AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Orage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orage
Orage
Orage Empty
MessageSujet: Orage   Orage Icon_minitime1Dim 12 Déc - 14:37

~ Mon identité ~

~ Prénom : Oïdeen-esilia
~ Surnom :  Orage

~ Âge : 252 ans
~ Jour & Mois de naissance : Le 1er jour du Mois de Vita
~ Sexe : Féminin
~ Race ou nature : Fée Azurée de Silmariën

~ Lien : Lanae Weirel
~ Alignement : Chatotique bon

~ Lieu de naissance ou de création : Foret de Silmariën
~ Lieu où vous vous trouvez actuellement : Les rocheuses

~ Classe : Sorcière arcanique




~ Qui suis-je ? ~


~ Conception :

Remarque:  Il convient de lire ce pan de l'histoire d'Orage lorsque vous rencontrerez le mot "conception" dans la rubrique Biographie et histoire.

Un jour Orage s'endormit et fit un rêve étrange. Dans celui ci elle vit Lourina sa déesse s'adresser à elle.
*Tu vas bientôt faire une belle rencontre petite fée Azurée. Une amitié très forte va se créer entre elle et toi, un lien si puissant que seule la mort pourrait rompre. C'est un cadeau, prends en soin et chéris le précieusement s'il te plait.*

Elendë s'en venait réveiller la petite Orage avec une merveilleuse nouvelle. Cette petite fée à qui elle avait sauvé la vie était devenue si importante à ses yeux. Depuis qu'elle était apparue en ce jour funeste tout semblait aller de mieux en mieux tant et si bien que l'elfe pensait qu'Orage était comme sa bonne étoile. Pourtant, alors qu'elle respectait le désir de la créature et n'avait révélé sa présence à personne, elle en était attristée. En effet elle était persuadée que sa maisonnée tout comme son peuple accueillerait bien volontiers le petit être. Aussi espérait elle que sa nouvelle et ce qui en découlerait pourrait permettre à Orage de s'ouvrir au monde pour devenir une réelle partie de leur famille. Car Oui Elendë était enceinte, voilà ce qu'elle venait annoncer.

Quelle ne fut pas sa surprise lorsque, en lieu et place de sa protégée elle trouva une sorte de cristal brut opaque, bleuté et dont les nervures rappelaient les dessins que l'on pouvait deviner sur les ailes d'Orage. Que s'était il passé ? Incapable de comprendre et ce malgré de nombreuses recherches entreprises en secret, Elendë finit par conclure à la mort de la petite fée et demeura inconsolable pendant une semaine. Personne ne put raisonner la prêtresse dont on ne comprenait d'ailleurs pas la détresse qui fut attribuée aux émotions fortes pouvant atteindre une femme enceinte.

La jeune femme finit par se remettre, se rendit chez un orfèvre avec la petite forme cristalline et l'on pu voir dés lors un pendentif bleuté pendre à une chaîne qui ne quittait plus son cou. Par malheur, peu avant la naissance de son enfant et alors que Elendë était partie aider les survivants de l'attaque d'Umar malgré son état, elle perdit le bijou qui se détacha quelque part dans les rocheuses. Elle ne se rendit compte de la perte que le soir et malgré d'intenses recherches dés le lendemain le pendentif resta introuvable. Elendë ne fut consolée que par la naissance de sa fille qu'elle nomma Lanae et à qui elle conta l'histoire d'une petite fée ayant trouvé refuge dans une cité elfique où elle vivrait encore cachée aujourd'hui.

L'enveloppe cristalline d'Orage quant à elle s'enfonça dans la terre des rocheuses. Elle s'enterra au fil des années, des décennies, des siècles, sans jamais connaître l'érosion jusqu'au jour où l'on pu entendre un coeur commencer à battre à l'intérieur du cristal sous terre et une figne ligne fissura la surface bleutée. Loin au dessus, trois femmes dont l'une à la chevelure rousse, combattaient une créature hideuse. Une puissante lumière associée à une force divine firent alors remonter l'enveloppe cristalline d'Orage jusqu'à la surface, ou elle éclot au milieu de la végétation complètement perdue et partiellement amnésique.
En voici l'explication : L'éclosion aurait du avoir lieu le jour où Lanae vint au monde cependant à cause de la distance les séparant elle ne fut pas en mesure de ressentir sa présence avant ce moment et ce temps d'attente prolongé causa la perte d'une partie de ses souvenirs. De sa vie chez les fées, rien ne fut altéré mais la dernière chose dont elle se souvint est d'errer, heureuse d'avoir pu quitter sa forêt natale. Tout le reste n'est que néant.

~ Description Physique :

Comment ne pas évoquer l'évidence ? à savoir que vous ne me verrez pas beaucoup, et pour cause je mesure à peu près 7 de vos centimètres. Cela dit puisque la description est obligatoire veuillez chausser vos binocles ou prendre la loupe la plus proche. Vous pourrez alors percevoir une silhouette féminine tout ce qu’il y a de plus banal, agrémentée d’une paire d’ailes aux reflets bleutés.

Ma chevelure couleur argent voire grise vole généralement au gré du vent, libre de toute attache. Je n’ai aucun intérêt dans tout ce qui est bijoux et autre fanfreluche dont certaines peuvent se vanter. Et s’il vous faut loucher pour vous enquérir de détails à mon sujet, j’ai pour ma part deux yeux verts qui perçoivent parfaitement ce qui m’entoure. Comme toute fée qui se respecte j'ai gardé un visage très enfantin ce qui n'est pas pour me déplaire.

Pour tout ce qui touche à l'habillement j'ai une préférence pour le blanc bien qu'en règle général je cherche à me fondre dans l'environnement et adopte donc des couleurs en adéquation avec le lieu où je me trouve. L'avantage lorsqu'une fée ne change jamais de taille c'est que l'habiller coûte peu de tissu, donc d'argent.


~ Description Psychologique :

J'avoue avoir quelques soucis en matière d'identité avec ces histoires de venir d'une émotion de Lourina, de stase de quasi 200 ans sous terre puis de distorsion temporelle et enfin un petit tour à Baereghel... Du coup ne vous étonnez pas si je suis un peu instable psychologiquement, il va me falloir un peu de temps je pense.  

Bref mon prénom ou surnom actuel vient en partie de mon caractère parait il... en premier lieu on pourrait dire que je suis quelqu'un d'assez renfermé et solitaire. Il me faut beaucoup de temps pour m'ouvrir à quelqu'un, discuter librement avec lui et lui faire confiance. Je suis d'un naturel neutre en général même si j'ai une fâcheuse tendance à essayer d'avoir raison. J'ai peur d'être rejetée ce qui a pour effet de me rendre sur la défensive. Par ailleurs je m'agace assez rapidement avec les autres. J'ai pour habitude d'être plutôt seule du coup les comportements de certaines personnes peuvent rapidement me rendre colérique, énervée ou boudeuse. Encore une fois il faudra du temps pour parvenir à me dérider de nouveau. Je peux même en venir à de petites attaques pas bien méchantes mais juste de quoi me défouler un peu.

Paradoxalement avec Lanae j'ai un coté vraiment.... hypnotisée et gamine à sourire pour un rien et à parler d'une voix encore plus fluette que d'habitude. Je ne sais pas pourquoi et je ne peux pas m'en empêcher. Je me sens en sécurité quand elle est là alors j'abaisse toutes mes barrières, je rigole, je joue, je virevolte, je papote... on pourrait dire que je retombe en enfance. Ou plutôt que je découvre l'enfance. C'est assez perturbant d'avoir ces deux facettes en moi et de passer de l'une à l'autre.

J'aime par dessus tout apprendre de nouvelles choses sur tout ce qui nous entoure. J'espère pouvoir un jour m'acheter un petit quelque chose pour pouvoir retranscrire des notes car j'ai peur d'en oublier. J'ai une bonne mémoire en règle générale mais vu qu'il me manque un bout de ma vie, je n'ai pas confiance en elle.

Solitaire, je peux passez de long moments à observer sans mot dire, à chanter perchée sur une feuille ou dans les cheveux de Lanae. J'aime chanter, cela fait partie de mon héritage en tant que fée et je peux y louer la nature faune et flore confondues. Cela me procure un profond réconfort. D'ailleurs lorsque je suis triste il suffit de tendre l'oreille vous pouvez être surs de me trouver en train de chanter une mélodie mélancolique quelque part en hauteur. Je reviendrai lorsque je me sentirai mieux. J'ai l'habitude de gérer mes problèmes seule aussi partager n'est pas vraiment une notion que je connais beaucoup.

~ Biographie & Histoire :

Les fées Azurées

le 1 er jour du mois de Vita  la forêt de Silmarïen voit parfois apparaître au bord du lac, un cristal qui renferme une fée quelque peu spéciale. Pour en comprendre les origines, il faut se tourner vers les cieux et plus particulièrement vers la créatrice de la race féérique, Lourina. Celle ci est restée à travers le temps très proche de sa création, passant de nombreuses heures mortelles à les observer depuis son domaine, souvent en compagnie de Gabriel avec qui elle partage une proximité particulière. Ce fut lui qui lui suggéra un jour de se faire plus proche de la race qu'elle avait mise au monde en donnant une part d'elle même à son peuple, pour leur rappeler combien elle tenait à eux. Devant son enthousiasme il ajouta que lui aussi aimerait participer à ce don de par un petit cadeau.

Ainsi virent le jour les fées Azurées. Ces petits êtres sont une part d'essence divine de la déesse et possèdent quelques particularités:
-Ces fées n'ont ni parents ni ancêtres. Elles apparaissent un 1er jour du mois de Vita.
-Elles proviennent directement de Lourina ou plutôt de l'une de ses émotions, ou sentiments.
-Il n'y a aucun moyen de prédire quand une nouvelle fée azurée verra le jour, et tous ceux s'y étant essayé ont échoué. A croire que la déesse s'amuse à les voir s'arracher les cheveux...ou qu'elle a demandé à Dorïm de brouiller les pistes en laissant apparaitre les fées azurées de manière totalement aléatoire.
-Elles ne peuvent prendre taille humaine
-Elle sont dans l'incapacité  de se reproduire
-Impossibilité de posséder un familier ou un totem
-Le cadeau de Gabriel : Il peut arriver qu'un lien se crée entre une fée azurée et une autre personne, féérique ou non. Ce lien sera de l'ordre de celui que Lourina et Gabriel possèdent entre eux. Il unit deux êtres, les rendant capables de ressentir la présence l'un de l'autre. Leurs pouvoirs pourront être affectés par le lien de même que leurs sentiments. A noter que ce lien n'est pas un choix de la fée, mais quelque chose qui se créera indépendamment de sa volonté. Celui ci ne peut se rompre qu'à la mort de l'un des deux protagoniste.


L'enfance

Ainsi naquit Oïdeen-esilia le 1 er jour du mois de Vitaa, il y a de cela deux cents cinquante deux ans. En temps normal la naissance d'une fée Azurée est une réjouissance sans commune mesure pour le peuple féérique. Pourtant cette fois ci, la fête avait un goût amer. Et pour cause l'enfant était née d'un soupir de Lourina. Or jamais auparavant dans l'histoire féérique on eut connaissance d'une fée Azurée née d'une émotion négative de la déesse. Nombreuses étaient celles qui avaient représenté la joie, l'harmonie, la paix, l'amour, et tant d'autres variantes mais un soupir ? Voilà qui était inattendu et ne fut pas bien accueilli par le peuple qui vit ici un signe annonciateur de malheur. La petite fée qui n'avait rien demandé, fut donc rejetée par les siens et élevée avec un certain dégout. Serait elle née chez une autre race qu'elle serait morte mais, si l'idée effleura l'esprit de certains, ils ne purent se résoudre à pareil acte contre nature. Ils prirent donc le parti de l'élever à contre coeur. Il s'agissait d'une enfant que tantôt l'on craignait de par les prédictions que certains se mirent à murmurer, tantôt l'on dénigrait ou ignorait simplement.

Orpheline, rejetée par son propre peuple, l’enfant fée grandit solitaire. Incomprise elle se replia rapidement sur elle-même. Elle n’en voulait pourtant pas à ses pairs. A ses yeux la seule fautive c’était elle-même, on lui répétait depuis sa plus tendre enfance n’être qu’une erreur, quelque chose qui doit être caché, dont on a honte. Elle n’eut d’autre choix que d’y croire du moins en partie. Car au plus profond de son petit cœur de fée elle rejetait l’idée même que Lourina ai pu commettre une erreur. C’était impensable, leur déesse était trop juste pour cela. Aussi n’eut elle cesse durant son enfance de remettre en question sa place et les croyances qui lui étaient liées. Elle désirait simplement une place, et par-dessus tout être aimée. Pourtant il n’en fut rien. Ses tentatives pourtant nombreuses échouèrent toutes sans exception.

La petite créature se résigna et finit par se trouver un nouvel espoir. Au delà de Silmarïen puisque les fées ne l’accepteraient jamais, elle commença à rêver d’aventure et de voyage. Son destin l’attendait très certainement quelque part là bas. Il lui suffisait d’attendre. Et pour éviter de devenir aigrie ou dépressive, l'enfant entreprit d'apprendre tout ce qu’elle pouvait auprès du peuple qui l’avait vu naître. Les plus âgés étaient toujours heureux de dispenser leurs savoirs et ce même à une fée telle qu'Oïdeen. Elle entreprit alors d' assouvir sa faim de savoir, enétudiant les races, les terres, les histoires, les légendes, bref en étudiant Astrune. Dés lors on en oublia presque l'existence d'Oïdeen-Esilia.

Partir et découvrir le monde

Il faut avouer que, malgré sa passion pour l'apprentissage, Oïdeen commençait à se lasser de sa terre natale et de la solitude dans laquelle elle se trouvait. Ainsi à l'aube de ses cinquante ans, ayant épuisé ou presque le savoir des anciens elle quitta la forêt de Silmarïen avec pour seul bagage le petit sac qu'elle transportait sur ses épaules miniatures. Elle ne possédait pas grand chose et n'en ressentait pas le besoin. Un rien l'habillait et elle n'attachait que peu de valeur aux objets matériels. Les souvenirs étaient ses biens les plus précieux.

L'aventure grisait la jeune fée qui passa des jours, des semaines, des mois à voleter ici et là sans autre objectif que celui de découvrir le monde. Il était si facile d'épier ceux qui croisaient son chemin sans se faire repérer. Elle perdit la notion du temps et observer, voyager au gré de son humeur afin de rencontrer son destin devint son but. Elle ne se montrait jamais malgré l'envie grandissante de partager sa vie avec des amis. Bien sur elle s'en fit de nombreux parmi les animaux qui eux n'étaient pas avares d'affection. Mais les créatures intelligentes l'effrayait. La peur du rejet, l'habitude de la solitude et d'autres choses encore la retenait.

Une rencontre impromptue mais décisive

Un jour elle croisa la route d'un raid drows. C'était la première fois qu'elle rencontrait des êtres foncièrement mauvais et sa curiosité  lui valut de se faire capturer par les elfes noirs. Ceux ci jouèrent un moment avec la fée qui se défendit tant bien que mal. Peu habituée au combat et ce malgré ses pouvoirs, elle ne tarda pas à finir gravement blessée devenant ainsi bien moins amusante au regard des drows qui la jetèrent au fond d'une bourse en vue de la disséquer une fois rentrés à Ched Nasad. Qui sait peut être même qu'une de leur prêtresse les récompenserait pour avoir ramené une fée. Ils avançaient en direction d'Aerandril, une cité elfique. De là il se passa beaucoup d'évènements complètement incompréhensibles pour la petite fée coincée dans la bourse. Ses seuls souvenirs furent beaucoup de bruits, de douleurs et d'agitation ce qui aggrava ses blessures. Puis plus rien.

Lorsqu'elle reprit connaissance Oïdeen était allongée dans quelque chose de moelleux. Elle ouvrit les yeux et ne reconnut pas ce nouvel environnement. Paniquée, la première chose qu'elle souhaitait était s'envoler pour se cacher mais la douleur se rappela à son bon souvenir et il lui fut impossible ne serait ce que de s'assoir. Le petit cri qui accompagna son effort du alarmer le propriétaire des lieux dont les pas se rapprochèrent avant que sa grande silhouette n'apparaisse dans le champs de vision de la fée. Une femme, une elfe semblait il. Elle souriait et possédait de magnifique cheveux roux. Ils captivèrent le regard d'Oïdeen qui n'en avait jamais vu de pareils. Prenant la parole, la jeune femme expliqua avoir été attaquée par les drows la transportant. Un guerrier humain l'avait sauvée et elle avait trouvé son corps en fouillant le cadavre de son attaquant. La chevelure rousse portait le prénom de Elendë et était une prêtresse d'Erinaë. Tout cela faisait beaucoup d'un coup pour la petite créature qui ne put sortir un mot. La fatigue de la convalescence eut raison d'elle et elle se rendormit.

Au court des semaines qui suivirent elle apprit à connaître cette femme qui lui avait sauvé la vie. Elle parlait beaucoup, parfois pendant plus d'une heure sans s'arrêter et Oïdeen écoutait, abasourdie de se rendre compte que l'elfe s'intéressait à elle et avait l'air de l'apprécier. Il fallut beaucoup de patience et de douceur de la part de l'elfe mais la fée finit par se dérider et évoqua à son tour ses origines et son enfance sans toutefois entrer dans les détails. Elle s'attachait à cette prêtresse qui lui manifestait une attention, des émotions et des mots qu'elle avait souvent observé mais qui n'avait jamais été adressés à elle même. Personne d'autre n'était au courant de la présence d'une fée en Aerlandril. Son existence avait été cachée aux yeux de tous y compris de ceux de l'homme qui devint le mari de Elendë. Les mois s'écoulèrent.

Cela faisait plus d'une année que Oïdeen était dans la cité elfique à présent et elle avait prit ses marques. L'une de ses première décision fut de changer son prénom. Ce vieux nom composé qu'on lui avait donné ne lui correspondait pas en plus d'être imprononçable. Néanmoins comme elle était dans l'incapacité de s'en trouver un nouveau, elle demanda son avis à la belle jeune elfe. Celle ci ne tarda guère et la nomma Orage. "Entre ton caractère et tes capacités magiques, je pense que ce prénom te sied parfaitement", expliqua t'elle.

Un nouveau tournant

"Conception "

A son réveil, Orage ne comprit pas grand chose. Où était elle et pourquoi avait elle atterri ici ? Aucune idée, à vrai dire une migraine l'empêchait de réfléchir convenablement. Elle s'envola pour essayer de se repérer mais fut bientôt interpellée par de nombreux bruits. En temps normal elle aurait fuit afin d'éviter les ennuis mais quelque chose semblait la pousser dans la direction du tumulte. Ce qu'elle y découvrit lui coupa le souffle. Une créature hideuse, une tonne de sang à lui retourner les entrailles et trois femmes. L'une d'entre elle avait une chevelure... envoutante. Cette couleur hypnotisa la petite fée en plus de lui donner un sacré mal de crâne à chaque fois qu'elle essayait de comprendre ce qui l'attirait tellement chez la détentrice de ce manteau roux. Le tout étant qu'elle finit par se prendre les ailes dans les dits cheveux et du se faire connaître....

Distorsion temporelle

Lorsqu'elle se réveilla, Oïdeen-Esilia fut une fois de plus perdue. Elle ne reconnaissait pas son environnement et se demandait bien où elle avait atterri. Ses derniers souvenirs remontaient à son errance suite à son départ de la forêt de Silmarïen, pourtant allez savoir pourquoi, elle était persuadée que tout cela ne datait pas d'hier. Ses vêtements lui étaient également inconnus, sa tête menaçait d'exploser et la puissante odeur marine alentour n'était pas pour l'aider. La pauvre petite fée aurait eu besoin de temps histoire de mettre les évènements dans l'ordre mais n'en eut guère car une créature, une fée du corail qui se prénommait Enide comme elle l'apprit plus tard, s'en vint la secouer. Pour autant Oïdeen se détacha rapidement de l'absurdité de la situation lorsqu'elle perçu une présence inconnue et pourtant on ne peut plus familière. Elle fit bientôt la connaissance de Lanae, une demi elfe à la chevelure flamboyante dont elle se sentait si proche. Pourtant lorsque vint le moment de lui confier son propre nom, ce ne fut pas celui de sa naissance qui sortit de ses lèvres mais un autre dont chercher l'origine lui donnerait plus tard la migraine: Orage. Armée d'un nouveau nom, d'un grand trou dans ses souvenirs et d'une volonté de suivre Lanae au bout du monde c'était un nouveau départ.

Elle se lança à corps perdu dans l'aventure se plaçant aux cotés de cette curieuse femme et de son amie se prénommant Belle. Ils vinrent à bout d'une bande de pirates, se rendirent sur une île où se trouvait le roi pirate avant de se faire capturer par des drows. Ceux ci, grâce à l'ingéniosité des deux amies ne découvrirent pas Orage. S'en suivirent des moments difficiles dans les sombres tunnels de l'ombre terre avec Belle et Lanae torturées sans qu'aucune ne comprenne ce que les elfes noirs cherchaient. Bien longtemps après, même si Orage n'avait plus de notion temporelle, Belle trouva un moyen de s'échapper. Elles avaient été séparées de Lanae et entreprirent de la chercher avant de remonter à la surface. L'état de la demi-elfe plongea Orage dans un état de choc dont elle n'est pas encore sorti pour l'instant.




~ Suppléments ~


~ Particularités propres à votre espèce ou votre nature :Miniature, Infravision, touché surdéveloppé, capacité de voler, bonne endurance. Corps fragile, petite force physique (Même très entrainée restera inférieure à l'Humain), grande sensibilité à la douleur à cause de leur excellent touché.

~ Ce que vous aimez : Apprendre, Lanae, Voler, Chanter, La nature et Lourina.

~ Ce que vous détestez : Les drows, le sang, la mort et sur une note plus sympathique les bijoux, ornements et autres fanfreluches.

~ Vos peurs : Me faire rejeter, perdre Lanae ou d'autres personnes auxquelles je tiens, perdre encore la mémoire.
~ Arme(s) : Aucune.

~ Signe(s) particulier(s) : Toutes les fées azurées portent un sorte de tâche de naissance ou tâche de couleur plus foncée représentant l'émotion/le sentiment de laquelle elles sont nées. Pour moi il s'agit du signe signifiant "soupir"

~ Points forts : Je mesure 7 centimètres dont je peux me cacher à beaucoup d'endroits et épier assez facilement. Je peux me déplacer à pied (mais c'est loooong) ou en volant. Je suis plutôt rapide en vol et de ce fait je suis habile en esquive. Je suis très légère je peux donc me laisser porter même par un animal. De par mon espèce je possède aussi l'infravision et j'ai une bonne endurance. Mon touché est surdéveloppé, j'aime particulièrement passer mes mains sur à peu près tout ce qui m'entoure pour mieux le sentir.

~ Points faibles : Je n'ai pas de taille humaine ce qui est un gros handicap dans le monde d'Astrune où tout me parait géantissime, j'ai un corps fragile de part ma nature féérique et je suis sensible à la douleur. Je suis sensible tout court d'ailleurs et quelque chose de dégoutant, une odeur trop forte ou trop de sang suffit à me faire trembler, vomir et autre réjouissances. Je n'ai que très peu de force ce qui va de pair avec ma taille. J'ai une petite voix et on ne m'entendra pas forcément de très loin sauf si je crie.




~ Mes secrets ~


~ Pouvoirs :

~ Aussi légère qu'une plume : Je peux ramener le poids de Lanae ou de n'importe qui d'autre au même que le mien soit quelques grammes et ce durant 2 minutes.

~ Éclat de colère : Un petit éclair ça vous tente ? Mes attaques de foudre laisseront de méchantes marques sur la peau des personnes ou monstres d'alignement mauvais (et ça fait un Zwiiiing satisfaisant à l'oreille). Je peux en enchaîner trois ou quatre avant de pouvoir recommencer deux minutes plus tard, histoire de recharger les batteries.

~ Souffle apaisant : Sous forme de chant, le souffle apaisant est à même de réconforter les coeurs les plus meurtris, ainsi que les blessures physique superficielles.

~ Courant d'air : Je peux  littéralement me changer en courant d'air et ainsi profiter du vent passager durant 1 minute maximum. Durant le temps de ce changement je suis comme invisible et sans consistance. Du vent quoi. Attention à ne pas me retrouver trèèès loin à cause d'un coup de vent !

~ Soupir de Lourina : Sous forme de chant également, le soupir de Lourina provoquera soudainement chez la personne visée une forme de regret, de honte d'elle même ainsi que le besoin irrépressible de faire quelque chose de bon et ce pour une durée d'environ 10 minutes.

~ Symbiose (aptitude miraculeuse apparue lors de la création du lien avec Lanae) : Au moment de lancer un sort, Lanae peut me demander de fusionner avec elle, ce qui doublera sa puissance ! Et seule une bonne nuit de sommeil nous permettra de recommencer. Autrement dit, c'est à usage unique pour la journée et sur un seul sortilège.

~ Fusion: Spécialité due à ma classe. Chacun de mes sorts peut s'associer à "éclat de colère" qui est le plus faible. Le résultat diffère selon le sort :
       
-Aussi légère qu'une plume + éclat de colère => La personne cible devient elle même un éclair (foudre) qui frappera une zone ciblée dans un rayon de 100 mètres maximum.

-Souffle apaisant + éclat de colère =>  Un effet soin + un effet boost. Mon chant d'imprime dans l'esprit de la cible sous forme d'impulsion électrique ce qui stimulera son adrénaline durant 2 minutes. En contrepartie je deviendrai aphone durant 4 minutes.

-Courant d'air + éclat de colère => Je me change en électron ce qui me permet de traverser toute sorte de liquide à grande vitesse et sans dommage. Ainsi je pourrais traverser le lac de prolixe en 30 secondes par exemple. L'effet dure 30 secondes maximum pour une distance d'environ 30 kilomètres. Il me faudra par contre me reposer une fois la distance parcourue, le temps varie en fonction de celle ci.

-Soupir de Lourina + éclat de colère => L'air devient électrique et l'effet du soupir de Lourina s'étend dans une zone de 50 mètres carrés autour de moi. Toutes les personnes présentes amies ou ennemies en ressentiront les effets.

-Symbiose + éclat de colère => En plus de voir son sort fusionner avec mon pouvoir, Lanae peut à son tour lancer des éclairs durant 2 minutes.

( Avec la grande participation d'Elfwyn pour tout ce qui concerne les pouvoirs d'Orage)




~ Utilitaires ~


~ Ma couleur utilisée : cadetblue





~ Origine, Désir ou Mystère ~


Déjà arrivée^^





~ Une pensée personnelle à faire partager ? ~


~ Votre petit mot : Et voilà maintenant que nous avons officiellement une fiche, il fallait bien que je me mette à jour !
Edit: Ce fut long et laborieux mais je crois que je peux enfin mettre le mot "Terminé" à cette fiche avec un sentiment satisfait !





~ Statut ~

~ Terminé ~
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
Elfwyn
Orage Empty
MessageSujet: Re: Orage   Orage Icon_minitime1Ven 15 Juil - 18:04

Bonjour,

Comme tu t'en doutes, il te manque la version "Fusion" des pouvoirs pour la classe de la sorcière arcanique.
Je veux bien te proposer quelques idées, mais ce n'est pas une chose que je ferais ici.

Tu n'auras plus qu'à répondre à ma suite pour faire savoir que ta présentation est cette fois-ci, terminée.

P.S : Ah, et Lourina ne parlerait jamais comme ça hein Exclamation
pour une qui incarne déjà une Déesse qui a RP avec, ça craint scratch
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lauthentique-destiny.net
Emy
Emy
Orage Empty
MessageSujet: Re: Orage   Orage Icon_minitime1Mer 20 Juil - 18:31

Bonjour,

Merci pour ce retour, j'ai édité la fiche comme demandé.

_________________
Orage Signem10
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
Elfwyn
Orage Empty
MessageSujet: Re: Orage   Orage Icon_minitime1Jeu 21 Juil - 20:54

Bonsoir,

Tout me semble en ordre, tu peux dès lors t'en aller signer le pacte et ainsi répondre à ton RP à la suite de Lanae.

Tu es désormais confirmée et officialisée sur Les 7 Destinées Orage !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lauthentique-destiny.net
Contenu sponsorisé
Orage Empty
MessageSujet: Re: Orage   Orage Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Orage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: PRÉSENTATIONS VALIDÉES :: Les Bons, :: Familiers-
Sauter vers: