AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronique de Preya F. Eadhild

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Chronique de Preya F. Eadhild Empty
MessageSujet: Chronique de Preya F. Eadhild   Chronique de Preya F. Eadhild Icon_minitime1Lun 4 Juil - 0:46

Depuis que j'ai appris à lire et à écrire, j'ai une envie bouillonnante de tout mettre sur papier.

Au début ce fût obsessionnelle, dès que j'avais du temps libre, j'écrivais que mon poignet soit fatigué, ou non, par les combats. Quand je n'avais plus d'encre ou que ma plume se cassait, j'enrageais. Autrefois, au sein de mon clan, notre seul moyen de transmettre notre savoir et nos expériences était la voix orale. Serian m'as dit que seul les créatures nommées elfes fessait ça maintenant. Les humains, ce que je suis apparemment, apprennent dans les livres.

Je ne sais pas si je vivrais assez longtemps pour cela, mais j'aimerais que mon journal aille à ma descendance. Pour qu'ils n'oublient jamais dont ils viennent. En ce moment je n'aie pas trop le temps pour cela, mais j'aimerais beaucoup être une mère comme Shyla l'était.

Pourquoi ce journal commence aujourd'hui ? Probablement une question que mes descendant se poserons. Tout simplement parce que mon ancien journal n'avait plus de place alors je m'en suis racheter un nouveau.

Une envie d'écrire pourquoi j'ai marqué en gros sur la couverture "les chroniques de Preya F. Eashild" et non " le journal de Preya F. Eashild". Un jour j'ai lu un livre où il parlait de chronique et j'ai trouvé ce mot tellement joli et rapproché de ce que je sens être mon futur que j'ai décidé d'intituler mon journal ainsi. J'aimerais tant savoir ce qui s'est passé avant de rencontrer Shyla, il y a une chanson dans ma tête dont je ne connais pas sa provenance. Elle m'aidera peut être à retrouver le chemin de mon passé. En me relisant, je n'ai pu m'empêcher de rire, j'écris ce journal pour mon futur en recherchant mon passé, voilà un paradoxe exemplaire.

Le devoir m’appelle, je clos cette page pour aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
 

Chronique de Preya F. Eadhild

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: LE PUITS SANS FOND :: Les grands jeux :: Vieilleries-
Sauter vers: