AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Septième Enfer : L'Orgueil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vi
Vi
Récits 40
Le Septième Enfer : L'Orgueil Empty
MessageSujet: Le Septième Enfer : L'Orgueil   Le Septième Enfer : L'Orgueil Icon_minitime1Lun 24 Fév - 22:14

[Nous venons de ~ICI~]

Ne parvenant pas à se décider sur la stratégie à mener face au Destructeur, la Déesse du Chaos laissa son esprit lui sortir les idées les plus folles possibles, allant jusqu'à même proposer celle incluant son sacrifice pour sauver Shendril. Cependant, elle remarqua bien que tout cela ne plaisait pas forcément au Dieu du temps. Son regard ne sachant pas où se poser, la jeune femme se mordit la lèvre inférieure, les bras croisés, se demandant si c'était finalement une bonne idée d'être venue ici, faible comme elle l'était. Toutefois, elle n'exprimait aucuns regrets par rapport à ses actions jusque là. Mais lorsque que Aby Dalzim lui répondit finalement, Vi soupira de déception en premier lieu. La tâche allait se montrer plus ardue qu'espérée... Mais l'homme ne s'arrêta pas là, continuant à son tour son propre monologue à l'oreille attentive de la chaotique qui ne cessa de gesticuler dans tout les sens tant le stress l'envahissait. La voix du dieu résonnant dans sa tête, il lui exposa un tout autre plan où elle eu du mal à saisir le sens. Enfin, de prime abord, cette idée la laissait un peu pantois. Cela semblait si... compliqué mais si fascinant à la fois. Ce dernier n'ayant pas eu tort en son début de monologue, le temps était réellement génial ! Prête aussi à le sermonner quant au fait qu'il en avait presque oublié l'objectif principal : Shendril. Mais elle n'en fera rien, se contentant d'être satisfaite que l'une de ses propositions n'était pas complètement insensée. Soulagée aussi de voir que finalement, elle n'allait pas subir un supplice éternel. Quoi que, dans le fond, si c'était pour sauver Shendril d'une manière ou d'une autre, elle se serait montrée volontaire à toutes les techniques imaginables.

(Aby Dalzim) -**Bien, j'fais pâle figure à côté de vous quant à l'utilisation du Temps donc je vais vous laisser mener la danse !** Déclara t'elle, convaincue de sa proposition, se contentant de se rapprocher de lui.

N'ayant alors pas le temps de répondre quoi que ce soit à la mise en garde du Dieu, Vi fit la moue en soupirant. Observant alors attentivement ce qui allait se produire sous ses yeux. Quoi qu'il puisse faire, ça la fascinerait et ce fut clairement le cas ! L'ambiance du domaine changea subitement, la chaotique ressentant bien que plusieurs parties de ce dernier se faisaient déformées par le pouvoir du Dieu Temporel. C'était excitant ! Elle parvenait très bien à discerner par l'imagination ce qu'il se passait, dégoûtée de ne pas pouvoir avoir de tels pouvoirs !

Serrant les dents, la Déesse du Chaos se tenait prête dans son espace figé, restant sur ses gardes, guettant le moindre mouvement du Destructeur. Il fallait que cette solution fonctionne ! Parce que malgré la garantie de revenir à leur point de départ, la chaotique émettait tout de même des doutes au vu de la puissance à laquelle elle avait fait face plus tôt contre ce monstre. Shendril n'y était pas parvenue et elle non plus. Le temps pouvait sûrement faire des miracles mais tant qu'elle n'en avait pas vu un, elle serait emprise à un doute certains quant au pourcentage de réussite. Serrant les poings, tournant la tête dans tout les sens, ne sachant clairement pas où se mettre en tant que boulet qu'elle était présentement, le Destructeur ne tarda pas à se manifester. Un long râle, puissant, transperçant tout le domaine se fit entendre. Donnant soudainement l'air de sautiller sur place, les mains jointes devant son visage, un énorme sourire aux lèvres, elle comprit que le temps pouvait agir sur lui. Qu'ils pouvaient vraiment agir dessus sans procéder à une stratégie kamikaze comme précédemment suggérée par Vi. Une énorme quantité d'angoisse s'échappa de son être mais son cœur fit quand même un bond soudains, la faisant sursauter, son regard se tournant instantanément vers ce rire si démentiel sortit de nulle part. Fronçant les sourcils, ne connaissant pas Aby prompt à ce genre de réaction, elle saisit rapidement que ce dernier avait comprit la solution. Décidant alors de rompre ce qu'il était en train de faire avec la rosace temporelle, revenant à l'idée initiale pour la mixer avec l'une de celle proposée par la chaotique.

Commençant à comprendre où il voulait en venir, elle laissa faire. Toujours réduite au rang de spectatrice, ne prenant même pas le risque de dire quoi que ce soit pour ne pas le troubler. Ça serait franchement idiot qu'il trébuche dans le fil du temps parce qu'elle lui aurait dit une bêtise ! Allons quoi, un peu d'humour ne faisait de mal à personne ! Enthousiasmée par la volonté d'Aby Dalzim, Vi se laissa emporter aussi. Observant tout ce qui se passait avec attention. Sentant bien qu'il avait emprise sur le domaine entier avec une telle puissance que la présence du Destructeur semblait s'amoindrir de plus en plus. Sa puissance semblant diminuer aussi au passage... Incapable de savoir ce qu'il se passait réellement, elle ne se tenait qu'aux informations que le dieu temporel lui transmettait ! Lui confiant qu'il était parvenu à le saisir et à le remettre à son était initial, le gelant par la même occasion pour préparer Vi à la suite des événements. Lui confirmant bien le fait que Rivaëna avait mis la main dessus...

(Aby Dalzim) -**Bien, allez-y ! Je suis ravie que vous ayez pu trouver la solution pour Shendril ! ** S'exclama t'elle simplement, acquiesçant pas la même occasion.

L'ambiance des lieux changea subitement et quelque chose se matérialisa près d'elle. Elle reconnu immédiatement la concernée : Shendril ! Un énorme sourire au visage, Vi voulu l'attraper mais une drôle de sensation la traversa soudainement. Lui coupant le souffle, faisant briller intensément ses yeux, sa fumée noire se densifiant fortement autour de sa silhouette immatérielle pour ensuite disparaître. Main posée sur le coeur, Vi venait de récupérer ses pouvoirs ! Le rôle ingrat de spectatrice allait enfin pouvoir cesser, se dit'elle immédiatement. Elle ne manquerai pas d’encenser le Dieu Temporel pour ce double miracle !

(Aby Dalzim) -**En plus, avec un petit bonus, je vous remercie !** Dit'elle pour remercier le Dieu du temps, pour confirmer qu'elle avait bien récupéré son essence divine.

Reportant toute son attention sur sa sœur s'étant entièrement matérialisée devant elle, cette dernière lui saisit immédiatement la main. Serrant fortement celle-ci, Vi s'assura bien que tout cela n'était pas un mirage et soupira, vraiment contente que Aby y soit parvenu !

**Shendril, je suis là ! Je vais te sortir de là et te mettre en lieu sûr, tiens le coup encore un peu !**

Cependant, il restait maintenant à savoir comment sortir de là... La Déesse du Chaos séchait, contrariée à l'idée d'être coincés ici alors qu'elle tenait Shendril par la main ! Ce fut alors que, tellement obnubilée par cette simple idée qu'était de s'enfuir, Vi n'avait pas remarqué la seconde présence qui avait été recrachée par le Destructeur. Elle le considéra qu'au moment où une nouvelle voix s'invita dans ces lieux. Ses yeux perçant fixèrent la silhouette et elle s'étonna de le voir là... Vlad ? Le Dieu des Enfers ? Mais qu'est-ce qu'il fichait dans le ventre de ce truc d'abords ?!

- Mais... Tenta t'elle de commencer à dire, coupée dans son élan alors que l'intéressé ouvrit subitement un portail à ses côtés pour leur permettre de sortir. ... Ben voyons... Finira t'elle dans un long soupir...

Le portail se tenant devant elle sera gelé par Aby Dalzim immédiatement, leur laissant un minuscule répit supplémentaire pour leur laisser le temps de sortir. Se mettant face à Shendril, elle s'aperçut bien que cette dernière était complètement lessivée et dans un état second. Ni une, ni deux, tenant fortement sa main pour ne pas la perdre, elle la pris dans ses bras, la serrant solidement et passa le portail en bondissant au travers avec elle, s'assurant que Aby Dalzim la suivait...

Le portail traversé, Vi, le souffle coupé, s'assura de la présence de tout le monde. Aby Dalzim était là. Shendril aussi, qu'elle n'avait pas lâché et qu'elle ne lâcherait pas encore. Vlad se tenant là aussi. Reprenant quelque peu ses esprits, observant d'un regard reconnaissant Aby Dalzim.

(Aby Dalzim) -**Merci beaucoup... c'était... magnifique, si je puis le dire ainsi. Vous êtes fascinant, vous et vos pouvoirs...**

Une fois cela fait, la tension s'étant calmée en elle, elle se tourna vers Vlad, le Dieu des Enfers. Se demandant toujours ce qu'il pouvait avoir fait pour se retrouver dans l'estomac du Destructeur... Parce que si c'était du fait d'un ordre d'Yloumna, il devait bien y avoir une raison. Où avait-il bêtement mis les pieds où il ne le fallait pas... Mais bon, quoi qu'il en soit, elle ne pouvait pas l'agresser ou le rejeter, ce dernier leur avait bien permis de quitter le huitième enfer par son portail, pour être menés ici... dans le septième enfers qu'elle reconnu aussitôt.

Les lieux étaient désolés, vides et froid, une énorme étendue de roche aux formes étranges, parsemés au sol, ou flottant dans l'air, de matière indéfinissable qui fonctionnait comme des miroirs reflétant l'orgueil de tout ce qui s'y trouvait. N'appréciant pas ses lieux, ou du moins, assumant pas l'un de ses traits de caractère le plus prononcé, Vi s'était déjà observée dans l'un d'eux. Ce qu'elle avait vu d'elle lui avait plu. Plus puissante, plus charismatique... toutes ces choses étaient renvoyées par ces miroirs immatériels dont aucuns regards ne pouvaient se dérober. Même Loominëi, si elle était en ces lieux, y serait soumise à ces visions que désirait son orgueil profond, quelle que soit le degré de refoulement qu'elle pouvait exercer sur ce péché. Car, qu'importe que vous soyez un dieu céleste ou un dieu abyssal, car l'orgueil sommeillait chez tout le monde, d'une manière ou d'une autre ! Après, ces reflets n'avaient pas d'incidence sur le propriétaire mais révélait beaucoup de chose en plus de donner une ambiance étrange à cet enfer là. De voir son reflet flotter ici et là, au sol ou dans le vide, sans voir la surface... ça donnait une drôle de sensation de mal être à laquelle Vi s'y était faite, ses multiples troubles n'y étant pas gênés.

**Donc, vous... Enfin, Vlad.** Commença t'elle, par télépathie entre Vlad, Aby et elle, prudente vis-à-vis du dieu des péchés. **Premièrement, merci de nous avoir sortit de là. Deuxièmement.... qu'est-ce que vous faisiez dans son estomac ?! Et aussi... si vous voulez bien, on va avoir besoin d'aide supplémentaire pour gérer un gros soucis dans les Enfers...** Lui demanda t'elle sur un ton marqué par l'étonnement.

Vi était désireuse de savoir ce qu'il pouvait bien faire là-bas ! En premier lieu étonnée de retrouver un autre Dieva, l'inquiétude pesait tout de même. Il fallait qu'elle sache pourquoi il avait été gobé par le Destructeur et, surtout, s'il était fiable ! Non pas déçue d’avoir sauvé un dieu surprise en étant venu que pour Shendril à la base, Vi ne voulait pas se mettre des boulets dans les pattes. Aussi prit'elle les avants pour tenter d'anticiper une éventuelle manipulation venant de ce dernier.

(Unshra) -**Je viens aux nouvelles.... nous y sommes parvenus, Shendril est sauvée bien que dans un état... second, je dirai !** Ne lâchant d'ailleurs toujours pas la concernée, Vi continua. **Cependant... on a eu droit à un invité surprise. Je te donne dans le mile : Vlad, le dieu des péchés... On a réussi à sortir de là où on était grâce à lui, certes, mais... ça me chiffonne de savoir qu'il a été vomi par le Destructeur... Sais-tu quelque chose à son sujet que j'ignore, Unshra ?**

(Aby Dalzim) -**Je n'ai aucune idée de ce que vous pensez là, maintenant... mais il ne m'inspire pas confiance du tout... il était quand même dans le ventre de l'autre cabot et je doute que ce soit par accident ou qu'il se soit jeté de lui-même dedans ! Savez-vous quelque chose à son sujet ? Je ne le connais que de nom... et je ne l'ai jamais rencontré, il a sûrement dû être gobé tout rond quand j'étais encore au Royaume Céleste.**


Dernière édition par Vi le Sam 29 Fév - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
P.N.J
Récits 881
Le Septième Enfer : L'Orgueil Empty
MessageSujet: Re: Le Septième Enfer : L'Orgueil   Le Septième Enfer : L'Orgueil Icon_minitime1Ven 28 Fév - 9:54

Le Septième Enfer : L'Orgueil Aby10

Bien que Vi fut littéralement fascinée par les pouvoirs d'Aby Dalzim, ce dernier ne perdit néanmoins pas l'objectif de vue. Appréciant le compliment tout en se montrant humble, le Dieu du Temps lui retourna un hochement de tête en signe de gratitude. Maintenant que Vlad leur avait ouvert la voie, il n'y avait plus un instant à perdre ! Alors qu'il comptait retourner sur la frontière des Limbes pour obtenir les réponses qu'il attendait auprès du conseil des Cinq, tout en sondant Astrune à la recherche d'Oracle. Aby fut soudainement assailli par une sensation de malaise face aux traits qu'affichaient la Divinité des Enfers. Souriant sinistrement, Vlad disparut juste après que Vi l'eut soumis à la question. À ce moment, elle entendra d'ailleurs Unshra l'informer sur son cas. Elle disait de ne surtout pas lui faire confiance, c'était un assassin doublé d'un traître ! Yloumna le fit dévorer par le Destructeur après qu'il eut conspiré contre elle et causé le mort définitive de quatre Divinités ! L'Istën Arcadia, une représentation de la dépression. L'istën Evulva, une Déesse de l'agonie. L'Istën Solog, une manifestation de la terreur, et enfin Gooshi, une Dieva Primordiale, Déesse du Suicide. Depuis sa disparition, les Mortels étaient d'avantage enclin au meurtre qu'à l'autodestruction. Des sectes visant à la suppression de masse naquirent. Devenant incapables de se donner la mort, les personnes désireuses d'en finir se tournèrent en monstre, encourageant ainsi son prochain à passer à l'acte pour, selon leurs dires, rendre service à celles et ceux qui n'étaient plus à même de mettre fin à leur existence. Tout n'étant qu'une affaire de jugement personnel, condamna des centaines d'innocents à périr alors qu'ils croquaient la vie à pleine dents.

- Il est évident que vos pouvoirs sont d'une dérision affligeante comparé aux miens ! Se gaussa tout-à-coup Aby Dalzim.

Le Septième Enfer : L'Orgueil Sans_t12

- Lâches-moi ! S'écria soudainement Shendril en repoussant violemment la Déesse du Chaos. Tu es indigne de me toucher, je suis trop importante !

- Importante ? toi ? laisse-moi rire !

- Epargne-moi ta voix de crécelle ! Je suis la meilleure et rien ne changera ce fait !

- Tu n'es qu'une Primordiale à l'instar de cette cruche, le Suprême ici, c'est moi ! Alors maintenant agenouillez-vous devant le nouveau Dieu-Roi des Abysses !

- Plutôt vomir !

- Le Destructeur s'en est déjà chargé, et tu en es le sinistre résultat ! À GENOUX et admirez-moi !

Le Septième Enfer mettait au devant de la scène leur ego le plus primitif. Et sans aide extérieur, ils n'avaient aucune chance de s'en sortir. Dévorés par leur orgueil, Vi, Aby Dalzim et Shendril allaient finir par s'entre-tuer. Inlassablement, la joute verbale se poursuivait, et ce, jusqu'à ce que l'un d'eux finisse par passer à l'acte pour prouver la véracité de ses propos.

- Je peux te massacrer à mains nues ô roi des pouilleux ! Affirma la Déesse de la Guerre en lui claquant la joue d'une gifle magistrale.

- C'est la guerre que tu veux ! Tonna Aby en se jetant littéralement sur son agresseuse. Heurtant un des miroirs qui reflétait leur âme vénale, le Dieu du Temps molesta le visage de sa vis-à-vis à coup de boule et de poings.

Tous deux inconscients de la faiblesse dont souffrait Shendril laissait présager du pire, il était évident qu'elle finirait par rejoindre Guislan dans le panthéon des trépassés si cette folie ne cessait guère. D'ailleurs, Aby Dalzim commençait à faire usage du temps sur la Déesse incapable de se défendre. Si rien n'était fait contre la chronologie inversée qui s'opérait, un désastre équivalent à une attaque de Rivaëna surviendrait. Et nul ne pourra plus rien y faire !
Revenir en haut Aller en bas
Vi
Vi
Récits 40
Le Septième Enfer : L'Orgueil Empty
MessageSujet: Re: Le Septième Enfer : L'Orgueil   Le Septième Enfer : L'Orgueil Icon_minitime1Sam 29 Fév - 16:54

Tentant de sonder les intentions de Vlad, Vi attendait une réponse de ses alliés. Elles ne se firent pas attendre. Unshra était la première à lui en fournir une, lui confiant que ce nouveau venu était dangereux et, surtout, un traître. Qu'il y avait bien une raison pour qu'il se soit retrouvé dans les entrailles du Destructeur ! Énumérant toutes ses victimes, Unshra avait bien compris qu'une nouvelle menace était revenue. Commençant à fulminer intérieurement, la Déesse chaotique se maudissait d'avoir autant la poisse. En plus d'avoir réussi à réparer une de ses erreurs en la personne de Shendril, il fallait qu'une telle chose se produise. Sentant que désormais, un nouveau danger allait se mettre au travers de son chemin, la Déesse se devait de prendre cela en considération et en informer tout le monde aussi vite que possible ! Son regard plongé dans celui du Dieva des péchés devant elle, ne lâchant toujours pas sa consœur, Vi tremblait presque de rage quand un sourire qu'elle connaissait que trop bien s'étira sur le visage du traître. Les yeux de la jeune femme se mirent à briller, manifestant ses émotions par une fumée noire l'enveloppant. La rassurant quant au fait qu'elle n'était plus sans défense et qu'elle pourrait mieux mener la danse sur les prochaines quêtes. Ayant plus ou moins appris de ses erreurs passées.

- Ainsi donc... Yloumna vous avait châtié de ce royaume... Il vaudrait mieux pour vous de ne pas vous mettre en travers de ma route ! Lui hurla t'elle au moment où il disparu, un pique d'ombre fracassant un rocher se trouvant derrière sa cible, un sentiment d'insécurité immense naquît en elle.

Ne sachant pas où poser son regard, Vi observa ses divers reflets ici et là. Elle devait informer tout le monde que ce traître était de retour et profiter d'agiter les Enfers pour que, quoi qu'ils fassent, ça n'attire pas l'attention de Rivaëna. Utiliser le retour de Vlad comme une diversion pour plus de liberté de mouvements tout en la dupant et lui faire croire qu'ils s'étaient désintéressés d'elle ! Donc autant elle s'énervait contre elle-même, autant elle se cachait pas que cela pouvait être une chance à saisir ! Et pour ce fait là, elle s'empressa d'avertir une nouvelle personne immédiatement après le départ du Dieva des péchés ! Unshra l'ayant été juste avant, il ne manquait évidemment que le fameux solitaire.

**HEY ! Tête de naze, je m'excuse pas de vous déranger dans votre petit confort, prostré dans votre coin à geindre ! Mais y a une vieille connaissance de retour à qui il faudrait que l'on organise une cérémonie d'accueil. Je parle de Vlad donc gare à vos miches, les Sept péchés sont de retour !**

À peine eut-elle le temps de terminer son avertissement et ses provocations soudaines au dieu du Sang qu'une voix la tira de sa concentration : C'était Aby. Ce dernier venait ouvertement, hors de ses habitudes, de se moquer d'elle ! Cela faisait étrange, ça sonnait très faux dans sa bouche. C'en était presque drôle à entendre. On pourrait croire à une mauvaise pièce de théâtre. Détournant le regard dans sa direction, elle tenta de saisir pourquoi il avait des mots aussi piquant d'un coup. Réalisant là où ils étaient désormais, Vi fut rapidement le raccord avec ce changement si brutal d'attitude Ainsi donc même un Dieva comme lui pouvait se faire prendre là-dedans, hein ? La jeune femme roula des yeux, les levant au plafond tout en lâchant un long soupire désespéré.

- Ah ! Voilà Monsieur aiguilles qui décide de l'ouvrir, se sentant plus après ces petites prouesses, hein ? On dirait une pucelle au bord de l'implosion, excitée par mes compliments, cessez cette mauvaise blague cela ne vous sied guère ! Vous n'êtes rien ! Parce que sans moi et mon ingéniosité, vous vous en serez jamais sortis et n'auriez pas trouvé la solution ! Lui répondit-elle sèchement.

L'atmosphère des lieux étaient en train de le faire tourner en bourrique et Vi, inconsciemment, tentait tout de même à comprendre pourquoi un tel élan d'orgueil et d'agressivité. Les dernières fois où elle était venue ici pour se redonner confiance avec les divers miroirs ici lui reflétant ses désirs les plus primitifs, rien de tel ne s'était passé ! Alors pourquoi maintenant ? Était-ce à cause du retour de l'autre dégueulis ? Ça ne pouvait qu'être ça !

Soudainement tirées de sa réflexion, Shendril était revenue à elle, toute énervée elle aussi. Lui reprochant de l'avoir touchée et qu'elle ne le méritait pas. Se prenant pour ce qu'elle n'était pas ! La pauvre, faire si fausse route... son état second faisait de sacré ravage dans son esprit ! C'est alors que la chaotique, éclatant de rire, lui rétorqua :

- Importante ?! Toi ? Tu t'es vue avant de dire ça ? Dit-elle alors en éclatant de rire, pliée en deux, résonnant dans tout le septième enfer. Tellement importante que j'ai été obligée de venir te sauver avec l'autre pégu qui s'excite tout seul avec ses aiguilles et te protéger de ta fragilité dans mes bras alors ne m'adresse pas la parole ! Regardez-vous avant de me parler, vous vous êtes piégés comme des nuls dans vos domaines et qui vous a sortis de là, hein ? C'EST MOI !

Non seulement les lieux étaient en train d'envahir entièrement Vi mais le retour de ses pouvoirs amplifiait aussi cet état. Enfin ravie de ne plus servir à rien, d'enfin se sentir elle-même, elle n'allait pas se priver de se défouler un peu surtout que l'on venait de se foutre d'elle à deux reprises en un court instant ! Le sol sous ses pieds se mettant à se fendre quant à la colère qu'elle laissait sortir, l'air ambiant s'assombrissant de part son nuage noir qui prenait de plus en plus de surface, la chaotique se sentait blessée dans son ego de se faire traiter de la sorte alors qu'elle avait tout fait pour les sortir de leur domaine, échappant à une mort certaine ! Mais quelque chose la faisait tout de même frisonner... le chaos ambiant qui s'installait entre eux trois. Malgré que sa conscience savait que la menace était Rivaëna, elle comprit bien trop tard que c'était à cause de Vlad que tout cela avait lieu et comprit le sens de ce sourire qu'il avait eu et que Vi connaissait si bien. Mais en faisant un profil psychologique rapide de ce dernier, la jeune Déesse savait que celui-ci était même capable de s'allier à la cause de l'Entité, bien qu'elle voyait pas pourquoi elle en aurait besoin.

Shendril et Aby Dalzim continuaient leur propre joute verbale et Vi observait, ses yeux passant d'un à l'autre et lorsque la Déesse de la Guerre s'approcha du Dieu pour lui coller la gifle de son existence, elle gloussa. Posant ses mains devant sa bouche, se retenant de rire de bon cœur.

- J'aurai été vexée à votre place ! Ricana t'elle, tout sourire pour agrémenter les esprits déjà bien à chaud.

Cependant, lorsqu'il lui répondit et passa directement à l'action via une charge enragée sur Shendril, Vi eu un petit sursaut de lucidité. Shendril était tout de même sa sœur de vocation et il n'y avait qu'elle qui avait le droit de la remettre à sa place ! Fonçant alors droit sur Aby Dalzim en train de s'acharner sur la pauvre comme une furie, elle propulsa sa consœur à l'aide d'une onde de choc, faisant partir l'un des coups de tête de l'homme dans le vide, rendant la scène vraiment ridicule ! Et alors qu'elle lui faisait désormais face, sentant que ce dernier allait user d'un pouvoir temporel, la chaotique lui répondit par son sort d'absorption. Paume de sa main droite dirigée vers l'homme, une masse invisible distordit l'espace entre eux deux et la chronologie inversée qu'il allait lancer se fut aspirée au travers du sort, la figeant littéralement à l'intérieur, annulant ses effets jusqu'au moment où elle le relancerait à sa guise. Une fois l'espace distordu refermé et le sort neutralisé, Vi était satisfaite. Sourire en coin, le regard provocateur, elle lâcha un clin d’œil à Aby Dalzim.

- Merci, je pourrai tester de moi-même ce que ça fait d'avoir ce genre de pouvoir !

Autant c'était sa vraie personnalité, autant les lieux galvanisaient tout ses pires instincts et seule les Andrias savaient à quel point elle était torturée et aux prises avec de multiples troubles mentaux. Toutefois, à peine ce sort aspiré, elle propulsa une onde de choc au travers d'Aby Dalzim pour faire voler en éclat une partie de son énergie vitale, lui faisant ressentir une onde électrique lui parcourir tout son être. L'énergie retirée se figea dans les airs, la chaotique agissant sur les atomes hautement énergétique pour tout adsorber en elle, fortifiant tout son être. Faisant alors vibrer l'air ambiant, alourdissant l’atmosphère, son nuage noir enveloppant les bras et jambes de Shendril et Aby Dalzim pour les entraver le plus possible. Ce dernier se solidifiant petit à petit en une matière visqueuse, élastique et solide.

- Vous vous prenez pour qui, vous deux, hein ? La meilleure ici, c'est moi et vous allez désormais m'écouter et faire ce que je vous dis ! Faisant apparaître des piques d'ombres tout autour d'elle, ces dernières tournoyant, n'attendant qu'à être jetées sur leurs cibles, Vi déclara encore. J'ai été la seule à venir vous sauvez ! J'ai été la seule à ne pas poser un genoux à terre, contrairement à vous TOUS ! Et maintenant, vous décidez de vous écharpez la tronche comme de vulgaire mortel ? Ressaisissiez-vous, ces lieux sont maudits et quoi que vous puissiez ressentir, je suis la seule à l'aise et à savoir gérer tout en gardant la tête froide ! La cible est Vlad donc défoulez-vous sur lui bande d'idiot !

(Unshra) -**Visiblement, je n'ai affaire qu'avec des idiots incapable de refouler leurs pulsions à cause du septième enfers, Unshra ! Si vous avez enfin une idée de génie à me suggérer pour que je ne leur explose pas leurs têtes, faite-le moi savoir au lieu de rester dans votre coin sinon je les exécute !**

Ayant contrôle de ses actions et de son esprit, Vi savait ce qu'elle faisait. En réalité, ces lieux étaient réconfortant pour elle car ils galvanisaient sa confiance ainsi que son estime. Alors, sa vraie personnalité ressortait simplement, cette dernière excédée de prendre sur elle pour paraître calme. L'atmosphère la poussant juste à en faire bien plus que à son habitude. Malgré cela, le septième enfers lui faisait un bien fou. Lors de sa déchéance des du Royaume Céleste, elle s'était souvent rendue ici pour se voir dans ces différents miroirs et ce qu'elle avait vu lui plaisait. Aidant ses propres troubles mentaux, dû à sa déception envers sa mère et à la chute des cieux au enfers, à se développer fortement. Aussi espérait-elle que les deux autres allaient se calmer car elle était à bout, sa patience ne tiendrait pas plus et, quoi qu'il puisse se passer, une aide extérieure devait les sortir de là sans y entrer ! Vi allait tout faire pour avoir le dernier mot et prendre le dessus et se retiendrait pas pour user de tout ce qu'elle avait pour obtenir ce qu'elle voulait !
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
P.N.J
Récits 881
Le Septième Enfer : L'Orgueil Empty
MessageSujet: Re: Le Septième Enfer : L'Orgueil   Le Septième Enfer : L'Orgueil Icon_minitime1Ven 13 Mar - 14:35

Le Septième Enfer : L'Orgueil Aby10

Estimant qu'il n'y avait pas assez de combattants sur le ring infernal, Vi se jeta dans la mêlée ! Bien qu'en premier lieu elle s'éclaircit la voix en s'abaissant au niveau de ses adversaires, très vite elle finit par se mettre à chanter en jouant les interventionnistes. Arrachant Shendril des griffes d'Aby Dalzim, elle clama haut et fort ses actions qui pour le coup, ne pouvaient être contredites par les protagonistes. Et alors que le Dieu du temps s'afférait à battre la mesure avec sa tête dans le vide qu'avait laissé cette prétendue guerrière. Vi s'exprima derechef en mettant en avant l'attraction du lieu sur leur attitude. Ses paroles auraient pu matcher si elle ne s'était point opposé à son juste courroux ! Shendril avait mérité sa sentence, mais voilà que l'autre marchait sur ses plates bandes en usant de ses pouvoirs. Se faisant, elle venait de changer les règles ! Sans même songer aux conséquences, Vi draina une part d'essence au Dieu du Temps avec pour symptôme un foudroiement intérieur. Secoué mais lucide, Aby Dalzim s'apprêta à rembobiner l'ensemble des faits lorsque soudain, un visage qui selon lui n'avait rien à faire là, le stoppa net dans son élan ! Il savait ne pas en être à l'origine, cela aurait d'ailleurs été d'une incohérence totale !

- Mais qu'est-ce que c'est que ce bordel ?! Lança t-il à cette manifestation.

Le Septième Enfer : L'Orgueil Sans_t12

De son côté, peu après s'être relevée des suites de la bousculade de Vi, Shendril assista à la scène qui opposait désormais Aby Dalzim à la Déesse du Chaos. Et bien que cela empestait le combat à mort, la Divinité de la Guerre se mit à leur tourner autour sans toutefois se rapprocher. Et de la même façon que l'on observe un alignement de planètes, elle aperçut l'image sur laquelle aboyait son rival. Cette présence improviste les arracha tous deux à leur turpitude, ne serait-ce que pour un instant. Car si vraiment le Dieu du Temps n'avait rien fait en ce sens, le mystère autour de ce mirage, s'il en était, demeurait complet. Alors que la haine désertait ses traits, Shendril s'avança jusqu'au groupe. Vi pouvait parfaitement s'imaginer être la concernée à la façon dont Aby Dalzim la toisait, mais si elle observait avec d'avantage de minutie, elle remarquerait alors que son regard s'était figé au-dessus de son épaule droite. Aussi, lorsque cette dernière se retournera, elle fera alors face à son propre visage !

Le Septième Enfer : L'Orgueil Clone10

- Je suis là depuis le début, en fait, depuis la reconstitution de la véritable Vi dans l'antre du Destructeur. Expliqua la Déesse en jouant avec l'un des miroirs flottants qui l'encerclait. Et pendant qu'elle admirait son reflet, elle ajouta. Je me vois tel quel, voilà qui est curieux.

- C'est impossible, depuis quand recouvrer sa puissance provoque un dédoublement ? Questionna Shendril désormais à portée.

- Moi je ne suis qu'un clone façonné par Unshra avec pour matière première l'essence qui tapisse le domaine de Vi. Pour tout vous dire, je n'ai même plus ce lien avec elle. C'est pourquoi vous devriez la rejoindre sans plus attendre, cet endroit vous fait perdre la boule !

- Explique-moi donc pourquoi je t'abandonnerais ici ? Intervint Aby Dalzim manifestement écoeuré par la tournure que prenait les événements. Après tout, c'est toi, et non elle qui m'a sauvé ! Finit-il par cracher en pointant l'usurpatrice du doigt.

- Oh pas de ça entre nous ! Reprit aussitôt Vi. Si vous ne m'auriez pas vu, vous auriez alors laissé libre cours à votre fureur sur celle dont vous étiez pourtant convaincu qu'il s'agissait de moi ! Constatant qu'elle marquait un point à la manière dont le faciès d'Aby se décomposait, le clone du Chaos ouvrit un portail qui les mènerait tous trois dans l'alcôve d'Unshra. Allez maintenant, ma réserve s'étiole pour retourner à son origine, soit toi ! Affirma t-elle en se regardant. Ne laisse pas tes vieux démons reprendre la main, à savoir que je n'ai jamais été aussi lucide qu'avant ton retour. Le Chaos ne t'apportera que le Chaos, tu dois faire en sorte que ça arrive aux autres et non à toi, j'ai mis du temps mais j'ai fini par le comprendre. Reste toi, mais trouve la limite entre la Divinité respectable et charismatique que tu peux être, et le tyran comme celui qui s'est accroché à toi pour s'extirper du Destructeur. Je vais d'ailleurs faire ce que je peux pour lui pourrir l'existence avec le temps dont je dispose, cassez-vous !

Cette expérience associée aux souvenirs de la véritable Vi avaient enseigné à sa doublure le sens du sacrifice ainsi que de la maîtrise de soi. Laissant finalement son orgueil derrière lui en dépit de l'influence du Septième Enfer, Aby Dalzim serra la main au clone qui l'avait tiré d'affaire tout en lui souriant chaleureusement. Et alors que Shendril franchissait le portail, le Dieu du Temps lui adressa un ultime merci avant de disparaître à son tour...

[OUT : Retour à l'alcôve d'Unshra, sauf si bien sûr tu préfères rester là ArrowExclamation]
Revenir en haut Aller en bas
Vi
Vi
Récits 40
Le Septième Enfer : L'Orgueil Empty
MessageSujet: Re: Le Septième Enfer : L'Orgueil   Le Septième Enfer : L'Orgueil Icon_minitime1Lun 16 Mar - 20:32

Une colère grandissante, Vi n'allait pas se retenir pour laisser s'abattre cette dernière sur Aby Dalzim, pour avoir oser s'en prendre à sa consœur qu'elle s'était donnée tant de mal à sauver ! Ayant récupéré un des ses pouvoirs temporels, la Déesse du Chaos fut hautement satisfaite, lui lançant un large sourire sarcastique pour enfoncer le couteau dans la plaie du Dieu qui décida de répondre à ses provocations. Au moment même où ses pouvoirs se manifestèrent pour être lancés, la chaotique créa des piques d'ombres tout autour de ce dernier, tous prêt à le transformer en passoires s'il s'exécutait. Affichant toujours son air provocateur, elle l'invitait presque à l'attaquer et qu'il se lance dans une attaque suicide car elle avait de quoi riposter contre ce dernier désormais. Les lieux l'envahissant de toutes parts, plus rien ne serait à même de la ramener à la raison tant que son objectif présent ne serait pas accompli, soit la mort du Dieu du Temps. Échappant sa puissance retrouvée, le sol du septième enfer se mit à trembler, à se craqueler, de la fumée noire s'échappant de sous les pieds de Vi pour envahir l'atmosphère et créer un environnement propice à son combat. Tentant de confiner Aby pour l'étouffer à l'intérieur en faisant ce qu'elle voulait de la matière environnante. Les piques d'ombres tournoyant autour de ce dernier, elle se tenait prête à riposter. Il manquait plus que le faux pas de l'homme pour qu'il se retrouve transpercé de toutes parts !

Cependant, il se stoppa net. Fronçant les sourcils, apercevant du coin de l’œil la silhouette de Shendril tourner autours d'eux deux, elle dévisagea Aby du regard. Commençant à croire qu'il tentait une ruse de déstabilisation. C'était bien bas de sa part, elle le connaissait bien plus rusé que cela... Mais s'apercevant soudainement que ses yeux fixaient autres choses, Vi commença à comprendre qu'elle n'était plus la principale intéressée. Effectivement, une drôle de sensation pesait dans son dos. Non pas qu'elle était désagréable mais... elle ne l'avait pas sentie approcher. Ressentant comme si on lui aspirait quelque chose hors de son être sans pour autant perdre la puissance qu'elle avait enfin retrouvée. Il était hors de question que quelqu'un vienne encore lui sapé quelque chose d'elle-même et elle se retourna alors brusquement pour se retrouvée complètement figée à ce qu'elle voyait.

- Euh... ?

Son visage ayant laissé fuir son expression provocateur, elle changea immédiatement de ton et jouant sur la prudence, ne sachant pas à quoi s'attendre désormais. Comment se faisait-il qu'elle se voyait elle-même alors qu'aucun miroir n'était devant elle et, surtout, que ce reflet ne suive en rien ses propres mouvements ? Son esprit ne sachant plus quoi faire, détestant ce qu'il ne comprenait pas, elle se mit sur la défensive mais fut stoppée dans son élan. Car en effet, ce qui semblait être son reflet jusque là se présenta comme étant la Vi créée par Unshra. Ne prenant aucuns risques, elle ne s'exprima point. La véritable chaotique qui préférait garder le silence ? Comme c'était étrange soudainement ! Prenant le choix d'écouter attentivement ce qui allait se passer devant elle, entre sa doublure et les deux autres Dieva. Voyant manifestement que cette dernière n'était pas là pour lui jouer un coup fourré ou bien encore d'usurper sa place. Mais lorsque Aby Dalzim vit son argumentaire se faire mettre en pièce par cette dernière, Vi ne pu s'empêcher d'esquisser un petit sourire en haussant les épaules pour appuyer sa réponse. Elle n'avait pas tord et puis, après tout, même elle-même était en train de perdre la tête même si, dans son cas, elle la retrouvait plus qu'elle ne la perdait.

Un Portail sera alors ouvert pour leur permettre de s'en aller dans l'antre d'Unshra. Visiblement, elle était amicale, cette Vi. Se demandant d'où lui venait un tel excès de gentillesse, se reconnaissant pas dans son propre reflet. Chose que celle-ci ne manqua pas de le lui confier, sans pour autant lui jeter un sermon dans la figure. Afin de donner plus de sens à ce qu'elle était et faisait pour que la véritable Vi reprenne les rennes de la situation et de ses troubles. Croissant les bras, la Vi originelle se mordit la lèvre inférieure. Observant du coin de l’œil Shendril passer le portail ainsi qu'Aby remercier son clone. Profitant qu'elle n'avait pas encore quitté les lieux et que le Dieu temporel était encore là, elle usa de son pouvoir de duplication pour recréer Aby et Shendril discrètement afin qu'ils secondent sa doublure de ce qu'ils pouvaient dans sa quête à venir.

- De rien... Lui lâcha t'elle froidement à l'attention de l'homme, telle une gamine frustrée qu'on reconnaisse pas qu'elle avait participé elle aussi.

Elle était tout de même l'investigatrice de ce mouvement et que son clone soit devenu plus clément ou quoi, ça ne retirait pas le fait que tout cela, ça restait ELLE qui l'avait fait ! Soupirant, relâchant ses épaules pour se détendre lors que l'homme passa le portail, la jeune femme ne quitta pas des yeux sa doublure. S'en approchant même doucement. Elle s'observa dans les moindres détails tout en réfléchissant à ce que celle-ci venait de lui déclarer. Il était vrai qu'elle avait tendance à se laisser emporter mais se visait souvent elle-même plutôt que de s'en prendre aux autres. Peut-être était-ce là un geste inconscient de la Dieva de l'Ordre qu'elle était avant ? Tentant de protéger les autres en se mutilant elle-même avec ses troubles au risque de paraître ridicule ici bas ? Ne parvenant pas à donner tort à elle-même, elle devait admettre que cette Vi avait de quoi lui en apprendre. Surtout que dans tout les cas, elle se tenait devant elle mais n'avait pas perdu ce qu'elle avait vécu en étant elle. Il était bien plus simple pour le coup de comprendre où elle voulait en venir. Quoi qu'il en soit, elle ne pouvait pas lui faire perdre plus de temps encore au vu de l'énergie qu'elle perdait à maintenir ce portail pour lui permettre de partir.

- Ça aurait été avec plaisir que je t'aurai volontiers suivie pour aller ruiner le retour de Vlad mais... Tendant sa main pour la poser sur la joue de sa doublure. Déclarant avec douceur. Je dois admettre que ce que tu m'as dis m'en a bouché un coin et que j'ai des leçons de vie à apprendre de toi. Ses yeux se mettant soudainement à briller, la véritable Vi s'approcha de sa doublure pour l'enlacer, coller son front au siens, un sourire sadique aux lèvres. Mais je ne te laisserai pas partir sans rien, je souhaite que tu lui pourrisses l'existence et même, que tu le tue pour qu'il ne me mette pas les bâtons dans les roues ! Du coup je t'ai crée deux alliés discrètement pour t'accompagner. Ce ne sont que des répliques mais ça pourrait servir...

À ce moment précis, une épaisse brume noire enveloppa les deux Vi pour se mettre à luire dans une lueur violacée, rosée par endroit. Se densifiant de plus en plus, elle s'infiltrai dans le corps de sa doublure afin de la gorger d'une partie de sa force. Sa force qu'elle finirai de toutes manières par récupérer avec un peu de temps. Elle pourrait sans soucis ressentir la déception de la Dieva de ne pas la suivre. Elle l'aurait fait, pour le simple plaisir de voir la vie quitter Vlad quand elle l'aurait fait souffrir autant qu'elle le pouvait... mais on lui avait bien fait comprendre qu'elle devait principalement se concentrer sur le sauvetage des dieux et non pas se disperser. Il fallait là privilégier plusieurs fronts qu'elle dirigerai mais devait se contenter de secourir ses confrères encore piégés. Un regard déterminé, saisissant le visage de sa doublure, Vi l'embrassa afin de finaliser se transfert d'énergie. Aussi bizarre que cela puisse paraître, ce n'était que la manifestation de son immense narcissisme... Son égo s'étant bien regonflé en ayant fait ce petit détour dans cet enfer, ce n'était que le seul point positif de tout ce qui venait de se passer.

- N'hésite pas à m'appeler au besoin, je viendrai te sortir de là quoi qu'il se passe. Si je pouvais éviter de te perdre, j'aimerai bien ! Lui lâchait-elle avec douceur, mais déterminée, en s'approchant du portail. Cela dit... Merci beaucoup de m'avoir sortie de là, je te dois beaucoup.

Jetant un dernier regard à sa doublure, la Dieva tendit le bras pour passer au travers du portail et enfin quitter ce lieu pour reprendre sa quête où elle en était restée. Unshra, Aby et Shendril devait attendre sur elle, désormais.


[OUT : Retour à L'Antre d'Unshra > ~ICI~]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Le Septième Enfer : L'Orgueil Empty
MessageSujet: Re: Le Septième Enfer : L'Orgueil   Le Septième Enfer : L'Orgueil Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Septième Enfer : L'Orgueil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: L'AU-DELÀ :: Le royaume Abyssal :: Les neufs enfers-
Sauter vers: