AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Une nuit agitée (Chez l'impure du village)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Une nuit agitée (Chez l'impure du village)   Ven 14 Mai - 17:52

Enfin je venais de fermer les yeux et de m'endormir, ma dernière pensée allant pour mon amie que je ne pouvais pas aider bien trop fatiguée par les derniers évenements de cette soirée. Mais je partais l'esprit léger tout de même Rita savait se débrouiller et une renaissance ne lui avait surement pas fait oublier ses réflexes de guerrière. La seule bétise à éviter était d'aller jusqu'a Umar surtout en pleine nuit. Mais mon amie savait aussi raisonner et de toute manière je n'avais plus de force. Quant à Soomïne et Lourine elle dormaient dans ma chambre. Tandis que moi je profitais du feu et des coussins... Certes il y avait mieux pour dormir mais je n'étais pas dehors, et un bref sourire illumina mon visage alors que je passais la frontière du léger au lourd sommeil. De plomb à vrai dire, sans rien ressentir, les heures pouvaient passer à leur gré je ne m'en rendais plus compte. Enfin après cette journée qui avait si mal commencée et si bien finit un peu de repos n'était pas à négliger.

Il faudrait que je songe à noter tout cela dans mon journal...un journal? mais oui c'était bien sur ce quoi j'étais en train de marcher. Je me voyais, là, en train de parcourir des lettres et de saisir le sens des mots avant de tomber sur le dessin de Elyzia...une larme coula sur ma joue et celle ci atteignant la poitrine de la jeune femme dessinée, grandit, grandit, jusqu'à la rendre entièrement floue et bientôt à la place d'Elyzia je vis Soomïne. Cela signifiait il qu'elle allait mourir elle aussi? que je devrais plutôt éviter les fées car je leur apportait le malheur? Aucune idée mais cela me mit tellement mal à l'aise que je tombais à genoux sur la page dessinée et fondit en larme.

Sur les coussins de chez moi, je bougeais, on pouvait clairement voir que je n'étais pas tranquille. les yeux soudain froncés je me recroquevillais sur moi même comme pour ptotéger quelque chose ou quelqu'un. Mon visage devint triste...puis passa soudainement à l'étonnement le plus total...Instantanément je ne bougeais plus et seuls mes yeux fermés n'ajoutaient pas à la stupeur que l'on pouvait lire sur moi.

Effectivement, dans mon rêve, je venais de faire une chute...le journal tout comme le dessin avaient disparus pour me laisser dans le noir complet avant de me retrouver debout, devant une grande batisse érigée totalement en éléments naturels.La flore s'était pliée, contorsionnée pour parfaire chaque mur, voute et autres embellissements de cette demeure. j'en restais scotchée. C'était magnifique. J'oubliais peu à peu le journal il n'en restait que un mal être dans ma démarche lorsque je voulus toucher le mur. Je ne fus pas surprise que la plante en question entoure mon bras jusqu'à venir devant mon nez comme pour se faire sentir d'elle même, se faire apprécier. J'étais totalement dans mon élément, pas même étonnée de ne voir aucun être viant mis à part flore et faune environnante. D'ailleurs une fois la plante flattée je me laissais guider par le bruit d'une rivière, ou plutôt d'un petit ruisseau et me retrouvais dans le jardin voisin de la demeure digne d'un roi..Je m'assis sur un banc après permission demandée aux orchidées le formant. Je pus ainsi observer sans réserve le magnifique paysage qui m'entourait. Certains animaux s'approchaient de moi, et un oiseau venait de se percher sur mon épaule...je riais lorsque je vis une personne courir ..non elle ne courait pas elle se balançait sur une sorte de morceau de bois accroché à deux lianes. Intriguée je me levais et sans peine distinguais deux ailes miroitantes dans son dos..un nom fusa dans mon esprit et ma chute ainsi que tout le reste me revint.

*Elyzia!*

Elle sembla tourner la tête vers moi, sourire et me faire un signe de la main...trop heureuse de cette apparition je commençais à courir dans sa direction quand elle agita la tête de gauche à droite, et commença a se fondre dans le décor. Je ne comprenais pas mais une fois arrivée la ou j'étais sure, mes yeux ne pouvant me tromper, je l'avais vue, aucune liane accompagnée d'un morceau de bois n'étaient présent...c'était étrange. Que voulait me dire la jeune fille? Etais je morte? ou bien peut être simplement m'indiquait elle de profiter de ce lieu tant que je le pouvais encore car pour elle c'était impossible. En proie à la réflexion je retournais sur mon banc et trouvait décidément ce pays, magique. Je décidais de prendre la deuxieme otpion sur cette apparition fortuite. Mon ancienne amie me disais de profiter et bien j'allais le faire pour elle aussi! rire, jouer, sourire et faire vivre la nature sans aucune borne.

Je ne bougeais plus comme en proie à une fascination dont je ne connaissais rien. Un sourire béat demeurait sur le visage de la jeune fille endormie que j'étais, détendue sur ses coussins... Apperemment la nuit promettait de me laisser de beaux souvenirs pour mon réveil et ainsi attaquer une nouvelle journée ensuite....mais plongée dans mon rêve je ne me rendais compte de rien et ne souhaitais qu'une chose, que ce paysage reste à jamais gravé dans mon coeur...

~ Il est 0 heure 00 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Une nuit agitée (Chez l'impure du village)   Mar 25 Mai - 3:29


Endormie à même le sol, Emy était partie pour le monde des rêves ... Mais aussi des souvenirs ... Les songes avaient cette particularité de faire revivre des moments sacrés de notre existence ... Mais aussi les pires ! Fort heureusement pour l'Impure, ce dernier était tout ce qu'il y avait de plus beau, et ce, même si il y avait une pointe de tristesse qui planait ici et là ... Et pour cause, Elizia, la petite Fée qu'elle l'avait connu en l'espace d'une journée venait de faire une brève apparition ... Les yeux émeraudes d'Emy s'empliront presque aussitôt de cette substance saline qui démontrait bien l'attachement qu'elle pouvait avoir à l'égard de cette dernière ... Cependant, l'heure n'était pas aux retrouvailles ... Mais à tout autre chose ! Elizia était en fait la messagère personnelle de Nolrikë, le patriarche de la terre. Ce n'était pas par hasard que Emy avait été choisie, d'une part c'était une élémentariste de la terre, et de deux c'était une connaissance de la petite Fée ... C'était pourquoi, Nolrikë allait directement apparaitre face à la petite Impure dans le lieu où elle se trouvait présentement, et non pas faire comme les autres ... Autrement dit, la téléporter jusqu'à lui. Ainsi donc ... Emy assistera à l'arrivée on ne peut plus normale d'un Homme à la carrure impressionnante ... Pas d'explosion, pas de brume, pas de boucan du diable ... Rien, la normalité dans son plus pur élément. En tout cas ce dernier avait fière allure dans son armure étincelante, sans oublier sa démarche qui n'avait d'égale que celle des plus grands rois ! Son épée de Mogrite dans sa main droite, une couronne incrustée de rubis sur la tête ... De quoi éblouir la petite Impure avec un tel charisme ... Cependant Nolrikë n'était pas venu la voir pour faire bonne figure, mais parce qu'il avait une requête à lui soumettre.

- Mes respects Emy. Dira t-il en conservant un visage grave. Vous êtes certes en train de rêver, mais je suis bien réel, et ce que je vais vous dire l'est également. Puis, tout à coup, le sol se mit à trembler ... C'est alors que la petite Impure se rendra compte que la terre se gonflait sous ses pieds, afin de lui faire gagner quelques centimètres. Pardonnez moi, mais je préfère parler sans que vous ayez à vous faire un torticolis en me regardant ... Arborant un léger sourire, Nolrikë poursuivit. Laissez moi d'abord me présenter, je suis Nolrikë, le patriarche de la terre. Et j'ai une mission à vous confier.

Le monarque connaissait bien la nature sensible de Emy, alors ... il savait ce qu'il avait à faire pour la mettre en condition. Et quoi de mieux que de lui offrir un instant privilégié avec Elizia, la petite Fée qu'elle avait perdu de vue depuis si longtemps ? Après quoi, elle sera plus à même de l'écouter ... Et oui, la petite Impure l'avait entrevue tout à l'heure, alors ses souvenirs se lisaient sur son visage comme dans un livre ouvert ... Le patriarche de la terre comptait tout d'abord apaiser le coeur d'Emy avant d'entrer dans des explications plus sérieuses ... De toute façon ils avaient le temps, puisqu'elle ne partirait qu'au matin ... Elizia attendait non loin, juste derrière un arbre ... Et lorsque Nolrikë lui fera signe, cette dernière savait que ça serait à elle de faire son entrée ... La petite Fée appréhendait beaucoup ce moment, car elle ne savait pas du tout comment Emy allait réagir en la revoyant, est ce qu'elle se souvenait d'elle même si elles ne se sont pas vue longtemps ? Est ce qu'elle allait refuser de la voir ? Tant de questions portées vers le mal ... La crainte faisait s'imaginer bien des choses ...

- Avant toute chose Emy, j'aimerai que vous discutiez avec ma messagère, puisque c'est elle qui m'avait parlé de vous ... C'est pourquoi je vous ai choisi aujourd'hui. Faisant un pas en arrière, Nolrikë fit un signe de la main avec l'index pointant vers le ciel. Je vous laisse en tête à tête quelques instants.

Sourire aux lèvres, le Patriarche de la terre fondit dans la nature par le biais d'une lente disparition ... Maintenant Elizia n'avait plus le choix ... Houuu que ça n'allait pas être facile ... Le coeur chargée de peur en tout genre, la petite Fée se demandait comment elle allait faire pour au moins daigner se montrer ...


Protégée par son arbre, Elizia sentait son coeur vrombir avec une telle force qu'elle était au bord de l'évanouissement ... Cependant, si Nolrikë voulait qu'elles se rencontrent, c'est que c'était pour un bien, c'était obligé ... Forçant sur son courage, la petite Fée finira par tout d'abord montrer un oeil ... Avant de tout de suite se retirer ... Elle avait vu Emy, et sans doute qu'elle l'avait aperçu également ... Bon aller ... Assez de simagrées ... Elizia tentera une nouvelle fois de mettre son oeil en première ligne ... Voyant que rien de néfaste ne se passait, la petite Fée acceptera de se pencher davantage, chose qui révélera l'intégralité de son visage délicat ... Emy n'était pas très loin, il lui serait si facile de la rejoindre ... Mais le temps qui les avait éloigné était si grand ... Non c'était trop dur ! Elizia s'en retournera malheureusement à sa position initiale, autrement dit, hors du champ de vision de la petite Impure ... C'était inévitable, si Emy voulait lui parler, ou même simplement la voir, elle allait devoir la rejoindre ...

- Pourquoi j'y arrive pas ... Chuchotera t-elle.

Elizia n'était pas miniaturisée, Emy n'aura donc aucun mal à l'apercevoir ... De plus, la petite Fée se tenait debout, les deux mains agrippées à l'écorce de l'arbre, comme quand on se prépare à surprendre quelqu'un depuis l'arrière d'un mur ... Sauf que là, c'était pour une tout autre raison ... La peur ...

~ Il est 0 heure 04 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une nuit agitée (Chez l'impure du village)   Mar 1 Juin - 17:11

Sur mon banc entierement constitué de plantes, j'attendais sagement, profitant de chaque instant de ce rêve qu'il m'était donné d'avoir après une si dure journée. Je tournais la tête pour je ne sais quelle raison, surement pour embrasser la totalité du paysage, lorsque j'aperçut un homme qui marchait dans ma direction. Un guerrier en armure, grand de surscroit et à sa manière de se tenir, je pensais à un roi. Effectivement il en portait la marque, cette couronne qui semblait luire tel le soleil. M'effrayait il? un peu, en même temps je n'avais rencontré de personnage royal que pendant mon enfance et cela s'était mal passé...pourquoi venait il vers moi? Qu'es ce que jétais censée faire? d'autant plus qu'il ne semblait pas vouloir me tuer donc fuir aurait été mal élevé même si tout mon corps ne demandait que cela ne sachant pas se tenir devant une si haute autorité. Mais l'homme arriva et la jeune impure que je suis baissant la tête ne bougea pas d'un pouce. Le voir de si pres m'éblouissais mais c'était surement peu agréable d'être dévisagé aussi je préférais regarder mes pieds. A vrai dire il y avait aussi un peu de timidité. Bref sa voix fit lever mon visage. Il connaissait mon nom? comment cela? Devant ma moue étonnée il ne scilla pas et continua indiquant que effectivement je rêvais, ce dont je me doutais bien sur, mais que ses paroles comptaient également en réel...quel charabia...ne pourrait il pas parler un plus simplement?

*mais qu'es ce qu'il se passe....*

Le sol tremblait sous mes pieds..Ah non je n'allais pas faire des bétises même dans mes rêves ! Devant ce monarque en plus. j'étais en train de devenir plus rouge qu'une tomate bien mure lorsque je remarquais que le phénomene venait de s'arreter me laissant un peu plus haute devant ce roi, afin de ne pas me briser le cou en essayant de le voir...effectivement ce n'était pas une mauvaise idée et je ne pus que hocher la tête pour le remercier les mots ne voulant pas sortir.le fait de la voir sourire m'incita à faire de même et je retrouvais mes couleurs. Son nom ne me dit rien mais savoir qui il était, me fascina litttéralement, le patriarche de la terre...de mon élément...avait une mission pour moi..je ne pus que m'incliner devant lui gauchement mais avant beaucoup de sincérité.

-Je...Enchan...tée..euh...sire?

Oui comment l'appeler, cruel dilemne...un roi, patriarche de la terre en plus ne possédait surement pas n'importe quel titre mais c'était le seul auquel j'avais pensé sur le moment, quelle idiote je faisais décidément! il reprit la parole...quelle voix ennivranten je me laissais bercer par ses mots intriguants. Qui avait bien pu lui parler de moi...ma mère ou mon père? Rita durant sa courte période chez les morts? hum non puisque c'était la une messagère donc elle le servait souvent. Puisque je ne trouvais pas j'attendais la suite. Seulement il fit un pas en arriere, pointa le ciel, ou par ailleurs je ne vis rien, et il commença a disparaitre lentement en se fondant dans le paysage. Bon...je n'était guère avancée. Qui était cette fameuse messagère, et...surtout ou était elle? Je regardais partout et rien...fronçant les yeux je continuais mon inspection ne songeant même pas à bouger de mon pied d'estale. Soudain je crus percevoir un mouvement deriière un arbre la bas! avais je rêver? Je me concentrais sur celui ci avant de voir durant quelques secondes, un visage, qui, m'étais familier. non c'était impossible ça ne pouvait pas être...Sonnée le temps que je me remette, le visage avait disparu mais je voyais à présent des maisn aggrippés au tronc de l'arbre. Pourquoi Elizia aurait elle peur de moi? enfin si c'était elle, je devais la voir. Je fis un pas en avant prête à m'élancer à sa rencontre lorsque oubliant la "marche" je me rétamais par terre...ralala je me secouais légerement puis repris ma course jusqu'a cet arbre..je n'osais pas regarder derrière mais déja les larmes coulaient à flot dur mon visage...

Eli...Elizia...c'est toi? pitié dis moi...que c'est toi...je...jamais..je ne t'....t'ai oubliée...

Entrecoupée de sanglots, ma voix paraissait faible, je parcourus les derniers mètres pour enfin la voir. c'était elle en chair et en os devant moi...elle semblait appeurée et pourtant, ohh que ce moment était magnifique j'en pleurais toutes les larmes de mon corps et tombait à genoux devant elle, sous le choc mes jambes ne voulaient plus me tenir, tout revint si vite à ma mémoire...les images plus boulversantes les unes que les autres. A travers mes larmes, j'eus un rire...un rire enfantin et inscousiant, tout simplement heureux.

-Toi...qui a été...ma seule...compagne le temps...de quelques...heures.je fus obligée de faire une pause, boulversée avant de poursuivre. je n'imaginais pas...te revoir...c'est trop...beau

Mes yeux étincellants de larmes se leverent cherchant son regard. Ma main se dirigea vers la jeune fée comme attendant une aide de sa part, vérifier qu'elle était la...pour moi c'était trop...d'un coup beaucoup trop, dabord Rita, ensuite Elizia...même dans ce reve un peu trop réaliste...non je ne voulais pas la perdre. Je murmurais à la jeune femme d'avancer, de ne pas avoir peur, que tout n'était que joie, elle devait m'entendre mais me comprendre, c'était moins sur....Je ne controlais pas mes émotions présentes. La difficiculté était immense et ma joie sans borne. Si soomine avait ressentie la joie de Rita et moi un peu auparavant, Elizia devrait comprendre mon étonnement et ma joie.

~ Il est 0 heure 05 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Une nuit agitée (Chez l'impure du village)   Lun 7 Juin - 5:10


Le grand arbre avait l'effet d'un protecteur implacable pour la petite Elizia, mais contre qui ? Une personne qu'elle n'avait vu qu'une fois dans toute sa vie, une Impure répondant à l'appellation de Emy ... Ses émotions s'étaient mélangées au moment où elle l'avait aperçu, donnant une saveur acre à ses pensées ... Elle avait peur sans même savoir pourquoi, non pas que la jeune Elfe à la peau sombre ne s'en prenne à elle, mais plutôt sur ce qu'elle devait penser d'elle ... Elizia possédait malgré elle, une sensibilité triple par rapport aux Fées ordinaires, ce fut pour l'une de ces raisons qu'elle avait mis fin à ses jours, elle ne pouvait simplement plus supporter certaines choses qui la faisait beaucoup trop souffrir, de jour comme de nuit ... De plus, elle savait qu'elle avait dû faire mal à Emy ... Surtout quand cette dernière découvrit son corps sans vie, parfumé par la rosée du matin ... Cela expliquait en parti son comportement craintif vis-à-vis de la petite Impure, elle qui venait soudainement de tomber en voulant l'atteindre ... Elizia ne l'avait pas vue, mais le léger cri de Emy lui fit tout de suite comprendre ce qu'il venait de se passer ... Elle pourrait fuir maintenant, plutôt que de faire face ... Malheureusement, Nolrikë ne serait pas d'accord avec ce comportement contradictoire à son coeur. Et oui, Elizia désirait plus que tout revoir une dernière fois cette Impure qui l'avait tant fait rire en si peu de temps ... D'ailleurs, la voilà qui était là ...

Aaaah ... Fera t-elle soudainement, dans un son à peine audible.

Emy avait fait vite, tout du moins pour elle ... La petite Fée aurait voulu avoir plus de temps pour mieux se préparer, cependant ça n'aurait servi à rien, sinon la stresser encore un peu plus ... Mais maintenant qu'elle était là, plus question de s'en aller ! De toute façon Elizia ne s'oserait pas refaire vivre ça à la petite Impure, elle qui la regardait de ses yeux larmoyants en ce moment ... Des paroles iront même s'ajouter à ce flux de tristesse ... Emy l'avait reconnu, ainsi elle était resté dans ses songes malgré ce court laps de temps passé ensemble ... À cet entente, la jolie Fée ne pourra que suivre les sanglots de cette amie perdue puis retrouvée. D'autre mots saccadées viendront eux aussi s'ajouter à cette symphonie de larmes et de joie ... La petite Impure emplie d'émotions fera comprendre non sans mal à Elizia, que le fait de la revoir était pour elle quelque chose de miraculeux, et tout simplement superbe ! Même si elle n'appartenait plus au monde des vivants, la jeune Fée se laissera peu à peu prendre à ces retrouvailles inespérées ... Ca se trouvait, elle ne pourra plus la revoir ensuite, alors il fallait profiter tant qu'elle pouvait encore la toucher ... Emy ne désirait que ça en plus, il n'y avait qu'à voir sa main implorante et tremblante, pointant dans sa direction ... Seuls ces quelques centimètres les séparaient encore, c'était maintenant à Elizia de réagir, ou bien elle s'en allait, ou elle se rapprochait, mais elle n'avait pas le droit de ne rien faire !

- E.. Emy ... Emy ! Prononcera t-elle péniblement avec sa petite voix si douce, et si innocente.

Pour une fois, une Fée n'allait pas faire preuve de douceur, car voila que Elizia bondissait littéralement dans les bras d'Emy avant de lui enlacer tendrement le cou ... Un peu comme deux copines dans le genre fofolles qui se retrouvaient. La petite Fée n'en pouvait plus d'attendre, ainsi donc elle se laissa transporter par ses émotions qui ne faisaient que lui dire de foncer ! Ce fut donc dans cet élan de tendresse, que la petite Elizia poursuivra ses sanglots, entrecoupés par ceux de la si gentille Emy ...

~ Il est 0 heure 07 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une nuit agitée (Chez l'impure du village)   Sam 19 Juin - 17:32

Et flute...j'avais fais peur à Elizia...oh oui ça avait été court mais je n'avais pas pu m'empecher de m'approcher en premier et elle aurait peut être souhaité le contraire non? A vrai dire je la connaissais peu, un lien puissant nous unissait mais si court, qu'il m'était difficile de connaître ses désirs. Le petit cri ne m'arreta pas néanmoins et la douceur présente dans tout mon regard du lui faire effet, Elizia comprenait! Mais comment avait elle pu penser une seule seconde que je l'avais oubliée! il fallait que je lui dise que non, son prénom à jamais gravé sur les pages de mon journal ainsi que le dessin d'elle...toujours dans mes songes elle était restée. Je fut heureuse que ça la comble de joie, et juste au moment ou je commence à ressentir de l'hésitation et de la confusion chez cette jeune fille si émotive qui à présent pleurait avec moi, lorsque je ne compris plus rien, ou du moins n'eus pas le temps d'agir, en prononçant mon nom et ce de manière si fine, elle sauta littéralement dans mes bras! résultat, je perdis l'équilibre et m'étalais en arrière dans l'herbe en pleurant et en la serrant contre moi. Vivante...son corps n'était pas froid, ni sans vie, elle était la et avec moi...

Allongée sous elle, je finis par reprendre mon souffle et me redresser pour passer à l'assise ne lachant aucunement Elizia qui semblait si heureuse. Et moi donc...Pourquoi ce roi...cet homme, l'avait il choisit et comment connaissait il mon nom le sien, et ce qui nous liait? Entre mes larmes, mes yeux se fronçaient car je ne comprenais pas...pourtant loin de lacher mon amie j'essayais de retenir la senteur de ses cheveux que je retrouvais apres tant d'années, cela m'ennivrais totalement. La position d'Elizia devait être assez inconfortable même si elle ne le montrait pas trop perdue dans ses sanglots aussi je pris sur moi de, lentement, mettre un genoux à terre et la soulever pour la prendre dans mes bras. Comme une enfant. Et alors, dans mon élan de bonheur, je finis par tournoyer sur moi même je ne sais combien de temps avant de perdre l'équilibre.

-wooohhh.... un pas en avant, ihhhH deux sur le coté....ooooouuuuahhHHH et trop....en arriere.

Je me sentis tomber à la renverse encore une fois et me retrouvais à terre de nouveau allongée mais sans avoir lacher Elizia! Un moment mes larmes s'arreterent, me laissant completement sonnée et éberluée de ce qu'il venait de se passer, je croisais le regard de mon amie et rougit, génée de tant d'enfantillage mais je finis par éclater de rire...un rire si cristallin et doux pendant lequel je caressais les cheveux d'Elizia...j'en rconnaissais là, la douceur, la fluidité...la rendant encore plus réelle. Cependant...nous étions à terre, à coté d'un magnifique chateau, et je ne savais toujours pas pourquoi...enfin si en partie puisque la jeune femme avait parler de moi au monarque mais je n'avais pas le droit de trop le faire attendre si? la joie et le bonheur ne devait pas me faire oublier à qui je les devais.

Alors de nouveau je pris appui sur mes mains pour me relever, sans prendre mon amie cette fois ci ne voulant pas la déstabiliser ou al voir s'enfuir en courant devant mes cabrioles. Simplement une fois accroupie je lui tendit la main, quelques larmes coulant encore sur mon visage, et l'aidais à se relever. Son visage radieux, je ne l'avais jamais vu ainsi...qu'elle était belle lorsque elle rayonnait! quelle fée extra ordinaire! encore une fois je ne comprenais pas la raison de son...acte. Et devant cette émotion négative je secouais la tête ce n'était certainement pas le moment de parler de cela...mais si jamais elles se voyaient pour la dernière fois? non...impossible...quoique...Emy savait que les dieux prenaient soin des morts et pourtant les perdre était si douloureux. elle serra la main de son amie fortement et ne lacha plus son regard, ne se préoccupant nullement de sa tunique retroussée, ses cheveux en bataille et pleins d'herbe et le reste.

-Elizia...tu es...là...ne repart pas encore une fois...pourquoi partir alors que tu es si belle et...contente maintenant... cet homme...tu lui a parler de moi...mais...qu'ai je fais pour cela? je ne t'ai même pas comprise, je ne t'ai pas aidée...je n'ai pas su te retenir....

Je ne voulais pas craquer, pas passer de la joie à la tristesse non...mais mes yeux s'embuaient déja de nouvelles larmes, imcompréhension et mal etre prenaitent la place du bonheur dans mon esprit sans que je le veuille. J'avais voulu éviter le sujet voila que je mettais les pieds dedans. Je n'avais décidément aucun tact. Je désirais que ce reve ne finisse pas, que je garde à jamais ces quelques images de mon amie qui rayonne...que je puisse le graver dans mon coeur...mais je devais le remercier...lui, le roi...ou était il donc passé? je cherchais revenant rapidement vers le regard de ma jeune amie. J'arretais alors de me prendre la tête. Il avait disparu si soudainement..il pourrait faire de même pour revenir et ce quand il en aurait envie....et moi je ne savait pas profiter de ce moment! quelle honte...j'embétais Elizia avec mes questions au lieu de l'embrasser et de lui indiquer ma joie.

-Pardonnes moi... je suis un peu perdue mais...tu devrais passer en premier dans mes pensées...et c'est le cas mais je ne voulais pas t'embéter avec mes questions...raconte moi plutôt ce dont tu as envie.

j'espérais me rattraper un peu et ilé tait vrai que je voulais connaitre cette jeune femme, son passé, sa jeunesse évidemment, avant qu'elle ne songe a s'oter la vie, je voulais connaitre celle qu'elle était avant...pouvoir mettre des mots sur ce qu'elle ressentait en ce temps...mais n'était ce pas trop tard? j'espérais ne pas l'avoir vexer ou intimider en abordant les sujets qui fachent en premier lieu. Je me mordis la langue et attendis avec impatience, la tête un peu baissée, une réponse de cette jeune femme . Tenant sa main je fixais ses doigts parfaits, anxieuse de la suite des évenements.

~ Il est 0 heure 10 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Une nuit agitée (Chez l'impure du village)   Jeu 8 Juil - 2:01


Des larmes chaudes et remplies de souvenirs roulaient sur les joues de la petite Fée qu'était Elizia... Elle était accrochée au cou d'Emy afin de se convaincre qu'elle était vraiment là ! NolriKë était un monarque formidable pour mettre en attente la mission qu'il devait confié à la jeune Elfe, au profit de leurs retrouvailles... En tout état de cause, Elizia comptait en profiter ! Car elle ne savait pas si elles se reverront par la suite... D'ailleurs, sur cette pensée la jeune Fée serrera davantage son étreinte, comme pour transmettre à Emy tout son contentement par le biais de sa petite force physique... Mais elle ne se doutait pas de ce qui allait lui arriver par la suite ! Et pour cause, sa position qui était jusque là verticale, deviendra soudainement horizontale ! Emy venait de la prendre dans ses bras comme on le faisait avec les petits enfants... Surprise, Elizia laissera s'échapper un petit cri qu'elle s'empressera d'étouffer. Mais elle n'avait desserré son étreinte pour autant, chose qui fut heureuse puisque l'Elfe se mit soudainement à tourner sur elle même, faisant littéralement s'envoler la chevelure de la petite Fée dans toute sa longueur ! Voyant le décor se dérober sous ses yeux, Elizia se protégera au mieux d'un éventuel haut le coeur, en abaissant ses paupières en plus de serrer les dents... Mais cela n'empêchera en rien sa voix de s'exprimer par le biais d'un petit cri aigu, relatif aux enfants excités par le jeu !

- Iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiihhhh... a.. a.. a.. a.. arrête ... ahhhhh !

Puis ce fut la chute... L'air groggy, Elizia prendra appui sur ses mains pour tenter de ses relever. Malheureusement c'était loin d'être simple, vu qu'elle voyait le sol puis les arbres se pencher dans le même sens qu'elle avait tourné... Ah mais pourquoi elle lui avait ça ? Enfin... c'était plutôt rigolo. Ainsi donc, comme ses tentatives resteront vaines, la petite Fée demeurera allongée sur Emy, en attendant que le tournis lui passe... L'Elfe riait à se qu'elle venait de faire, mais Elizia ne disait rien... Elle se contentait de caresser les épaules d'Emy, comme si c'était pour la dernière fois. La petite Fée appréhendait déjà son départ... Et même si Nolrikë était le plus magnifique des Hommes de par sa grandeur d'âme, nul ne saurait remplacer cette amie d'un jour, cette amie de toujours... Malheureusement, les choses ne se passeront sans doute pas comme elle le souhaitait, alors elle ne put s'empêcher de faire la moue... Emy ne s'en rendra pas compte, puisque le visage de Elizia était blotti dans son vêtement. La sensibilité n'avait pas que des bons côtés, étant donné qu'elle pouvait aussi changer les plus beaux instants, en silence larmoyant... Après quoi, l'Elfe se relèvera doucement, tout en évitant d'offrir un second voyage aérien à Elizia. À cela, cette dernière la suivra dans son mouvement, tout en se forçant un sourire pour ne pas attrister cette dernière... Cela fonctionna, puisqu'elle lui tendit la main pour l'aider à se remettre debout, et ce, alors qu'elles étaient encore toutes deux accroupies.

- Merci... Chuchotera t-elle.

Puis, dans ce même élan, Emy prit la parole afin de lui faire part de ce qui pesait sur son coeur... D'une oreille attentive, la petite Fée l'écouta, et ne put que se retourner vivement, au moment où son amie aborda le sujet tabou... autrement dit, sa mort. Certes, elle voulait savoir pourquoi elle avait parlé d'elle à Nolrikë, mais Elizia pensait qu'elle le comprendrait tout de suite, sans qu'elle n'ai besoin de lui dire... La petite Fée voulait simplement revoir son amie, et avait tout fait pour en arriver là ! Cependant... Emy se savait maladroite, à tel point qu'elle s'en était rendu compte, et donc... s'essaiera de se rattraper en demandant à Elizia se qu'elle désirait... Décidément troublée, la petite ne parviendra à rien pour le moment, même pas à refaire face à son amie... Les yeux clos et la tête penchée vers l'avant, Elizia était comme bloquée...


Jugeant bon de revenir, Nolrikë fera un retour des plus silencieux au travers d'une douce apparition, non loin derrière Emy... Son intention n'était pas de la surprendre, mais de la rassurer. Et cela se fera par un geste simple, celui d'une main venant se poser sur l'épaule... Celle du patriarche était certes gantée, mais sa douceur n'en était pas moindre. Cependant, même si il touchait Emy, c'était à Elizia qu'il s'adressera...

- Du calme petite Fée... Tout va bien. Annoncera t-il d'une voix grave et sereine.

Sur cette entente, Elizia fera un volt-face, et pourra ainsi voir Nolrikë au côté de Emy... Il était revenu, cela lui permettait déjà de mieux pouvoir se contrôler... Et pour cause, elle s'efforçait à avoir un minimum de tenue devant le patriarche de la terre, alors que envers Emy, elle se laissait entièrement aller... Ainsi donc, sans même prononcer le moindre mot, Elizia se précipitera vers Nolrikë afin de lui saisir son autre main.

- Pardonnez mon arrivée fortuite Emy, mais le moment est venu de vous révéler votre mission, qui, je ne vous le cache pas est de très haute importance. Prenant soin de se mettre face à son élue, Nolrikë poursuivit. Astrune est habitée par quatre éléments, je n'ai nullement besoin de vous dire lesquels... Mais sachez juste que chacun d'entre eux est contrôlé par être tel que moi. Malheureusement, tous ne sont pas aussi pacifistes, et menacent grandement la terre sur laquelle vous vivez, ainsi que le monde Céleste. C'est pour cela que je vous ai choisi Emy, pour mener à bien une mission assez cruciale... Le patriarche laissera s'écouler quelques brèves secondes, afin que la jeune Impure puisse digérer chacune de ses paroles. Je vais vous expliquer la situation en quelques mots... Nous ne sommes pas de vrais monarques, avant on était comme vous, de simples mortels. Mais nous avons fait l'acquisition d'objets sacrés qui nous ont donné le pouvoir suprême sur un élément en particulier... Ma soeur Nyuulie possède l'eau, mon frère cadet Mortimer possède le feu, et enfin ma grande soeur Sheylii possède le vent. Quant à moi, il s'agit de la terre... Nous étions que de simples frères et soeurs en quête d'aventure, et au final, nous avons obtenu bien plus que ce que nous recherchions ! Malheureusement, le pouvoir corrompt, et seuls Sheylii et moi y avons échappé...

Nolrikë lâchera la main de la petite Fée, apparemment perturber par sa propre histoire... Ce n'était pas simple pour le grand homme qu'il était devenu, que de raconter tout ça à une simple mortelle comme Emy... Enfin, c'était surtout dû au fait qu'il ne l'avait encore jamais dit à personne jusque là.

- Donc vous devez vous douter de qui sont les malfrats parmi ma famille ? Nyuulie, et Mortimer ! Je suis également au courant grâce à notre amie commune ici présente, que tous ont également choisi un élu pour leur assigner d'une mission, et je connais l'une d'elle ! C'est là que vous entrez dans le vif du sujet Emy... L'élue de Nyuulie s'appelle Alessa, et il s'agit d'une sirène ! Cette dernière à pour mission de tuer Mortimer et de ramener son sceptre qui renferme le présent sacré du Feu à cette dernière. Je vais donc vous demander de la devancer, et d'aller vous emparer de son sceptre ! À la seule différence, c'est que je vous interdis de le tuer afin qu'il puisse être juger comme il se doit ! La tâche sera ardue, mais possible. Vous disposez déjà de très bonnes capacités mystiques, mais aussi d'une certaine force physique peu commune chez les jeunes filles de votre stature, vous avez dû vous en rendre compte. Cela signifie que vous êtes faites pour accomplir de grandes choses, et cette mission que je vous attribue n'est que le début d'une longue ascension Emy, soyez en sûre. Mais rassurez vous, je ne vais pas vous envoyer voir Mortimer, sans un petit coup de pouce de ma part ! Cependant, il me faut d'abord savoir si vous acceptez, et surtout si vous avez des questions à me soumettre.

Tout avait été dit, enfin, ce qui était utile... Maintenant, tout dépendait d'Emy, car seule elle tenait sa destinée entre ses mains...

~ Il est 0 heure 16 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une nuit agitée (Chez l'impure du village)   Mar 13 Juil - 15:11

Mais qu'es ce que je pouvais être maladroite au possible! non mais regardez ce que je venais de faire là, à ma pauvre amie que je venais à peine de retrouver...j'avais vraiment le chic pour poser les bonnes questions...Je m'en voulais à présent de la voir comme ça alors que son rire m'avait époustouflé quelques instant auparavant. Et là, elle me tournait le dos, incapable de dire quoi que ce soit, je devais m'excuser encore et lui expliquer et je m'apprétais à ouvrir la bouche lorsque je restais figée sur place. Une main venait de se poser sur mon épaule. Au lieu de crier, hurler , courir ou accomplir tout acte assu stupide je remarquais simplement que cette main ne me voulait aucun mal et que je la reconnaissais pour l'avoir vu un peu auparavant. Ainsi le grand patriarche était de retour. Et il comprit de suite la douleur de Elizia que je n'osais plus approcher. Il lui parla tandis que je baissais la tête completement désolée...pour un peu je me serais frapper la tête contre un arbre pour m'empécher de parler. Mais un effet bénéfique survint, je vis Elizia courir pour prendre l'autre main de Nolrikë. Es ce que il l'apaisait? ou bien avait elle un rang à tenir? Aucune idée mais l'homme, ou devrais je dire le géant, se plaça face à moi et commença à discourir. il ne me dérangeait pas au contraire mais je n'avais pas eu le temps de m'excuser et cela m'embétais. Malgré tout, j'essayais de me concentrer sur ses paroles.

Comment cela les quatres éléments étaient controlés? Ah bon...les dieux n'étaient pas la pour ça? enfin bon peu importait, apperemment les autres n'étaient pas aussi sympa que mon gentil roi...qui m'avait choisis...je ne pus m'empécher de piquer un fard ne pensant pas mériter un tel honneur, même si elle se doutait que la mission en question risquerait de ne pas être de tout repos. mais ça pourrait être pire que l'autre hulichose ou Umar? Stoppant ses pensées elle se remit à l'écoute de cet homme qui avait laissé un blanc mais reprenait. Une bien sombre histoire que cela. attristante surtout puisque 4 freres et soeurs se retrouvaient maintenant ennemis à cause d'objets magique si elle avait bien tout compris. Cela ne laissa pas le chevalier de marbre puisque perturbé enfin en apparence il lacha la main d'Elizia. Cette histoire et donc cette mission avait une grande importance à ses yeux. Je m'approchais doucement et posais une main sur son dos..je ne pouvais aller plus haut, mais j'aurais aimer qu'il se rappelle que les mortels étaient sensibles au bonheur des autres. Il poursuivit d'ailleurs. Une sirène, Alessa, devait attaquer Mortimer, cependant je devais le faire avant et sans le tuer par la même occasion pour qu'il soit juger. Il m'aiderait bien sur, mais une réponse? des questions? Pour le moment j'en étais au stade de la compréhension. Il fallait que je résume tout ça sinon je finirais par m'y perdre.

-Alors, Mortimer à le sceptre du pouvoir sur le feu...Nyu...liie veut le tuer et à envoyé pour cela une sirène Alessa, je dois arriver avant, lui prendre cette chose sans le tuer et la ramener je suppose... Un blanc, un gros blanc se fit sentir...La seule personne qui était garante de ma confiance en ce monarque ici présent était mon amie. J'avais besoin de son regard...mais je ne pouvais le lui demander. Il sera jugé et ainsi nos amis les éléments resteront comme ils sont.

Mais dans tout ça je n'étais qu'une simple mortelle moi, et en plus Mortimer maitrisait mon élément contraire! le feu! autrement dit, espérer lui prendre son sceptre était fou de ma part, même avec un coup de pouce d'une personne non divine mais non mortelle non plus. Mais la présence d'Elizia, me demandait de me lancer, pour une fois, dans l'aventure, de ne pas me laisser aller à ma vie et de changer un peu de route, pour faire le bien comme je l'espérais. Bien sur j'avais des questions, évidemment même, c'était on ne pouvait plus logique. Je relevais donc mon regard sur l'homme couronné.

-Les élus de Mortimer et de Ny....votre soeur sont donc corrompus ou bien les a t'on trompés... j'aimerais ne pas avoir à me battre avec cette jeune sirène si c'est le cas...le savez vous? Une question des plus simple, et la premiere me venant à l'esprit malgré l'importance de cette mission. Comment une mortelle associée à la terre pourrait elle vaincre le maître du feu? cela me parait incensé. en voila une autre. Bien sur des plus petites se promenaient ça et la dans son esprit mais la plus importante était à venir, du moins pour moi. Puis je espérer revoir Elizia? Je n'ai pas pu m'excuser correctement aupres d'elle... et je lui dois beaucoup.

Ma voix s'était presque brisée sur cette fin de phrase car l'ammitié comptait pour moi autant que le sort des éléments. Bien sur cette mission je l'acceptais, je le devais, tant pour respecter mes pouvoirs que la nature elle même et mes ambitions. Je ne pouvais me soustraire à cela. J'espérais simplement réussir, car apperemment il n'y avait pas d'élu remplaçant. Autrement dit cet homme, tout comme ses fresres et soeurs mettaient beaucoup d'espoir en nous. Peut etre parce que étant nés mortels ils nous connaissaient mieux que les dieux? Je ne saurais le dire, il était temps de dire à Nolrikë ma prise de décision.

-Ca sera pour moi un honneur que d'essayer de restaurer l'ordre normal des éléments, les empéchant de se déchainer. Je ne suis que peu de chose, mais je vais y mettre tout mon coeur je vous l'assure. Cependant j'espere que je ne dois pas partir seule...

Je pensais forcément à la petite Soömine qui dormait dans mon lit ainsi qu'à Rita perdue dans les bois de sa vengeance. Je ne fit pas mention de Lourine car celle ci m'avait indiqué que nos routes se séparaient...malgré ma tristesse de perdre une nouvelle amie. La tête relevée en direction du monarque, mon visage était limpide, le sourire s'y trouvait comme toujours même si mes yeux indiquaient mon inquiétude quant à ce qu'il allait m'arriver. En attendant qu'il ne se remette à parler, j'essayais de mémoriser l'intégralité de l'histoire que je comptais retranscrire dans mon journal évidemment. Les prénoms me posaient quelques soucis mais je ne doutais pas que ça finirait par rentrer.

~ Il est 0 heure 20 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Une nuit agitée (Chez l'impure du village)   Sam 17 Juil - 17:32


[RP à deux via MSN Exclamation]

Constatant le mal être de Nolrikë, Emy fera preuve de tendresse à son égard... espérant ainsi le réconforter. Quelques caresses sur son dos massif lui suffiront à remarquer l'attention de la jeune demoiselle qui s'était matérialisée à côté de lui, comme par enchantement. Un pale sourire était fiché sur le visage de l'Impure, chose qui démontrait son inquiétude, en plus de son envie de prendre soin des autres. Le patriarche de la terre lui rendra donc sa compassion, en imposant simplement sa grosse main gantée durant quelques secondes sur sa jolie petite tête, et ce, juste avant qu'elle ne récapitule chacun de ses dires... Chose qui lui était apparemment indispensable pour ne pas se perdre. Cependant, les questions dont Emy voulait avoir une réponse, ne se feront plus attendre... Est-ce que l'élue de Nyuulie était méchante ou bien endoctrinée ? Était-elle capable de tenir voir vaincre face à la toute puissance du seigneur du Feu ? Et enfin ce qui semblait le plus important à ses yeux... Pourrait-elle revoir Elizia ? Nolrikë n'avait pas réponse à tout, mais ce que lui dira la jeune Impure par la suite, le fera sourire chaleureusement... Elle était d'accord pour s'acquitter d'une telle mission, et c'était là tout ce qui comptait pour lui !

- Et bien Emy, vous pouvez dés lors oublier vos deux premières questions, puisqu'elles n'ont plus le moindre intérêt. Annoncera t-il avec une pointe de joie dans sa voix.

- Quoi ? Mais... Fera soudainement la petite Fée qui ne comprenait plus rien.

Nolrikë demeurera silencieux, y compris devant la réaction presque frénétique de Elizia. Il avait quelque chose derrière la tête, cela ne faisait aucun doute...


Nolrike sembla réagir à mes marques de...tendresse disons, puisque il posa sa main gantée sur ma tête. Bon je ne voyais pas grand chose et il était en train de me décoiffer mais ce n'était pas le genre de chose auxquelles j'étais censée penser pour le moment. De plus il l'enleva de suite, heureusement. Mais en fait plus que mes questions, ma réponse sembla lui redonner un peu de moral. Il sourit ce qui me plut énormément, mais je restais aussi estomaquée qu'Elizia à sa réponse qui fut on ne peut plus courte. Les songes se bousculaient déja dans mon esprit, pourquoi mes autres questions n'avaient plus lieu d'être? j'aurais tout de même aimé en connaître les réponses, après tout c'était légitime et ce même si j'accomplissais ce qu'il me demandait... je ne comprenais pas sa façon de réagir là tout de suite, et ce qui ne me rassurais pas fut que Elizia qui devait pourtant bien le connaître, était étonnée aussi.

- Quoi ? mais comment... Je n'arrivais plus à parler correctement. Il me fallut quelques instants pour me reprendre, puis enfin ajouter. Que voulez vous dire ?

Bien sur il se taisait et ça ne me plaisait pas que de rester dans le flou, je n'aimais pas l'inconnu, et j'espérais qu'il réponde vite à ma question et au reste d'autant plus qu'elles étaient capitales! pourquoi voulaient il les éluder? j'avais accepté alors le reste ne comptait plus? si c'était ainsi j'aurais mieux fait de me taire mais enfin je tenais ma parole et ne la reniait jamais, ainsi je me contentais de regarder le monarque les yeux interrogateurs, l'esprit en ébullition.

- Du calme toutes les deux ! Fera t-il soudainement. Si je vous demande d'oublier vos deux premières questions Emy, c'est que je n'ai pas l'intention de vous assigner cette tâche ! Seulement... j'avais besoin de voir de mes yeux si Elizia disait vrai à propos de votre détermination.

S'avançant de quelques pas au devant de la jeune Impure, Nolrikë démontrera son coté pensif... Il savait qu'il venait de semer le doute dans les esprits, mais cela était voulu. C'est pourquoi il se retournera, puis regardera alternativement Emy ainsi que Elizia dans les yeux... Et pour cause, il leur devait une explication, vu que toutes deux ignoraient ses motivations...

- Je n'ai pas l'intention de vous envoyer combattre qui que ce soit Emy... bien au contraire. Reprendra t-il, alors qu'une douce lumière illuminait peu à peu la clairière. J'avais besoin de cette confiance que je vous porte désormais. En deux enjambées gracieuse, le monarque fera de nouveau face à la petite Impure. Je vais vous confier mon bien le plus précieux Emy, j'entends par là... Le présent sacré de la terre ! Annoncera t-il en plantant sa lourde épée de Mogrit, juste devant son élue. Vous allez l'emmener avec vous jusqu'au pied de la montagne de Freezis, c'est alors qu'une personne à la chevelure rousse vous y retrouvera, à partir de là, vous irez avec elle jusqu'à la résidence personnelle de l'impératrice du vent ! Mais attention, je vous interdis formellement de lui remettre le présent sacré, car ce dernier ne doit être porté que par une personne qui représente cet élément, vous Emy !

Lâchant la garde de son arme, Nolrikë remettait la toute puissance de la terre entre les mains d'Emy. Sa mission était claire comme le jour à présent, ramener cette épée en compagnie de l'élue de Sheilii, afin de la confier à l'impératrice. Elizia l'avait aussi informé de cela, mais même elle ne savait pas qu'il allait confier son propre présent sacré à Emy, vraiment c'était...

La voix du monarque laissa aussitot un énorme vide dans mon esprit, prête à entendre ce qu'il avait à dire. Il ne fallait pas s'étonner si mes yeux s'agrandissaient de seconde en seconde pour finir par comprendre ce que le monarque racontait!...Et sans faire quoique ce soit, ni prononcer une parole je me retrouvais bientôt avec une épée devant moi...le présent sacré de la terre... Je ne devais pas combattre le seigneur du feu...mais au contraire amener l'épée à l'impératrice du vent en compagnie de..son élue à elle qui m'attendrait en bas de freezis... Lorsqu'il lacha son arme autrement dit qu'il me la remettait et que je me rendais compte de la situation, mes joues s'empourprerent... Moi une impure, completement enfantine et rejetée par les peuples qui m'avaient vu naître, on m'accordait cette confiance là ? Ce trésor de la terre à remettre à l'impératrice ? J'ouvris la bouche, forcément il devait y avoir quelque chose à répondre, cependant les mots ne sortiront pas. j'étais completement fascinée. Une personne, si haute placée qui plus était, me faisait confiance pour une mission si importante. ça ne voulait tout simplement pas rentrer dans mon cerveau. Puisque Nolrikë s'était approché de moi je levais la tête pour le regarder ses yeux magnifique, qui donnaient confiance et le faisait paraître comme un père. Mes yeux ne purent s'empécher de s'embuer de larmes. Je baissais humblement la tête devant lui démontrant tout le respect que je lui témoignais.

- Seigneur...Je ne suis que.... Mon regard se tourna vers Elizia et je compris enfin mon amie, du moins dans un sens, je serais fière d'...accomplir cela pour vous...Personne ne m'a autant accordé confiance...Je fis une pause séchant mon visage de ma main droite avant de le regarder de nouveau, le sourire revenu sur les lèvres. Merci...Je ferais de mon mieux pour parvenir jusqu'a l'impératrice.

Sur ces mots je me tournais vers cette épée...bien sur elle était grande, bien trop grande pour moi, mais je me devais de conduire ce trésor qui n'était pas des moindres, en lieu sur, du moins je lepensais. Je caressais son pommeau lentement, du bout des doigts...Je regardais Elizia, puis l'épée, puis le monarque de la terre.

- Pouvez vous...à présent me répondre concernant mon amie ?

Je rougis, tenant vraiment au moins à m'excuser et plus si on me le permettait aupres de la petite fée. Je tremblais d'émotions, de reconnaissance et d'affection envers cet homme d'un autre âge. Cependant il était certain que je demeurais curieuse, et cela n'y changeais rien. Bien sur l'épée pourrait peut être rester en lieu sur mais qu'adviendrait il des autres objets sacrés ? j'aurais tant aimer connaître le fin mot de l'histoire, mais une mortelle n'avait pas le droit de se méler de ça, ou peut être que si...puisque Nolrikë avait été humain il pourrait comprendre mes demandes....j'espérais, car je n'aimais pas agir sans savoir pourquoi.

- Seigneur, pourquoi confier votre présent sacré à votre soeur ? que va t'il arriver ? et qu'allez vous devenir sans le vôtre ? je ne comprend pas....

La pauvre Emy était complètement perdue, et il y avait de quoi d'ailleurs... Mais Nolrikë avait pris sa décision. La jeune Impure doutait toujours d'elle, et pourtant, elle désirait que les gens lui fasses confiance. Ceci était les dires de Elizia, non les siens, alors avec cette barrière, comment pouvait-elle espérer que les personnes l'entourant puisses croire en elle ? C'était tout bonnement impossible ! Par contre, le patriarche de la terre observait cela à la détermination, et pouvait ainsi voir si son coeur ainsi que son âme étaient purs... Oui, c'était une Impure, mais de l'extérieur uniquement ! Cependant, Nolrikë l'écoutait d'une oreille attentive... Emy balbutiait, alors que ses yeux naviguaient d'un coté, puis de l'autre. L'effet de surprise avait donc été total ! Malheureusement, ça n'allait pas être aussi simple, et ce, même si à la base il n'était pas question de combattre...

- Ne vous occupez pas de moi, mais seulement de votre mission Emy ! Et n'ayez crainte, l'épée s'adaptera à vous une fois que vous l'aurez arraché du sol, ce qui veut dire que vous n'aurez aucun mal à la transporter sur de longues distances. Laissant passer une court instant de silence, le patriarche reprit. Je vous fais confiance, et il n'y a pas à rediscuter là dessus jeune fille ! Néanmoins, la puissance que renferme ce présent sera tel qu'un grand nombre d'ennemis puissants voudront vous traquer pour s'en emparer ! Alors... il vous faudra faire vite, avant que l'immense magie de cette épée n'opère sur les esprits les plus vils.

Enveloppant les mains de son élue avec les siennes, Nolrikë mettra un genoux à terre, puis baissera la tête. Mais vu sa taille, ce geste ne faisait que le mettre à la taille de Emy.

- Je vous souhaite bonne chance Emy, vous allez y arriver, ne doutez plus de vous ! Terminera t-il, alors que l'espace autour de cette dernière se distordait pour la ramener à la réalité.


Le soleil se levait tout juste, alors que les esprits engourdis s'extirpaient de leur torpeur...

- Emy... Fera une petite voix. Emy... Emy... répètera t-elle avec la même intonation. Debout grande paresseuse ! Annoncera Elizia avec un immense sourire.

Heuuu... Alors soit elle avait manqué un épisode, soit un fragment de sa mémoire c'était perdu dans l'espace temps... Ou bien, elle rêvait encore. Et pourtant, elle était allongée là, au même endroit où elle avait fermé les yeux, une épée de taille moyenne se trouvait à côté d'elle... Tandis que Soomïne et Xiris dormaient toujours...

[OUT : La maison de l'impure du village... Arrow]

~ Il est 6 heures 27 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une nuit agitée (Chez l'impure du village)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nuit agitée (Chez l'impure du village)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: