AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Code promo Nike : 30% de réduction sur TOUT le site
Voir le deal

Partagez | 
 

 Maison de Elina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P.N.J
P.N.J
Récits 844
Maison de Elina Empty
MessageSujet: Maison de Elina   Maison de Elina Icon_minitime1Ven 8 Mai - 17:26

[Arrow...suite de ~ICI~]

Loin de se faire juge, Alek informa Elina de son départ. Et auquel cas elle souhaiterait faire appel à ses services, elle pourrait le trouver non loin de la clairière Shemlen. Ceci étant dit, le garde forestier la salua avant de s'évanouir dans les feuillages. Désormais seule sur le seuil de sa maisonnette, la prêtresse d'Erinaë poussa la porte, et ce fut dans un sinistre grincement qu'elle remarqua une traînée de sang sur le plancher ! Mais avant qu'elle n'eut le temps de s'imaginer le pire, un chuchotement l'enjoignit d'avancer, sans quoi, un couinement surgirait de la pénombre. Elina supposa alors que la souillure sur son sol était le triste résultat d'une rencontre que sa mère se dut d'affronter, et que l'intrus responsable de tout ce désordre avait également mis la main sur le renardeau. Aussi, sans se poser de questions, la jeune femme s'exécuta, et quand elle eut suffisamment progressé, la porte se referma violemment depuis son dos. Par ailleurs, le souffle causer par cette dernière fit que la chevelure de la prêtresse se retrouva en grande partie sur son visage. Et histoire d'en rajouter au malaise éprouvé, l'empathie d'Elina demeurait muette concernant les émotions de l'indésirable, et ce, jusqu'à ce que ce dernier finisse par sortir de son coin, révélant ainsi un faciès aussi angoissant qu'inattendu...

Maison de Elina Raven10

Un corbeau perché sur son épaule, une femme à la parure d'ébène s'approcha de la prêtresse. Sa main gauche enserrait la peau du cou de son pauvre renardeau, tandis que de l'autre, une lame maculée de sang pointait désormais dans sa direction. Bien que menaçante, la présence n'encourageait point le combat. Une impression bien vite confirmée lorsque l'arme indiqua un recoin de la pièce jusque là insondée par la résidente. Si la jeune femme osait toutefois décrocher son regard de l'inconnue, elle pourrait y voir sa mère inconsciente méchamment entaillée au bras et à la jambe. Après quoi, d'une voix rauque et posée, l'intruse s'exprima :

- Là d'où je viens, c'est de cette façon que je traite les êtres inhospitaliers ! À cela je n'ai qu'une question pour vous, comptez-vous surenchérir ? On devinait facilement la réponse attendue lorsque l'estoc du poignard se mit à parcourir l'abdomen de l'animal. Ne soyez pas si troublée de me voir, prêtresse d'Erinaë. Supposait l'obscure. Mais dans nos intérêts communs, c'est en amie que je vous confie de ne pas trop jouer avec ma patience, alors soyez une brave fille, et remettez-moi le parchemin que vous avez trouvé !

Levant sa main gauche, l'étrangère faisait comprendre qu'elle troquerait la bestiole contre le vélin. Par ailleurs, plus les secondes filaient, plus la froideur du métal s'enfonçait dans la chair du petit renard dont le couinement ne cessait de gagner en force...

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 15 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Elina
Elina
Récits 11
Maison de Elina Empty
MessageSujet: Re: Maison de Elina   Maison de Elina Icon_minitime1Sam 9 Mai - 21:27

Elina accepta le départ d'Alek avec une pointe de regret. En effet, même si elle se doutait que leur parcours commun n'était pas destiné à s'éterniser, elle avait apprécié ce jeune homme... Et il n'allait certainement pas en être de même avec cette femme qu'elle venait de rencontrer. Elle avait tout contre elle : elle était entrée chez elle sans avoir été invitée, s'en prenait à ceux à qui la prêtresse tenait le plus, n'avait pas décliné son identité et semblait vouloir faire obstacle à la mission qu'on lui avait confiée. Cela faisait beaucoup de raisons de la détester, sans même la connaître. La jeune elfe serra les dents en voyant le sort qui avait échu à son petit compagnon. Un instant, elle fut tentée d'accepter les exigences de l'inconnue. Après tout, un simple message semblait un bien faible prix en échange d'une vie inestimable. Mais instinctivement, elle sentait qu'il n'était pas dans son intérêt d'obéir. Elle était capable d'apprendre le message avant de le remettre, ainsi, elle s'en souviendrait et l'intruse repartirait en laissant les siens en paix... Du moins, elle l'espérait. Elle se doutait bien qu'il était très possible qu'elle ne tienne pas sa parole. Et si elle n'en avait pas parlé à Alek, ce n'était pas pour le remettre à une parfaite inconnue, après tout.

Mais il lui fallait trouver une solution pour s'en sortir sans céder ni abandonner les siens. Elle n'avait pas observé le coin désigné, préférant rester à observer celle qu'elle voyait de plus en plus comme une adversaire, mais elle entendait une respiration. Et elle connaissait assez bien sa mère pour savoir qu'elle lui appartenait. Au moins, elle était vivante, c'était déjà ça de gagné.

- Juste une question, avant de décider quoi que ce soit... Pourquoi voulez-vous ce parchemin ? Si je ne me trompe pas, il m'a été expressément destiné, et à moi seule.

Il fallait la faire parler, pour gagner du temps. Mais elle devait aussi agir. L'agonie de son compagnon la mettait au supplice. Adressant une prière silencieuse à sa Déesse, elle implora son aide. Mais elle n'avait le temps ni de formuler clairement sa prière, ni d'attendre ou même de chercher un signe divin. Si Erinaë avait du temps, peut-être qu'elle l'entendrait et accepterait de l'aider, mais, cette fois, elle ne pouvait pas se permettre de s'en remettre totalement à elle. Alors, allant à l'encontre de ses habitudes, elle passa à l'action, guidée plus par l'impulsivité que par un plan clairement établi. Les petites plantes qui avaient commencé à pousser sous le plancher s'introduisirent dans les espaces séparant les planches, en détruisant certaines au passage, pour venir immobiliser les jambes de la tortionnaire. Au même moment, l'une des branches de l'arbre le plus proche entra par la porte ouverte pour retirer la lame de la main de la femme, alors qu'Elina luttait pour augmenter sa vitesse d'action. Puis, une fois son adversaire désarmée, elle alla récupérer son compagnon plus mort que vif. Il lui fallait le soigner, et vite. Mais d'abord, elle voulait chasser l'intruse. À présent que cette dernière était désarmée, Elina pouvait réfléchir plus posément. Et sa première pensée fut que les plantes qui l'entravaient ne tiendraient pas longtemps, elles n'étaient pas des plus solides. Il lui fallait donc éloigner la lame... Et pour cela, la seule option à la fois rapide et efficace qu'elle trouva fut de s'en saisir. Pour s'en servir contre sa propriétaire légitime ? Non, bien sûr que non, elle ne savait pas se servir de ce genre d'armes. Mais elle savait également que son adversaire n'était pas au courant. Par conséquent, elle espérait lui faire croire qu'elle savait s'en servir...

Pointant son arme improvisée vers la femme, elle reprit :

- À présent, je vous prierais de quitter mon domicile. Vous avez déjà fait assez de mal comme cela.

Il fallait qu'elle parte, Elina pouvait peut-être faire illusion quelques instants, mais l'arme commençait déjà à se faire lourde pour elle, et elle ne cessait de penser au renardeau, qu'elle avait déposé un peu plus loin. Plus cette étrange confrontation durerait, moins il était probable qu'il survive. Mais la jeune fille refusait de tourner le dos à cette intruse.

Elle s'inquiétait moins pour sa mère, cela dit. En effet, son aînée n'avait émis aucune plainte, et elle l'entendait toujours respirer, donc, elle était probablement blessée, mais pas dans un état critique... Du moins, pas autant que le jeune animal.

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 16 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
P.N.J
Récits 844
Maison de Elina Empty
MessageSujet: Re: Maison de Elina   Maison de Elina Icon_minitime1Dim 24 Mai - 4:58

Maison de Elina Raven10

Les Humains étaient pathétiques pour la majorité, les Elfes en revanche, savaient faire preuve de beaucoup de sagesse et d'esprit. Mais Elina ne semblait guère informée de cette supériorité. Agissant à l'instar d'une jouvencelle paniquée de voir son monde s'effondrer, elle s'offusqua de cette présence ! Certains d'entre vous dirons qu'elle a eu raison, alors que d'autres se colleront la main sur le visage pour manifester leur désapprobation. Le coeur à ses raisons que la raison ignore. Pleinement à l'écoute de ce dernier, la prêtresse d'Erinaë n'était motivée que par une seule chose ; le sauvetage du renardeau ! Nul ne pouvait lui en tenir rigueur sur ce point. Seulement, n'aurait-il pas été plus facile, et surtout moins risqué pour l'animal, de donner suite aux attentes de l'intruse ? Après tout, Elina ignorait tout de ce parchemin. Hormis son nom et prénom y figurant, elle ne savait rien des intentions de cette Thrilie. Or, la femme au corbeau était bien réelle, là, juste devant elle ! En vérité, peu importait à la prêtresse ermite. Cette étrangère avait blessé sa mère au sein de sa propre maison, et comme si cela ne suffisait point, voilà qu'elle mettait à mal ce pauvre canidé. Tous ces éléments réunis furent amplement suffisant pour pousser Elina à agir. Ce qu'elle fit sans plus attendre !

Communiant avec les plantes avoisinantes, la fidèle d'Erinaë fit se tresser des lierres aux chevilles de la dame en noir, et ce, quitte à sacrifier une partie de son plancher pour y parvenir. Ne s'arrêtant pas en si bon chemin, Elina rouvrit la porte afin de laisser place à une branche crochue qui s'entortilla autour de l'arme ensanglantée de l'intruse. Débarrassant ainsi cette vipère du renardeau agonisant, la prêtresse s'empara de sa lame de façon à conserver son avantage. Autant vous dire que ces trente secondes de jardinage furent vingt-neuf et demi de trop pour l'empêcher de mettre ses menaces à exécution. Complètement amorphe, la femme au corbeau laissa Elina s'exprimer par sa magie sans chercher à lui donner tort. Pensant désormais avoir le dessus, l'ermite s'évertua à inverser les rôles... ce n'était pas gagné.

- Tout ça, pour... ça ? Répondit la femme l'air abattue. Je m'attendais à un final plus recherché... Et alors que les racines poursuivaient leur broderie, l'inconnue claqua des doigts, ce qui fit disparaître le corbeau perché sur son épaule.

Trop concentrée sur le fait de si oui ou non elle allait suivre son ordre, Elina ne put voir son renardeau à moitié mort se changer en ce même corbeau ! Fourbe, l'animal parvint à arracher le rouleau de parchemin à ses affaires avant de s'envoler aussitôt jusque sur la tête de sa maîtresse. Laissant finalement tomber le vélin de son bec, l'intruse l'observa atterrir dans ses mains.

- Vous auriez dû vous poser cette question en me voyant. Reprit la femme alors que le corvidé fonçait sur le bras armé de sa vis-à-vis pour lui asséner un méchant coup de bec. Une opération qu'il répétera jusqu'à ce que le métal perfide retrouve la dureté du sol. À la suite de quoi, dégageant une première jambe des branchages, l'importune crut bon d'ajouter : Je vous présente Aslo, et il ne supporterait point me voir torturer une pauvre âme comme celle-ci. Surtout que... vous l'auriez laissé mourir pour sauver une chose qui vous est inconnue.

Par de puissants croassements, Aslo le corbeau donnait l'impression d'acquiescer les dires de sa maîtresse. Il y avait toujours ce ton dur dans sa voix, un peu comme s'il s'agissait d'une Matrone Drow.

- Je peux vaguement deviner vos espoirs et vos craintes, jeune fille, mais ce parchemin n'est pas qu'une simple table des matières traçant l'ébauche de votre Destinée. D'ailleurs, le fait que je sois au courant de son existence alors que vous venez tout juste de mettre la main dessus n'éveille t-il point en vous la plus petite des curiosités ? Certes ses mots tombaient sous le sens, mais Elina n'avait au final fait que répondre à son agression ! Consciente de cela, la dame en noir accepta de détendre l'atmosphère en se présentant. Je me prénomme Loumys, quant à mes intentions, elles dépendent en grande partie de ce que je vais trouver là-dedans ! Termina t-elle en agitant le rouleau.

Dans l'instant qui suivit les paroles de Loumys, divers grattements se firent attendre depuis le placard situé à quelques mètres derrière elle. - Vous permettez ! Grommela t-elle avec sévérité tandis qu'elle se libérait de son carcan au prix de quelques écorchures. Désormais devant le buffet duquel les bruits émettaient, l'intruse tira la porte, puis du noir jaillit le renardeau qui bondit littéralement sur la prêtresse. Tartinant ce qu'il pouvait de son corps avec sa langue, le canidé démontrait par son comportement festif qu'il n'avait pas l'ombre d'un quelconque signe de maltraitance. Loumys se servit donc de ces retrouvailles pour confirmer la neutralité de ses intentions.

- Vous allez très vite comprendre, rendez-moi mon arme que je vous montre ! Sa manière d'interagir n'encourageait guère la confiance. Pourtant, elle aurait pu dès le départ tuer Elina lorsqu'elle rentrait, elle n'aurait eu qu'à se tenir derrière la porte. Et là encore, rien ne l'empêcherait d'avoir recours à la violence physique ou à divers sortilèges pour agir à sa guise. Non, au lieu de cela, elle laissait la prêtresse décider de son sort.

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 18 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Elina
Elina
Récits 11
Maison de Elina Empty
MessageSujet: Re: Maison de Elina   Maison de Elina Icon_minitime1Mer 27 Mai - 17:26

Un final plus recherché... Elle ne manquait pas d'air ! Elina ne lui avait jamais demandé de violer sa propriété, à ce qu'elle savait. Et dans la situation présente, elle ne portait absolument aucun intérêt à la mise en scène. Tout ce qu'elle voulait, c'était que tout cela se termine au plus vite, afin qu'elle puisse soigner ses deux colocataires sans risquer de se faire poignarder dans le dos. Car oui, même si l'inconnue était à présent désarmée, Elina se doutait qu'elle n'était pas pour autant sans défense. Jamais elle ne se serait permis d'attaquer quelqu'un sans s'être bien préparée en amont, même si elle semblait s'obstiner à déclarer que ses intentions étaient pacifiques... À moins que l'inconnue la sous-estime, mais cela était difficile, connaissant le peu d'aptitudes au combat de la jeune elfe. Elle se contentait de se défendre, étant entièrement tournée vers le soutien et le soin, que ce soit de par sa formation, acquise au fil des années, ou ses pouvoirs, innés ou presque. Et elle ne pouvait décemment pas solliciter la Déesse à chaque fois qu'elle devait combattre, cette dernière ayant certainement d'autres choses bien plus importantes à faire que de se préoccuper d'une non combattante désirant accomplir une action pour laquelle elle n'était pas faite.

Toute à ses réflexions, elle ne réalisa l'absence du parchemin que trop tard, lorsqu'il atterrit dans les mains de l'intruse. Serrant les dents, la jeune femme s'efforça de ne pas laisser paraître son agacement. Pourquoi cette femme voulait-elle cet objet, à la fin ? Il ne lui était pas destiné ! Elle n'allait pas prendre en compte la réponse qu'elle avait reçue, bien trop vague à son goût.

- Cette chose, comme vous dites, m'est peut-être inconnue, mais je sais quoi en faire, ce qui n'a pas l'air d'être votre cas. Pourquoi vouloir à tout prix récupérer quelque chose dont vous ignorez jusqu'au contenu ?

L'inconnue s'était libérée. Soit. Elina ne tenta pas de renforcer ses plantes, dont le but n'avait jamais été de l'entraver éternellement, de toutes manières. Même si elle restait sur ses gardes, la prêtresse ne pouvait s'empêcher de se sentir mieux en sentant l'arme de l'intruse dans sa propre main, signe que sa vis-à-vis disposait d'un moyen d'attaque de moins... Même si elle ignorait tout de ceux qui lui restaient, bien qu'elle se doutât de leur existence.

Et ce qui suivit la laissa perplexe. Que faisait son compagnon dans le placard ? Elle l'écarta distraitement d'une poussée sans violence, souhaitant tirer tout cela au clair. Sans prêter attention au couinement interrogatif du canidé, incapable de comprendre pourquoi il se faisait à présent rejeter par celle qui lui avait toujours démontré tant d'amour, elle reporta son regard suspicieux sur la jeune femme. Cependant, n'appréciant pas vraiment le rapport de force induit par le renard qui, dans sa fougue, l'avait jetée au sol, elle prit le temps de se relever, sans lâcher des yeux une seule seconde cette femme, en qui elle n'avait jamais eu confiance depuis le peu de temps qu'elle la connaissait. D'accord, elle n'avait pas réellement maltraité son protégé, mais son illusion avait tout de même semblé très réelle... Et c'était sans parler de sa mère. Elle, elle n'était pas une illusion, c'était certain. De plus... Elle porta un regard sur son bras, en sang depuis que le corbeau l'avait attaqué pour en faire tomber l'arme qu'elle avait subtilisée. Certes, la blessure se guérirait d'elle-même, mais elle n'aimait pas ceux qui dressaient des animaux à l'attaque. Un autre mauvais point pour cette femme.

Puis cette dernière eut une demande incongrue, bien que logique. Lui rendre son arme... Cela lui donner plus de puissance... Et Elina savait pertinemment que, même sans cette arme, la femme conserverait l'avantage en cas de réel combat. En effet, l'arc de la prêtresse, rangé à l'autre bout de la maisonnette, ne lui serait d'aucune utilité. Elle disposait toujours de ses dagues, dont le métal lui transmettait son froid rassurant à travers ses vêtements, mais dans l'état de stress et d'incompréhension qui était actuellement le sien, elle n'était pas sûre de pouvoir être assez rapide pour créer un quelconque effet de surprise qui aurait pu l'aider.

Elle finit par opter pour une réponse intermédiaire :

- Avez-vous réellement besoin d'une arme pour expliquer tout ça ? Comment pourrais-je être sûre que vous ne me voulez pas de mal ? Que je ne finirai pas comme ma mère ?

Elle savait que rien n'empêcherait cette femme de lui mentir. Mais elle essayait de gagner du temps. Avec un peu de chance, la femme détournerait son attention du parchemin et, à défaut de pouvoir le récupérer, Elina pourrait envoyer son renardeau le déchirer. Ainsi, si elle ne pouvait le garder, personne ne l'aurait. Mais, évidemment, il lui faudrait passer le barrage de l'oiseau, qui, lui, ne serait vraiment pas facile à distraire. Son plan comportait donc encore quelques lacunes, qu'il lui fallait combler. Mais, pour cela, elle devait gagner encore un peu de temps.

¤ 7 Khole Gaïa ¤
~ Il est 9 heures 18 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Maison de Elina Empty
MessageSujet: Re: Maison de Elina   Maison de Elina Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Maison de Elina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: LES TERRES ÉLOIGNÉES :: La forêt de Lalwende :: La forêt-
Sauter vers: