AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Nike Crater Impact SE
68.97 € 114.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Philëa, les ailes crépusculaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philëa
Philëa
Philëa, les ailes crépusculaires Empty
MessageSujet: Philëa, les ailes crépusculaires   Philëa, les ailes crépusculaires Icon_minitime1Mar 16 Aoû - 18:34

~ Mon identité ~

~ Prénom : Philëa
~ Surnom : Phi'

~ Âge : Indéterminé
~ Jour & Mois de naissance : Le 7 Khole Gaïa sur Astrune
~ Sexe : Féminin
~ Race ou nature : Fleur

~ Lien : Alysse Avelyn
~ Alignement : Philëa est chaotique bonne tandis que La crépusculaire est loyale mauvaise (loyale seulement envers elle-même)

~ Lieu de naissance ou de création : Philëa est née d'un rêve, mais devrait pousser à Nandis
~ Lieu où vous vous trouvez actuellement : Dans sa graine

~ Classe : Sans classe vaurien


~ Qui suis-je ? ~

~ Conception :  

Philëa était née dans un cocon d'amour d'un couple vivant dans les abords de la cité de Elfique de Lalwendë. Ces deux elfes, tout deux des Marcheurs de Rêve, attendant une petite fille, avaient dans la volonté de lui créer quelque chose d'unique qui l'accompagnerait tout le long de sa vie. Que même quand ils ne seraient plus présent pour elle, elle ne soit jamais laissée seule. Il était déjà extrêmement compliqué de créer une forme de vie unique qui puisse exister sans que plus rien n'ait à intervenir pour la maintenir en forme. Néanmoins, malgré la difficulté de ce défi, les deux parents ne baissèrent jamais les bras et travaillèrent sans relâche à sa conception. Il n'était pas évident de lui créer une personnalité qui pourrait convenir à leur fille à venir sans savoir si celle-ci allait s'entendre avec. Mais du côté de la mère, son immense foi envers Erinäe lui donnant la confiance nécessaire, savait qu'il fallait faire une fleur habitée d'un tempérament doux et quelque peu espiègle afin d'égayer les journées de leur enfant.

Malheureusement, même si tout allait bien dans ce petit couple flottant dans un nuage d'amour infini sous la bienveillance d'Erinaë, une once de dissidence vint perturber les songes du père. Ce dernier ne cessant de s'engouffrer dans la vaste étendue littéraire elfique que possédait la cité de Lalwendë, s'en vint à voir éclore en son sein une adoration pour Lolth, désormais la Déesse des Drows. Mais détrompez-vous... ses intentions étaient bonnes. Ce dernier avait pour ambition de vénérer ce qu'elle était à ses débuts, quand elle nichait encore au Royaume Céleste aux côtés de Loominëi et Xiris. Ayant la forte certitude que si quelqu'un, n'importe qui, venait à la vénérer à nouveau et lui louer des prières, cette Divinité Abyssale retrouverait la voie de la raison. Que tout cela permettrait de mettre un terme à la guerre éternelle qui faisait rage entre les Elfes et les Drows. Que ces deux mondes puissent enfin se lier d'amitié et trouver une paix stable et durable. Ses intentions étaient louables mais incroyablement naïves...

Mal lui en prit lorsqu'une violente dispute explosa au sein du couple lorsque la mère découvrit le secret de son mari. Ce dernier peinant à l'avouer de peur d'être la risée de son peuple, d'être forcément incompris et d'être expulsé de sa forêt mais, surtout, de perdre sa chère et tendre. Il fallut alors des longues heures, voire même des journées entières, afin d'apaiser sa dulcinée. De la rassurer quant au fait qu'il n'avait pour rien au monde délaissé Erinäe. Les raisons expliquées de son acte et de son soudains changement de croyance furent comprises par sa femme, mais pas acceptées pour autant. L'amour de cette dernière étant si fort pour lui qu'elle ne pouvait pas non plus se séparer de lui. Préférant agir par la compréhension et, petit à petit, continuer à reprendre confiance en lui. Et ce malgré qu'une araignée était en train de tisser la toile de la discorde dans l'ombre...

C'est ainsi qu'un mélange explosif se mit à s'entrelacer dans la suite de la création de cette petite fleur qui n'attendait que d'exister. Les deux parents continuant d'insuffler tout leur amour dedans, sachant la naissance de leur fille très proche. Ils n'étaient pas loin du but, ils allaient y arriver mais alors que le patriarche n'avait de cesse vu son adoration pour Lolth augmenter, il laissa ses songes se ternir par la noirceur. Il avait beau aimer sa femme et sa future fille aussi fortement qu'il le voulait, il ne pouvait hélas plus lutter contre le corruption de la Déesse Abyssale s'installant dans son cœur. Commençant à s'immiscer partout, tout ce qu'il touchait et chérissait. Cette essence infernale s'en vint même, malicieusement, à s'introduire au sein de la graine qui allait bientôt trôner sur la tête de leur petite fille. Introduisant ses propres codes et perturbant secrètement les états d'âmes qu'aurait celle-ci à sa naissance. Lui permettant alors de nuire le plus possible à la vie de cette petite elfe par son biais.

Évidemment, vous commencez à connaître Lolth. Sa fourberie n'avait d'égale qu'elle-même. À peine le couple était parvenu à donner forme à ce que deviendrai leur héritage et que celui-ci s'apprêtait à prendre vie dans le monde réel, un drame vint les frapper. Lors d'une ultime dispute bien plus violente que les précédentes, malgré les yeux attentifs des proches qui les côtoyaient, elle ne put hélas pas être évitée. De cette tragédie s'ensuivit alors la mort de la mère toujours enceinte et du père, l'auteur du crime, qui parvint à prendre la fuite dans la dense forêt de Lalwendë... La petite fille, quant à elle, fut néanmoins sauvée avant qu'il ne soit trop tard et que sa vie ne finisse entre les mains de la Faucheuse. Mais afin de leur éviter une quelconque malédiction suite à la vénération de Lolth, il fut décidé que l'enfant serait abandonnée dans la nature, hors de la forêt. Quant à l'héritage des parents, il fut tombé dans les oubliettes, comme leur demeure laissée à l'abandon. La nature reprenant ses droits en l’ensevelissant petit à petit sous ses racines et emportant les souvenirs du drame qui s'y était passé à l'intérieur avec elle.


~ Description Physique :

Pour l'instant je suis toute petite, riquiqui, blottie sur moi-même, coincée dans un endroit obscur et étroit, mais au moins il était doux et d'une bonne température. J'ai hâte de pouvoir sortir pour exhiber mes formes et mes couleurs. Une fois hors de cette prison, vous découvrirez que j'arbore majoritairement un joli rose pastel, aussi doux et tendre que mes pétales qui structurent dans un premier temps mon apparence fragile d'oisillon sortant de son nid.

Je vois tout ce qui m'entoure par mes yeux microscopiques et je perçois tout grâce à la sensibilité de mes fibres. Ma vision est la même que n’importe qui, enfin je crois… Je ne peux cependant, ni bouger, ni me déplacer. Pour ne pas tomber, je compte sur mes fines racines translucides comme des serres pour m'agripper, mais aussi pour absorber l'énergie de mon perchoir, à condition que ce dernier soit vivant. Si mes griffes sont bien implantées, me couper de mon support ne me tuerai pas puisque je pourrai y repousser. Je serai aussi capable d’échanger avec mon hôte et de lire ses émotions

Adulte, je serai courte sur tige, haute de sept centimètres et je mesurerai entre dix et quinze centimètres de diamètre. J'aurais cette fois-ci les ailes fièrement déployées, ouvertement amicales. Avec ce nouvel aspect, je serai capable de communiquer à tous en faisant vibrer mes pétales, émettant un trémolo de sons légers et doux pour les échanges bienveillants, et des bruits stridents en cas de stress. Je peux même reproduire certains sons. Si jamais j'étais d'humeur négative, je replierai mes ailes, m'empêchant par la même de m'exprimer au monde extérieur.

Mon odeur gagne en intensité lorsque je grandis. Je dégage normalement un parfum aérien et suave, comme des effluves de bonbon, qui devrait plaire au plus grand nombre, même aux odorats affutés et avertis

> La crépusculaire : La seule différence notable avec Philëa se trouve sous la tête. En cherchant bien et en farfouillant dans les pétales, une grosseur s'y cache. Elle renferme son nectar...


~ Description Psychologique :

> Philëa :

Je ne savais pas ce que j'étais mais je me sentais esseulée. **Oh héééééééééé ?!!! Il y a quelqu'uuuuun  ?!!! **  criais-je inlassablement malgré les retours silencieux. Il n'y avait rien autour de moi si ce n'était de la couleur. Je flottais trop paisiblement dans un univers chatoyant et, bien que seule, il était aussi étonnement réconfortant. Je m'ennuyais, je ne comprenais pas ma présence dans ce lieu désert et pourtant, au fond de moi, j'étais persuadée d'être légitime, que j'avais une raison d'exister. J'avais aussi la sensation que je n'allais pas y rester éternellement et qu'à ma nouvelle destination, j'aurais une destinée drastiquement différente.

Soudain quelque chose me poussait à aller de l'avant, c'était puissant et tendre. Les teintes autour de moi se faisaient plus intenses, à chaque pulsation, de plus en plus rapide. C'était difficile à expliquer avec ce décor particulier mais il me semblait bien que je me déplaçais. Je ne savais pas encore où, mais j'irai ! Cela ressemblait à une mission mais mon ressenti m'indiquait que c'était plus que cela, comme un... présent ?  Le concept de cadeau m'était encore trouble mais de ce que je comprenais, cela devait être joyeux, alors soit ! Mon épanouissement serait liée à la gaieté ! On devait forcément m'attendre, quelque part. **Je veux veniiiiiiiiiiir !!! **

Ce fut une couleur monochrome sombre qui m'accueillie. *Quelle déception* pensais-je. Je tournai du mieux que je pus sur moi-même dans ce lieu étriqué mais doux, dans l'espoir de retrouver les couleurs familières et apaisantes que j'avais subitement quitté mais rien. Le néant. Il me semblait même que j'avais rapetissé. Devrais-je regretter mon passé ? Des sons lointains me parvenait au-delà de ce qui m'emprisonnait. La promesse, l'espoir qui m'avait habité juste avant cette arrivée m'envahit et me fit me souvenir de mon souhait : la gaieté n'était pas loin.

> La crépusculaire :

En tout premier lieu, je la rendrais plus forte, vitaminerais son essence du nectar des divins. Et au bout du compte, je la tuerais ! se faisant, j'assimilerais toute cette précieuse énergie qu'elle renfermait pour moi. De ses restes je m'élèverais, répandrais mes spores, et règnerais dans la suprématie la plus absolue. Courbez l'échine face à la Suprême en devenir, vous tomberez de moins haut en mourant !

~ Biographie & Histoire :

Je ne suis qu'une graine, je n'ai encore rien vécu... Quoi que... Laissez-moi me concentrer...

Ai-je toujours été une semence ? Je n'en étais pas certaine mais je vais quand même évoquer ce que je crois avoir fait.

Au plus loin de ma mémoire brumeuse, je crois me rappeler d'une voix. Elle murmurait quelque chose d'assez court, peut-être un nom ? Je ne sais pas, je me souviens juste que cela avait été prononcé avec ferveur dans une intention bienveillante. *Reste ! * avais-je pensé, trouvant cette voix agréable et rassurante je ne voulais pas qu'elle m'abandonne. Mais elle disparut. Effrayée, je criai derechef, cherchant de nouveau cette présence ou une autre. Rien. J'étais orpheline dans un milieu inconnu. Je sentais mon corps évoluer mais je m'en fichais, j'étais triste. Quand enfin je pris conscience de mon corps, je me suis dit * magnifique mais à quoi bon ? * je n'avais nulle part où aller... J’ondulais mes racines dans le vide. Quelque part elles me démangeaient, comme si elles avaient un besoin de s'ancrer mais rien à l'horizon pour les satisfaire. Je découvris alors une nouvelle émotion : la frustration. Il fallait que je sois comblée mais par quoi ? Dans les tréfonds de mes fibres, je su qu'une seule chose pourrait me contenter, mais où était-elle et pourquoi seulement elle ?

J'avais le sentiment d'avoir oublié beaucoup de détails, était-ce vraiment ce qu'il s'était passé ? Plus j'y songeai moins c'était limpide. Peut-être n'était-ce qu'un rêve, après tout...




~ Suppléments ~

~ Particularités propres à votre espèce ou votre nature : Philëa est une fleur issue d'un rêve

Philëa est capable de produire la nuit, quatre petites baies en même temps, à consommer dans la journée avant qu'elles ne se décrochent, noircissent et se désagrègent. Elles se nichent au bout de mes feuilles, de couleur irisée elles font penser à des perles. Faire usage d'une baie soignerait les blessures, purifierait des maladies, revitaliserait et dissiperait la fatigue. L'efficacité dépend du nombre ingéré en une seule fois et est instantanée.

-> Une baie : soin des blessures superficielles, purification de maux basiques (tête, gorge, rhume), ranimer suite à évanouissement, diminution de la fatigue physique et mentale.
-> Deux baies : soin musculaires (crampes, déchirures), purification d'infections bégnines.
-> Trois baies : soin des lésions articulaires (entorses, luxations, tendinites), purification de maladies infectieuses,
-> Quatre baies : soin des lésions osseuses (à condition qu'il soit repositionné), purification d'infections/maladies létales, sortir d'un coma, disparition de la fatigue physique et mentale.

Fruits de La crépusculaire :

Les premiers effets s'en ressentent au bout de 2 minutes après avoir été ingéré, et se prolongent sur 4 heures.

-> Une baie : maux de ventre, fatigue bégnine, méfiance, maladresse légère.
-> Deux baies : urticaire, crampes abdominales, somnolences, stress, étourderies.
-> Trois baies : Otorragie et hémorragie oculaire/nasale, diarrhée, vertiges, angoisses, maladresse importante.
-> Quatre baies : hémorragie intestinale, paranoïa extrême, maladresse dangereuse et défaillance cardiaque, le tout étant susceptible d'entrainer la mort.

~ Ce que vous aimez : Elle adore la gaieté mais aussi sa propre beauté

~ Ce que vous détestez :Elle n’aimerait pas qu'on veuille la séparer de sa gaieté ni qu’on lui fasse du mal  ! Cela n'est encore jamais arrivée mais elle n’apprécierait pas non plus qu'on lui arrache les pétales, qu'on l'abîme, c’est qu'elle tient à rester belle... Elle aurait horreur des émotions ambiantes négatives

~ Vos peurs : Qu’une fois attachée à sa gaieté, qu'elle en soit décrochée de force et pour toujours. Elle craint d’être de nouveau seule, souffrir d'ennui et de tristesse

~ Arme(s) : Aucune

~ Signe(s) particulier(s) : Son apparence d'oiseau

~ Points forts : Elle ne dort pas et elle ne respire pas. Elles est insensible à la magie.

~ Points faibles : Sa dépendance totale à l'énergie qui lui sera offerte. Sa fragilité végétale et le fait qu'elle soit une fleur tempérée la rend sensible aux températures extrêmes. Et elle est également vulnérable à l'eau de mer.



~ Mes secrets ~

La fleur est dotée d’une double personnalité : Philëa est chaotique bonne tandis que La crépusculaire est loyale mauvaise

Les deux consciences ne se croiseront jamais :
- Philëa est présente uniquement de 6h à midi
- La crépusculaire est présente uniquement de midi à 18h
- Entre 18h et 6h, les deux entités coexistent ainsi : l’une prend le contrôle de l’esprit et l’autre le corps de la fleur. Un lancer de dé déterminera qui s’emparera de quoi.

Si La crépuscule s’empare du corps, les baies auront des propriétés néfastes. Elles peuvent être diluées dans un liquide sans perdre leurs effets. Les propriétés atteignent tout être vivant pouvant les ingérer, dont Althéa.


Si Philëa est coupée par Althéa, il lui faudra deux heures pour repousser entièrement. Si l'acte est exécuté par autrui, donc négligence de la part d'Althéa qui n'aura pas su la protéger, la croissance prendra dix minutes et rendra la protectrice léthargique au moins une heure

La crépusculaire est tenace, même si althéa la coupe ou en donne l'ordre, elle repoussera instantanément telle une mauvaise herbe. Si cette dernière ne l'avait pas orchestré, la repousse prendra trente minutes et la fleur sera impotente une heure pour préserver l'énergie de son hôte


~ Capacités spéciales :

> Philëa : Kronole: Des phéromones s'éparpillent dans un rayon de trois mètres, qui, pendant dix minutes diminuent les émotions négatives telles que : colère, tristesse, peur, dégoût, déception, honte, angoisse... et exacerbe toute émotion positive (joie, espoir, fierté, sérénité…), rendant ainsi les gens aussi doux et bienveillants que des agneaux de lait (Althéa n'est pas affectée par le Kronole)

> La crépusculaire : Kipu : Des enzymes sont sécrétées par les racines de La crépusculaire qui finissent par envahir, puis saturer le sens olfactif d'Althéa, provoquant ainsi pendant dix minutes, tout l'effet contraire du Kronole à notre pauvre protectrice. L'odeur perçue est celle d'un rat crevé...

~ Talent secret :

> Pollinisation : À sa maturité, Philëa est capable grâce à son pollen, d’étendre sa conscience dans d'autres fleurs afin que celles-ci, pour une durée de 24 heures, soient également ses yeux et ses oreilles. Le lien ainsi établi peut couvrir une distance de trois kilomètres mais au la possession de la fleur l'empêchera d'être présente pour Althéa pendant quinze minutes. Elle peut se dupliquer une bonne dizaine de fois, avant de saturer sous le flux d'informations.

> La crépusculaire : L'essaim : Par le biais de son nectar qui s'écoulera alors dans les cheveux de son réceptacle (une douche n'y changerait rien mais plonger dans un lac en revanche...), La crépusculaire est capable d'attirer divers essaims d'insectes à près de deux kilomètres de distance (cinq si le vent est favorable). Abeilles, bourdons, frelons, tous deviendront fous, se précipiteront pour s'abreuver de ce doux nectar, et attaqueront tous ceux qui chercheront à faire obstacle à leur beuverie. Cela a pour contrepartie de tuer la fleur qui se desséchera puis tombera ce qui implique aux contraintes de la renaissance.

> Passif de La crépusculaire : Tout être qui meurt dans un rayon autour d'elle de deux cent mètres verra son âme absorbée par la fleur puis emmagasiné en Althéa (cela ne lui apporte aucun effet supplémentaire). Une fois 59 âmes récoltées La crépusculaire se réserve le droit de tuer son hôte pour ainsi vivre sa propre vie !

Note : Le passif n'est actif que de 12 heures à 18 heures !




~ Utilitaires ~

~ Ma couleur utilisée :

> Philëa : Orchid ~ #DA70D6
> La crépusculaire : Darkslateblue ~ #483D8B




~ Origine, Désir ou Mystère ~

~ P.N.J : Non
~ Narrateur : Oui
~ Le premier pas : Narrateur

~ Mystère : Oui

~ Lien vers le premier RP :




~ Une pensée personnelle à faire partager ? ~

~ Votre petit mot :

Mon premier familier de toute ma vie ! Ce projet m'est ambitieux par rapport au fait de ne pouvoir me mouvoir comme je le veux mais je compte bien effectuer mon rôle comme il se doit malgré ce handicap

Composer cette fiche avec l'aide d'Althéa a été une expérience vraiment chouette, je la remercie pour sa bienveillance, ses idées et sa disponibilité. J'ai hâte de m'épanouir  Pour toi




~ Statut ~

~ En floraison ~
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
Elfwyn
Philëa, les ailes crépusculaires Empty
MessageSujet: Re: Philëa, les ailes crépusculaires   Philëa, les ailes crépusculaires Icon_minitime1Ven 19 Aoû - 0:09

Bonjour,

Bien que ce fut laborieux, tout ceci me semble parfait pour une mise en pot, enfin... en tête. Votre RP sera cependant surveillé de près le temps que tu te conditionnes à ce genre de personnage, surtout à son pendant sombre lorsque midi sonnera. Les âmes capturées seront répertoriées dans le profil de la fleur, vous tenant ainsi au courant de sa progression. Je suppose qu'une fois l'objectif des 59 atteint, une lutte pour la survie d'Althéa s'engagera. (le compte des âmes se fera à rebours pour ne laisser aucune marge d'erreur)

C'est à double tranchant ce genre de collaboration, et si mal maîtrisée, cela peut même être carrément casse-gueule. C'est pourquoi je vous demanderais, à tous les deux, d'être plus RP que jamais ! Que La crépusculaire soit une vraie méchante, pas juste un truc qui râle en se contentant de prendre racine, que Althéa soit dans la découverte sans me sortir des théories à coucher dehors sans la moindre information préalable, et que la Philëa soit vraiment ce qu'elle prétend être. Si ces trois bases sont respectées, alors votre aventure sera magistrale.

Tu peux dès lors aller répandre ta sève sur le Pacte. Bonne pousse !

Bienvenue sur Les 7 Destinées Philëa, et La crépusculaire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lauthentique-destiny.net
 

Philëa, les ailes crépusculaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: PRÉSENTATIONS VALIDÉES :: les Neutres :: Familiers-
Sauter vers: