AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Une arrivée tranquille, ou presque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Une arrivée tranquille, ou presque   Jeu 12 Aoû - 23:24

Oh joie, oh bonheur, s’était passé. Maintenant, il n’y avait plus qu’elle, la mer, les récifs son bateau… et son équipage. Ouais, ca faisait pas mal de monde quand même tout cela. Mais Il fallait voir le bon côté des choses : il n’y avait pas eu trop de casse : un mort et une calle dont il faudrait qu’elle aille voir l’état… une fois qu’elle serait arrivée à Nandis puisque s’était là bas que Randar lui conseillait d’aller. Choix qu’elle approuva d’un léger signe de tête. Maintenant, il restait à arriver à destination. Et si au début l’elfe noire avait songé à prendre le chemin le plus court, ce qui était tout ce qu’il y a de plus logique, elle dû rapidement revoir ses plans puisqu’elle se retrouva face à une jolie plaque de glace. Ok… bon à l’évidence il ne lui restait plus qu’à faire le tour, elle se voyait mal envoyer son pauvre navire adoré contre ça ! Elle y tenait à son navire que diable. Et s’était partie pour contourner la glace… et voir le trajet, rallongé… très rallongé même. Mais bon, la mer était « normale » au goût de l’elfe noire et les récifs, et bien les récifs elle en avait l’habitude alors ce n’était pas un problème.

Au final ca devenait une véritable croisière, ou presque… chose très agréable après tout ce qui s’était passé et qui permit à Xune de dresser une liste de ce qu’il y aurait à faire une fois arrivé à Nandis. Premièrement : aller voir l’état de la calle et faire l’inventaire des matériaux nécessaire à sa restauration s’il y en avait besoin. Deuxièmement : envoyer Randar et quelques hommes chercher de la poudre à canon et des vivres. Et enfin le petit trois, qu’elle devrait peut être faire passer en petit deux : trouver ce qu’elle allait faire de ce morveux qui, certes, l’avait bien aidé mais qui l’avait mis aussi dans une jolie galère et qui l’avait appelé… maman… rien que ça, ça l’effrayait ! Il allait falloir qu’elle se sépare de lui d’urgence. Mais bon, pour le moment, le but du jeu était d’éviter la glace et les récifs… chose pas extrêmement difficile au final.

Ce fut donc quelques temps après le levé du soleil que la femme à la chevelure blanche put apercevoir le port de Nandis. Dans peu de temps elle y serait et pourrait enfin souffler un peu… et peut être même envisagé d’aller dormir une heure ou deux, pas que cela lui soit indispensable, mais elle ne cracherait certainement pas dessus. C’était pas une journée qu’elle avait eu, s’était un concentré de missions impossibles et suicidaires. En pensant à ça, l’une de ses mains alla effleurer le joli trou qu’elle avait dans sa tunique. Sur ce coup là ca avait été moins une… elle n’était pas prête d’oublier le roi pirate et il allait falloir qu’elle songe à ca vengeance, parce qu’elle comptait bien retourner sur l’île et ce jour là, elle ne manquerait pas d’aller le saluer en bonne et dû forme.

Mais bon, vu comment les choses étaient partie, elle sentait qu’il allait couler beaucoup d’eau sous les ponts avant que ce jour n’arrive. Enfin, elle verrait cela le moment venu. En attendant, elle entrait au port et se sentit obligé de crier un petit coup sur ces hommes… juste un petit plaisir comme cela, elle le méritait bien après tout.

-On ne ramolli pas messieurs, tenez vous prêt à amarrer le navire. Et une fois à terre ne partez pas à droite ou à gauche, on ne va pas s’éterniser ici.

Enfin, ca s’était ce qu’elle espérait. La manœuvre, assez simple, achevée, l’elfe noire laissa ses hommes amarrer le navire et partit chercher Randar qui avait filé pour elle ne savait qu’elle raison. Ce fut à ce moment là qu’une détonation que l’elfe noire reconnue immédiatement, habitude oblige, se fit entendre. Mais… qu’est ce qui se passait encore nom d’un chien ?! Pas qu’elle commençait à en avoir mais limite ! Si ça continuait elle partait se reconvertir dans la pêche à la moule ! Là au moins elle devrait être tranquille ! Quoi qu’il en soit, les sourcils de Xune se froncèrent à l’entente de la détonation. Calme, il fallait rester calme…

-Au nom de qui vous voulez, QUI est l’espèce d’imbécile qui fait mumuse avec les canons ?!

D’accord, pour le calme on repassera. Là, Xune était en colère, très en colère même. Si ça peux vous donner une idée, s’était parfaitement visible sur la partie non masquée de son visage. La Drow prit donc le chemin de la cale, préparant déjà de quoi scalper et dépecer l’inconscient qui avait fait cela… Il avait intérêt à avoir une bonne, non, une excellente raison même…

~ Il est 6 heures 44 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Mar 7 Sep - 16:26

Un coup de canon en fond de cale pour annoncer l'arrivée d'un navire, n'était pas très bien vu au port de Nandis, ce fut pour cette raison qu'un bon nombre de gardes se précipitèrent à cette entente ! Xune quant à elle, était plutôt remontée, car pour une fois que tout semblait bien se passer, il fallait encore qu'un problème arrive ! Ainsi donc, sans même demander son reste, la capitaine Drow se rua vers la porte qui donnait sur le pont inférieur... Un rictus était fiché sur sa tempe, preuve que sa colère était sans égale ! Hélas, Xune était à cent lieux de s'imaginer que Pheare l'attendait... Ce qui voulait dire qu'elle avait bien réussi ce qu'elle s'était mise en tête en voyant un canon pour la première fois... La démente venait de tuer un enfant innocent d'une façon plus que barbare !

Accourant sur le pont, la capitaine Drow finira par atteindre la porte qu'elle ouvrira à la volée ! Puis... d'un seul coup, TOUT changea ! Xune était à présent assise devant toute une assemblée de personnes à la peau aussi noire que le charbon... Mais pour ce qui était de l'environnement, la capitaine n'eut aucun mal à reconnaitre son lieu de naissance... Ched-Nasad !

Mais que faisait-elle là ? Quelle était donc cette diablerie ? En tout cas, nuls ne semblaient désireux de la tuer... Bien au contraire, puisque l'air qu'ils affichaient donnait plus une impression de soumission que de haine ! Xune remarqua également qu'elle n'avait plus son demi-masque pour protéger son visage abimé... Passant alors sa main sur le côté gauche de ce dernier, la Drow constatera qu'elle n'avait plus la moindre brûlure ! Sa peau n'était plus rugueuse ou crevassée, mais parfaitement lisse... Digne d'une reine ! Oui, une reine ! Car en voulant glisser ses doigts dans sa chevelure comme elle avait l'habitude de le faire quand quelque chose l'intriguait, Xune heurtera la couronne arachnide qui reposait sur son crâne...


[OUT : À Ched-Nasad, au palais dans la salle du Trône ! Ave ma reine ! Arrow]

~ Il est 6 heures 46 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Dim 19 Déc - 17:07

[-> de Ched Nasad]

Alak, Alak, Alak, ce nom tournait et retournait dans l’esprit de Xune, telle une des chansons particulièrement idiotes qui son équipage chantait quand ils revenaient ivre d’un bar quelconque. Elle n’avait jamais pensé le revoir. Elle avançait rapidement dans les couloirs de la sombre cité, s’éloignant autant que possible de cet elfe qui rouvrait une blessure qu’elle pensait cicatrisée depuis longtemps. Elle continuait de marcher, s’éloignant toujours d’avantage avant de se stopper d’un coup, clignant des yeux. Elle était sur son Feäloké Möré, à Nandis, exactement comme si elle ne l’avait pas quitté, ou presque, puis qu’elle n’était pas à la porte de la cale mais au milieu du pont.

Ok, ok, temps mort ! Elle avait encore loupé un épisode ? Comment ça se faisait qu’elle était de nouveau là alors qu’il y a une seconde elle était en enfer ?! Elle avait rêvé ? Non, rêvait-elle maintenant ? Pour s’en assurer, Xune se pinça un bon coup… et lâcha un soupir de soulagement. Non ce n’était pas un rêve, elle était bien sur son navire. Et comme pour l’en assurer, elle sentit un poids sur son épaule, la faisant sursauter, une première La drow releva un instant la tête, juste le temps de reconnaître Randar. Nouveau soupir de soulagement. La femme à la chevelure de neige porta ensuite une main à la partie gauche de son visage et esquissa un léger sourire en sentant le métal froid sous ses doigts. Elle s’empêcha de suivre le dessin du dragon et passa une main dans ses cheveux, pour s’assurer que l’horreur qu’elle y avait trouvée plutôt avait bien disparu. Ses cheveux étaient libres, sans rien dessus, retombant n’importe comment dans son dos, comme ça avait été le cas lorsqu’ils étaient arrivés à Nandis. Sa main termina finalement sa course sur la garde de l’un de ses katanas. Ils étaient là eux aussi, à leur place, comme si jamais ils ne les avaient quittés.

Xune se permit de respirer à ce moment et regarde autour d’elle. S’était bien Nandis, mais le port de la cité était en parfait état, alors que lorsqu’elle était arrivée il y régnait une certaine agitation. Elle n’eut pas le temps de s’attarder là-dessus, car un sacré remue ménage éclata sur le navire. Xune tourna la tête par là et eut juste le temps d’apercevoir la personne sur qui se jetaient ses hommes… Oh non ! Ce n’était pas possible, n’est ce pas ? S’était… s’était une mauvaise blague. L’elfe noire se passa une main sur le visage et inspira un coup. Bon, calme Xune, il fallait rester calme.

-ARRETEZ IMMEDIATEMENT ET ECARTEZ VOUS !!!!

Bon dieu que ca faisait du bien de crier un coup en fait. Xune se sentait plus… sereine à présente. Crier lui avait permis de se défaire de la tension accumulé pendant son bref séjour à Ched-Nasad. La capitaine Drow prit une grande inspiration, savourant les senteurs marines qui vinrent titiller son nez et fit quelques pas en direction de l’équipage et de son… d’Alak. Il n’était pas son frère, ici son frère était mort, n’est ce pas ? Mais bon pour le moment ce n’était pas ça le souci, du moins pas le premier, disons plutôt le deuxième.

-Je peux savoir ce qui vous prend messieurs ?

Bon, notre amie avait peut être une idée du pourquoi ils avaient ainsi sauté sur l’elfe noir mais bon, ca n’empêchait pas qu’elle voulait leur explication. En les questionnant, Xune avait posé ses yeux sur chacun d’eux, même Randar qui pourtant était bien gentiment resté à sa place, et finalement, son regard se posa sur Alak.

-Et je peux savoir ce que toi tu fais ici ?

Nan mais c’est vrai quoi ? Pourquoi il était son sur navire, il aurait dû rester là bas, à Ched-Nasad, non ?

~ Il est 8 heures 02 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Dim 9 Jan - 17:35


Oui, ça ne faisait pas l'ombre d'un doute, Xune avait également dû vivre une drôle d'aventure à la suite de cet étrange phénomène... Il n'y avait qu'à voir l'expression qu'elle affichait. Randar quant à lui, tentait tant bien que mal de se remettre lui même de son périple, un peu comme tous les autres membres du Fëalókë morë d'ailleurs... Néanmoins, la seule chose qui le différenciait de ses semblables, c'était son calme imperturbable. Aussi silencieux et figé qu'une mer d'huile, le géant observait la scène qui se déroulait devant lui, sans chercher à s'en mêler. Or, Xune aurait bien voulu qu'il intervienne afin de restaurer l'ordre, mais rien... Ainsi, on pouvait supposer que Randar avait sois vécu quelque chose de vraiment horrible au point d'en rester choqué, ou bien, il était las de tout ça. En tout état de cause, ce comportement passif ne lui ressemblait guère... Malheureusement, étant trop pressée par le temps, Xune ne pouvait pas se permettre de jouer les psychologues avec son second ! De ce fait, elle prit les devants en sommant à tous ses comparses de cesser immédiatement leurs enfantillages. C'est alors qu'elle se fit surprendre par une présence totalement inattendue ! À savoir, celle de son défunt frère, Alak...


Tapis dans la foule tel un fauve dans les hautes herbes, Alak s'apprêtait à fondre sur sa proie qu'était Xune, afin de mettre un terme à sa sinistre existence ! Ca le répugnait dans tous les sens du terme, mais il ne voyait pas comment faire autrement pour sauver sa soeur qu'il aimait tant... Quand soudain, le décor changea du tout au tout ! Aveuglé par une lumière dont il n'avait pas l'habitude, le jeune Drow ne put absolument rien faire lorsque des coups semblant venir de toute part lui assénèrent le visage, le dos, les côtes, les jambes ainsi que d'autres parties de son anatomie... La puissance de ces derniers n'était pas ménagée, mais malgré ça, Alak restait silencieux. Pensant être la victime d'un puissant sortilège, ou encore à un châtiment de Lolth, le jeune Drow se doutait par avance qu'il ne pourrait rien faire, alors à quoi bon frapper dans le vide ? Surtout que sa vue lui avait été momentanément dérobée par l'imposante luminescence du soleil...

-*Quoi ?!* Pensa Alak à l'entente soudaine d'une voix qui lui était plus que familière.

Ca ne pouvait pas être elle, enfin... pas dans un endroit où la lumière régnait en maître ! Ca devait être le choc... Oui, avec tous les coups qu'il venait de recevoir sur le crâne, il pouvait largement se permettre d'entendre des Xune's lui parler ! Cependant, plus les secondes s'écoulaient, moins il croyait en sa propre thèse sur le fait que sa soeur ne pouvait pas être là... Et pour cause, la voix de cette femme qui s'exprimait en ce moment, correspondait en tout point à celle de Xune...

- Mais ce n'est pas l'un des nôtres, capitaine ! Fit l'un des premiers à avoir attaqué le Drow. Et avec ce qu'il vient de se passer, j'ai toutes les raisons de croire que c'est le mal incarné ! JE DIS QU'IL FAUT LE BALANCER PAR DESSUS BORD ! QUI EST AVEC MOI ?!

Plusieurs hommes répondirent favorablement à la demande du criard, mais nul n'agira tant que Xune n'en aura pas donné l'ordre, car même si tous venaient de traverser une épreuve terrifiante, les pirates savaient bien que leur sentence serait bien pire encore si ils s'osaient à contrarier leur capitaine ! Ainsi donc, Alak pouvait être certain d'avoir la paix, tant que la bénédiction de Xune serait sur lui... Néanmoins, celle-ci venait de poser une question, ainsi, le jeune Drow s'essaya d'y répondre, et ce, même si il ne savait pas du tout quoi dire...

- Lolth... Commença t-il doucement, tout en se tenant ses côtes endolories. A dû... me bannir de Ched-Nasad... je ne sais pas... ce que je fais là... et toi... pourquoi es-tu ici au lieu d'être sur le... trône ?

- HEIIIN ! Fit soudainement un autre membre de l'équipage.

Sur les dires de Alak, tous les regards vinrent se river sur Xune... Evidemment, bourrus comme ils étaient, ils n'étaient même pas capable de faire le rapprochement entre l'évènement qu'ils venaient de vivre, et l'apparition inexpliquée du Drow sur le navire ! Mais quoi qu'il en était, Xune allait devoir fournir des explications avant que cela ne tourne au vinaigre...

~ Il est 8 heures 04 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Mer 26 Jan - 21:51

La fatigue, s’était exactement ça qu’elle avait… Xune était fatiguée. Elle n’avait qu’une envie, allé s’enfermer dans sa cabine et dormir un bon coup et Lolth pouvait récupérer le reste ! En même temps, s’était compréhensible, elle venait de vivre une journée vraiment pourrie et voilà qu’on lui mettait une nouvelle couche sur les épaules. Vous savez que l’idée d’aller se reconvertir dans la pêche à la moule ou au crustacée était de plus en plus tentante pour elle ? Mais bien sûr pour le moment, l’idée même de rejoindre son lit était à exclure, puisque le double de son frère était sur le navire, entouré par un groupe de marins qui n’avaient qu’une seule envie : l’envoyer dire bonjour aux poissons. Sauf que les dis marins n’allaient certainement pas faire quoi que ce soit tant qu’elle ne l’aurait pas autorisé… S’était beau un équipage obéissant.

Enfin, elle ne pouvait pas rester trop longtemps à bénir les cieux d’avoir fait de ses hommes des êtres obéissant envers elle puisque l’un d’eux venait de répondre à sa question. Et dire qu’elle avait espéré qu’aucun d’entre eux n’oserait. Mais bon, ce n’était pas bien grave. La femme à la chevelure blanche ne réagit pas réellement à la réponse du marin, elle se contenta d’hausser son sourcil visible montrant clairement qu’elle était septique par rapport à ce qu’il venait de dire.

Jusque-là, les choses se déroulaient plutôt bien. Cependant, du point de vue de la Drow, elles se gâtèrent quand le double d’Alak lui eut répondu… en lui demandant ce qu’elle faisait là plutôt que de jouer à la reine sur le trône de Ched-Nasad. La réaction de l’équipage ne se fit pas attendre, et Xune se sentit bientôt fixée par ses hommes. L’elfe noire lâcha un soupir de lassitude et ramena ses cheveux en arrière avant de braquer ses yeux sur le double de son jumeau. Non mais franchement, il en avait encore beaucoup des idioties comme celle-là à sortir ! Voilà que le capitaine allait devoir se justifier devant ses hommes ! Mais ou allait le monde franchement ! L’elfe noire réfléchit rapidement à ce qu’elle allait dire pour calmer ses hommes.

-Bon messieurs, je suppose que vous vous êtes rendu compte que nous avons eu un petit… soucis temporel ou approchant. Je ne sais pas où vous vous êtes retrouvé. Pour ma part j’ai eu la joie de me retrouver dans le pire endroit qui soit à la surface ou en dessous, sur un siège horrible, avec un truc immonde sur le crâne, entouré par les adorateurs d’une déesse débile ! Voilà et lui, il est de là-bas. La suite, vous la voyez il s’est retrouvé ici. Comment je n’en sais rien !

La voix de Xune avait peu à peu monté pendant son explication. Elle était en colère et fatiguée, un mélange dangereux. Il valait sans doute mieux que ses hommes se contentent de cela, sinon elle n’était pas certaine de se retenir, mais elle ferait un effort… Promis, ou pas. L’elfe noire regarda son équipage pendant quelques secondes avant de reporter son attention sur le double de son frère.

-Quand à toi, rassures toi, ce n’est certainement pas la faute de Lolth si tu es là. Le problème c’est que je ne sais pas à cause de quoi ou de qui tu as atterri ici, et encore moins comment te renvoyer chez toi.

Xune se tut. Elle aurait sans doute aimé ajouté qu’ici il était mort et qu’il eut mieux valu qu’il le reste. Mais s’était quand même l’image d’Alak et malgré elle, elle ne parvenait pas à dire ces mots là. La drow soupira une nouvelle fois et se tourna vers son équipage avant de porter le regard sur son second qui depuis le début de l’affaire n’avait pas bougé.

-Cela vous suffit-il messieurs ou dois-je me justifier d’avantage ?

~ Il est 8 heures 07 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Dim 30 Jan - 1:41


Elle était bien étrange tout à coup... Xune. D'une elle avait des mimiques qui ne lui correspondaient en aucun cas ! Et de deux, elle parlait d'une manière si... commune. Autrement dit, elle n'avait plus rien de la reine qu'elle était ! À cela, Alak ne sut pas par quel bout prendre cette situation, ni même les dires de sa soeur. D'ailleurs, celle-ci disait ne jamais avoir été reine, sans omettre qu'elle profana le nom de Lolth en le remplaçant par "déesse débile". Choqué, le Drow ne put s'empêcher de mettre sa main au devant de sa bouche afin de cacher sa surprise ! Soit il était en train de rêver, soit Xune faisant semblant d'être pacifiée, ou alors... la corruption qui habitait son coeur jusque là, s'était réellement envolée. C'était tellement improbable... Quoi qu'il en était, le comportement douteux de sa soeur fut suffisant afin de lui redonner espoir quant au fait de ne pas la tuer. Néanmoins, lorsque celle-ci s'adressa à lui, ce fut au travers d'un ton glacial et indifférent qu'elle lui affirma que Lolth n'avait rien à voir avec tout ceci, mais qu'elle n'avait aucune idée de comment le renvoyer chez lui...

- Je n'ai jamais eu de chez moi... Répondit-il d'une voix à peine audible.

Le pauvre Alak était complètement perdu... il se trouvait dans un lieu inconnu, avec des gens inconnus, et la seule personne qu'il croyait connaître jusqu'alors, venait de lui démontrer tout le contraire. Il allait devoir partir alors, mais ça sera non sans douleur... car une fois encore, il allait être forcé de tourner le dos à sa soeur. À la différence, c'était que cette fois ci ça ne serait pas pour sa méchanceté, mais parce qu'il n'avait guère sa place dans la vie de cette dernière... Alak pouvait parfaitement comprendre cela ; elle avait son navire, des hommes, la liberté... que demander de plus ?


En revanche, rien n'allait plus pour Randar ! À présent lassé et agacé par toute cette discussion qui ne semblait plus en finir, le guerrier se lança en direction du noiraud qui n'avait pas bouger d'un pouce... Sans crier gare, le second de Xune bouscula tous les hommes qui malencontreusement étaient restés sur son passage, avant d'attraper sauvagement le Drow par le colback ! Tout menu à côté de Randar, Alak n'était pas en mesure de riposter... Peut-être était-ce à cause du fait qu'il ne touchait plus le plancher du Fëalókë morë, que ce dernier en oublia sa dague empoisonnée qui aurait pu lui être plus qu'utile en cet instant crucial ! Mais apparemment, son Destin semblait tout tracé entre les mains de cette grosse brute... En tout état de cause, le Drow ne se risquerait pas à l'affronter du regard, surtout pas lorsqu'il était question d'un visage aussi haineux !

- La réunion est close ! Annonça t-il de sa grosse voix tonitruante. Maintenant, TOUT LE MONDE DESCEND !!!

- NAAAOOOOONNN !!! S'écria Alak, alors que le guerrier l'avait fermement empoigné par son entre jambe à l'aide de sa seconde main. AHCILIA XUNE !

Dans une dernière tentative, le Drow implora sa soeur de lui venir en aide, enfin... là il s'agit de la version littéraire. Car au vu du temps qu'il lui restait à passer sur le navire, il dut faire vite !

- À DÉGAGER ! Termina Randar en balançant l'Elfe noir par dessus bord.

- AAAAAAAAAAAHHHH ! S'écria t-il avant de laisser place au "plouf" générer par son plongeon.

Nul n'osa s'opposer à l'action de Randar, car tous savaient qu'ils auraient rejoint le Drow si ils s'y étaient essayés ! Au moins, l'affaire était réglée à présent... Peut être que Xune n'allait pas tolérer cela, mais son second n'avait pas l'air de se faire un sang d'encre à ce sujet, car lorsqu'il revint à sa place initiale, ce dernier demanda tout bonnement...

- Qu'allons-nous faire désormais, capitaine ?

Après tout, le seul problème résidait en la présence de ce Drow, ainsi donc, Randar pensait avoir bien fait en l'ayant jeté comme tel. Restait à voir ce que Xune allait en dire...

~ Il est 8 heures 08 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Sam 19 Fév - 14:43

Le moins que l’on puisse dire, s’était que Xune ne s’était pas attendu à voir Randar réagir, surtout de cette manière. L’elfe noire regarda donc son second attraper la… copie de son frère et la soulever comme si Alak ne pesait rien. La femme à la chevelure blanche entendit l’appel à l’aide du Drow, mais il fallait reconnaître qu’elle était trop surprise par la réaction de la montagne de muscle qui lui servait de second pour esquisser un mouvement. Elle put donc assister au magnifique plongeon d’Alak, avant que l’homme à l’origine de cela ne lui demande la marche à suivre. Et là, l’équipage put assister à quelque chose qui ne s’était jamais produit jusqu’alors. Xune, la drow, le dragon des mers, l’iceberg ambulant pour certain, éclata tout simplement de rire. Non elle n’était pas malade, mais sur le coup elle ne pouvait rien faire d’autre. Sans doute que ses nerfs étaient en train de la lâcher, mais les faits étaient là, Xune riait.

L’équipage l’avait déjà vu en colère, ils l’avaient vu sourire, être moqueuse, peut être un poil cruelle de temps en temps, mais jamais ils n’avaient dû entendre le rire de leur capitaine. Et par rire, j’entends un véritable rire. Pas ces ricanements un peu moqueurs qui peuvent parfois se faire entendre. Et pour cause, depuis son arrivée à la surface, la Drow ne s’était jamais laissé aller comme cela. En toute franchise, elle devait reconnaître que cela faisait du bien. Récupérant sa maitrise d’elle-même, mais gardant un léger sourire aux lèvres, la femme capitaine s’approcha de son second et posa sa main sur son bras. Lorsqu’elle prit la parole sa voix n’était pas particulièrement forte mais elle pouvait être aisément entendue par tout l’équipage.

-En temps normal je le laisserais sans doute là, mais ça n’arrangera pas nos affaires si des gardes, aux tous autres habitants de Nandis le récupèrent. Et puis j’aurais des remords à le laisser dans ce pétrin… c’est tout de même le «double» de mon frère…

Ça, ça allait avoir l’effet d’un boulet de canon, du moins s’était ce que Xune pensait. En cinq minutes, l’équipage en avait appris plus sur son capitaine qu’en plusieurs années de navigation avec elle. La capitaine préfère cependant couper court aux possibles réactions de son équipage et se tourna vers lui, le visage figé et pointa du doigt un groupe d’une dizaine de marins.

-Vous, vous descendez à quai et vous aller chercher du ravitaillement. Y a des chances pour que l’on reste un moment en mer alors n’hésitez pas à prendre en grosses quantités. Les autres, vous me vérifiez le bateau de la calle jusqu’en haut du mât. Assurez-vous qu’il soit en parfait état. Randar, je te laisse supervisez ce travail.

Ceci fait, L’elfe noire s’approcha du bastingage et lança une corde à Alak.

-Dépêche-toi de remonter, y a un ou deux points que je vais devoir mettre au clair avec toi.

Sans se préoccuper d’avantage de cela. Xune retourna quelques instants auprès de Randar. S’assurant cette fois de n’être entendu que de lui.

-Si les hommes ne sont pas enthousiaste à l’idée de l’avoir à bord, rassures-les. S’il pose des problèmes on s’en débarrassera… Et si tu as des questions, j’y répondrais plus tard.

Bon ça, ce n’était pas sûr que Xune réussisse à le faire. Le souvenir de son Alak remontait à la surface, un peu trop à son goût. Mais bon, ça, l’équipage n’était pas censé le savoir. L’important pour elle à ce moment était de s’assurer que les marins fassent correctement leur travail. La Drow s’éloigna ensuite vers la calle ou reposait leur butin et tira deux bourses biens remplies qu’elle donna aux marins chargés de récupérer le ravitaillement.

-Ne trainez pas, je préférerais qu’on s’attarde pas plus que nécessaire à Nandis.

Cette bonne chose de faites, une se tourna vers l’endroit ou Alak devait refaire surface, les bras croisés, le visage aussi expressif qu’un bloc de marbre.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 8 heures 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Mer 2 Mar - 4:51


Après un tel plongeon de l'Elfe noir, on aurait normalement dû entendre "UN HOMME À LA MER !", mais là... plus silencieux que ça, il n'y avait pas... Un peu comme si le geste de Randar avait été salutaire ! Pauvre Alak qui en plus ne savait guère nager. En revanche, cela donna l'impression de grandement divertir Xune ! Elle riait, oui, riait aux éclats ! C'était une première, et au vu de son caractère taciturne, tout le monde resta figé à l'entente de cette expression joviale. De la part de leur sombre capitaine, cela tirait plus du miracle que de la démence... D'ailleurs, le fait de la voir ainsi, poussa presque Randar à balancer quelqu'un d'autre afin de faire durer le plaisir. La seule chose qui le fit se retenir, était la probabilité que Xune n'apprécierait que très modérément de voir un membre d'équipage voler à son tour, alors qu'il n'aurait rien fait pour le mériter. Il était donc préférable de rester raisonnable, et d'attendre les ordres. Ordres qui voulaient que le navire soit préparé dans les plus brefs délais.

- Bien mon capitaine ! Approuva Randar en s'y mettant immédiatement.

Qu'avait-elle en tête ? Car si l'on mettait de côté cette anomalie du temps, le Fëalókë morë venait tout juste de faire escale à Nandis, alors pourquoi repartir aussitôt, et pour aller où ? Xune devait avoir son idée, mais en tant que second, Randar n'aimait pas s'aventurer à l'aveuglette dans le futur, et ce, même si il avait une confiance absolue en son capitaine. Néanmoins, il continua malgré tout de superviser le bon déroulement des diverses tâches qu'avaient ordonné Xune, et si tout se passait bien, le navire devrait être prêt à appareiller dans les alentours de midi, si toutefois la Capitaine était toujours désireuse de prendre le large en ce deux Khole du mois de Vita.


L'eau ! C'était bon pour se laver, mais pas pour y plonger ! Tous Drows digne de ce nom approuveraient ces dires. Alak n'échappait guère à la règle, surtout qu'il était en train de se noyer sous le regard indifférent des quelques passants déambulant sur le quai... Oui, peut-être que dans ce monde la place de l'Elfe noir était dans la flotte ! Pourtant il ne voulait pas mourir... et apparemment sa soeur non plus, car malgré sa difficulté à se maintenir en surface, Alak put voir Xune lui jeter une corde qu'il s'empressa de saisir. Sa peur évidente du trépas allait lui donner des ailes pour regagner le pont ! Hélas, sa soeur avait déjà disparu de son champ de vision... même pas elle allait l'aider ou l'encourager à remonter ? Non, rien, livrer à lui même, Alak était abandonné à son moi intérieur...

-*Merci... mais pourquoi tant d'indifférence ? Je suis ton frère Xune... Non, si je lui dis ça je vais me faire tuer !*

Pendant ce temps, la capitaine s'en était retournée voir Randar afin de lui faire part de ses intentions, mais sans pour autant lui révéler ce qu'elle comptait faire en quittant Nandis... Peut-être ne le savait-elle pas elle même. Cependant, elle confirma vouloir garder le Drow à bord, c'était risqué, car ils ne pourront pas toujours avoir un oeil sur lui, surtout si ils devaient aller au devant d'une tempête ! Randar espéra donc au plus profond de son être qu'il causera des ennuis, comme ça il pourra se refaire une joie de le faire voler !

- Je comprends Capitaine. Ne vous inquiétez pas je veille au grain ! Répondit-il simplement.

Enfin il arrivait au bout... les derniers mètres furent les plus durs, mais au moins il était tiré d'affaire ! Heuu... ou presque, car en voyant le visage glacial de sa soeur une fois en haut, Alak manqua de tout lâcher... Peut-être que la noyade était une mort trop douce à ses yeux ! Non, il fallait qu'il reste optimiste... ainsi, à l'aide d'une bonne dose de courage, Alak passa la rambarde avant de tomber à quatre pattes devant Xune... Il était trempé, terrifié et grelottant, mais malgré cela, le Drow se releva puis ramena toute la longueur de corde qui avait servi à le sauver, sur le pont du navire.

- Je suis désolé... je ne voulais pas vous offenser... Dit-il une fois qu'il eut terminé.

Se rendant compte que Xune n'était plus la dictatrice infernale qu'elle était, Alak décida de la traiter, pour le moment, comme une étrangère qu'il venait de rencontrer... C'était le mieux à faire selon lui. Maintenant restait à voir ce que elle avait à lui dire...

[Annonce : Tu peux avancer ton temps jusqu'à midi, et pour ce faire, je t'octroie une légère interaction sur Alak et Randar Exclamation]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 8 heures 14 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Mar 29 Mar - 12:06

Bon, maintenant que l'équipage savait ce qu'il avait à faire, elle allait pouvoir tranquillement se concentrer sur le petit souci qui était apparu sur son navire. Le souci en question était d’ailleurs de retour sur le pont. Xune le regarda en moment, sans rien dire. Dans ses souvenirs, Alck n’était pas totalement comme ça. La tête qu’il affichait à l’heure actuelle, elle ne la connaissait pas. Mais bon, s’était peut être compréhensible, son frère à elle était mort et n’avais pas vécu les mêmes choses que cet Alack là. Xune avait parfaitement conscience de ces différences, en même temps, elle avait tout fait pour les garder en mémoire, mais lui… comprenait-il qu’elle n’était pas la même Xune que celle qu’il connaissait ? La capitaine du Fëalókë morë se passa une main dans les cheveux en retenant un léger soupir.

Qu’allait-elle bien pouvoir faire de lui ? Honnêtement elle n’en avait aucune idée. Prendre des passagers n’était pas vraiment dans ses habitudes, sauf contre une jolie rétribution. D’accord, d’accord, s’était le double de son frère et il était totalement perdu sur ce monde-là mais… Est-ce que s’était une raison pour se mettre à faire du sentimentalisme ?! Et puis il fallait penser pratique ! Si elle commençait à se montrer gentille avec lui, à terme, elle allait pouvoir dire adieu à sa réputation de reine des glaces… Déjà qu’avec l’éclat de rire de tout à l’heure s’était compromis, si on y ajoutait son frère et puis le fait qu’elle n’avait pas renvoyé le mioche… Tiens, le mioche d’ailleurs… Xune tourna rapidement la tête à gauche et à droite. Elle ne l’avait pas vu depuis son retour sur le navire. Se pouvait-il que le petit problème l’est lui aussi touché et qu’au final il ne soit jamais monté à bord ?

L’elfe noire soupira, un soupir à fendre le cœur d’une pierre. Tant pis pour la réputation, au point où elle en était… La femme à la chevelure blanche rattrapa Randar et rajouta une dernière directive… en prenant grand soin de ne pas regarder son second.

-Si jamais vous retrouver le mioche, vous me le ramenez… Et je ne veux pas de questions !

Xune avait légèrement haussé la voix sur ces derniers mots et fila vite en face de son frère. Sans un mot, elle le releva et le traina plus ou moins jusqu’à sa cabine dont elle referma soigneusement la porte derrière eux.

-Bon, maintenant à nous deux…

Oui, comme entrée en matière, ça n’avait rien de vraiment rassurant, mais s’était également l’idée que Xune voulait donner. Hors de question de le mettre trop en confiance au début ! Il fallait mettre les choses au clair, lui faire comprendre qu’il n’était pas son frère, qu’elle n’avait pas pour lui la moindre affection, qu’il était juste un étranger ressemblant horriblement à son jumeau. Oui, voilà ce qu’elle devait lui faire comprendre ! Ça et aussi le fait qu’elle ne savait pas du tout ce qu’elle allait pouvoir faire de lui. Mais avant… Xune fouilla quelques instants dans les meubles de la pièce et en tira de quoi sécher plus ou moins son… invité. Petit geste gentil, elle lui donna au lieu de lui envoyer à la figure comme elle avait originellement prévu de le faire.

-Sèche toi un peu, il ne manquerait plus que tu tombes malade…

Cette phrase pleine d’affection, notez l’ironie, prononcée, l’elfe noire alla s’installer dans un des fauteuils de la pièce et fixa quelques instants la copie de son frère.

-Assis toi si tu veux, on a deux ou trois petites choses à mettre au point toi et moi…

Il devait être dur de deviner exactement à quoi penser Xune. En même temps, elle faisait tout pour que ce soit le cas. Le coude posé sur l’accoudoir et la tête prenant appui sur cette main, la femme capitaine ne regardait pas en direction de son frère. Elle fixait ce qui se trouvait sur la gauche, le mur de la cabine ou trônait, encadré, une magnifique carte des mers, petite prise sur un riche navire et seul objet véritablement « précieux » qui se trouvait dans la cabine de Xune. Bah quoi ? Elle pouvait bien se permettre un peu de décoration que diable ! Mais… là n’était pas le problème actuel.

-Pour être franche, je ne sais pas ce qu’il va advenir de toi. J’espère que tu t’es rendu compte que je ne suis pas véritablement ta sœur, ce qui fait que tu n’es pas véritablement mon frère…

Et de fait, le frère de Xune était mort, mort depuis près d’un siècle, Son corps était devenu des cendres qui avaient été éparpillé au gré des vents. Xune le savait très bien, s’était elle même qui avait brûlé le corps après l’avoir trimballé pendant elle ne savait combien de temps.

-Mais quoi qu’il en soit, je ne peux décemment pas te laisser ici, à Nandis, tu serais vite attrapé et bonjour les problèmes pour toi comme pour moi et les membres de l’équipage. Alors, qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi hein… Et ne répond surtout pas un truc du genre que je peux faire ce que je veux, c’est le genre de réponse particulièrement exaspérante qui donne envie d’assommer la personne qui l’a prononcé.

La tête toujours appuyé sur sa main, la drow laissait machinalement ses doigts caresser le métal froid de son masque. Tout en prononçant ses mots, elle cherchait une solution qui ne causerait pas trop de dommage… surtout sur son équilibre mental en fait.

-Je pourrais très bien demander à Randar de te balancer à la flotte alors que nous sommes en pleine mer, mais si je me souviens bien de mon frère, et si tu lui ressembles sur ce point, tu es assez intelligent pour ne pas faire d’erreurs qui entraîneraient cette solution. Je pourrais également te déposer sur une ile ou plus loin sur la côte et te laisser te débrouiller… Ou alors te tuer directement.

Elle avait dit cela sur le même temps, comme si elle se moquait bien de ce qui pouvait lui arriver. Bien sûre, jamais elle ne mettrait elle-même fin à la vie du double de son aîné, mais lui, avait-il besoin de le savoir ? Selon Xune, non. Elle jugeait plus prudent qu’il la prenne pour une femme horrible, sans cœur. S’était plus sûr, pour tout le monde.

-Je te laisse réfléchir à tout cela Alack.

Ces mots prononcés, Xune n’esquissa pas un mouvement, mais ne prit plus la parole non plus. Son regard fixé sur la carte au mur, l’elfe noire essayait de tracer mentalement un itinéraire. Rester à Nandis ne lui plaisait pas, cela elle en avait déjà fait part à Randar. Mais reprendre la mer sans la moindre idée du chemin à prendre n’était pas la meilleure des options qui se présentait à elle. En temps normal, elle serait retournée à Tesnü, mais le problème était le roi pirate. L’anomalie qui avait eu lieu plus tôt avait-elle également eu une incidence sur lui, ou pas. L’elfe noire n’en avait aucune idée elle ne souhaitait pas envoyer son équipage dans ce qui pouvait se révéler être la gueule du loup.

La drow se passa une main dans les cheveux en continuant de réfléchir. Il n’y avait rien d’autre à faire de toute façon pour le moment. Elle ne comptait pas ré aborder le problème Alack immédiatement. Combien de temps passa ainsi ? Elle ne le savait pas trop bien. Mais finalement, l’elfe noire quitta son fauteuil et s’étira un moment avant de baisser sur sa tenue. En revenant de l’anomalie, elle avait retrouvé la tenue qu’elle portait sur Tesnü, ce qui signifiait que son haut était toujours joliment marquée d’une sublime entaille et plein de sang séché… De quoi parfaitement bien lui rappelé qu’elle aurait dû mourir. Avec un soupir, elle s’approcha de l’un des meubles de la pièce et en sorti un habit similaire à celui qu’elle portait. Sans faire attention à la présence d’Alack, bon d’accord, elle lui tournait quand même le dos, l’elfe noire ôta ses armes et se débarrassa de la loque qu’elle portait pour enfiler la tunique propre et surtout sans la superbe marque d’un coup d’épée qui l’avait transpercé de part en part. La drow s’approcha ensuite de la porte en remettant ses armes en place et posa la main sur la poignée avant de se tourner vers Alack.

-Reste ici ou va sur le pont. Simplement ne fait pas de bêtises.

Ceci dit, la drox rejoignit le pont du navire et s’approcha de son second, jetant quelques coups d’œil aussi bien sur l’équipage que sur le quai.

-A ton avis Randar, que devrions-nous faire ?

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 11 heures 57 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Mar 26 Avr - 1:53


Le temps et les regards furent aussi éprouvants l'un que l'autre... La capitaine de ce navire n'était peut-être pas sa véritable soeur, mais Alak ne pouvait s'empêcher de voir en elle la bonté qu'il recherchait en Xune depuis plus d'un siècle ! Il se souvenait encore du jour où ils avaient décidés de s'enfuir de Ched-Nasad, sa soeur avait pris la tête des opérations, une meneuse comme toujours, même cette Xune là semblait diriger son petit monde, elle n'était donc pas totalement une étrangère pour le Drow... Bien que son comportement n'avait en rien de semblable avec la reine Xune, cette dernière démontrait pourtant certaines similitudes avec sa soeur d'antan... enfin... avant qu'elle ne devienne un monstre ! Alak supposa donc que la capitaine de ce navire, était belle et bien sa frangine. Celle qu'il avait toujours voulu avoir...

Les heures découlaient lentement, mais de tout ce temps, le Drow ne prononça aucun mot... En réalité, il cherchait comment convaincre Xune de sa bonne foi. Pour cela, il ne vit qu'une solution ; lui dévoiler une part de son passé. Alak avait néanmoins pris note de toutes les recommandations du capitaine, au même titre que ses menaces. Ce n'était pas très rassurant de se sentir en proie à une telle haine, surtout lorsqu'il était question du visage de sa propre soeur, la seule famille restante du Drow... Fort heureusement, la méchante Xune l'avait plus qu'habituer à ce genre d'ambiance.

- Attendez... Murmura t-il tout en attrapant le bras du capitaine qui s'en allait rejoindre la brute située sur le pont. Je... vous... écoutez moi quelques instants s'il vous plait. Après quoi je vous promets de partir, je ne veux pas de votre charité. Puis, alors qu'il lui rendait son membre, Alak poursuivit. Je sais que vous n'êtes pas ma soeur, du moins... pas comme vous l'entendez. La reine Xune n'était pas plus ma frangine que vous, et ce, depuis longtemps, alors permettez moi cet espoir de la revoir un jour...

Le regard triste, le Drow s'en retourna près de son fauteuil, non pas pour s'y asseoir, mais pour s'y appuyer.

- Avant que l'on ne cherche à s'enfuir de Ched-Nasad, tu... vous... hmm.. elle m'avait dit qu'il n'y avait rien de bon pour nous ici. Ce qui était vrai... nous n'avions pas la même mentalité que nos semblables, bien qu'on s'évertuait à le cacher. Continua Alak en baissant la tête. Nous avions seize ans à l'époque, je veux dire elle et moi... Et au vu de l'étroite surveillance des Matrones et Vestales, nous ne pûmes échafauder un plan convenable. Ce fut pour cela qu'on échoua... nous étions trop inexpérimenté, et notre goût de la fuite avait surpassé notre raison. Une larme s'écrasa sur le plancher, mais le Drow poursuivit son récit. Alors que l'on sillonnait les boyaux tortueux des tréfonds main dans main, une escouade de plusieurs soldats et mages nous prirent dans leur filet au carrefour suivant... Notre débrouillardise en escrime ne suffit guère à nous en sortir...

Revenant auprès de Xune, Alak plongea son regard humide dans son seul oeil visible, afin qu'elle puisse elle aussi ressentir sa profonde tristesse...

- Nous n'entendions pas à nous laisser faire, on avait pas fait un si long chemin pour se faire capturer aussi facilement... Hélas, leur sort auront eu raison de nos lames. Je me vois encore sauter pour te... pour la protéger d'une explosion qui me fit perdre connaissance. Lorsque je revins à moi, mon corps était meurtri... il n'y avait pas un endroit que la douleur ait épargné. Mais mis à part cette horrible souffrance, je n'avais pas la moindre brûlure... Ce fut donc une explosion magique, et non de feu. Ainsi je survécu, mais le châtiment que l'on réserva à Xune fut pire que le trépas lui même... Alak ferma les yeux avant d'enchaîner, comme pour ne pas transmettre son mal être à sa vis à vis. Les grandes prêtresses lui purgèrent l'intégralité de ses souvenirs, et ce, avant de lui enseigner la cruauté à l'état pur. Elles me torturèrent sous son regard indifférent afin de procéder à sa rééducation, et non sans veiller à ce que ce soit moi qui fasse l'objet de sa haine future...

Le Drow avait bien remarqué que cette Xune là souffrait de diverses brûlures, il supposa donc à grand risque, que leur passé pouvait être similaire.

- Je perdis ma soeur ce jour là... mon double, elle qui me comprenait toujours, elle qui me tenait la main lorsque je me faisais fouetter, elle qui n'avait jamais cessé de veiller sur moi... Ils auraient dû me tuer ! Vous auriez dû me laisser me noyer... À quoi bon vivre si ce n'est que pour souffrir ? Laissez moi je vous en prie...

Après ses dires, Xune reprit sa marche jusqu'à son second. Quant à Alak, il alla s'appuyer sur la rambarde tribord, concentrant son regard sur cette éblouissante horizon...


Voilà que la capitaine revenait, malheureusement, Randar n'avait pas retrouvé le mioche... Il avait pourtant fouillé partout, mais il semblait s'être volatilisé. Ce dernier détestait manquer à son devoir, ainsi, si Xune était d'accord, il serait prêt à lui trouver un gamin de remplacement, après tout ça ne ferait aucune différence !

- Mon capitaine. Répondit-il avec respect. Je n'ai pas pu remettre la main sur l'enfant, alors je vous propose d'aller en quérir un autre. Proposa t-il avec un naturel déconcertant. Dans le cas contraire, nous sommes prêts à remettre les voiles, nous avons assez de vivres pour voir venir, la décision vous appartient désormais. Et si vous le souhai...

- Excusez-moi... Interrompit soudainement Alak. Il semblerait que quelqu'un soit coincé dans la nacelle au sommet de la poutre... J'ai entendu une petite voix et perçu des soubresauts.

- Hein ?! Rétorqua Randar avec méchanceté.

- Si je vous assure...


Le mioche comme l'appelait Xune, était complètement terrorisé... Faut dire qu'il venait de vivre deux expériences traumatisantes aussi... Une dans un canon, et l'autre au sein d'une étrange salle où des monsieurs et madames se faisaient brûler vifs... De toute évidence, le pauvre garçon ne parviendrait pas à bouger de là où il se trouvait, soit ; dans la vigie. Il ne restait plus qu'à aller le chercher, mais la question était de savoir, qui allait s'y coller ?

- Maman... Chuchotait-il entre deux sanglots.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 11 heures 59 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Mar 21 Juin - 17:38

Du point de vue de Xune, elle avait correctement mit les points sur les i avec la copie de son frère et à présent, il était temps pour elle de retourner crier un petit coup sur ses hommes histoire de leur rappeler qu’elle était toujours en vie. Enfin, ça s’était son plan d’origine, parce qu’elle n’avait pas vraiment prévu qu’Alak se mette à raconter sa vie… pas vraiment sa vie d’ailleurs, plutôt l’épisode à partir duquel la vie de notre Xune et celle de sa copie reine des Drows ne prennent un chemin radicalement différent. L’elfe noire s’était raidit lorsqu’il lui avait attrapé le bras, l’empêchant par la même occasion de poursuivre sa route. A peine les premiers mots sortis de la bouche de son vis-à-vis que Xune était prête à répliquer. Cependant, notre elfe noire ravala sa phrase quand Alak lui rendit son bras et commença son récit.

Une bonne chose pour commencer, il avait parfaitement enregistré qu’elle n’était pas véritablement sa sœur, juste un double. Au moins, ça éviterait de se répéter. Par contre, elle était moins enjouée de l’espoir qu’il avait de retrouver sa sœur à travers elle. La Drow ne le lâcha pas du regard lorsqu’il repartit vers le fauteuil, mais elle n’était plus aussi tendue que la corde d’un arc depuis qu’il avait reprit ses distances. Xune voulu d’abord affiché un air de profond ennui face au récit d’Alak, mais finalement elle l’écouta en gardant son air neutre… Ce qui en langage Xunien voulait dire qu’il avait toute son attention. La première partie de l’histoire ressemblait sensiblement à ce qu’avait vécu notre Xune. Ce fut juste la fin qui fut différente. Mais avant de l’entendre notre elfe noire fronça légèrement les sourcils lorsque le drow revint se planter juste en face d’elle. Elle se retint cependant de s’écarter et soutint son regard pendant qu’il continuait son histoire. La Drow retint un sourire sans joie à l’entente de ce qui était arrivée à son double. Elle reconnaissait plutôt bien les méthodes des siens, et mine de rien, fut bien contente d’avoir réussi à sortir de là, même si tout ne s’était pas passé comme prévu ce jour là.

Bon par contre, si l’histoire avait un tant soit peu réussi à toucher le cœur censé être joliment entouré de glace de notre Xune préférée, les derniers mots d’Alak lui donnèrent franchement envie d’exaucer son souhait et de le balancer une nouvelle fois par-dessus bord. Depuis quand ca servait à quelque chose de s’apitoyer ainsi hein ? Non mais franchement… s’il lui fallait une autre preuve qu’il n’était pas Alak, elle venait de la trouver ! Enfin elle n’y pouvait rien. L’elfe noire s’empêcha de sortir le sermon que les derniers mots du double de son frère avaient fait naître dans son esprit et regagna donc le pont du navire. Xune ferma un instant les yeux sous les rayons du soleil avant de tourner la tête vers son second qui s’approchait d’elle, pour lui annoncer qu’il n’avait pas réussit à choper son mioche domestique et pour lui proposer d’aller en chercher un autre. Pour le coup Xune eut du mal à garder son visage vide de toute expression. Enfin, mettez vous à sa place quoi ! Vous réagiriez comment vous si on vous proposait le plus naturellement du monde d’aller chercher un mioche pour remplacer celui que vous avez égaré… Y a de quoi être perturbé tout de même.

Enfin bref, à part cela, Randar lui annonça qu’ils étaient prêt à reprendre le large dès qu’elle l’ordonnerait. Il allait également ajouter quelque chose mais Alak le coupa en l’informant de la présence de quelqu’un dans la nacelle… au sommet de la poutre. Notre amie à la chevelure blanche faillit s’étouffer. La poutre… LA POUTRE ! Mais… s’était un véritable sacrilège que de dire cela… Bon d’accord Alak n’y connaissait rien en termes de navire et compagnie mais… enfin voilà quoi… pour notre Xune préférée s’était grave. Se retenant de reprendre le double de son frère sur le nom exact de… « la poutre », la femme au demi-masque leva les yeux vers le haut du mât, et fut forcée de constater qu’il y avait bien quelqu’un là haut. Bon, par élimination ca ne pouvait pas être un membre de l’équipage, aucun d’eux ne resterait bloqué la haut et en plus étant encore au port, il n’y avait aucun intérêt à ce qu’il y ait quelqu’un là bas. Donc ça ne pouvait être qu’une personne étrangère ou… le mioche domestique égaré. Lâchant un soupir la femme à la chevelure de neige se tourna vers son second.

-Je vais aller voir ce que c’est, on reparle de tout ça juste après.

Sur ces mots, Xune se mit donc à la tâche qu’était de rejoindre le haut du mât. Honnêtement, ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas été « jouée » dans les cordages et en haut du grand mât de son navire. Après tout, le rôle de capitaine s’était de tenir la barre, donner des ordres, crier sur l’équipage et quelques petites choses dans ce goût là, pas d’aller crapahuter là haut. Cependant elle n’eut aucun mal à atteindre la petite plateforme et lâcha un soupir en constatant que s’était bel et bien le mioche qui était là haut. Passant de l’autre côté du parapet, l’elfe noire hésita une seconde avant d’agripper le mioche.

-T’as vraiment le truc pour te mettre là ou il ne faut pas toi…

Comment ça ne s’était pas très gentil ? Eh oh on parlait de Xune là ! Fallait pas non plus lui demander de prendre le gamin contre elle et le rassurer. Jetant un rapide coup d’œil vers le pont, l’elfe noire soupira une nouvelle fois. Il n’y allait pas avoir trente-six solutions pour redescendre le mioche de là. Vu comment il était quand notre elfe noire était arrivée, il ne fallait pas s’attendre à ce que le gamin fasse tout seul la descente... Xune prit donc mentalement note de ne plus aller voir par elle-même la prochaine fois que quelqu’un serait assez doué pour aller se mettre dans la vigie sans pouvoir redescendre. Avec un nouveau soupir, l’elfe noire tendit un bras vers le mioche.

-Aller vient, on redescend de là.

Maintenant restait à espérer que le gamin n’allait pas faire d’histoire pour lui obéir…

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 03 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Ven 29 Juil - 5:26


Les gens parlaient, mais il ne les voyait pas, le vent soufflait, mais il ne le sentait pas... Le jeune garçon ne savait pas où il était, et n'avait aucune envie de le découvrir, pas après tout ce qu'il venait de traverser ! Il songeait encore à cette dame toute peinte de blanc, ainsi qu'aux flammes qui le submergèrent juste avant qu'il ne se retrouve confiné dans cette petite chose... Qu'allait-on lui faire cette fois-ci ? Heureusement que la simple image de sa maman suffisait à calmer son coeur si fragile. Et bien qu'il ne la connaissait que depuis peu, l'enfant ne désirait pourtant qu'une chose... se blottir dans ses bras. C'était là sa seule prière. Quand soudain, une voix lui étant familière se fit entendre... elle était proche, si proche qu'il aurait pu l'attraper comme si il s'agissait d'un papillon. À la suite de quoi, doucement il releva la tête...

- Ma... man.. Bredouilla t-il.

Le jeune garçon n'en crut pas ses propres yeux.... à tel point qu'il espéra au plus profond de son être, ne pas l'imaginer. Mais lorsque cette dernière tendit ses bras dans sa direction, l'enfant oublia bien vite ses suspicions.

- Mamaaaan ! S'écria t-il d'une voix implorante.

À cet instant précis, il fut le plus heureux de tous. De ce fait, il se rua littéralement sur sa maman en passant entre ses deux mains, afin de lui enserrer le cou de ses petits bras. Plus question de la lâcher ! Du moins, pas tant qu'il ne sera rassuré... D'ailleurs, sans même s'en apercevoir, il se mit à pleurer à chaudes larmes sur l'épaule de sa mère... Toute la pression endurée au cours de ces dernières heures l'abandonnait enfin. Le relâchement, la joie, la sécurité, l'amour... tout cela se retranscrit au travers de ses sanglots. On ne pouvait faire enfant plus comblé...


Pendant ce temps, Alak observait la scène depuis le pont, et bien qu'il ignorait tout de cette Xune là, il était certain qu'elle n'avait rien de la cruelle qu'elle avait pu être à Ched-Nasad. Mais il ne pouvait non plus la contraindre à être la soeur d'un frère qu'elle avait enterré... C'est alors qu'il comprit son égoïsme. Il voulait que Xune accepte sa présence de façon à ce qu'il puisse reformer la famille qu'ils avaient pu être. Hélas... leur vie avait pris deux chemins bien différents, à savoir que des deux côtés, leur double n'étaient plus depuis fort longtemps. En effet, il était temps pour Alak de chasser définitivement les ombres du passé, à commencer par celle de Xune...

-*Puisses-tu trouver le bonheur que tu mérites, ma soeur...*

Conscient du souvenir douloureux que son image pouvait provoquer dans le coeur de Xune, le Drow ne vit qu'une solution, partir... Par amour pour sa soeur, il était prêt à tout, même à souffrir pour la millième fois ! Ainsi, sans éveiller la moindre attention, il se rendit jusqu'à la nacelle servant aux chargements, avant de s'éclipser dans l'immense cité se dressant devant lui.

[Annonce : Édition de l'avatar d'Alak, à savoir que c'était lui que je voulais mettre à la base, mais comme je l'avais perdu de vue... Exclamation]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 04 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Ven 12 Aoû - 19:57

Pourquoi avait-elle tenue à monter elle-même chercher le mioche ? Envoyez un membre de l’équipage n’aurait pas suffit ? Non, en bonne drow ne réfléchissant pas, il avait fallu qu’elle grimpe là haut, et qu’elle tende les bras vers l’encombrant. Et maintenant ? Eh bien elle avait un microbe accroché à elle comme un chimpanzé à son arbre et avait manqué de perdre l’équilibre lorsque le microbe en question lui avait foncé dessus. Et le mieux dans l’histoire ? Il était en train de la confondre avec un mouchoir. Par tous les dieux qu’avait-elle fait pour mériter ça ?! A part avoir montré un demi-millimètre de générosité avec le mioche… Si elle avait su elle aurait sans doute réfléchit à deux fois. Pour le coup elle avait l’impression d’avoir adopté un chiot, sauf qu’elle était certaine qu’un chiot ne serait pas aussi collant que l’était le microbe… et il lui attirerait sans doute beaucoup moins d’ennuis…

Il fallait noter un minuscule avantage pour le cop : le gamin était tellement bien accroché à elle que Xune n’allai même pas avoir besoin de le tenir pour la descente. Enfin, presque pas. Xune n’était pas non plus totalement folle et même si elle ne passa pas l’un de ses bras autour du mioche elle était prête à le faire si jamais le microbe glissait. Mais bon, à côté de ça, elle allait encore plus l’avoir dans les pattes, elle en était persuadée. Ce fut donc en retenant un soupir à faire fondre le cœur d’une montagne, peut être même celui de Lolth si elle en avait un, c’est pour vous dire à quel point elle en est, que Xune entama la descente du grand mât, pestant mentalement contre le mioche, la clone de son frère, les dieux qui devaient lui en vouloir pour elle ne savait quelle raison, son étoile qui était en grève depuis très longtemps, et contre beaucoup d’autres choses encore.
Enfin bref, au final, notre drow préférée regagna le pont et là, l’attendait une nouvelle mission : décrocher le mioche qui se prenait pour un chimpanzé. Et pour cela, elle avait deux solutions : une méthode douce : le convaincre de la lâcher à force de paroles rassurante et compagnie, ou une méthode un peu plus… brutale : elle utilisait la force en haussant la voix pour le faire lâcher. Mais bon, on parle tout de même de Xune là, donc la solution choisie est évidente, n’est ce pas…

-Lâche moi gamin maintenant on est arrivé.

Bon d’accord, elle n’avait pas crié comme elle le faisait sur l’équipage mais sa voix n’était pas particulièrement chaleureuse non plus. Et ses mots furent accompagnés de ses mains sur les bras du mioche et elle tira dessus, pas au point de lui arracher les bras hein, mais tout de même avec assez de force pour que le petit la lâche. Bon sang qu’on était mieux sans un poids autour du cou. Une fois "débarrassée" du gamin, l’elfe noire retourna vers Randar avec l’intention de discuter avec lui de la suite des évènements, avant de se figer et de regarder partout sur le pont… Après une seconde d’hésitation, la femme à la chevelure blanche gagna la prote de sa cabine et l’ouvrit en grand… rien. Bon, zen Xune, zen, il ne servait à rien de s’énerver.

-PAR TOUS LES DIEUX OU IL EST PASSE ?!

Hum euh… on va dire que la tentative de rester clame n’a pas été très concluante. L’elfe noire se passa une main dans les cheveux en soupirant. Alak n’aurait quand même pas été assez sot pour descendre du navire et s’aventurer dans Nandis, si ? Euh… non une seconde… en fait, il valait mieux qu’elle n’ait pas de réponse à cette question, elle risquerait de sortir une de ses lames pour découper en fine rondelle la première chose qui lui passerait sous la main. Expirant un bon coup pour retrouver le contrôle de ses nerfs, l’elfe noire prit quelques instants pour réfléchir. Si jamais le double de son jumeau était parti s’aventurer dans la ville elle avait deux choix : allait le chercher au risque de s’attirer des ennuis, et peut être en attirer à son équipage ce qui la fit intérieurement grimacer, ou ne rien faire et le laisser se débrouiller en espérant pour que cela ne lui retombe pas dessus plus tard. Elle ignora volontairement la petite voix qui lui glissait qu’il s’agissait d’une part d’Alak. Non, pour elle, ça s’était faux de chez faux. Il n’y avait pas de partie d’Alak qui trainait quelque part puisque son frère était mort et brûlé depuis longtemps, ce qui faisait qu’elle n’avait pas à se soucier de celui là, juste des éventuelles répercussions que ses actions pouvaient avoir sur elle-même.

Avec un léger soupir, Xune alla s’appuyer sur la rambarde de son précieux navire et se plongea dans la contemplation du port de Nandis. Elle finit cependant par tourner la tête et faire signe à Randar de s’approcher. En reprenant sa position initiale l’elfe noire jeta également un coup d’œil pour voir ou pouvait se trouver le mioche. Un absent ça lui suffisait amplement.

-Randar, tu as une proposition à faire pour la suite ?

[HJ : je ne le trouve pas génial mais j'ai pas réussi à faire mieux -_-. Si jamais quelque chose ne va pas, dis le que je modifie ^^"]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 09 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Ven 19 Aoû - 15:11

Bien que respectée et crainte de tout son équipage, Xune attisa néanmoins un certain énervement en la personne de Ludvic, un simple charpentier. Et pour cause, l'homme ne parvint guère à accepter la façon dont le capitaine traitait l'enfant. Ils étaient certes des pirates, mais il y avait des limites ! Pour le peu qu'il en savait, le gosse n'avait jamais demandé à être arraché à son île, c'était bien Xune qui avait intimé à Randar de l'emmener avec lui sur son navire, non ? Alors pourquoi lui faire regretter d'être venu au monde à présent ? Bien que Ludvic n'était pas le genre de matelot à se dresser contre son supérieur, il était cependant prêt à faire disparaître le mioche si jamais son infortune venait à se poursuivre. Par ailleurs, avec l'intention de le consoler, Ludvic accosta l'enfant juste après que Xune se soit éloignée de lui. Et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il constata que ce dernier ne pleurait plus, il regardait même la Drow s'afférer à la tâche avec de grands yeux émerveillés ! Déçu mais en même temps rassuré, le charpentier s'en retourna à son poste... mais non sans penser ; "Comme un chien, le mioche avait porté son dévolu à sa nouvelle maîtresse, et peu lui importait les traitements que cette dernière lui affligerait. Que c'était triste..."

De son côté, Randar s'excusa auprès de Xune de ne pas avoir mieux surveillé Alak. Il savait pourtant qu'elle ne voulait pas qu'il quitte le navire, mais au lieu de s'en assurer, il n'avait pas lâché son capitaine du regard dés l'instant où elle se hissa sur les cordages menant à la vigie. Fort heureusement, Xune ne lui en tint pas rigueur, ainsi, ils purent enchaîner sur autre chose. Comme à son habitude, le capitaine voulait savoir ce que Randar aurait à lui proposer pour la suite. À cette demande, sa réponse fut simple, vu qu'ils en avaient déjà parlé en cours de matinée, c'était d'ailleurs pour cette seule raison qu'ils avaient fait le plein de victuailles. Les eaux sombres et encore inexplorées n'attendaient plus qu'eux, alors l'heure était peut-être venue de mettre les voiles.

Il fallut pas loin d'une demie heure pour acheminer les derniers préparatifs, quand tout à coup, une explosion illumina l'autre extrémité du port ! Et bien qu'elle fut à peine audible étant donné la distance, ça n'en demeurait pas moins intriguant. Enfin presque... car il s'agissait aussi du coin le plus mal famé des docks ! Il devait encore être question d'un de leur jeu barbare, genre gaver un pauvre malandrin de poudre, afin de le faire exploser sous les acclamations.

Puis vint le moment où Randar annonça enfin à Xune qu'ils pouvaient partir. Mais là encore, il fallut un nouvel élément perturbateur ! À savoir qu'un des membres d'équipage se mit soudainement à brailler ; "Hey ! J'le r'connais ! Il fut mon c'ptaine à oune époque !" À bout de patience, le second de Xune l'attrapa par le colback afin de le faire taire. En temps normale cette intimidation suffirait amplement, or là... rien n'y fit ! Ainsi, plutôt que de le tuer de ses propres mains, Randar se dirigea jusqu'à l'avant du Fëalókë morë afin d'interpeller ce sois disant capitaine ; "Hey vous là ! On a une truie à bord qui prétend vous connaître, alors c'est à vous que revient le droit de l'égorger, après quoi nous pourront mettre les voiles !" Le géant était très remonté, et il y avait de quoi ! Le port de Nandis l'insupportait, à savoir qu'il préférait largement voguer en plein océan. En outre, si vraiment cet individus en piteux état fut son capitaine, il ne verrait alors aucun mal à le saigner. D'ailleurs, lorsque ledit moussaillon prit conscience de ce qui lui pendait au nez, il accourut jusqu'à Xune en espérant que cette dernière le protège de cet esprit vengeur, surtout après toutes ces années de loyaux services...


¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 43 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Ven 19 Aoû - 16:00

Le Capitaine marchait le long du quai, il avait repéré une odeur familière, celle du roi. Mais celle-ci était mêlée à une odeur de femme… Donc sans doute une donzelle qui était passée sur Tesnü il y a peu de temps, mais ce n’était pas normal, il sentait bien l’odeur de la mer… et le raisonnement même n’était pas normal… Tesnü, on en revient que par la mer et une femme sur un navire… Ce n’est pas bon !

Mais bon, tout ce qu’il voulait, c’était aller à Tesnü, régler quelques histoires avec le roi lui-même, donc il suivait son flair pour trouver quel navire était maudit de la présence d’une femelle, il le retrouva vite d’ailleurs, une magnifique frégate dont la figure de proue était merveilleuse. Il comptais contourner pour monter discrètement puis parler au capitaine du navire… entre pirates, mais il n’eu pas vraiment besoin de ça vu qu’une montagne de muscles l’interpella depuis le navire en lui disant qu’un matelot disait le connaître.

Là… le doute était dans l’esprit de Levy, un tel matelot, ou un compère de jeu dans une taverne un jour, ou… non… ce n’était pas possible… il les avait coulés… ils étaient morts…
Il fallait en avoir le cœur net, il regarda d’abord vers cette immense créature, un monstre à forme humaine, si musclé, c’était incroyable !

-Par tous les diables qu’est-ce qu’il me veut le moussaillon… j’arrive !!

Avec aisance et sans montrer sa main droite cachée par sa cape, il monta à bord de la frégate. C’est là que comme qui dirait… notre capitaine est tombé des nues, c’était bien un des mutins, une de ces pourritures de fond de cale qui l’avait jeté par-dessus bord, une main en moins.
La colère, que dis-je, la rage montait dans le sang de l’oiseau noir, mais il avait ses codes… cette pourriture était sous le commandement du capitaine de ce navire, il ne pouvait pas l’exécuter sans son accord.

-Qui est le capitaine de ce bâtiment ? Je veux m’entretenir avec lui !

La haine qui brûlait dans le sang du vieil homme n’était même pas imaginable, surtout quand on savait que ce chien galeux était… celui même qui lui avait fait perdre sa main, il comptait bien le lui rappeler et le tuer, sans sabre, juste avec ce qui a pris la place de ce membre, son crochet !

Il Fallait simplement espérer que le capitaine soit compréhensif et puisse accéder également à la seconde requête qu’il aurait à formuler, le conduire à Tesnü. Par contre… il restait ce problème de parfum de femme, celui même qui était mélangé à celui du roi pirate, c’était énervant et il comptait bien voir qui était cette jouvencelle qui s’osait à prendre la mer, apportant malheur à son équipage, diablesse, mais bon… il lui fallait tout de même partir, il n’aimait pas Nandis, une ville si civile… à part lui promettre d’être pendu haut et court, il n’attendait rien ici.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 44 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Ven 26 Aoû - 21:28

Ainsi Alak, ou plutôt son double, avait décidé de s’aventurer hors du navire. Xune ne put s’empêcher d’esquisser une légère grimace. Un drow dans Nandis, ça allait rapidement provoquer des réactions, et pas des plus amicales si on voulait l’avis de Xune sur la question. L’elfe noire regarda quelques instants en direction de la ville avant de se détourner et de vérifier que les derniers chargements se déroulaient correctement. Pendant qu’elle observait les derniers préparatifs, la femme à la chevelure de neige jetait de fréquents coups d’œil en direction de son mioche domestique. Elle n’avait pas vraiment envie d’aller le chercher dans les cordages encore une fois. Mais bon, apparemment le mioche avait compris la leçon et resta là où elle l’avait laissé.
A la plus grande joie de Xune, il n’y eut pas d’autres ennuis, ce qui permit à l’équipage de finir le travail assez rapidement. Pendant ce temps, notre elfe noire avait récupéré l’avis de Randar sur le chemin à suivre pour la suite du voyage. En attendant que les dernières vérifications soient faites, Xune s’accouda au bastingage et observa quelques instants le port, jusqu’à apercevoir vers le fond l’éclat d’une explosion. Xune fixa l’endroit quelques instants, les sourcils froncés, avant de se détourner en haussant mentalement les épaules et de se tourner vers Randar lorsque ce dernier lui annonça qu’ils pouvaient reprendre la mer.

L’elfe noire allait donc commencer à donner ses ordres pour quitter le port lorsque l’un de ses hommes se mit à crier en direction d’un homme sur le port. Xune soupira et allait le rappelait à l’ordre avec toute la délicatesse qu’elle possédait, mais Randar s’en chargea pour elle, sauf qu’il apostropha également le type qui était sur le port. La femme à la chevelure de neige soupira en levant les yeux au ciel et haussa un sourcil lorsque le marin accouru vers elle. L’elfe noire haussa un sourcil et lui fit signe de se calmer avant d’aller elle-même se mettre en retrait, dans l’ombre de Randar. Bah quoi ? Elle était peut-être la capitaine du navire mais elle était également une elfe noire, et ça, ça pouvait parfois causer quelques petits soucis.
Depuis son point d’observation, la drow put donc voir arriver sur le pont un humain, d’un certain âge déjà, équipé d’une jambe de bois et recouvert d’une cape. L’elfe noire passa doucement sa main sur son masque puis dans ses cheveux en poursuivant son examen du nouvel arrivant, toujours dissimulée par la carrure imposante de son second. Quand l’homme demanda qui était le capitaine, elle aurait très bien pu ordonner à Randar de se faire passer pour le maître à bord du Fëalókë morë, cependant, l’elfe noire n’esquissa pas un seul mouvement pour indiquer à son second de le faire. Au contraire, elle resta immobile, fixant le nouvel arrivant. Finalement, l’elfe noire fit un pas sur le côté et sortit de l’ombre de son gigantesque second en prenant la parole.

-Le capitaine est là. Que lui voulez-vous ?

La drow s’arrêta quelques pas devant son second, adressant son bien connu sourire quelque peu moqueur à l’homme fraichement arrivé sur son navire.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 44 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Mer 12 Oct - 14:09


Mais ils étaient tous dingues ! Pourquoi le ramener à bord ?! Sa vie n'avait-elle donc aucune valeur pour les sujets de Xune, elle qui était son capitaine depuis maintenant plusieurs années ? Randar avait certes le droit d'être excédé par l'ambiance du port, mais ce n'était pas une raison suffisante pour ordonner son exécution ! Seule la Drow avait droit de vie ou de mort sur ses hommes ! Son second l'aurait-il oublié ? Falne avait beau être sûr que Xune serait contre, il ne pouvait s'empêcher de craindre pour sa vie... Car même si la prestance de Levy se trouvait au fond de ses chausses, il pouvait encore convaincre Xune que ce dernier pouvait être un traitre potentiel. À savoir que si il avait trahi une fois, il pourrait bien recommencer. Falne seul savait que ça ne se reproduirait plus, mais comment allait-il pouvoir défendre sa cause, et justifier son acte ? La vérité serait bien trop rugueuse à entendre, le pirate le savait... Hélas, la situation ne lui laissait guère le temps de trouver le bon mensonge, ainsi, il décida sans l'accord de personne, de prendre les devants !

- Attendez ! S'écria Falne d'une voix presque plaintive. Je... j'tiens pas à crever. C'ptaine Xune, v'n'allez pas l'laisser m'trucider pour oune vieille histoire ?

Bon certes... la rhétorique n'était pas son fort, de plus, la façon dont parlait Falne avait le don inné d'exaspérer Randar, le forçant ainsi à mettre un terme à cette mascarade !


- On n'interrompt pas ses supérieurs ! Gronda t-il.

Afin de ne pas aggraver les choses, Falne obéit, sauf si bien sûr, Xune en venait à ordonner son trépas ! Et pour cause, le pirate ne pensait pas mériter pareil châtiment. Le capitaine Levy était de l'histoire ancienne, une ombre du passée qui n'avait plus rien à faire avec le présent ! Il devrait d'ailleurs, si ce n'était pas encore fait, s'interroger sur le pourquoi de cette mutinerie. Quoi qu'il en était, Xune aurait le dernier mot, Falne n'avait donc pas de véritables raisons de s'en faire.

-*J'espère qu'c'est lui qu'ils vont pendre !*

Alors que la vie d'un homme allait dépendre d'une simple décision dans les minutes à venir, le mioche lui, attendait bien sagement à l'endroit ou sa maman l'avait laissé. Il avait bien compris que cette dernière avait beaucoup à faire, et donc, qu'il lui ferait d'autant plus plaisir en restant fixe, plutôt que d'aller la câliner sans cesse. Mais les choses se mirent soudainement à aller de mal en pis, lorsque les docks furent pris d'assaut par un mouvement de panique inexpliqué ! Nombre de gens couraient et braillaient tels des animaux face à un incendie...

- Mais qu'est-ce qui se passe encore ! S'offusqua Randar, avant de s'en aller voir. Puis après un court instant d'observation, il s'écria à l'attention de son capitaine. Nous devrions mettre les voiles, Xune ! Une agitation comme celle-ci est bonne pour attirer les gardes, et par la même occasion, immobiliser tous les navires !

Randar n'avait pas tort, vu que cela c'était déjà produit par le passé...


En revanche pour le petit garçon, rien d'autres ne comptait, mis à part ce qu'il était en train de lorgner sournoisement. Deux demies sphères cote à cote qui n'attendaient qu'une chose, qu'on les touche ! Ainsi, de ses deux petites mains, le mioche décida de s'en saisir dans la plus grande des surprises ! Il va sans dire que pour lui c'était bien plus que simple postérieur, vu qu'il s'agissait de celui de sa maman. Celle-ci aura d'ailleurs tôt fait de le sentir lorsque ses doigt potelés malaxeront la brioche qui lui servait d'assise, à l'instar d'un pervers professionnel !

- Wouah ! Les Drows sont-ils tous aussi bien conçus ?! On dirait que tu as été façonné par les anges ahah ! Je t'aime beaucul tu sais ! Dit-il de sa voix d'enfant, tout en réagissant en totale contradiction à sa nature. Dis dis dis ; il y a du lait dans ces lolos ?

Le pauvre mioche risquait fort de faire dix fois le tour de son slip après tout ça, et ce, même si il n'était guère fautif... À savoir que la Divinité qui faisait l'innocence, était la seule et unique responsable de cette déchéance chez les enfants encore purs...

- Hein... ? Fit Randar limite choqué.

Mais alors que le contrôle semblait lui revenir, chose que l'on pouvait deviner en observant son regard désorienté. Le mioche perdit connaissance, tombant ainsi à la renverse sur le pont du Fëalókë morë...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 46 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Dim 16 Oct - 20:02

Décidément, cette journée était pleine de surprise… Dans le port de Nandis l’agitation était à son paroxysme, il fallait vite en partir, c’était un fait. Levy était à bord d’un bateau encore inconnu, après avoir demandé qui en était le capitaine il ne pouvait être que surpris… c’était cette femme, dont il avait senti l’odeur, une femme capitaine ? Elle était bien drôle celle-là… mais bon, il n’était pas temps de râler, il lui fallait partir et elle, elle était son seul espoir actuellement. En plus de ça, ce chien de cale était là aussi, lui qui lui avait retiré un bien cher, un membre, sa main ! Il voulait vraiment le trucider mais il ne pouvait le faire sans l’accord de cette femme étrange, une sorte de noiraude, une elfe noire.
Bref, maintenant il n’avait qu’à discuter avec elle et lui demander cette autorisation, bien que cet entretient allait être dur à tenir dans ce boucan. Alors que le bruit ambiant était encore très fort, Falne prit la parole, enfin… il se mit à brailler comme un idiot, coupant par conséquent la parole à un peu tout le monde. Même si le musculeux moussaillon le remit en place le capitaine Rackham ne put s’empêcher de lui coller sa jambe de bois dans le ventre avec force, assez fortement pour lui laisser un bel hématome et lui couper la respiration.

-Qui t’as demandé de parler, vermine !

La rage se lisait aisément sur son visage, il voulait la mort de ce débile, qui insinuait en plus que ce n’était qu’une histoire passée, qu’il ne devrait plus y avoir de représailles ? Et bien ma foi, il en avait du culot ! Mais bon, l’heure n’était pas à la chamaillerie.

-Et bien madame, il va me falloir m’entretenir avec v…

Le capitaine venait d’être interrompu dans sa phrase par une voix enfantine, déblatérant de belles paroles obscènes, tout en ayant ses mains bien fermement agrippées au postérieur de la dame au masque, avant de tomber dans les vapes.

-Euh… c’est quoi ce morpion puant ?... bref ! étrange scène c’est un fait, mais l’heure n’est pas à ça, l’ambiance du port me fait dire que nous devrions prendre la mer et… nous entretenir durant le voyage…

Il n’y avait gère le temps de papoter ici, avec tout ce chahut les gardes risquaient de rappliquer d’une seconde à l’autre, ce qui pouvait entraîner la pendaison de tout l’équipage… et de l’oiseau noir., surtout de ce dernier d’ailleurs, sa propre vie avant tout tout de même !
Il ne restait maintenant qu’à voir la réaction de cette créature en espérant qu’elle soit du même avis.

[HRP: RP pas des plus fameux... j'espère que ça reviendra un peu mieux avec le temps, j'ai perdu un peu l'habitue de tout ça ^^]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 46 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Mar 18 Oct - 16:33

A quoi bon se mêler de l’affaire puisque Randar le faisait à sa place ? Les bras croisés, l’elfe noire observait son second rabrouer Falne et se fit violence pour ne pas lever les yeux au ciel. Bon, à l’évidence il allait falloir attendre encore un peu avant de pouvoir lever l’ancre. Se passant une main dans les cheveux, la drow fit un pas en avant histoire de reprendre les rênes de l’affaire en main. Elle n’en eut cependant pas le plaisir puisque le nouvel arrivant lui mit un coup de… jambe de bois en plein ventre. Xune fronça les sourcils et s’empêcha d’envoyer immédiatement cet homme voir ailleurs si Falne y était. Aux dernières nouvelles, ce dernier était membre de son équipage et Xune n’appréciait pas vraiment qu’un inconnu se permette ce genre de… fantaisies, surtout sur son navire. Néanmoins, la femme à la chevelure de neige garda son calme avant de tourner brutalement la tête vers Randar lorsque ce dernier lui conseilla à grands cris de mettre les voiles… au sens propre du terme, le plus rapidement possible.

La drow était également de cet avis, mais ça ne lui plaisait pas énormément de prendre la mer avec cet homme à son bord, et l’éjecter de son navire sans savoir les griefs qu’il avait contre Falne ne la tentait pas non plus. Se passant une main dans les cheveux, l’elfe noire se tourna vers l’inconnu quand ce dernier commença à lui parler avant de se raidir et de se tourner brusquement lorsque deux mains l’agrippèrent. Les sourcils froncés à l’extrême, la main déjà levée prête à s’abattre sur l’enfant, Xune n’avait presque plus rien de la « gentille » Drow (oui y a des guillemets hein, tout est relatif). Si elle s’était vu dans un miroir sans son masque, l’elfe noire aurait été frappée par sa ressemblance avec son cauchemar personnel, non pas Lolth pour une fois, mais tout simplement sa mère. Heureusement pour le mioche, il s’évanouit ce qui eut pour conséquence d’empêcher Xune de lui coller une paire de gifles magistrales. Inspirant un bon coup, l’elfe noire observa le mioche quelques instants avant de fermer les yeux et de s’obliger à se calmer. La drow reporta son attention sur l’inconnu lorsqu’il lui parla. Le nous lui fit froncer les sourcils mais elle s’empêcha de lui donner le fond de sa pensée : qu’il se creusait une place sans demander l’avis des occupants du navire et notamment le sien. Enfin, elle devait reconnaître qu’il avait raison sur un point : il fallait quitter le port le plus rapidement possible. Si les soldats montraient leur nez, il y avait fort à parier que la vue d’une elfe noire n’allait pas les réjouir et si, en plus, ils découvraient les occupations… principales du Fëalókë morë, Xune était quasiment certaine de ce qui les attendait. Et en toute franchise, elle se porterait beaucoup mieux s’il était possible de l’éviter.
Avec un soupir et un dernier regard lancé au mioche, Xune commença à donner ses directives, sentant tout de même que cette histoire allait, elle aussi, tourner au vinaigre.

-A vos postes messieurs on prend le large. Ceux qui n’ont pas de rôle essentiel pour la manœuvre vous gardez un œil sur le port on ne sait jamais.

La drow posa ensuite son regard sur Falne et hésita quelques instants.

-Falne à ton poste aussi. Quand on sera en mer tu viendras me voir pour m’expliquer cette histoire.

L’elfe noire n’avait pas haussé la voix mais il ne fallait pas s’y tromper. S’était bien un ordre qu’elle venait de donner au marin. Tournant la tête vers l’enfant, la drow se passa une main dans les cheveux avant d’interpeller l’un de ces hommes.

-Ludvic ! Prend le gosse et met le dans un coin tranquille. Tu restes avec lui sauf en cas d’urgence et quand il se réveille, tu me l’amènes…

Ces propos dit, l’elfe noire partie vers la barre avant de s’arrêter près de l’inconnu et le fixa dans les yeux.

-Vous descendez ou vous venez, c’est comme vous voulez. Mais gênez-nous et je m’occupe de votre cas.

Oui, Xune était toujours un peu énervée, et à peine avait-elle prononcé ces mots qu’elel rejoignit la barre et débuta la manœuvre dès qu’elle le put.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 48 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   Ven 20 Jan - 4:36


Lorsque Xune ordonnait, elle voulait être efficace ! Randar l'avait appris à ses dépends lors de son écart à Tësnu. Et comme lui, le nouveau venu ne tardera pas à comprendre la personnalité qui animait cette femme hors du commun. Quant à Falne, il sera jugé en temps et en heure. Mais avant de passer à tout autre chose, comme remuer la boue du passé, il fallait mettre les voiles ! Et plus les minutes découlaient, plus l'agitation s'étendait jusqu'au Fëalókë morë. C'est sur cette note à l'intonation sévère provenant du capitaine, que tous s'attelèrent sur le pont. Comme son second, Xune n'en pouvait plus de faire du surplace, et pourtant, rien avait encore été décidé pour la suite du programme ; à savoir que l'arrivée du capitaine Levy allait sans doute changer quelques donnes. Connaissant la Drow, Randar en était plus que certain, ainsi, tout ce qu'il pouvait faire tant qu'aucune décision n'avait été prise, c'était de le surveiller de près.

Quelques rumeurs couraient au sujet d'un homme à l'allure sombre et à l'air taciturne. Surnommé "Le transparent" au sud de Tësnu, on disait de lui que seule son apparence avait survécu à la houle. Et bien que Randar n'était pas homme à prêter l'oreille aux racontars, il était tout de même bon de se faire une idée de la personne avec qui l'on allait sillonner les flots. Ainsi, tout en discrétion, et ce, pendant que Xune manoeuvrait le navire afin de prendre le large. La géant décida d'échanger quelques mots avec Gardel, le plus commère de tout l'équipage ! Car si des bruits existaient bel et bien au sujet de ce Levy, Gardel saurait l'en informer.

- Hey Del ! Chuchota Randar avec sévérité. Tu as quoi à me dire au sujet de ce dépravé ?


Des mots durs et secs s'en vinrent brutalement frapper le marin qui terminait de ranger les cordages. Randar n'avait certes pas l'habitude d'être tendre, mais la présence de Levy semblait d'autant plus lui frire les nerfs... Gardel ne comprenait pas pourquoi le second de Xune attachait autant d'importance à un homme qui n'appartenait plus au présent. Le capitaine Levy était mort depuis des années, ou du moins sa réputation. Aujourd'hui, les seuls dires le concernant que l'on pouvait encore entendre, disaient ; Le transparent n'est plus qu'une barque usagée, dont la coque percée prend l'eau de toute part. Gardel aurait bien été tenté de répondre la même chose à Randar, mais son regard noir l'en découragea bien vite...

- Ah... Randar. Sursauta Gardel en minant l'étonnement. Que puis-j'vous dire sur lui... Il était cap'taine d'un grand navire autr'fois.. Tout ce que j'sais, c'est qu'son équipage finit par se rebeller, ce qui lui coûta quelques membres. Pour être franc, son histoire n'mavait guère plu, alors je n'l'ai pas retenu plus que ça...

- Il vaudrait mieux pour toi que tu m'ais tout dit ! Je ne supporte pas les inconnus voyageant à l'oeil sur le morë !

Mais alors que Randar repartait sur ses pas, Gardel afficha un sourire des plus sournois à son égard, comme si le mensonge planait dans ses précédentes explications. Et effectivement il avait menti, surtout sur la fin ! À savoir qu'au contraire de ce qu'il avait pu avouer au second de Xune, la légende du capitaine Levy l'avait séduit au plus haut point, et que depuis son écoute, il n'attendait qu'une chose ; pouvoir un jour le rencontrer. Le hasard faisait bien les choses, car voilà qu'à présent l'oiseau noir personnifié déambulait à tout juste quelques mètres de lui. Hélas, il ne pouvait pour le moment se résinier à lui parler... d'une, il se ferait remarqué, et de deux, le capitaine Levy pourrait très bien ne pas adhérer à son fanatisme. Ainsi, Gardel se mit en tête d'échafauder un petit stratagème afin de pouvoir l'approcher en toute liberté.

Il fallait à tout prix qu'il lui parle avant qu'il n'aille s'entretenir avec la Drow. Et c'est au milieu des cris et des froissements de voiles qu'une idée lumineuse lui vint. Levy était là pour faire rendre gorge à Falne, acte contre lequel Xune s'opposait fermement. Gardel pourrait alors se servir de ce moyen pour attendrir l'oiseau noir ! Quant à l'elfe déchue, le mioche restait une solution de pression assez convenable au cas où les choses tourneraient mal. Mais fallait-il pour autant en arriver là ?


Quelle poisse ! Voilà que désormais Levy faisait parti du voyage, et qu'en plus de ça le capitaine Xune attendait de lui une explication sur cette histoire. Mais comment pouvait-elle remettre en doute l'un de ses plus fidèles serviteurs ? Certes, sa présence sur le Fëalókë morë étaient en premier lieu due au fait qu'il cherchait un nouveau refuge... Mais enfin bon sang quoi ! l'eau avait coulé sous les ponts depuis son appartenance à l'équipage. De plus, le passé de Falne ne regardait que lui, on n'avait pas le droit de le juger sur un fait depuis longtemps oublié !

-*J'assumerai... j'racouterai à Xune toute l'histoaure !*

Ce fut dans un élan de courage que Falne songea de cette manière. Quoi qu'il en était, en aucun cas il ne regrettait la mutinerie, et ce, même si il n'en fut guère le commanditaire. Levy avait bien cherché ce qu'il lui était arrivé, mais ça bien sûr, il s'en gardera bien de le dire ! De plus, si Xune était vraiment l'être qu'il pensait qu'elle était, elle devrait alors comprendre la raison de son geste, et ainsi le lui pardonner. Bien sûr, il pouvait aussi choisir l'option de l'agressivité en tentant de supprimer Levy tant que l'occasion lui était donnée. Hélas, en faisant ça il savait aussi que Xune ordonnerait sa mise à mort immédiate, sous oublié qu'il aurait donné raison aux intentions de son ex-capitaine. C'était dans son intérêt que de prendre son mal en patience, malheureusement, Falne avait beaucoup de mal à s'y résoudre... À savoir que la peur était pour lui un sentiment quotidien.

Ce fut dans cette ambiance pesante que le Fëalókë morë prit ses distances avec le port de Nandis, échappant ainsi de peu à la foule de gardes qui ne tardèrent guère à en ratisser tous les recoins. Par chance, le temps était au soleil, épargnant de ce fait, d'autres tracas à Xune et son équipage. Le capitaine Levy quant à lui, eut bien vite fait de trouver ses marques, après tout sur un navire, il était en terrain familier. Mais c'était sans compter les incessants regards obliques que lui lançait Randar, apparemment mécontent de la présente situation. Tout le contraire de Ludvic, puisque la Drow lui avait confié la garde du "mioche". On pouvait donc prétendre que jusque là, tout allait plutôt bien, enfin... jusqu'à ce que le guetteur ne se mette tout à coup à hurler "Danger droit devant !"...


Les cris et l'agitation qui s'en suivirent, eurent bien vite fait de rendre sa conscience au garçonnet. Un étrange bruit sourd et continu semblant se rapprocher, était au centre de toutes les attentions. Chaque regard, y compris celui de Ludvic, était figé sur une horizon qui pour le moment demeurait invisible aux yeux de l'enfant. De toute façon, ce n'était point cela l'important pour lui, à savoir que seule sa maman importait ! Ainsi, le mioche chercha la dame sombre en se penchant tantôt à droite, tantôt à gauche... Puis lorsqu'il la trouva enfin, discrètement il se releva, échappant sans mal à la vigilance abstraite du charpentier. Il ne se souvenait plus de ce qu'il avait pu faire ou encore dire à Xune, ce fut pourquoi le jeune garçon s'en alla la rejoindre sans même être inquiété.

- Qu'est-ce qui se passe encore ?! Grommela Randar, les deux mains imposées sur la rambarde tribord.

Le ciel se faisait plus sombre sur la lointaine horizon, bien que ce n'était point ça le plus inquiétant. À savoir qu'une énorme masse d'eau se dirigeait droit sur Fëalókë morë, menaçant de l'oblitérer totalement ! De plus, il était trop tard pour tenter de la parader, et selon le bras droit de Xune, il ne restait plus qu'à prier Kirenna...

- Oh non pas encore ! PAS ENCORE ! S'écria Falne.

Entre l'air glaciaire de la nuit précédente, l'agitation au port, l'arrivée du capitaine Levy, et maintenant ça ! S'en était trop pour ses nerfs déjà plus que sollicités. À croire que le Destin prenait un malin plaisir à s'acharner sur eux !

- QUE FAISONS-NOUS C'PITAINE ?! QUE FAISONS-NOUS ?!

- Maman ! Intervint le mioche dans le même temps, enlaçant avec tendresse la jambe de la Drow.

Xune allait devoir prendre des décisions lourdes de conséquences au cours des prochaines secondes... Surtout que ce qui menaçait son navire n'était pas n'importe quelle vague, mais une création à des fins destructrices par Nyuulie elle même ! Et dans une minute à peine, le rouleau d'écume allait s'abattre sur le Fëalókë morë...

[OUT : Domaine du récif... Arrow]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 24 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une arrivée tranquille, ou presque   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une arrivée tranquille, ou presque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: