AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Vers la mer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Vers la mer...   Sam 19 Fév - 17:40


Depuis les ténèbres, Umar suivait du regard le moindre le fait et geste de Mayufu, elle voulait s'assurer qu'elle soit à la hauteur afin de pouvoir affronter ce qui l'attendait, comme Nyuulie par exemple ! Ainsi, ces quelques individus de bas étage étaient parfaits pour conditionner la fille de Bhaal à sa nouvelle Destinée... Hélas, seule son incompétence se révéla ! Des jets de flammes sans toucher la personne visée, des mots pour se donner un semblant de grandeur... Mayufu était en train de faire n'importe quoi ! Pourtant, elle avait la puissance requise, mais rien dans le ciboulot ! Qu'elle découvre son pouvoir, c'était une chose, quant au fait de retenir ses coups, s'en était une autre ! Bon sang ! Avait-elle oublié que le vieux débris ne lui avait octroyé que vingt-quatre heures afin de mener à bien sa mission ? Or là... elle était loin, très loin de faire le poids ! Il n'y avait qu'à la regarder ; manquer un coup de faux sur une demie-portion qui n'esquivait même pas, pour ensuite se faire maîtriser par un désarmé ! Mais c'était quoi ce numéro de cirque ?!

-*Non mais je rêve !* Songea t-elle offusquée.

Umar se sentait insultée par sa protégé ! À cela, il en devenait plus qu'impératif de lui enseigner les bons rudiments de la maîtrise mystique... Eh oui, elle avait perdu contre une bande de loqueteux qui pourtant, ne voyageaient pas ensemble... c'était honteux ! Hélas, la sorcière des ténèbres n'eut d'autres choix que de s'y résoudre, ainsi, d'une grosse vague d'ombre, elle étouffa instantanément l'incendie qui se propageait dans la vallée ! De plus, cette soudaine lourdeur mit également un terme à la nuit magique qui les enveloppait jusque là...


À ce retour inespéré du soleil, Umar qui avait repris sa forme originelle, descendit lentement du ciel grâce à ses ailes majestueuses, et ce, jusqu'à rejoindre le sol encore fumant et noirci par les flammes... Faisant fi des bouseux qui faisaient face à Mayufu, la sorcière des ténèbres leur passa au devant, puis s'arrêta une fois qu'elle fut au plus près de sa protégé. Totalement silencieuse, Umar se contenta de la fixer avec méprise ! Toute fois, si le petit groupe s'osait à la provoquer, leur misérable existence cesserait d'être dans la seconde ! Il était donc préférable qu'ils attendent bien sagement qu'elles soient partie, sinon quoi... plus rien ne pourrait les sauver, pas même l'incompétence de Mayufu !

- Il faudra faire mieux la prochaine fois !

Avec fermeté, la sorcière des ténèbres venait de prouver à la fille de Bhaal qu'elle ne l'abandonnait pas ! Cependant, elle ne se gêna pas pour autant de lui claquer la joue au travers d'un geste vif et précis ! La raison ? Il fallait qu'elle se souvienne de son échec, ainsi que de la honte qu'elle aura pu ressentir en se faisant traiter de la sorte sous les yeux de ceux qui l'avaient vaincue ! Cette épreuve avait pour but de la rendre plus forte, mais pour l'heure, il était trop tôt pour qu'elle puisse véritablement s'en rendre compte... Après quoi, Umar disparut soudainement, sauf que, Mayufu savait bien qu'elle se trouvait à présent, à l'intérieur de son propre corps...

-**Ne t'attarde pas plus ici ! Cours jusqu'en haut de la vallée, puis suis la grande plaine jusqu'à atteindre une ville ! ALLEZ !**

La sombre sorcière avait eu le temps de repérer tout ça lors de son vol, ou plus exactement, juste avant qu'elle ne lâche sa protégé en pleine forêt ! C'était la seule manière pour elle de trouver une embarcation afin de faire voile jusqu'aux confins de l'océan... Blessée, Mayufu allait donc devoir se mettre en route, de plus, Umar avait raison quant au fait de ne pas s'attarder dans cette région, puisque son temps était compté !

[Annonce : Il est temps d'avancer votre temps jusqu'à midi Exclamation]

~ Il est 8 heures 05 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers la mer...   Sam 19 Fév - 21:14

Elvin reçut un coup de pied. Il s'effondra sur le sol. Cela faisait mal. Il mit ses mains sur son visage dans un geste inutile, comme si cela pouvait dissiper sa douleur. Les paroles que la sorcière prononça alors semblèrent résonner dans l'esprit de la fée. Il ne pouvait rien faire. Il n'était rien, rein qu'un inconscient. Elle lui dit alors qu'ils allaient tous mourir, qu'il ne servait à rien de fuir. Pourtant étrangement, aucune peur ne l'envahit. Il retint son souffle quand il vit le sourire dément de la brune. Il la vit attaquer l’elfe et Niniel qui était au loin. La folle se mit alors à leur crier de brûler. Une voix qu’il estima être celle du drow lui répondit qu’il ne mourrait que si elle libérait les autres. La folle tomba à genou comme terrassé par des remords, du moins si elle avait ce qui ne semblait pas sûr. Suite à ça, le prêtre de Lourina vit un éclair argenté suivi d’une lueur rouge. À moins que cela ne soit que l’expression des dérives de son esprit, que ce ne soit juste un espoir. Pensant la jeune magicienne blessée, il pensa à se relever pour l’aider, animé par le réflexe du guérisseur. Mais quand il voulut se relever, la douleur le cloua de nouveau au sol. Elle était plus faible qu’avant. Elvin s’aperçut qu’il saignait de l’arrière de la tête. Il vit alors, avec effroi, l’elfe foncer vers la dame de feu. Il n’allait quand même pas… non.

Soulagement, le drow sera l’humaine et se mit à lui parler de bonheur et d’avoir, de cesser cette folie. Il termina presque à chuchoter de laisser les fées partir mais de le prendre lui. Le blessé sentit avec étonnement des bras s’enrouler autour de lui. Se pouvait-il que ce soit… ? Non c’était simplement Niniel. Elle lui murmura qu’il n’était pas seul, qu’il n’allait pas mourir ainsi. Etrangement, ces paroles relirent le jeune fée d’un bonheur indescriptible et qui ne semblait pas avoir de raison particulière. Elle dit alors à la maîtresse des flammes qu’elle espérait que le cœur de celle-ci trouve la paix et remercia l’elfe sombre. Qu’allait-il se passer ? Quel étrange tableau il formait là. Tous près à se sacrifier pour que les autres restes en vie. Peut-être même allait-il tous se sacrifier et que personne ne resterait en vie.

Heureusement la jeune femme semblait maîtrisée. Quand était-il du démon. Au moins celui-ci ne risquait pas de nous surprendre grâce aux sphères lumineuses qui repoussaient l’obscurité. Ce fut la jeune sorcière qui se manifesta la première. D’un coup de coude elle se dégagea de l’emprise du drow. Elle réussit à saisir le cimeterre et le pointa sur celui-ci. Elle l’abattit sur le sol et dit d’une voix d’une voix rageuse, qu’elle sa battait pour vivre, que nous ne savons rien. Elle semblait énervé et folle, folle de chagrin. Que se passait-il en elle pour qu’elle réagisse comme ça ? Que s’était-il passé pour qu’elle devienne ainsi ? Que d’interrogations, mais aucunes réponses. Quelque chose en elle sembla la rappeler à l’ordre car ses traits se crispèrent. Elle aboya d’une voix plus sûre de partir, sinon elle nous tuerait. Que nous ne l’empêcherions pas d’aller la tuer. Comment ça “la” tuer ? De qui parlait-elle ? Du feu commença à apparaître sur sa paume. Etrangement, il semblait que les flammes ne voulaient pas obéir à ce geste. Qu’avait-elle fait pour ainsi s’attirer le refus de celles-ci.

Elle répéta tout de même ses paroles avec assurance. Le feu qui s’était propagé disparu dans l’obscurité et celle-ci se retira soudainement ne laissant qu’une silhouette ailée qui descendit légèrement vers le sol. Umar arrivait tout était fini. Elle avança, ignorant totalement les autres pour s’approcher de la pyromane et de la regarder avec mépris. Elle la gronda comme un professeur devant un mauvais élève. Elle lui envoya une claque retentissante puis sembla se fondre dans l’ombre. Que s’était-il passer ? Où était-elle ? Sa compagne partit seule. Complètement épuisé, à but de force et complètement dépassé par les événements, Elvin mit sa tête dans ses mains. Il se releva bravement et difficilement. Les petites lumières rougeoyant de précipitèrent vers lui et remplacèrent ses ailes de libellules par celles de papillon en une explosion colorée. Les jambes du prêtre lâchèrent mais ses ailes avaient déjà commencées à prendre le relai. Il murmura difficilement :

- Je suis désolé, je n’en peux plus.

Il rapetissa et disparut vers le lointain. Il aura bien besoin de sa “vivacité” habituelle pour réussir le voyage de retour jusqu’à sa forêt.

[OUT : le lac enchanté... Arrow]

~ Il est 8 heures 06 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers la mer...   Ven 11 Mar - 20:30

Folle de rage, complètement dépassée par ses émotions, la jeune humaine venait de rendre l'arme au drow qui se tenait toujours face à elle, le plantant à ses côtés sans avoir la moindre intention de le tuer lâchement avec sa propre arme. Mayufu avait beau être une personne à assassiner aux yeux du monde mais jamais elle n'avait tuée une personne à terre ou désarmée de la sorte. Bien sûr, il y avait eu des exceptions et c'est pour cela qu'elle avait laissé la vie sauve à l'homme. Cependant, leur intimant sévèrement de foutre le camp, elle n'était probablement pas très convaincante puisque le seul à s'enfuir fut le gosse. Mais avant cela, toute l'obscurité qui avait envahit les lieux s'était dissipée subitement pour laisser la place au soleil qui aveugla la Fille de Bhaal avec ses puissant rayons de lumière. Se protégeant à l'aide de sa main dont les flammes avaient disparues comme de rien et la chaleur était revenue à la normale. Pour cause, la disparition de la nuit avait dû étouffer le feu qu'elle avait pu propager durant le combat tout en réduisant considérablement la température et ensuite, cela voulait aussi dire que la sorcière des ténèbres allait agir. Relevant la tête au ciel après avoir jeté un bref coup d'oeil aux personnes devant elle, elle aperçut son amie revenir sur la terre ferme. Les lueurs les entourant disparurent à leur tour et le petit garçon disparut dans le décors pour aller on ne sait où.

Mayufu s'en fichait bien et observait les deux restant avec un certains mépris. Ignorant complètement ce que comptait lui faire subir Umar... Tournant alors la tête dans sa direction, avec un sourire timide sur les lèvres, elle fut prise au dépourvue alors qu'elle prit la parole sans jamais pouvoir terminé sa phrase...

- Umar, je... Commença-t-elle à dire avant d'être interrompue par son amie elle-même. Je... Aaaah ! ... Aïe... hm..

Une violente gifle venait de la frapper à la joue droite dans un son bien distinct et précis. De part sa force, la jeune fille n'avait même pas cherché à l'empêcher de l'atteindre, bien qu'elle n'aurait rien pu faire contre ça. La tête tournée sur la gauche, le visage endoloris, une trace rouge prenant naissance là où elle avait été frappée, Mayufu se mordit la lèvre inférieure, comprenant tout de suite la raison de ce coup. Posant une main tremblotante sur sa joue, elle tenta d'adoucir la douleur présente avant de relever lentement la tête sans croiser le regard de son amie et acquiescer les dires de celle-ci. Elle ferait mieux la prochaine fois, oui, toujours mieux. L'humaine se sentait humiliée, elle se renferma au plus profond de son esprit pour ne penser à rien, pour ne pas lire l'expression de qui que ce soit et se fixer uniquement sur sa honte, la seule raison qui lui permettra de s'améliorer encore plus. Se promettant de ne plus être faible comme ca... Mayufu se tenait toujours la joue en fixant le vide devant elle, écoutant tout ce que lui disait son amie. Une drôle de sensation, non pas familière, la tranversa alors. Umar s'était volatilisée et venait de pénétrer le corps de l'humaine pour s'y réfugier.

Le regard flamboyant de l'humaine se plantant dans celui de l'homme en face de lui et elle lui fit comprendre de par ce simple geste de ne plus jamais la croiser au risque de subir les pires atrocités de sa part. Mais ne l'accusa en rien sur sa faiblesse. C'était sa seule faute à elle, d'avoir été aussi inutile lors de ce moment. Son pouvoir était si grand et elle l'avait employé comme une moins que rien. Réussissant même à perdre son sang froid à cause de son passé et craquer devant Umar... Quelle humiliation !! Serrant les poings, plantant ses ongles dans la paume de ses mains, elle bouillonnait de haine et tourna le dos aux personnes restantes. Sans leur dire le moindre mot, crispant simplement une main sur sa blessure au bras. Observant avec attention l'horizon tout en commençant à gravir la pente, ne se retournant jamais. D'une démarche d'abord lente, elle reprenait le contrôle d'elle-même pour se retrouver et enfin elle pu se mettre à courir dans l'immense plaine qui la séparait de la ville qu'elle apercevait au loin. Qu'était-elle ? Peut importe ! Tant qu'elle possédait les moyens de la mener vers sa cible, elle s'en fichait bien de savoir qui y vivait et tout le reste.

Ce fut alors dans le silence le plus complet qu'elle avançait dans la plaine jusqu'à parvenir à sa destinantion. Sans jamais se retourner ni s'arrêter. Au vu de la hauteur du soleil... Il devait être midi, tout au plus. Mais qu'étaient devenus les deux autres maintenant qu'elle avait déguerpit le chemin qu'ils empruntaient.... ?

Cela dit, Mayufu se trouvait désormais à Nandis...

[Out ~> Cap sur Nandis... ]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 11 heures 52 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Vers la mer...   Lun 23 Mai - 15:12

Affichant désormais les stigmates d'une folie tout juste terminée, la vallée n'encourageait plus à quiconque de rester en son sein... Il n'y avait cas voir les innombrables traces noires encore fumantes sur le sol. Le premier à partir fut Elvin, lui qui était arrivé en compagnie de Niniel, peut-être ne le voulait-il pas, mais par son acte ; il eut bien vite fait de l'abandonner. Après quoi, vint le tour de Mayufu et la sorcière Umar, toutes deux prirent la direction de la grande plaine. Quant à Eldakka, il demeurait encore au sol, outré par le comportement cruel de la démone... La jeune fille qu'elle manipulait ne se rendait compte de rien, à tel point qu'elle serait prête à donner sa vie pour sauver celle de cette créature. Hélas, il ne faisait pas le poids contre pareille puissance, ce fut pourquoi le Drow n'eut d'autres choix que de les laisser s'en aller. Se sachant impuissant, il n'allait pas stupidement aggraver la situation de l'Humaine, ni la sienne... il l'avait promis à Lucosa.

La petite brise soulevait par intermittence les cendres qui recouvraient la terre, ce qui donnait au paysage, une réelle impression de chaos... Seules deux silhouettes n'avaient pas bougé depuis la fin des hostilités, Niniel et Eldakka. De son côté, la Fée ne savait pas trop quoi faire, ni où aller... N'ayant rien à accomplir à Silmariën, elle ne voyait aucune raison d'y retourner. Quel but pouvait-elle bien suivre afin de continuer son chemin ? À savoir que depuis la tragédie qui a emporté ses parents, Niniel ne voyait plus les siens du même oeil, il ne lui restait donc plus que le monde extérieur, comme elle s'aimait à le nommer... Des souvenirs encore trop présents la tiraillaient, qui de surcroît ; furent ravivés par les flammes de l'Humaine. Tout la poussait à s'enfuir loin d'ici, avec peut-être l'espoir de trouver un véritable sens à sa vie...

Eldakka pouvait s'interroger de la même manière, mais plutôt que de se perdre dans ses songes, il préféra agir... Le visage encore endolori par les coups de la jeune fille, le Drow se frotta le nez tout en se relevant. Récupérant ses armes avant de les ranger avec soins, il porta un regard compatissant à l'égard de la Fée qui avait été laissé pour compte par son compagnon. Et bien qu'il ignorait tout de ses intentions, il lui suggéra de s'en retourner chez elle afin de s'y reposer. Niniel demeura silencieuse à ses dires, à cela ; Eldakka lui offrit quelques mots qui se voulaient consolants, avant de se détourner d'elle pour prendre la direction de la grande plaine...

Lorsque midi sonna, le Drow s'arrêta un court instant... il avait parcouru une importante portion de cette étendue verdoyante, pourtant, il ne savait pas où il allait, mais il y allait... Quant à Niniel, seule la Déesse Féérique Lourina, pouvait dire où elle se trouvait...


[OUT : Eldakka à la grande plaine... Arrow]
[OUT : Niniel où bon te semble... Arrow]


¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 21 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vers la mer...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vers la mer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: