieu était Loumys elle-même. Cependant, il n'était pas nécessaire de la mettre en garde contre cette personne. Elina ne lui faisait déjà pas confiance. Cette manifestation lui confirmait simplement qu'elle avait eu raison depuis le début de s'en méfier... Ou alors cela voulait-il dire de ne pas se laisser avoir dans le futur, de ne jamais se fier à elle, quoi qu'il puisse se passer ?

Elle promit silencieusement à la Forêt toute entière, et à toutes ses semblables à travers le monde, de ne jamais se laisser aller à la sympathie envers sa compagne d'infortune et de ne jamais la revoir une fois ce voyage terminé. Elle ne s'était pas attendue à recevoir un message à ce moment-là, mais elle n'allait pas cracher dessus : la Nature avait toujours raison, elle le savait. Mais envoyer des messages lui coûtait, il n'était en effet pas dans ses habitudes de se modifier en si peu de temps, il ne fallait donc jamais prendre une telle modification à la légère, ne serait-ce que par respect pour l'énergie ainsi mobilisée.

Mais les habitants et les prêtres de la Cité pourraient sûrement l'aider. C'est en comptant sur cet espoir, aussi maigre soit-il, qu'elle poursuivit son chemin, sans rien montrer de ce qui se passait en elle... Du moins, elle l'espérait : en effet, au cours de sa vie, elle n'avait jamais cherché à cacher ce qu'elle pensait, même à un patient pour lequel elle avait peu d'espoir. Pour elle, la vérité devait toujours être préférée à un mensonge, certes réconfortant, mais peu réaliste. Tout cela pour dire que son corps n'était paas du tout entraîné à la dissimulation. Elle espérait donc que sa volonté seule suffirait.

Mais soudain, un mouvement brusque près d'elle la sortit de ses réflexions... Le temps qu'elle se mette à jour de ce qui se passait autour d'elle, Loumys était par terre. S'était-elle pris les pieds dans une racine ? Elle observa aux alentours : certes, elles se trouvaient en forêt, donc les arbres étaient omniprésents, mais tous avaient sagement gardé leurs racines sous la terre. Donc l'humaine n'avait pas trébuché, c'était certain.

Mais cela n'était pas le seul problème. À présent, il y avait deux Loumys... Chacune lui assurant qu'elle était la vraie, bien sûr. Malgré le fait qu'elle ne connaisse pas suffisamment la vraie femme pour pouvoir la distinguer ainsi, elle tenta néanmoins de discerner les traits de son visage, ses expressions... Mais tout était identique.

Dans ce cas, comment faire ? On aurait dit Loums et son reflet...

Attendez... Reflet... Un reflet n'existe que grâce à un miroir... Un miroir... Un miroir ordinaire ne serait sûrement d'aucune aide, mais si elle trouvait un miroir magique, d'une manière ou d'une autre... Peut-être que...

Elle fut de nouveau sortie de ses réflexions, mais, cette fois, par une intuition. Son expérience de guérisseuse avait fini par lui permettre de sentir lorsque une souffrance se tenait dans les environs et même, parfois, de pouvoir un peu l'anticiper. Et c'est exactement ce qu'il se passait. Elle sentait une souffrance imminente. Mais ses sensations seules ne lui disaient pas d'où cela venait, elle allait désormais avoir besoin de ses yeux. Elle chercha donc autour d'elle... Et comprit. L'une des Loumys menaçait de... Se suicider ? Alors ça, hors de question, pas tant qu'elle serait là. D'un mouvement qu'elle espérait assez brusque pour la surprendre, elle frappa la main qui tenait le couteau, dans le but de forcer cette Loumys à le lâcher.

Puis, le regard sombre, elle déclara :

- Personne ne se suicidera en ma présence.

Ensuite, elle s'adressa à l'autre Loumys :

- Vous voulez vous débarrasser de votre double ? Et comment, s'il vous plaît ? Vous n'espérez pas la tuer, j'espère ? Si tel est le cas, j'ai deux choses à vous dire : premièrement, je ne suis pas une guerrière, donc je ne serais pas capable de vous aider. Et deuxièmement, même si je le pouvais, je ne le ferais pas, car je ne veux de mal à personne.

Enfin, elle reprit la tête de l'expédition, laissant un dernier commentaire destiné aux deux Loumys :

- Sachez que je ne choisirai pas entre vous, du moins pas avant d'arriver en ville.

En effet, elle avait une idée derrière la tête : son statut de prêtresse lui permettrait d'entrer dans les autres temples dédiés à sa Déesse. Elle n'avait pas d'accès certain aux temples voués à d'autres divinités, c'est pourquoi elle n'essaierai pas de visiter les temples de Xiris, par exemple. Mais en tant que prêtresse d'Erinaë, elle avait le droit de rendre visite à ses homologues de la ville. De ce dont elle se souvenait, il y avait plusieurs temples d'Erinaë à travers la capitale, elle devrait tous les visiter... Sauf si elle trouvait ce qu'elle cherchait avant d'avaoir vu le dernier. En effet, elle savait que chaque temple abritait quelques reliques, protégées comme de vrais trésors. Le problème, c'est que ces trésors pouvaient prendre n'importe quelle forme. Elle ne savait pas si l'un de ces temples protégeait un miroir magique, mais c'était la seule piste dont elle disposait. Il lui faudrait demander l'accès à la partie la mieux protégée de chaque temple et, si elle trouvait ce qu'elle cherchait, convaincre les prêtres de la laisser non seulement le toucher, mais également s'en servir... Ce ne serait pas une mince affaire, elle le savait. Elle pensait ne pas avoir trop de difficultés à obtenir l'autorisation de voir les reliques, mais pour ce qui était de s'en approcher de plus près, elle n'en savait rien. Elle avait beau avoir la même fonction que ceux qu'elle y rencontrerait, elle ne travaillait pas avec eux, donc elle ne savait pas s'ils lui feraient assez confiance pour l'autoriser à essayer de différencier Loumys 1 et Loumys 2 avec l'un de leurs trésors les plus précieux, mais il faudrait qu'elle essaie... Sans pour autant s'attirer leur inimité... Sans oublier qu'il était possible soit qu'elle ne trouve pas de miroir, soit que ça ne marche pas.
Ce qu'elle voulait également, et dont elle savait que ce serait plus facile, était de demander de l'aide aux maîtres des temples. Ils étaient tous plus âgés qu'elle, donc auraient de l'expérience, et aider leurs inférieurs dévoués à la même déesse qu'eux faisait partie de leurs attributions. Elle devrait d'ailleurs peut-être commencer par là, aller voir directement le chef et tout lui expliquer, ils auraient peut-être une meilleure solution à lui proposer, une solution qui n'impliquerait pas d'éprouver la confiance de ses pairs...

Enfin, on verrait tout cela plus tard. D'abord, il fallait rejoindre la ville... Ce qui ne serait pas une mince affaire, car, elle s'en doutait, une conséquence du fait qu'elle n'aie pas choisi entre les deux Loumys pourrait être un voyage... animé. Il était normal qu'elles ne s'apprécient pas, mais elle ne voulait pas prendre de risque inutile... Et elle se prépara mentalement à en subir les conséquences.

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 36 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
V i
V i
Récits 45
Quelques mètres plus loin Empty
MessageSujet: Re: Quelques mètres plus loin   Quelques mètres plus loin Icon_minitime1Jeu 3 Déc - 15:56

Son regard était déterminé ! Nul autre qu'elle ne siègera sur le trône noir, et si pour cela il fallait embrasser la mort et disparaître à jamais, alors Loumys s'y emploierait. Une conviction qui ne fut toutefois point du gout de l'elfe. Profitant que son attention était rivée sur son double, la prêtresse gifla la main qui se voulait meurtrière ! Le choc émit ne fut cependant pas assez violent pour lui faire lâcher son arme, mais juste assez pour dévier l'estoc de cette dernière vers l'extérieur, soit ; à la droite de son cou. Une légère coupure en résulta, de laquelle un filet de sang s'échappa. Et tandis que Elina clarifiait les choses, à sa manière bien entendu, Aslo mit immédiatement à jour son apparence en reproduisant la plaie, de même pour la terre qu'elle n'avait pas juger bon d'épousseter. De toute façon, l'elfe ne jouerait à aucun de leur jeu, il était donc inutile de chercher à démêler le vrai du faux. L'autre finira bien par se démasquer tout seul, car s'il avait agis de la sorte, c'était forcément pour une raison bien précise. Rassurée quant au fait de ne pas se faire spolier par un choix irréfléchie, Loumys rangea sa lame au fourreau. Sa guide ne souhaitait guère faire durer cette entente plus que nécessaire, nul besoin d'être investie des dons d'Oracle pour s'en rendre compte. Ce n'était pas elle qui allait lui causer du tort. Concernant le fait de soumettre Aslo, sans savoir ce qu'il voulait en la copiant impunément, ce serait gaspiller un temps précieux... Après tout, sa place n'était pas sur Astrune, et encore moins au milieu de cette purée de poix qui ne cessait de s'épaissir !

- Tu affirmes ne vouloir de mal à personne... Balança la jeune femme à l'égard de l'elfe qui reprenait tranquillement sa route, et dont la silhouette s'effaçait dans la brume à chacun de ses pas. Mais ainsi laisser tout ce sang fuir mon corps, n'est selon moi, pas un idéal de bien être ! TU M'ENTENDS ?! J'AGONISE LÀ !

Se vanter de prendre soin d'autrui et la laisser en plan à la première hémorragie, c'était tout de même un comble pour une prêtresse elfe ! De plus, n'ayant pas voix au chapitre concernant le rôle d'Aslo dans cette histoire, Loumys ne souhaitait pas forcément le voir crever, pas dans l'immédiat en tout cas. Aussi reprit-elle sa dernière tirade !

- ON AGONISE !

La brume était désormais trop dense pour se fier au sens de la vue, Elina ferait bien de revenir avant que Loumys ne perde définitivement patience, et conscience... La coupure avait beau ne pas être profonde, l'hémoglobine elle, s'en moquait éperdument ! Elle coulait et coulait encore, faisant ainsi naître une nouvelle rivière entre ses seins jusque dans son nombril. Etre Mortel était encore nouveau pour Loumys, elle ignorait donc si elle en avait pour longtemps ou non. Or, il serait fort regrettable de périr sans l'avoir véritablement décidé. La nébulosité l'avait par ailleurs complètement isolée. Dans la mesure où Elina consentirait à les secourir, il lui faudra d'abord retrouver chacune d'elle, l'une sera donc forcément soignée avant l'autre. À la différence que, Aslo avait reproduit la blessure, il pouvait donc en mesurer les effets selon son bon vouloir. Tandis que elle, demeurait à la solde de l'elfe... N'osant plus faire un pas de plus de crainte que cela ne précipite sa fin, Loumys s'adossa à un arbre avant de murmurer dans un souffle à peine audible.

- Par là...

Puis elle enserra son cou de sa propre main dans l'espoir de calmer le flux. Et pour la première fois depuis son arrivée sur Astrune, elle ressentit les battements de son coeur au travers des pulsations qui éjectait son sang au dehors. Loumys ne le jurerait point, mais toutes les trois palpitations, ces dernières semblaient ralentir. Quand bien même elle ignorait où cela la mènerait, la jeune femme se doutait forcément que ce n'était pas pour une vie pleine d'allant. Dire que sa survie dépendait d'Elina, tentait à la rendre plus mal qu'elle ne l'était déjà. Mais que pouvait-elle faire d'autre hormis reposée contre l'écorce ? Perdue dans les méandres de la sylve, Loumys laissa le voile noir de ses paupières masquée cette grisaille qui la privait de toute pensée. Une fois enfermée dans l'obscurité de ses songes, et sans trop savoir pourquoi, la jeune femme en proie au déclin, se concentra sur son souffle. Tant bien que mal, cette dernière veillait à ce que celui-ci ne s'étiole...

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 36 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Vi
Vi
Récits 67
Quelques mètres plus loin Empty
MessageSujet: Re: Quelques mètres plus loin   Quelques mètres plus loin Icon_minitime1Jeu 3 Déc - 18:45

Tenant fermement son couteau, la pointe appuyant légèrement sur la peau de son cou, elle ne quittait pas sa doublure des yeux. Prête à s'exécuter dans ses menaces, elle ne la laisserait pas approcher davantage de ce qui lui appartenait de droit ! Cependant, ce qu'elle espérait provoquer se confirmait avec la soudaine apparition de la prêtresse elfique en face d'elle, ne se gênant pas pour lui asséner un coup fort et rapide à la main. La faisant lâcher tout aussitôt son arme qui se planta lourdement au sol. Sa main lui faisait mal mais, tellement étonnée par l'effet de surprise, elle n'en laissera rien paraître. Se contentant de fixer l'elfe, interloquée qu'elle ait agis aussi vite sans qu'elle ne puisse s'en rendre compte. Après tout, Aslo captivait toute son attention que même un ours, elle ne l'aurait pas senti arriver dans son dos. Ce corvidé commençait réellement à lui taper sur les nerfs même si elle consentait à devoir le supporter encore jusqu'à l'accomplissement de sa quête. Mais là, il ne faisait que lui faire perdre son temps et elle commençait à se demander si ce dernier n'était pas en train de tenter de saboter ses projets alors qu'elle était si prêt du but ! Néanmoins occupée par ses songes et les questions qu'elle se posait sur le pourquoi du comment une copie d'elle se tenait toujours debout devant elle, elle adressa quelques mots à l’elfe qui la sermonnait encore une fois.

- Je ne souhaite pas recevoir des sermons de ta part ni que tu me grondes, Prêtresse. Je ne m'y tenterai plus. Disait-elle en se baissant pour ramasser son couteau planter dans le sol.

Le tirant de la terre molle, le brouillard ambiant s'épaississant davantage, Loumys se redressa pour s'apercevoir que l'elfe s'était déjà éloignée d'elle, la laissant limite seule avec Aslo. S'empressant de ranger son couteau dans son fourreau, elle s'arrêtait nette quand elle remis les yeux sur son double qui se tenait pas loin d'elle, adressant à nouveaux des mots à Elina dans l’intention de semer à nouveau le trouble. Cependant, ce qui retint son attention, ce n'était pas spécialement ce qu'elle disait mais... sa blessure au cou qui saignait. S'empressant de passer sa main sur sa propre peau, elle remarqua la présence de sang sur le bout de ses doigts et ce liquide chaud couler le long de sa poitrine. N'ayant même pas remarqué que l'action de la prêtresse l'avait blessée sur le coup. Ressentant par la même occasion une étrange sensation. Ça faisait mal, un peu et de voir ce liquide rouge vif lui troublait la vue.

- Mais tu vas la fermer, oui ! Si tu cherches mon attention, tu pouvais t'y prendre autrement ! Lança t'elle à sa doublure s'effaçant doucement dans la brume.

Mais au-delà de tout ça, l'esprit perturbé, la jeune femme comprit aussitôt que Aslo avait aussi pu reproduire ses propres blessures lorsque la prêtresse avait le dos tourné. Qu'est-ce qu'il était fourbe celui-là ! Quant bien même l'elfe semblait s'être intéressée à elle et à la croire elle, son compagnon de route, lui, avait su manœuvrer autrement afin de la duper à sa prochaine tentative. La brume devenant de plus en plus dense, se demandant si cela était l'oeuvre de la nature elle-même ou bien de sa copie, Loumys voyait les silhouettes disparaître, laissant un voile grisâtre envahir son champs de vison. La tête qui tournait, sa main droite pleine de sang, la respiration rapide et son cœur battant la chamade. Par où devait-elle aller ? Elle savait que la prêtresse s'était éloignée sur sa gauche, de la même position par laquelle elle était venue vers elle. Se contenant alors de tenter d'avancer dans cette direction, elle grinça des dents à l'entente de sa propre voix hurler à travers cette purée de pois.

Décidément, tout voulait se liguer contre elle. Aslo se mettant à saborder sa volonté, elle se demandait pourquoi il était présent ? Son but avait toujours été de s'en prendre à elle de la sorte une fois l'objectif presque atteint ? Mais surtout, la seule question qui la troublait beaucoup, c'était de savoir finalement ce que voulait Aslo à agir de la sorte !

Sa main crispée par-dessus sa blessure, elle ne savait pas du tout comment s'y prendre pour cesser le saignement ni même si sa blessure était grave. N'ayant clairement pas la moindre idée de ce que cela pouvait faire d'être vivante ou en danger de mort dans un corps de mortel, la panique était la seule émotion qui l'habitait. Ainsi que la peur et le manque de confiance en ses capacités. Parce que malgré le fait que son allié tentait de mettre un terme à ses projets, apparemment, et que le fait d'être subitement alliée à Elina pour ce voyage qui s'annonçait désagréable au possible, elle désirait que la prêtresse vienne au moins vers elle, encore une fois, pour la rassurer sur cette blessure. Oh non pas qu'elle sympathiserait avec elle par la suite ou toutes autres formes d'amitié ou gentillesse... mais être sûr que cette coupure ne la mènerait pas droit au mur. La tête tournant, elle s'écroula et tomba à genoux, une main à terre, l'autre toujours agrippée à son cou. La respiration courte. Une petite douleur lancinante la lançant de temps à autre. Ce sang ne voulant cesser de s'écouler hors de son corps, gouttant sur l'herbe. Que devait-elle faire ? Si Aslo obtenait l'attention de la prêtresse, nulle doute qu'il tenterait de s'en prendre à elle. Si c'était son but, évidemment... Devant alors trouver une solution sur quoi dire afin que la prêtresse ou quelqu'un d'autre, ou quelque chose, vienne à elle afin de l'aider et reprendre le dessus sur Aslo. Elle n'accepterait pas d'être dominée plus longtemps et se laisser marcher dessus ! Une chose était sûre... elle allait lui pourrir la vie et le faire regretter d'exister une fois ses pouvoirs récupérés !

Se redressant, le dos droit, toujours à genoux, elle observait sa main ensanglantée et la retourna pour observer l’éraflure que lui avait administré l'elfe en lui infligeant son coup de bâton. Est-ce que ça, aussi, Aslo l'avait copiée ? Espérons que non, ça lui servirait de preuve le moment venu. Laissant la blessure se faire masquer par son propre sang.

Le souffle court, le vertige dû à la panique manquant de s'emparer d'elle, Loumys tenta de hurler à l'attention de Elina :

- Ne te laisse pas duper, Elina ! Fit une voix tremblante aux oreilles de la prêtresse. Elle est peut être ma copie conforme mais... elle n'est pas moi... ne t'y risques pas seule, ne fais pas l'idiote !

Sous le tournis violent qui s'accaparait d'elle, elle se laissait tomber sur le côté pour s'allonger sur le dos et attendre sagement que quelque chose se passe. Sentant son sang s'accumuler dans le creux de son cou, observant l'hypnotique brouillard l'ayant enveloppé. Elle aurait pu s'avancer et continuer à marcher en direction de là où pensait être la prêtresse mais rien ne lui permettait d'avoir la bonne direction. Les choses s'étant passées si vite, s'étant déplacée sur l'instant, elle aurait pu se perdre davantage et mettre plus en danger la prêtresse. Ça ne lui plaisait pas du tout mais elle se devait de compter sur sa présence d'esprit et espérer qu'elle ait un coup de jugeote afin de l'extirper de ce mauvais pas. Espérant de toute ses forces que le brouillard ambiant n'était pas l'oeuvre de Aslo et qu'elle pourrait rester tapi à l'intérieur le temps que Elina vienne à elle avec de l'aide ou en se risquant à se mettre réellement en danger pour tomber sur elle. Alors que sa panique gagnait du terrain, sa volonté luttait pour la maintenir éveillée et pas qu'elle perde conscience... Puisse que cette brume la protège de Aslo le temps que cette crise passe et que Elina parvienne à trouver la bonne solution.

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 37 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Elina
Elina
Récits 41
Quelques mètres plus loin Empty
MessageSujet: Re: Quelques mètres plus loin   Quelques mètres plus loin Icon_minitime1Sam 5 Déc - 14:12

Elina soupira. D'accord, c'était vrai, elle était en tort, dans le sens où elle n'avait pas attendu de voir quelle trajectoire adopterait le couteau, persuadée qu'elle était que les réflexes de la femme lui permettraient de simplement le lâcher sans se blesser elle-même. D'accord, elle avait eu tort de lui faire confiance sur ce coup-là. Mais néanmoins, elle ne percevait pas vraiment de douleur dans la voix qui l'appelait, plutôt... Une sorte de... Peur ?

Peu importait, après tout. La blessure, si blessure il y avait, ne pouvait pas être si grave que cela. D'accord, l'une des Loumys lui avait appris que la plaie saignait beaucoup... Mais cela ne signifiait pas qu'elle était profonde. De plus, si la lame avait touché une artère, il était normal qu'une grosse quantité de sang s'en échappe, même sans grosse entaille. Il fallait simplement boucher le trou dans la peau avec une matière absorbante le temps qu'il se referme de lui-même... Ou même, pourquoi ne pas laisser un peu de sang s'accumuler à l'entrée et sécher là, afin d'accomplir seul ce travail de bloquage ? Dans ce cas, il faudrait contraindre la femme de ne pas bouger son cou... Et la prêtresse ne s'en sentait pas le courage. Elle décida donc d'opter pour la première solution.

Se retournant dans la direction d'où semblaient venir les voix, sans avoir d'idée précise quant à leur localisation en raison du brouillard, elle leur donna ses premières instructions :

- Ecoutez-moi, toutes les deux. Je n'ai pas vu vos blessures, c'est vrai, mais ça m'étonnerait qu'elles soient vraiment profondes. Trouvez simplement quelque chose pour nettoyer la plaie, si vous pouvez trouver de l'eau propre, ce sera parfait. Mais il n'y a pas de lac aux alentours... Cependant, il a plus cette nuit, donc une touffe d'herbe ou, mieux, un peu de mousse, fera l'affaire. Servez-vous-en pour enlever autant de sang que possible, puis gardez votre mousse pressée contre la plaie. C'est un très bon absorbant, cela vous aidera à ne plus saigner. Pour le reste, attendez que je vous trouve... Et, idéalement, vous devriez ne pas faire bouger la partie de vous qui est blessée, pour augmenter les chances que la plaie se referme rapidement.

Une fois son monologue terminé, elle observa les alentours. Il était vraiment impossible de voir à deux mètres devant soi... Mais elle n'avait pas le choix, elle devait trouver au moins une Loumys, ne serait-ce que pour évaluer la gravité de la blessure, au lieu de faire de simples suppositions... D'ailleurs, elles allaient certainement lui en vouloir pour cela, mais bon, elle n'avait pas eu le choix : il avait fallu prendre une décision et, au moins, occuper la brailleuse donnerait peut-être quelques instant de paix à la guérisseuse. Elle avança un peu au hasard, espérant revenir sur ses pas et ouvrant grandes ses oreilles : elle avait conscience qu'à présent, c'était le seul sens qui lui serait vraiment utile.

Elle continua à avancer dans la même direction, se doutant qu'elle finirait par avoir un indice... Soit elle se retrouverait de retour chez elle, soit elle tomberait sur l'une des deux... Soit elle s'enfoncerait encore plus loin dans la forêt, mais elle savait bien que si elle n'avait trouvé personne dans cinq minutes, elle devrait rebrousser chemin, car elle se serait trompée. En effet, elle n'avait pas eu le temps de prendre beaucoup d'avance avant que la brailleuse ne la rappelle...

Toute à ses réflexions, elle remarqua à peine la forme dont elle s'approchait, ce furent ses oreilles qui lui indiquèrent qu'un être vivant de type non végétal se trouvait près d'elle. Franchement, il faudrait sortir de la forêt au plus vite, elle ne pourrait bientôt plus voir ses mains si elle tendait les bras devant elle.

S'agenouillant devant la Loumys au sol, elle étudia d'abord la situation d'un rapide coup d'oeil avant de lui demander de la laisser voir la plaie. Comme prévu, elle n'était pas profonde. Néanmoins, tant qu'elle ne serait pas cicatrisée, le sang continuerait à couler. Et pour faciliter la cicatrisation, elle allait préparer une substance qu'elle pourrait appliquer sur la plaie, mais, en attendant, Loumys pourrait l'aider :

- Ecoutez. Vous devez continuer à appliquer la mousse sur votre plaie, le temps que je termine ma préparation. Ce ne sera pas long, mais en suivant mes instructions, vous empêcherez le sang de continuer à couler en attendant.

En effet, il lui siffirait d'écraser ensemble quelques-unes des plantes qu'elle avait amenées avec elle. Normalement, elle aurait utilisé de l'eau pour obtenir une meilleure texture mais, comme elle l'avait précisé aux Loumys un peu plus tôt, il n'y avait pas détendue d'eau dans les environs. Si la pluie avait laissé des flaques sur le sol, il aurait de toutes façons été trop dangereux d'en utiliser l'eau, car elle ne serait probablement pas propre, donc elle risquait d'infecter la plaie plutôt que de la soigner. Par conséquent, elle utilisa le jus de ses plantes comme liquide. Le résultat serait bien plus pâteux que prévu, mais elle faisait avec les moyens du bord. Après quoi, il lui faudrait l'appliquer sur la plaie, trouver de quoi la bander histoire que la préparation ne s'en aille pas, convaincre cette Loumys de ne pas bouger en attendant qu'elle revienne enlever le bandage... Et trouver l'autre pour tout recommencer.

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 39 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Vi
Vi
Récits 67
Quelques mètres plus loin Empty
MessageSujet: Re: Quelques mètres plus loin   Quelques mètres plus loin Icon_minitime1Dim 6 Déc - 12:28

Parvenant à reprendre son souffle et à calmer son rythme cardiaque, Loumys, allongée de tout son long sur le sol humide de cette clairière, avait le regard perdu dans l'infinité de de cette grisaille l'enveloppant toujours. Se demandant encore et toujours si ce changement soudains de la nature était le fait de Aslo ou tout simplement, de la forêt elle-même pour protéger l'elfe de cette situation. Mais bon, quoi qu'il en était réellement, qu'une chose importait... elle perdait un temps fou à cause de tout ça et, en étant si près du but, ça avait le don de l'agacer davantage ! Ressentant son sang continuer à couler sur les côtés de son cou, nourrissant aussi désormais le sol, la jeune femme parvenait pour le moment à  dominer son vertige et, au fur et à mesure de ses longues inspirations, à le dissiper doucement. C'était donc  ça, être « vivant » en quelque sorte ? D'être une forme de vie si fragile ? Les sensations étaient étranges, loin de tout ce qu'elle pouvait imaginer. C'était un concept qui lui était étranger, de par son statut divin perdu et c'était bien pour cela qu'elle devait se dépêcher  d'arriver au but de sa quête avant que d'autres choses ne lui tombe dessus ! Plus elle traînait dans le coin, plus les chances que tout tourne mal augmentaient.

Soudains, une voix perça le silence qui c'était soudainement installé. C'était la prêtresse elfe tentant de leur prodiguer des soins à distance, le temps qu'elle les retrouve. Espérons juste qu'elle fasse pas l'erreur de tomber sur Aslo. Donc, de la mousse, hein ? Soupirant longuement à l'idée, elle inspira  longuement avant de se retourner sur le côté  et se débarrasser du  sang accumuler dans le creux de son cou d'un geste de la main tout en pressant la plaie du bout des doigts. Elle distingua la forme d'une petite roche à ses côtés et y agrippa son autre main valide dessus pour en arracher la mousse accumulée sur le côté de celle-ci. Elle était humide et gorgée d'eau. Ignorant ce qu'était un soin palliatif, Loumys observa cette mousse d'un regard décontenancé et roula des yeux tout en appliquant les gestes conseillés par la prêtresse. Se rallongeant de tout son long en sentant son vertige revenir légèrement. Pressant fortement sur sa blessure.

Soudains, des sons de pas surgirent de son côté gauche. Ne sachant  pas s'il s'agissait là de l'elfe ou bien même de Aslo, Loumys cessa de respirer afin de se tapir dans la brume et rester immobile. Observant attentivement  les alentours afin de pouvoir réagir en conséquence si jamais elle se faisait attaquer. Mais non... heureusement. Distinguant une silhouette approcher, elle perçu tout de suite qu'elle était trop grande pour être sa doublure et, surtout, ses vêtements étaient ceux de  l'elfette, au fur et à mesure qu'elle s'approchait d'elle.

- Bon, au moins, tu ne t'es pas plantée... Murmurait-elle à elle-même, mais parfaitement audible par l'ouïe d'Elina. La suivant du regard jusqu'à qu'elle vienne s'agenouiller à ses côtés et observe sa blessure.

Lorsqu'elle entendit tout ce  qu'elle comptait préparer pour soigner sa blessure, Loumys se redressa lentement pour se mettre assisse. Décollant la mousse qu'elle tenait sur sa blessure et l'inspecter. Elle était devenue rouge, évidemment, mais la blessure, elle, semblait saigner moins. C'était déjà une bonne chose. Juste une petite douleur aiguë subsistait. Jetant la mousse vers le rocher vers lequel elle l'avait ramassé,  la jeune femme laissait la prêtresse terminer ce qu'elle avait à dire avant de reprendre aussitôt à sa suite.

- C'est très beau tout ça, mais vous n'avez pas de super pouvoir pouvant simplement soigner cette plaie en deux secondes si ? Et contrairement à l'autre, j'en fais pas tout un foin, c'est désagréable et désappointant pour moi, mais quand même... Dit-elle à voix basse à la prêtresse se tenant à ses côtés. Vous pouvez faire ça, non? Achevait-elle sur un regard insistant.

Visiblement agacée de devoir écraser des plantes pour l'appliquer sur sa plaie, Loumys se faisait difficile, préférant lui rentrer dedans afin qu'elle lui débarrasse de sa blessure d'un clin d’œil plutôt que d'enchaîner le temps perdus qu'elle accumulait déjà de trop. C'était déjà une impression fortement désagréable de devoir dépendre de quelqu'un alors que l'on était la Déesse Mère des Abysses ! Surtout que tout cela était guidé par Oracle. C'en était agaçant mais bon... Elina se trouvait être la seule personne lui permettant d'y arriver à termes. Tentant alors de lui faire comprendre les choses autrement qu'en l'insultant sur quatre générations à chaque fois et de s'approprier un langage plus poli même si cela ne lui seyait guère. Elle avait déjà réussi à ne pas se tromper avec son double en allant de son côté et elle avait su attirer son attention sur elle. Ça méritait au moins qu'elle s'adoucisse quelque peu, non ? De ce fait, elle redressa sa main droite qui avait été touchée par le coup de bâton de la prêtresse et la lui montra discrètement sans dire un mot, espérant qu'elle comprendrait en faisant le lien avec ce qui s'était passé avant quand elle avait tenté de l'empêcher de se suicider. C'était la seule astuce pour tenter de défaire son double, dans le temps présent, car il pouvait ignorer que le dos de sa main possédait une éraflure et un léger bleu.

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 39 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Elina
Elina
Récits 41
Quelques mètres plus loin Empty
MessageSujet: Re: Quelques mètres plus loin   Quelques mètres plus loin Icon_minitime1Mer 16 Déc - 10:20

Avait-elle des pouvoirs permettant une guérison instantanée ? Elle l'aurait adoré, mais elle n'était malheureusement pas assez puissante pour cela. Qu'elle le veuille ou non, Loumys devrait attendre qu'elle ait fini d'agir pour reprendre le voyage. Mais elle se promit de faire aussi vite qu'elle le pourrait.

- Non, je suis désolée. Je ne peux traiter que la douleur. Et dans le cas actuel, votre douleur n'est certainement pas assez forte pour jusitifer l'utilisation de ce pouvoir.

Alors qu'elle parlait, elle avait presque terminé sa mixture. Elle s'arrêta un instant pour l'étudier. Cela avait une consistance pâteuse, qui serait bien plus difficile à appliquer que prévu. Il lui faudrait impérativement un bandage solide, afin que cela ne s'en aille pas avant d'avoir fait effet... Elle soupira. Il lui fallait de l'eau pour fluidifier tout ça ! Mais en attendant, si cette femme se relevait, le sang recommencerait à couler.

- Ah, autre chose. Essayer de limiter vos prises de parole, et pour ce qui est de l'alimentation... Je ne vous empêcherai pas de boire ni de manger, mais vous devrez être prudente, afin de ne pas rouvrir la plaie. D'autre part... Vous semblez pressée, sachez qu'une blessure au cou n'a jamais empêché personne de marcher, donc nous pourrons reprendre la route rapidement... À condition de ne pas faire trop d'efforts. Il ne s'agirait pas de haleter.

Tout en parlant, elle avait fouillé sa mémoire à la recherche d'une connaissance qui pourrait l'aider et, finalement, décida d'y aller plus en finesse que ce qu'elle voulait au départ : Elle utiliserait sa mixture, mais ne l'appliquerait pas en entier comme elle voulait initialement le faire. Elle saisit un morceau de mousse qui poussait sur un arbre proche, s'assura en la pressant légèrement qu'elle était gorgée d'eau et s'en servit comme d'un morceau de coton pour l'imbiber de sa mixture, espérant que l'eau contenue dans le végétal diluerait un peu sa préparation. Puis, juste avant de l'appliquer, elle prévint sa patiente :

- Cela risque de piquer un peu. Et il faut que vous sachiez également que ce n'est pas un remède indispensable, je ne fais qu'aider votre peau à se reformer, mais elle l'aurait fait seule de toutes manières.

Puis elle appliqua, en tapotant, une faible quantité de sa mixture. Finalement, elle préférait le faire ainsi : il faudrait recommencer plus souvent, mais, avec une si faible quantité utilisée, il ne serait pas nécessaire de bander la plaie. Une fois cela fait, elle tailla grossièrement un morceau de bois trouvé près d'elle à l'aide de l'une de ses dagues afin de s'en faire un couvercle pour le récipient dans lequel elle avait préparé son remède, puis rangea le tout et se releva, offrant sa main à Loumys pour l'aider à faire de même. Elle était prête à repartir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Quelques mètres plus loin Empty
MessageSujet: Re: Quelques mètres plus loin   Quelques mètres plus loin Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelques mètres plus loin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: LES TERRES ÉLOIGNÉES :: La forêt de Lalwende :: La forêt-
Sauter vers: