AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -50%
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
Voir le deal
11 €

Partagez | 
 

 Adsila

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adsila
Adsila
Récits 5
Adsila Empty
MessageSujet: Adsila   Adsila Icon_minitime1Mer 10 Juin - 20:13

Adsila Art-e-10

~ Mon identité ~

~ Prénom : Adsila
~ Nom : Yancy
~ Surnom :

~ Âge : 94 ans
~ Jour & Mois de naissance : Le 1 Phobos du mois de Vita
~ Sexe : Femme
~ Race : Viciée

~ Lieu de naissance : Nandis
~ Lieu où vous vous trouvez actuellement : Du côté de Zanérim

~ Classe : Vaurienne
~ Alignement : Chaotique Neutre
~ Alignement sous forme viciée : Neutre mauvais



~ Apprenez à me connaître ~

~ Description Physique :

Heiiiiiin ?! Qu'est-ce que tu m'veux le mioche ? Comment ça je dois me décrire ? Ben je suis vieille, ça devrait suffire comme portrait non ? Hein ? Ah c'est pour donner des nouvelles à mes arrières petits enfants ? Bah mais ils doivent s'en fiche d'une vioque comme moi... Bon d'accord je vais faire un effort mais c'est beaucoup demandé pour une ancienne comme moi alors je vais faire vite, tss !... Déjà, je suis toujours une femme. Ça s'voit pas forcément du premier coup d’œil de loin à cause de ma coiffe autour de la tête mais j'préfère l'dire quand même ! Et ne lorgne pas trop mes bijoux dessus, ils sont à moi ! Y a des souvenirs, des porte-bonheurs, des charmes, c'est personnel, pas touche ! Heiiiiin, quoi qu'est-ce que tu dis ? Bien sûr que oui que j'ai encore des cheveux ! Sale impertinent, tu veux un coup de canne ?!  À part ça, plus les années passent et plus j'me ratatine... J'dois faire quoi ? Un mètre cinquante ? J'étais plutôt grande dans l'temps, je t'assure ! Maintenant on m'oublie... C'est triste... Tu crois qu'ils vont venir me voir mes arrières petits ? Nan, impossible, ça doit être des abrutis comme leurs parents... Ma santé ? Quoi ma santé ? Bah elle va bien, je pète le feu ! J'perds justes mes dents et j'craque de partout ! Heiiin ils vont être déçus ? Je vois, j'lavais bien dit que c'étaient des saletés ! Ils veulent mon héritage c'est ça ?! Ben qu'ils aillent voir ailleurs si j'y suis ! Moi j'me casse au bout du monde, j'suis habillée pour ça, des vêtements discrets et confortables ! Arrête de me coller, tout a été dit ! Heiiiin ? Ce que j'ai sur le visage ? En quoi ça te regarde morveux ? Non ce n'est pas de la maladie ! C'est un tatouage ! Fiche moi la paix à présent sinon je te mords !

~ Description physique sous forme viciée :

De ce que j'ai vu dans une mare, j'ai une apparence proche de celle qui m'a attaqué mais en vieux. Une sorte de loup mutant. Toute rachitique, blanchâtre, un pelage clairsemé, petites dents. J'en conclus que je dois être aussi moins rapide, une ouïe moins affûtée. Cependant j'ai une meilleure vue, je vois la chaleur dans la nuit, ce qui donne une impression étrange. Mon hurlement est quelque peu éraillée, de l'extérieur, ça doit être pire... Debout, je suis suis plutôt grande, quelque chose comme un mètre quatre vingt dix mais à quatre pattes, autour des un mètre. Autant vous dire que la vision est bien différente selon ma posture... Maintenant que que vous savez cela, vous oseriez vous à me faire une caresse ? "fait les yeux de loup battu"

~ Description Psychologique :

Qui je suis ? Oh comme quatre vingt dix neuf pour cent des vieux aigris : insupportable ! Je fais ce que je veux, quand je veux, je n'écoute personne ! Une vraie tête de mule ! En même temps je n'entends plus grand chose... J'ai quatre vingt quatorze ans, je n'ai plus l'âge d'obéir ! J'ai été soumise toute ma vie, j'ai bien le droit de faire enfin ce que j'ai envie jusqu'à la tombe. J'estime avoir le droit d'avoir raison même si j'ai tort. J'ai de l'expérience sur la vie après tout... Ça me rend folle tous ces petiots qui font ce qu'ils veulent et croient tout savoir, à leur âge on les taisaient à coup de de torgnoles ou à coup de fouets. D'ailleurs il doit m'en rester quelques marques dans le dos. Je prend grand plaisir à corriger les insolents à coup de bâtons ou à effrayer les gens lors de mes transformations. Oui je sais, je contiens beaucoup de rancœurs et de rancunes dans ma vieillesse, que voulez-vous ? J'ai une revanche à prendre sur la vie que je compte croquer à pleines dents, enfin avec ce qu'ils m'en restent. Tout ceux qui sont contre, je n'aurais qu'à les mâchouiller, ça les calmera, non mais ! Quand je veux vraiment quelque chose, je n'ai aucune patience, je sais être manipulatrice en faisant par exemple la gentille mamie, la mamie en détresse, la mamie terreur. Je ne peux pas m'empêcher de ressentir de la jalousie quand je rencontre des personnes qui n'ont jamais rencontré de soucis et de me réjouir quand d'autres souffrent. Je dois être un peu sadique, lunatique et misanthrope, j'imagine. Oh ben tiens, qu'est-ce que je radote encore ?

~ Description psychologique sous forme viciée :

Étant donné que je suis plutôt bourrue en tant qu'humaine, en tant que monstre, ça doit être pire. Cette vivacité que la transformation me procure doit forcément s'en ressentir dans mes actions. Amplifier en général mon côté aigre, autoritaire, égoïste, épicurien... Bref, à la moindre contrariété, je dois montrer mes petits crocs acérés... Gare à tous ceux qui oseraient me tenir tête ou me montrer de l'insolence, je doute que ma patience tienne le coup... Le fait de me sentir de nouveau jeune doit me rendre aussi particulièrement téméraire et à partir de ce moment, plus question pour moi de me ménager, je veux casser la baraque ! La sauvagerie de ce corps fait ressortir probablement des instincts primaires, je me souviens de l'autre nuit, là, où j'ai croisé un chevreuil, je lui est couru après alors que je n'avais pas spécialement faim... Je crois me rappeler d'avoir sursauter au bruit d'une branche tombant et aussi de m'être collée lascivement de très près aussi à Faolán... Vous croyez qu'on peut me dresser ? Je vous interdits de m'envoyer un bâton !

~ Biographie & Histoire :

Une vie pourrie. Je suis née dans les bas quartiers à Nandis, autant dire que la vie n'était pas jolie, jolie... Un petit logement crasseux, une nourriture faisandée, des vêtements qui puent, des parents qui me battaient. Cette enfance misérable m'avait poussé à mentir, mendier ou à voler et donc à passer de temps en temps dans la case geôle... Les voisins n'étaient guère aimables, et encore moins fréquentables, j'en ai connu des mains baladeuses... Mais pour survivre il m'a fallu aussi vendre mon corps. De ces souillures, j'ai dû me débarrasser régulièrement des vies qui se sont infiltrées en moi. Dans cette vie de débauche et de gueuseries, il y avait parfois un peu de lumière provenant de cette charmante elfe, qui venait apporter du réconforts par des dons et des conseils. Althéa, jamais je n'oublierais cette femme au cœur d'or, elle m'a même appris à lire et à écrire même si cela ne m'a pas élevée dans la vie...

Je ne sais plus trop comment, j'ai réussi à me marier avec un marchand modeste. Bon en même temps, je n'étais pas laide mais j'avais sans doute usé de mes charmes et autres manipulations. Hélas, il était du genre jaloux et épiait chacun de mes gestes. Très vite, lorsque ses affaires firent faillites il sombra dans l'alcool et devint violent. De nouveau, on se retrouva dans les quartiers pauvres et avec des gosses... Ces derniers étaient plutôt ambitieux, ce qu'il fallait absolument pour sortir de ces conditions précaires mais je leur reprochais leur manque de reconnaissances. On leur avait tout donné, sués pour eux, mais ils ne nous aidèrent guère en retour, ils ne m'aidèrent pas. Très croyante, je ne voulais pas briser les liens du mariage, ni partir seule, je tenais à avoir une vie droite, un minimum honorable. J'ai longtemps cru que c’était le seul destin que me réservaient les Dieux et que je devais m'en résigner.

Les années passèrent, mais mon statut resta toujours au ras des pâquerettes. Un homme ambitieux vint un jour racheter un lupanar qu'il dénomma « Le lys pourpre ». À quatre vingt dix ans, je décidais de tenter ma chance, après tout j'étais une experte, je ne pouvais n'être qu'un atout majeur pour lui et beaucoup aimaient les femmes avec de l'expérience. Hélas, il me dit que j'étais vieille croûte auquel j'ai rétorqué que je pouvais encore polir le mât de la plus magistrale des façons. Après de vifs échanges, il fût finalement plus buté que moi, alors en claquant la porte, je lui lançais sans savoir vraiment quoi dire : on se reverra !

Puis il y a environ un mois, mon époux, qui se faisaient appeler l'Ancêtre, a été tué par un piano. Personne ne sait d'où ce dernier provenait mais moi, j'ai décidé de le prendre comme un signe. À ce moment là, j''étais avec mon amie Odéla qui avait une dernière raison de vivre : transmettre un message à une rouquine. Malgré ma persuasion, elle mit fin à sa vie en se jetant dans le feu sous mes yeux ahuris... Désormais veuve et seule, plus rien ne me retenait à Nandis.

Animée par l'envie de découvrir le monde malgré les affres du temps, je me mis en route pour une destination inconnue. Voyager en claudiquant n'étant pas conseillé, je décidais de rejoindre une caravane qui allait vers Zanérim, ainsi je pouvais profiter de la charrette pour mes pauvres os. Mes jeunes compagnons étaient respectueux envers moi, aussi je n'eus pas trop le cœur de les rouspéter, sauf quand ils ne voulaient pas m'écouter... Après environ deux semaines de routes, on entendit une rumeur comme quoi il y avait une monstre sanguinaire dans le coin. Malgré mes prières, il fallut qu'elle vienne quand même nous rendre visite une nuit... Je crois que cette créature avait voulu surtout attaquer les chevaux, mais comme on avait voulu les défendre, ben on en a pris pour notre grade. Faolán, fils d'un des marchands, m'a protégé quand je voulus m'éloigner en me poussant mais hélas, nous avons tous les deux reçus une vilaine griffure dans le dos. Cela a fait un mal de chien ! Nous avons été les seuls survivants, les autres nageaient dans leurs sang.

Quelques temps plus tard, après avoir brûlé les morts, on remarqua qu'on était devenus plutôt costauds et qu'on dormait moins. Faolán trouvait ça étrange mais moi, je me félicitais de mon onguent pour nos blessures et de mes boissons énergisantes, je pensais m'être trouvé un talent d'herboriste en suivant le bouquin... Ce n'est qu'à partir de la troisième nuit qu'on a comprit que quelque chose n'allait pas. On s'était réveillés loin de l'un et de l'autre, nus, couvert de sang poisseux avec un goût ferreux dans la bouche mais les marques des éraflures avaient disparus. On avait aucune idée de ce qui s'était passé, on avait pourtant rien bu ce soir là mais on savait que cette amnésie était anormale et cela nous tourmentait.

La nuit suivante fut le choc total : on s'était endormi au crépuscule et au réveil, j'étais au côté de la Bête. De terreur j'ai hurlé... quelque chose qui n'était pas ma voix mais un son guttural et moche. Étonnement, le monstre parût aussi effrayé mais n'ayant pas envie de devenir son amuse-gueule, je courus le plus loin possible la queue entre les jambes. La... quoi ?! Je me suis arrêtée net et je me suis regardée en me tournant sur moi même. J'avais des poils, des griffes, une queue. J'étais horrifiée, j'étais devenu un semblant de la Créature ! Ne sachant que faire je me mis dans un coin abrité, hors des regards. Je finis par m'assoupir et en reprenant conscience, j'avais repris ma forme humaine. Ce n'était pas possible, c’était sans doute un cauchemar ? J'avais sans doute fait une crise de somnambulisme et je m'étais déshabillée ? Je finis par retrouver Faolán plus tard. Il me confia la même expérience, j'en déduisis qu'on avait été maudits, et les soirées suivantes nous le confirmèrent. Ce fut compliqué d'accepter et de dompter ce nouveau corps empli d’énergies sauvages et de se rappeler de ce qu'on avait effectué avec.

Pour mon compagnon, il devait exister un remède à cela mais cela ne m'intéressait pas. Cette malédiction m'avait redonné de la jeunesse dans un sens, et m'en débarrasser signifierait reprendre la souffrance du temps usé. En faisant attention on pouvait cacher nos transformations, on pourrait vivre avec. Et puis d'abord moi je suis une antiquité, pour ce qu'il me restait à exister, autant être fringante.



~ Suppléments ~

~ Particularités propres à votre espèce :

Avantages : Sang maudit (Infecte toutes les races non immunisées à la lycanthropie par une simple blessure) Régénération des tissus, vision de nuit, vélocité. Force surhumaine (équivalent à 3 hommes forts). Griffes acérées dont les entailles empêchent le sang de coaguler. Crocs vorpaliens qui broient les os les plus durs d'une simple pression.

Inconvénients : Ne peut-être que Sans-classe. Ne peut se métamorphoser en Loup-garou que de nuit. Ne dors que 2 heures par tranche de 24 heures, 1 heure à l'aube, 1 heure au crépuscule. Il ne maîtrise pas cette somnolence qui survient systématiquement à ces moments là. En forme humaine il conserve sa force et sa vélocité, mais perd sa régénération cellulaire et sa capacité à infecter autrui. Lorsqu'il se transforme pour la première fois au bout de la troisième nuit, il devient un PNJ le temps de cette nuit avant de recouvrer sa conscience pour le temps qu'il lui reste à vivre, ce qui signifie que les autres nuits en forme de Loup-garou seront pleinement sous son contrôle.

~ Ce que vous aimez : La liberté, m'amuser, agacer les gens, donner des coups de cannes, être satisfaite par les hommes

~ Ce que vous détestez : Qu'on me donne des ordres, les prétentieux, les enfants

~ Vos peurs : Redevenir vieille et ses conséquences, être soumise à une personne

~ Arme(s) : Vieille canne

~ Signe(s) particulier(s) : Tatouages sur le visage

~ Points forts : je joue assez bien la comédie afin d'en tirer le meilleur partie d'une situation. Étant habituée à manger peu je suis capable de jeûner sur plusieurs jours sans gargouiller. Je suis assez adroite pour donner de bons coups de bâton aux bons endroits qui font bien mal

~ Points faibles : Je suis susceptible face aux provocations et aux remarques liées à mon âge, je risque donc de perdre mon sang froid assez facilement. J'ai besoin d'une nourriture pas trop difficile à mâcher, mes pauvres dents... J'ai aussi des difficultés à me retenir, j'ai besoin de couches culottes, c'est normal que je pue de temps à autre.



~ Utilitaires ~

~ Ma couleur utilisée : Plum ~ #DDA0DD
~ Code : Approuvé par Elfwyn !



~ Origine, Désir ou Mystère ~

~ P.N.J : Oui
~ Narrateur : Non
~ Le premier pas : P.N.J

~ Mystère : Oui



~ Votre niveau dans le rôle play ~

~ Test RP : Déjà fait


~ Une pensée personnelle à faire partager ? ~

~ Votre petit mot : Je veux jouer de la vieille râleuse puante !



~ Statut ~

~ En cours/Terminé/En attente ~


Dernière édition par Adsila le Dim 21 Juin - 22:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
Elfwyn
Récits 3442
Adsila Empty
MessageSujet: Re: Adsila   Adsila Icon_minitime1Dim 21 Juin - 19:57

Bonsoir,

Eh bien voilà nous y sommes. Personnage original et intéressant qui a tout à redécouvrir et surtout, à apprivoiser son cycle jour/nuit dans le plus grand des calmes, ou pas... Cependant, ce qui n'est pas précisé dans le brouillon de la race, c'est qu'il va falloir que tu fasses une deuxième description psychologique et physique pour ta version Viciée. Car la bête a sa propre personnalité, ce qui n'est pas toujours raccord avec la version de jour. Plus l'écart sera grand entre les deux, plus le cycle aura son importance. Réfléchis bien à la question tout en pesant les pour et les contre.

Il est cependant impossible que les deux versions soient identiques, cela se joue au moins à deux crans sur l'alignement, à toi de choisir de le définir plutôt vers le bas, ou vers le haut. Une précision à apporter dans la section alignement dans ta fiche, en rajoutant celui qui concerne ta forme Viciée.

Bien à toi, Elfwyn.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lauthentique-destiny.net
Adsila
Adsila
Récits 5
Adsila Empty
MessageSujet: Re: Adsila   Adsila Icon_minitime1Dim 21 Juin - 22:39

Bonsoir,

Merci beaucoup, je t'informe que j'ai fait l'édition tout en le disant de vive voix à côté Bizarre tu es...
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
Elfwyn
Récits 3442
Adsila Empty
MessageSujet: Re: Adsila   Adsila Icon_minitime1Dim 21 Juin - 23:14

C'est parfait !

Tu peux dès lors t'en aller signer le pacte, et ton nom entrera dans l'histoire !

Bienvenue sur Les Sept Destinées Adsila !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lauthentique-destiny.net
Contenu sponsorisé
Adsila Empty
MessageSujet: Re: Adsila   Adsila Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Adsila

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: PRÉSENTATIONS VALIDÉES :: Personnages Neutres-
Sauter vers: