AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 La traversée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: La traversée   Mer 21 Avr - 12:52

[ Vient de ~ Un duo en cavale ~]

Avec mon histoire, j'avais eu l'impression d'avoir détendu l'atmosphère du trajet, alors que l'on soupçonnait toujours les vampires, sur nos traces. Ca m'inquiétait un peu de les savoir sur les crocs, mais grâce à la présence d'Elenwë, j'en faisais abstaction. Sur notre chemin, on avait un peu ralenti la cadence, histoire de ne pas trop se fatiguer, car la route était encoe longue. On était entré dans l'Étendue volcanique. Je l'avais d'ailleurs ressenti. La température avait légèrement augmentée de quelques degrés.

Elenwë m'avait expliqué que les vampires étaient toujours sur nos traces, bien qu'il ne sentait plus aucune présence dans les environs, et que nous allions donc faire une petite pause, dans quelques temps, histoire de reprendre un peu de force, pour continuer le chemin. L'Elfe guerrier en avait profité pour sortir un mirroir, bien particulier, afin de faire un rapport des évenements passés à sa Reine visiblement.

C'est à la fin de son rapport, que l'Elfe avait sorti de la nourriture. De la nourriture que je n'avait jamais vu avant. Un pain confectioné par sa race. Il m'en avait proposé une ration. C'était une occasion d'en goûter. Cela n'avait pas vraiment de goût particulier, mais ça remplissait l'estomac malgré tout, pour reprendre la route, qu'on avait à faire. Notre route était encore très longue avant Nandis. En continuant de marcher, je faisais rapport de mes sentiments ressentis à Elenwë :

- Tu sais ... Je suis déjà passée par ici, et j'ai un peu peur ! C'est en ces lieux précis que j'ai déjà rencontré Kuragari et son acolyte pour la première fois. J'y avais aussi rencontré la Reine d'ailleurs. Le pire jour de ma vie jusqu'à maintenant ! Je n'ai pas envie que l'on retombe dessus. Mais dis moi qu'ils sont loin de nous et que l'on ne les reverra plus, hein ? J'ai envie de finir ma vie en sûreté. Ces horribles monstres me font peur ! Heureusement que tu es à mes côtés. Je ne pourrais pas traverser cet endroit toute seule ...

Est-ce que l'Elfe allait réagir à ce que je venais de dire ? Sûrement que oui ! Là encore, il allait sûrement détendre l'atmosphère, car, avec ces péripéties, je commençais à perdre la boule ...

~ Il est 23 heures 33 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Lun 26 Avr - 22:20

Pendant qu'ils marchaient "tranquillement" dans les étendues volcaniques Elenwë perçue vaguement les sentiments de Assia, elle semblait appréhendé la traverser de cet endroit, il ne lui fallu pas longtemps pour prendre la parole et lui expliquer le pourquoi de cette appréhension. Elle alla même jusqu'à le supplier de lui mentir, L'elfe n'était pas ce genre de personne, il n'était pas cruel, et il savait quand il fallait faire preuve de finesse, mais se rassuré bêtement n'était pas dans ses habitude, mais voyant l'état de détresse passager d'Assia, il préféra ne rien dire, pour ne pas aggraver la situation. Même si elle était avec Elenwë il y a beaucoup de chance pour qu'il tombe sur quelque chose qu'ils ne pourrons pas affronté. Il essaya de ne pas y pensée et fit signe à Assia de continué la marche silencieusement. Elenwë n'était pas vraiment certain de ce qu'il ressentait autour de lui, contrairement à sa forêt ou tout lui paraissait limpide, dans ce monde "extérieur" tout lui semblait recouvert d'un voile floue, ses sensations et son empathie lui semblait plus difficile que d'habitude. Il n'arrivait même à percevoir Elise et Koloko qui les suivaient.

- Dit moi Assia, si tu es déjà venue ici tu connaît peut être un meilleur chemin pour se rendre dans les grandes plaines ? Je t'avouerai que moi non plus je n'apprécie pas trop l'idée de devoir passer par la, à moins que tu connaisse un autre passage, nous y seront obliger.

Sur le trajet Elenwë se demandait encore combien de temps ils passeraient à parcourir Astrune avant de revoir un soupçon de vie, car il est vrai que en dehors de la forêt de Lalwende les terre désolé faisait peine à voir, et cela se ressentais un peu sur son moral il faut l'avouer, ajouter a cela la fatigue et le sommeille, son attention était véritablement en chute libre.

Les étendus volcanique s'ouvrait à eux et avec ça de nouveaux ennemie potentiel, les drow. Car étant leurs ennemies "naturel" il était évident qu'il connaissait leurs habitat. De plus avec les informations que la reine leurs avait donner il y avait la possibilité que les drow et les vampires travaillent ensemble. Ils leurs fallaient redoublé de prudence, d'autant plus que la nuit était encore loin d'être terminer. L'elfe s'inquiéta un peu pour Elise, il aurait voulu un moyen de communiquer avec elle plus efficace que par des messages sur lesquels elle ne pourrait pas tomber. Pendant un instant il voulu faire demi-tour pour aller les cherchés mais a bien y pensée ce n'en était pas la peine, si ils survivaient jusqu'au levé du soleil ils devraient sûrement les rattrapés, puisqu'il avait décidé avec Assia de s'arrêter pour se reposer aux première lueur du jour, quand le soleil les protégera un minimum des vampires, mais si comme il le pensait les drow était avec eux alors même le jours ils seraient poursuivit. Trop de possibilité et de facteur imprévisible pour véritablement commencer à changer leurs plan de route.

~ Il est 23 heures 36 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Mar 27 Avr - 18:34

Je pensais bien que Elenwë pouvait percevoir de mes sentiments. D'après ce que j'avais lu dans les livres sur les Elfes, ces créatures possédaient de l'empathie. Comme il était aussi précisé, bien que l'atmosphère paraissait lourde à suporter, lui, semblait plutôt calme et posé. Ou du moins, c'était ce qu'il me laissait voir. Si il gardait enfoui en lui le cas contraire, d'un individu stressé, il cachait bien son jeu. Il voyait bien que cet endroit me fichait la trouille. Il m'avait même suggéré de proposer un autre chemin, pour accéder aux plaines, si j'en connaissais un ! Malheureusement, j'étais toute nouvelle sur Astrune. Bien que mes parents m'avaient fourni une éducation et des renseignements pour survivre en ces terres, j'avais encore beaucoup à apprendre. C'est alors avec regret, que j'avais dit à Elenwë, avec un soupçon de gène en moi :

- Je ... Je ne ... Je suis nouvelle sur Astrune Elenwë ! J'aurais bien aimé trouver un autre chemin pour éviter ces étendues volcaniques, vierges de toutes végétations, qui empestent le souffre et la mort en plus de ça, mais, je crains que ce ne soit impossible ! Il nous faudra malgré tout passer par cette route ! Espérons que l'on ne tombe pas sur de mauvaises rencontres sur ce qui nous reste à parcourir jusqu'aux plaines. J'essayerais de prendre sur moi, il va bien le falloir ...

En ayant dit ces dernières paroles, je m'étais en fait aperçu qu'il fallait que je prenne sur moi, et que je puisse vaincre cette peur, malgré l'endroit que l'on traversait. Après tout, en réfléchissant, il n'y avait que deux solutions qui s'offraient à moi : ou bien je continuais mon chemin avec Elenwë et j'allais finir par mourir, en étant à bout de souffle, ou bien j'allais pouvoir prendre sur moi et continuer ma route, saine et sauve, avec lui, jusqu'aux fameuses plaines de Nandis. Après cette longue réfléxion, tout en marchant, je l'avais décidé : j'allais continuer, coûte que coûte ! Il fallait que je réussisse.

Aussi, au fur et à mesure que j'avançais, je me disais que le point final de notre route, allait sûrement être bénéfique pour moi ! Là au moins, je pensais bien que j'allais être en sécurité ! Pourquoi ? ll m'avait parlé d'un bateau ! On allait peut être rejoindre une île ... Et d'après mes renseignements sur Astrune, il ne pouvait que s'agir de l'Île Hurlante ! Donc cette île devait certainement être un endroit calme et tranquille pour moi ! Sur ces dernières pensées, j'avais lancé à Elenwë :

- J'y ai réfléchi ! Quelque soit le moyen utilisé, il faut que je réussisse ! C'est obligatoire pour moi ! Je me suis lancé un objectif. Je n'ai pas envie de rester moisir ici. Tu m'as parlé d'un bateau, après le passage à Nandis ... On va sur une île, n'est-ce pas ? L'Île Hurlante, non ? Je pense que là au moins, je serais tranquille, surtout en ta compagnie. J'espère rester le plus longtemps possible, avec toi ! Je ne suis pas encore assez autonome pour agir seule. C'est à cause des mauvaises rencontres que j'ai faite jusque là ! Elles ne me faisait pas prendre entièrement confiance en moi ! Hors avec toi, je me sens plus calme, plus posée ! J'aime les Elfes ! Ils font ressortir une aura de positive !

Je continuais à marcher près de lui, le regardant avec un petit sourire. Allez savoir ce qu'il allait me répondre ! Ma pensée sur lui et sa race était enfin dévoilée ! J'attendais sa réaction ...

~ Il est 23 heures 39 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Jeu 29 Avr - 18:19

Malgré son érudition, Assia ne connaissait pas d'autre chemin des étendues volcaniques. Néanmoins, vu leurs solitude il n'y avait pas à s'en faire pour le trajet jusqu'au lendemain visiblement; ou peut être était il trop fatigué pour véritablement percevoir quoi que ce soit. Puis de fil en aiguille Assia tira la conclusion qu'ils se rendaient à l'île hurlante, ce qui le surpris beaucoup mais il n'en laissa rien paraître, car il n'y avait pas qu'une seul île dans toute la mer, Elenwë se demandait comment elle en avait tiré la conclusion que c'était celle-ci. Malgré le fait qu'il soit à la recherche d'une rumeur, il devait bien y avoir d'autre îles avec des histoires troublante.

Mais le calme revint bien vite autour d'eux, le brouillard et la nuit ne permettait pas d'y voir bien loin, Elenwë était certain que si un drow venait, chacun des deux verrait l'autre, mais les vampire était de sang froid l'infravision ne lui serait d'aucune utilités. Elenwë percevait quelque chose, pas vraiment une présence, en fait c'était le contraire, c'était beaucoup trop calme, aucun bruit ne filtrait au travers du brouillard en dehors de leurs pas. L'elfe trouvait cela étrange, c'était la même sensation lorsqu'il allait quitter la forêt avec Elise, celle-ci ne faisait plus aucun bruit, c'était le moment qu'avais choisi les vampires pour les attaquer. Quelque chose sur Astrune n'allait pas, et il n'avais aucun moyen de le savoir.

Elenwë n'avais plus vraiment envie de discuter, mais le silence le pesais, et il avait sommeille, il ne connaissait pas l'état physique de Assia, son empathie lui demandait un peu trop de concentration et d'énergie pour pouvoir l'utiliser mais d'après ce qu'il avait vu d'elle, celle ci aussi devais être un minimum fatigué. Il se mit à se demander si Elise n'avais pas un sort pour reprendre de l'énergie rapidement, mais il était hors de question de faire demi-tour. Il espérait bientôt sortir des plaines volcaniques et qu'en même temps le soleil se lève. Le seul moyen qu'il avait de se tenir éveillé c'était encore la voix de Assia, il choisis donc un thème sur lequel il était certain qu'ils pourraient discutés un long moment.

- Je constate que tu en sais long sur Astrune malgré que tu sois nouvelle, j'aimerai savoir jusqu'ou vont tes connaissances à se sujet ? Peut être pourrai-je ainsi partager mes connaissances avec les tiennent et de cette manière nous aurons sûrement beaucoup plus d'information sur ce qui nous entoure. Et peut être même aller jusqu'à échafauder des théorie, car même si je n'en connaît pas autant que toi sur Astrune je suis aussi un grand lecteur, malheureusement je n'ai pas pu lire tout ceux de notre cité, c'est pourquoi le bibliothécaire m'as donner ceci, pour écrire ma propre histoire à t'il dit.

Elenwë sortit sont livre encore vierge de tout écrit.

- Je suppose que j'écrirait notre aventure au travers d'Astrune quand nous aurons plus de temps sans doute.

~ Il est 23 heures 45 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Ven 14 Mai - 12:25

Ce que j'avais dit à l'Elfe, concernant ma déduction sur l'Île Hurlante, avait l'air de l'avoir surpris. Je sentais que le calme qui s'installait, sans compter le brouillard et la nuit qui nous empêchais de scruter l'horizon comme on le souhaitait. La fatigue se faisait également ressentir. De mon côté, les vampires qui nous suivaient m'inquiétaient aussi. J'étais une personne non seulement timide mais aussi et surtout faible. En fait, c'est depuis ma première rencontre avec eux, que la confiance que j'avais en moi, s'éteignait petit à petit. Il fallait que je remédie à cela au plus vite. Parce que si je continuais encore à me morfondre comme je le faisais jusque là ! J'essayais donc de prendre sur moi, au fur et à mesure que notre petit duo avançait dans les étendues volcaniques.

Quelques minutes après avoir finies toutes mes réfléxions, Elenwë rompit soudainement le silence, pour me faire une remarque. Selon lui, j'en connaissais un petit rayon sur Astrune. Il était vrai que j'en connaissais quelques secret. Cela venait des quelques soirées que je passais dans la blibliothèque de mon village, où de nombreux livres y étaient disposés. Ils renfermaient de nombreux secret passionnant sur Astrune. J'avais d'ailleurs commencé par en apprendre beaucoup sur les différentes races. Les lieux aussi. D'ailleurs, pour lui répondre, et donner de la gaité à la conversation, je lui avais dit :

- A vrai dire, j'en connais beaucoup sur les lieux. Et les races aussi. Je me souviens des quelques enluminures en illustrations. Les tiens par exemple ... Les elfes ! Ils étaient souvent représentés avec un visage clair et de longues oreilles pointues comme les tiennes. Ils habitaient dans de grandes forêts. Dans les textes que je lisais, ils parlaient de la forêt de Lalwendë, là où vivent les tiens. C'est là où tu vis aussi, je crois ... Un autre exemple. Les vampires, comme ceux que j'avais croisés avec Pheare, avant de te connaitre toi ... Eux, étaient représentés avec de grands habits sombres, les canines longues et acérées, du sang sur les commissures des lèvres. Je me souviens également avoir vu que ces créatures pouvaient se transformer en animal la nuit ... Ils pouvaient se transformer en loup ou en animal volant ... On appellait cela une "chauve souris" dans les livres que je lisais ! Enfin, c'est ce qu'il en ressort de mes souvenirs. J'étais petite cette année là ! C'était mon père qui me suggérait de lire. Il me disait que ça allait forger ma connaissance et mon autonomie, pour que je sois fin prête, le jour où j'allais les quitter. Je t'ai aussi parlé des lieux. Je sais que les vampires vivent pas très loin d'ici, dans leur repère à eux. Ils l'appellent Kumra, c'est une forteresse. On raconte que des gens qui s'y sont aventurés, n'y sont jamais revenu. Je me souviens également que cette race est née, d'un homme dont j'ai oublié le nom, qui s'était transformé, après avoir ouvert une mystérieuse boîte !

Je m'étais arrêtée un moment, car il m'avait annoncé qu'il pensais prendre des notes sur ce que j'allais lui compter. Après quelques minutes de pose, je repris :

- Par contre, concernant les elfes, je n'ai plus trop de souvenirs ! Cela remonte à loin ... Quinze années au moins, peut être plus ... Donc toi Elewë, tu aurais des choses à me raconter sur ta vie d'elfe ? J'ai su que tu avais une Reine aussi ! Ca je l'avais vu dans les livres. Mais justement ... Tu lui a déjà adressé la parole ? Tu y es dévoué ?

Je pensais bien qu'il allait me répondre, étant donné toutes les questions que je venais de lui poser. Allez savoir aussi, si il allait noter tout ce que lui avait confié sur mes connaissances ...

~ Il est 23 heures 49 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Ven 14 Mai - 23:46

Après l'explication de Assia sur ses connaissance il pu constater qu'il ne s'était pas tromper, certain de ses propos lui était familier alors que d'autre l'était un peu moins, visiblement la bibliothèque des humains et des elfes n'était pas si différente. C'est pourquoi lorsqu'elle eu finit de s'expliquer Elenwë pris quelques notes pour se rappeler des détail important. Surtout celui concernant le premier vampire. L'elfe se demandait d'où elle avait pu récupéré une tel information, étant avide de légende et rumeur, il était certain d'enquêter la dessus quand le temps lui permettrait. Puis avant même de lui avoir laisser le temps de répondre à ce qu'elle venait de lui raconter, elle enchaina sur des questions un peu plus personnel, surtout concernant les elfes, eux qui était assez mystérieux et avare de leurs connaissance. Néanmoins, il céda aux attente d'Assia et lui répondit calmement.

-He bien pour répondre à tes questions, oui nous avons une reine, et oui je lui ai déjà adresser la parole, quand à mon dévouement, il est identique à celui des autres elfes. Mais je remarque que les Fées et les Drow n'apparaissent pas dans tes récits à moins que tu ne comptait aborder ce sujet plus tard ? Mais je vais maintenant partager ce que je sais avec toi. Pour commencer, je suis née un pendant les premières guerre avec les Drow, nos semblable troglodyte, ce sont eux qui ont ouvert les hostilités d'après nos ouvrages et depuis ce temps nous menons une guerre sans fin et sans limite, ces dans ces conditions que j'ai perdu ma famille. Bien entendue les premiers touché furent dans la familles royale, je te passe les détails pour ne pas trop embrouiller ton esprit. Plus tard nos apprîmes a nous battre aussi bien avec des armes physique, que des armes magiques. C'est plus ou moins à ce moment que les Fées développèrent leurs problèmes avec les sirènes. Malheureusement nous n'avons pu les aidés étant déjà affaiblit par nos ennemis.

Elenwë marqua une pause pour reconcentré son attention aux alentours et vérifier la possibilité d'une présence ou d'une autre. Puis il poursuivit son récit.

-à l'époque j'étais encore jeune mais clairement déterminer à défendre notre forêt au péril de ma vie comme ma famille jadis. C'est ainsi que j'ai rejoint l'armée. Voici pour mon histoire et celle des elfes. Maintenant je vais aborder celui des lieux que nous avons archiver. Il y a tout d'abord celui des Collines d'Umar qui ne portait pas ce nom auparavant, c'était Eminswood, non loin de la forêt des Fées d'ailleurs. Mais suite à un massacre sans nom, cet endroit fut renommée. Les détails de cette époques sont encore floues dans nos écrit et diffère selon les auteurs. Il y a ensuite la ville des drows Ched-Nasad, ces informations nous viennent de prisonniers elfes noirs. Donc leurs véracités peuvent largement être misent en doutes. Mais d'après ce que nous savons ils possèdent comme nous une reine qui dirige tout chez eux, leurs ville seraient quelque part enfouie dans les entrailles de la terre, la ou ils pries leurs dieux maléfiques. C'est également un endroit assez chaotique. C'est à peu près tout ce que relate nos ouvrages.

L'elfe indiqua à Assia de faire une pause, et de manger quelque chose pour reprendre de l'énergie. Avant de le faire à son tour. Puis il reprit.

-Je vais maintenant te parler de ce que nous ont raconter les Fées, et de ce qu'elles nous ont raconter de leurs ennemie les sirènes. Leurs forêt étant loin de la notre nos échange sont assez rare malgré tout. Nos savons que les sirènes savais que les eaux monteraient pendant leurs attaque, c'est ce qui leurs a permit de les attaquer, durant cette attaque les fées moururent par milliers. Leurs fragilités jouaient contre eux, et sachant que les sirènes avais un pouvoir de télépathie, leurs repaires étaient sans cesse bousculer, il est claire que les Fées n'avaient aucune chance, mais les dieux pour les châtiés, avait fait disparaître les eaux extrêmement vite ce qui eu pour résulta de décimer toute les sirènes qui avaient menée l'attaque.

Après une bref pause Elenwë repris la marche au même rythme qu'il avait avec Assia depuis le début.

-Et pour finir je vais te parler des ruines de Nandis, que l'ont appel les Ruines invisibles. D'après nos ouvrages, cette cité était jadis peuplé de mages, et la magie y prospérait jusqu'au jour ou elle explosa mystérieusement, ont cru d'abord que l'explosion avait tout détruit, mais bien vite, ont pu remarquer que la cité n'avait pas disparue elle était simplement devenue invisibles, d'où le nom de ces ruines. Néanmoins nous avons peu de documents à ce sujet. Voilà tout ce que j'ai retenue de la lecture de la bibliothèque de notre cité, bien entendue beaucoup de livres que nous possédons me sont inconnue soit a cause de leurs nature secrète soit du fait que je n'aurai jamais assez de toute une vie pour lire tout ce qui s'y trouve.

L'elfe eu un petit rire pour exprimer le fait qu'il venait de faire une plaisanterie, bien que sont humour soit des plus discutable, mais il lui paraissait claire qu'il fallait détendre Assia ainsi que l'ambiance. Bientôt ils arriveraient dans les grandes plaines de Nandis, et peut être qu'ils laisseraient leurs soucis et autres problèmes dans ces terre désertiques.

~ Il est 23 heures 55 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Sam 15 Mai - 9:38

Après que j'avais pu m'expliquer sur ce que je lisais étant petite, je voyais Elenwë prendre des notes. C'est après cela aussi, que je lui avais posé quelques questions. Et, comme je l'espérais, le jeune elfe m'avait répondu. Oui, comme je le pensais, il avait bien recontré sa Reine. Oui, comme je le prétendais, il lui avait déjà adressé la parole. Et quand à son dévouement envers elle, comme je l'imaginais, il était identique à celui de ses congénères. Par la suite, il m'avait parlé un peu de sa vie. Grâce à cela, j'ai pu connaitre les raisons qui l'ont poussé à devenir ainsi, après sa naissance. Il me parlait des Fées et des Drows aussi, en me soulignant que j'en avais pas parlé dans mes rapports de souvenirs. Peut être était-ce parce que j'en avais certainement lu quelques lignes, mais que cela remontait à fort loin ?

Il me parla donc de sa naissance. Il était né lors des premières guerres qui avaient éclatées avec les Drows. Ses semblables troglodytes, comme ils les appellaient. C'étaient eux, d'après ce que me contait l'elfe, qui avaient ouvert le feu, et, depuis, ils n'arrêtent plus de se livrer des batailles sans merci. Et il ajouta d'ailleurs, que c'est dans ces conditions qu'il perdit malheureusement sa famille. Immédiatement, j'eus une pensée :
*Perdre sa famille, dans une guerre ... Quelle tristesse ! Ce doit être la pire des choses ! Ces choses sont vraiment horribles ! Pourquoi enlever la vie de l'Homme par le mal, la haine et la souffrance ?*

Il continuait, lui à parler. Il m'avait dit aussi, sans me plonger dans les détails - sanglants peut être - que la famille royale avait été la première à être touchée dans cette monstrueuse guerre. C'est seulement plus tard, comme me le disait Elenwë, que son peuple apprit à se battre avec des armes physiques comme il les avaient appellées - donc certainement, lances épées et dagues - mais aussi des armes magiques !
*[color]Des armes magiques ? A quoi cela ressemblaient-elles ? Elenwë ... En a t-il sur lui ?[/color]*
Pendant que je me mettais à mes réfléxions, il ajouta que ce fut à partir de là, que les Fées dévelopèrent leurs problèmes avec les Sirènes. Les Sirènes ? Ca y est, je m'en souviens ! On les appellaient Celles-des-Eaux dans les livres que je lisais, toute jeune.

Elenwë, s'était arrêté un moment, dans ses histoires, scrutant les alentours pour vérifier si nous étions suivis ou non. Chose que j'avais fini par faire moi aussi, avant que l'elfe ne reprenne son histoire. Il me parlait maintenant dans l'époque ou il était jeune et déterminé à défendre sa forêt, au péril de sa vie ! Car il fallait bien croire, que cette forêt de Lalwendë, devait être le poumon de ce peuple Elfe. Il me conta ensuite, l'histoire des lieux, que lui avait en tête. Il commença par me parler de la forêt D'Umar, d'ailleurs, anciennement appellée Eminswood, non-loin de la forêt des Fées, d'après ses dires. C'est seulement suite à un massacre sans nom, que cette fameuse forêt fut renommée. Il me souligna tout de même, que ces détails étaient flous dans les écrits Elfes de ses compatriotes, et qu'ils différaient aussi, selon les auteurs. Ensuite, il enchaîna sur Ched Nasad, cette fameuse cité sous terre de ces semblables, rongés par le mal est la destruction : les Elfes Noirs. D'après ce que Elenwë disait, ils avaient eux aussi une Reine qui les dirigeaient. Et ils passaient leurs temps à prier leurs dieux maléfiques. Un peuple est un endroit plutôt chaotique, comme l'avait décrit mon compagnon.

Après ce bout de récit, Elenwë m'indiqua de faire une pause, afin de pouvoir se ressourcer, puis il reprit dans ses anecdotes. Il me rapporta donc en quelques détails ce que ses amies les Fées avaient rapportées de leurs ennemies les Sirènes. Avant de poursuivre, il me souligna que leur forêt était assez éloignée de celle des Fées et que donc, les échanges ne se faisaient que très rarement. Il m'avait donc raconté, que son peuple savait que les Sirènes montaient des eaux, pendant leurs attaques. Et que, durant cette attaque, les Fées avaient été des milliers à mourrir. Triste histoire. C'est après avoir fini son histoire sur les Fées, que lui et moi, avions repris la route.
En entamant alors notre continuité dans les étendues volcaniques, il me parla alors des Ruines de Nandis, appellées les Ruines Invisibles. Voilà ! Ca aussi je m'en rappellais. J'en avais lu quelques rapides lignes sur ce lieu, sans jamais me fondre dans les détails et ainsi ne pas savoir qu'il s'agissait finalement du même endroit. Ces ruines étaient en fait à l'origine, peuplées de mages, et que donc, la magie était omniprésente. C'était cela qui avait provoqué d'ailleurs une explosion. Cette explosion n'avait pas tout détruit non, mais elle avait simplement rendue la totalité de l'endroit, complétement invisible, d'où le nom du lieu. Et le jeune elfe avait donc conclu là-dessus, disant que c'était tout jusqu'à présent de ce qu'il avait lu, de tous les livres de sa blibliothèque, chez les Elfes, soit parce que les livres étaient secrets, soit parce qu'il n'avait pas assez de toute une vie pour les lires.

C'est après cette phrase, que Elenwë eut un petit rire. Sur cette déduction, moi aussi un rire s'échappa. Effectivement, il nous fallait plus d'une vie pour lire tous ces livres. C'est donc après son histoire, que je pris la parole :
- Bien, merci Elenwë ! Grâce à toi, j'ai pu en savoir d'avantage sur les quelques peuples d'Astrune.
Je sentais l'ambiance de plus en plus détendue. C'est à ce moment là, que un mot s'achappa de ma bouche :
- Elenwë ... Je ... Je ... Je t'aime !
Immédiatement, je me repris, avant qu'il ne se fasse de mauvaises idées :
- Je t'apprécie vraiment ! Je me sens bien avec toi ! J'espère ne pas devoir te quitter de sitôt ! Je ne saurais plus quoi faire, dans ce cas !
Après lui avoir confié, mon ultime pensée, en ce qui le concernait, je sentais qu'on approchait petit à petit de la ville de Nandis ! Enfin ! On allait respirer un air plus pur, et voir de jolis paysages ...

~ Il est 23 heures 57 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: La traversée   Dim 16 Mai - 5:39

L'étendue volcanique, voilà un endroit vraiment pas conseiller pour avoir de l'air pur ... Malheureusement, il était obligé de les traverser si l'on voulait atteindre les grandes plaines verdoyantes, alors qu'on venait des terres désolées ... C'était un prix à payer en quelque sorte, et en ce moment, Assia et Elenwë tentaient tant bien que mal de se frayer un passage au beau milieu de ce brouillard qui ne semblait pas vouloir se dissiper ... Les deux êtres marchaient côte à côte pour pouvoir mieux se protéger, mais aussi pour se maintenir en éveil grâce à la parole ... D'ailleurs une conversation très intéressante en naitra, de ce fait, Elenwë comme Assia comblerons leur ignorance dans certains domaines au fur et à mesure de leurs échanges ...

Cependant ... Non loin de là, un homme dormait à l'intérieur d'une petite grotte, là où les vapeurs de souffre se faisaient beaucoup moins présentes ... Un endroit parfait pour se reposer. Assia et Elenwë devrait l'atteindre dans moins de trente secondes. Néanmoins, leur approche sera plus que suffisante pour le sortir de sa torpeur ! Et oui, Warren savait ce lieu peu fréquentable, alors mieux valait être prudent en ne dormant que d'un oeil ! De plus, il fallait bien avouer que le couple Hybride et Elfe n'avançait pas de la plus silencieuse des façons en bavardant de la sorte ... Ce fut pour cela que le jeune prête put savoir presque immédiatement à quel type de personnage il aurait à faire ... Pas de quoi s'inquiéter finalement, mais ce dernier ne tardera pas à se rendre compte que cette femme et cet homme qui progressaient dans sa direction, ne savaient pas vraiment où ils mettaient les pieds, de plus ils laissaient sous entendre dans leurs dires qu'ils n'allaient pas tarder à arriver jusqu'aux grandes plaines couvertes d'herbes et de fleurs sauvages ... Malheureusement ils en étaient encore assez loin, au moins quatre heures de marche !

Warren lui savait la distance qu'il leur resterait à parcourir, alors il lui vint à l'idée de leur proposer de partager son gîte de fortune pour la nuit ... Là au moins ils seraient à l'abri des attaques surprises, puisqu'il n'y avait qu'une seule entrée ... Certes ce n'était pas très grand, mais ça ne fera que renforcer le sentiment de sécurité, étant donné qu'ils n'auraient d'autres choix que de se coller les uns aux autres si ils voulaient tous rester là dedans. Cependant, il revenait au jeune prêtre de décider si oui ou non il leur ferait cette proposition, car là encore, il n'était pas tout à fais sûr ... Mais il n'avait plus le temps de réfléchir désormais, car Elenwë et Assia se situaient juste devant sa grotte en ce moment, tous venaient donc de se rendre compte de la présence de chacun .
..

~ Il est 0 heure 08 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Dim 16 Mai - 9:25

Warren, assoupit dans cette petite grotte humide abandonnait sa fatigue à la roche et essayait vainement de se reposer, ce qui n'était pas une tâche facile à honorer dans cet endroit peu hospitalier. Il fallait donc mélanger le sommeil avec la garde et peut être même ne dormir que d'un œil, au cas où, impassible, les problèmes arriveraient. Warren finalement ferma les deux yeux pour ne laisser que ses oreilles aux aguets, c'était maintenant aux sons et aux bruits de le prévenir du danger. Le chemin avait été long depuis Freezis et il n'avait pas beaucoup mangé, il avait vraiment très faim, une faim atroce qui lui torturait le ventre. Alors qu'il essayait vainement d'avoir accès à l'ataraxie de son sommeil, Warren se laissa interpeller par des bruits de pas très proche. Ses oreilles lui indiquaient deux individus, le pas était doux et léger, ce n'était probablement pas des gros pontes du banditisme de route, ni des voleurs. Warren sortit un peu de la grotte pour cibler les deux personnages afin de voir à quoi chacun d'eux ressemble : il y avait une jeune femme à l'apparence humaine couplée à des caractéristiques propres à un animal dont Warren avait oublié le nom. Elle était grande, de corpulence pulpeuse et ses cheveux était d'un brun foncé. Sa peau etait très claire. Juste à ses côtés, il y avait un elfe avec un visage parfait, très fin et subtile. Ses cheveux était mi-long et claire légèrement décoiffé avec deux petites tresses sur les cotés.

* Je pense qu'il est grand temps de sortir du trou et d'entamer mon chemin*

Alors que cette pensée venait de s'écraser en plein milieu de son esprit, il venait de décider clairement qu'il fallait maintenant agir et sortir de la torpeur dans laquelle il se trouvait. Il s'éveilla du mieux qu'il put et se dirigea à l'entrée pour tomber à l'encontre des deux personnages. La première observation qu'il put faire fût la stagnation des deux individus à son apparition.

- Bonsoir noble compagnie. Je me présente, je suis Warren, ordonnée Prêtre dans les glaciales contrées de Freezis. Je ne suis pas votre ennemi, mais un simple être humain cherchant probablement et inexorablement à fuir la solitude qui nous emplit tous. Puis-je vous demander votre confiance ? Si vous avez la moindre blessure ou tracas, n'hésitez pas à me demander un soin ou une potion ! Mais attention, je vous donnerais toujours la même chose à tous les deux, dans un pur souci de neutralité complète.

Warren était un peu expéditif et il venait tout de même de s'incruster dans l'union quasi-parfaite de ces deux individus. Peut être serait-il préférable que de dire les choses de façon plus parcimonieuse et avec un peu moins de délectation ? C'était une question que Warren ne devait pas se poser, d'ailleurs, il allait tout de suite rectifier son tir.

- Excusez-moi d'avoir été aussi bref et incrusteur que je l'ai été, mais je voulais vous proposer de vous réfugier dans cette grotte pour la nuit afin que nous ne nous fassions point occire nos jeunes gorges par d'affables couteaux de voleurs. J'ai de quoi manger, mais je me rationne beaucoup au cas où, vous pouvez donc faire une halte

Warren se rassura intérieurement, ces propositions étaient des plus gentils et des plus diplomatiques pour commencer à se faire des amis. Il était maintenant temps de s'asseoir et d'attendre patiemment, les remarques et propositions de ses futur amis ?

~ Il est 0 heure 10 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Ven 28 Mai - 21:09

La première chose que Elenwë fit à l'annonce d'Assia fut un léger sursaut. Il devais avouer qu'il ne s'attendait pas du tout à ce genre de réaction. Puis au fil de ces explications il compris qu'elle ne s'était qu'un peu emballer. L'elfe poussa un soupir intérieurement, il n'aurait pas su comment réagir si cela avait été le contraire. Bien vite ils arrivèrent devant un sorte de grotte ou une étrange personne les attendaient. Comme la forme n'était pas suffisamment distincte et que l'endroit n'était pas sur en principe, l'elfe sortit sa lame d'un mouvement simple, retrouvant ses sens qui s'était légèrement endormit jusque la.
Son épée brillait d'une lueur surnaturel étant donner l'absence source de lumière véritable. Il se tenait qu'a quelques pas de la personne en face de lui. Celui ci semblait humain et non armé. Il se présenta en tant que Warren, un prête qui venait de Freezis. Une montagne qu'Elenwë s'était juré d'escalader un jour. Jusqu'à ce que lui aussi demande de les accompagnés. Cela commençait sérieusement à faire beaucoup de monde. Déjà qu'il allait devoir s'occuper d'Assia, non pas que ça le déplaise, mais que la protéger de toute les menaces en plus d'un autre humain. Cela promettait vraiment des problèmes. Elenwë voulait déjà passer la nuit jusqu'au matin pour prendre de l'avance sur les vampires et attendre le retour de Elise. Sans oublier qu'il devrais en faire rapport une nouvelle fois à la reine des elfes.
Avant toute chose il voulait déjà mettre les choses au claire.

-Bien le bonsoir Warren, je me nomme Elenwë et cette jeune femme se prénomme Assia, en tant normale je n'aurai pas eu d'objection à l’intégré à notre groupe de voyage seulement nous somme probablement poursuivit pas des vampires, et comme nous somme non loin des terres des Drows. Il est également possible que ceux-ci nous attaque également, je peut bien te permettre de nous accompagné jusqu'au grand plaine de Nandis, mais cela sera à tes risques et périls.

Assia pouvait l'accompagné sans problème puisqu'elle était elle aussi poursuivit par les vampires, mais Warren qui n'avait rien à voir avec ça ferai beaucoup mieux de rester à distance d'eux. Bien sur si l'aventure et le danger le faisait frémir d'excitation, il pouvait bien sur se joindre à eux. Mais lors d'une attaque il est claire que sa protection se dirigerai beaucoup plus vers Assia que lui.

Le temps que celui-ci se décide de les suivre ou non, il grava au sol à nouveau un message pour Elise en elfique ainsi que la nouvelle direction à prendre. Il espérait sincèrement qu'elle s'en soit sortit et qu'elle les suivaient non loin avec Koloko. Car d’après le caractère qu'il lui avait constaté elle ne serait pas sortit de la forêt sans lui. Une fois son œuvre faite il tourna son regard vers Assia pour voir si elle était d'accord qu'il les accompagne ou non. Puis se tourna vers Warren pour entendre sa réponse.

~ Il est 0 heure 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Sam 29 Mai - 16:39

Alors que l'on avançait petit à petit, on approchait d'une grotte. Instinctivement, je me disais que l'on allait éviter les vapeurs de souffre là dedans. Et puis, on allait être aussi en sécurité pour passer la nuit, le temps que le soleil se lève, qu'on puisse reprendre notre route, sans crainte des vampires, qui ont peur du soleil.
On venait de tomber nez à nez avec une personne inconnue, à l'apparence humaine dans cette grotte. Il s'était présenté sous le nom de Warren, puis aussi prêtre des Glace venant de Freezis. Il voulait apparamment faire ami ami avec nous, d'après ce qu'il disait. Malgré qu'il avait l'air acceuillant, je ressentais comme un préssentimment. Immédiatement, ma pensée était pour Elenwë :
*Vite, dis-lui quelque chose. Avec mes maladresses, je ne préfère pas lui adresser la parole en première !*

Heureusement, comme s'il avait entendu ce que je pensais fortement, il lui adressa la parole, en se présentant lui et moi. Lorsque Elenwë avait prononcé mon nom, j'avais juste adressé un signe de tête à notre hôte. Il lui avait expliqué que nous étions deux à entamer un voyage, pour une seule et même cause : nous étions poursuivit par des vampires sans pitié ! Elenwë avait bien dit à Warren qu'il pouvait nous suivre, dans notre périple jusqu'à Nandis, mais à ses risques et périls. Les vampires étaient dangeureux. Et qui savait, sur quoi l'on pouvait tomber lors de notre long voyage. Il n'était pas encore terminé, bien que l'on s'approchait de notre destination qu'était la ville de Nandis. Allez savoir ce que cet homme allait penser de la proposition de mon compagnon l'Elfe.

Alors que ce Warren devait certainement réfléchir, je me posais des questions, que j'essayais d'approuver :
*Que vaut-il ? A t-il de bons pouvoirs ? Nous sera t-il d'une grande utilité ? Je l'espère !*

Patiemment, alors que Elenwê écrivait un message en Elfique sur le sol, j'attendais la réponse de notre hôte prêtre, à la question de mon ami ...

[HJ : Désolée pour ce manque d'inspiration Elfy !]

~ Il est 0 heure 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Sam 29 Mai - 16:56

Warren se laissa lentement bercé par les paroles de l'elfe qui brandissait dans l'ombre son épaisse lame lumineuse. Encore des imprudents poursuivit par la mort. Warren, comme à son habitude laissa abondemment parler l'elfe, Elenwë. Apparement, ce petit elfe semblait sous-estimé les pouvoirs de Warren, ce qui était un grave affront pour un prêtre qui donnait sa vie, son corps et son âme pour son métier, c'est à dire, soigner les individus.

-Je suis étonné de votre impolitesse, jeune elfe. Vous avez de bien drôle de manière protocolaire par rapport aux humains. Mais je vous pardonne ce sursaut car, vous êtes dans un état de stresse à cause de ces vampires qui vous poursuivent. Jeune elfe, je vais vous avouer que mes pouvoirs sont amplement suffisant pour vous, pour votre jeune amie Assia ainsi que pour moi. J'ai aussi de puissant sort défensif, qui nuiront quelque peu à vos ennemis vampires. Dans tous les cas, avec moi dans vos rangs, c'est une garantit pour la survie, si j'ose m'exprimer ainsi. Mais c'est votre décision et ma neutralité envers Hithar, m'empêche de vous obliger à me prendre. Ainsi donc, je vous considère comme un chef et moi, comme un suppot cherchant un groupe pour apporter son soutien, jeune elfe.

Warren se conforta dans son discours. En effet, il allait laissé le jeune elfe réfléchir à une décision qui aurait une impact quant au futur. N'était-ce pas préférable d'avoir un elfe dans ses rangs pour survivre à divers épreuves ? N'était-ce pas préférable d'avoir un prêtre pour se défendre dans d'éventuelles batailles ? Warren se demandait souvent pourquoi tous les peuples reniaient leurs propres soigneurs avec autant d'ardeur ? Certes, il n'avait pas d'épée et de bouclier, mais il avait un cerveau et des dons évident pour effacer la douleur de la surface d'une âme et d'un corps.

-Dans tous les cas, c'est un plaisir extrême de faire votre connaissance, Ami Elenwë Finwë et Assia. Je suis tout à mon aise de vous rencontrez et sachez que si votre décision se porte vers le positif, ce sera avec un grand plaisir que de vous accompagnez dans votre aventure et dans vos démarches. Je n'ai pas peur de la mort, ni peur des combats et encore moins du sang. Si vous saviez le nombre de boyaux, d'entrailles, de sang et de cervelles que j'ai pu voir durant ma formation et ma vie, vous seriez à deux points de vomir tout ce que vous possêdez à l'intérieur de votre petite panse d'elfe, Ami Elenwë.

Warren ne savait comment garder son calme, alors qu'il était excité à l'idée de partir à l'aventure avec ces deux jeunes aventuriers ! C'était une aubaine pour enfin avoir un objectif dans sa petite vie minable, qui jusqu'à maintenant, n'avait pas connu le stresse, ni l'angoisse de se faire tuer. Warren voulait du mouvement, de la peur, pour entendre son coeur battre à pleine puissance et pouvoir aider les gens de façon simple, rapide et terriblement efficace. Mais allaient-ils lui faire confiance ? Allaient-il l'accepter dans leur petit groupe ? Warren resta le visage fin, sans montrer ses sentiments, de façon à rester le plus neutre possible.

-Sinon, avez-vous faim ?

~ Il est 0 heure 15 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Dim 30 Mai - 2:32

Au fil de la discutions Elenwë soupira intérieurement, autant par les réactions parfois excessive de Warren autant par ces remarques acerbe à son encontre. Le prête avait beau dire tout ce qu'il veut il n'avait surement pas fait face au horreur de la guerre. Enfin il ne cherchait pas la bagarre, si celui-ci voulait les accompagné c'était de son plein gré. Sa mission qui devait être aussi discrète que possible devenait de plus en plus connu. Il aurait bien aimé avoir l'avis d'Elise si il avait pu. La nuit n'était pas encore terminer, Assia semblait vouloir se reposer ici et maintenant.
Il ignora légèrement Warren qui leurs demandai s'ils avaient faim. Pour l'elfe ce n'était pas le cas, ils avaient manger il y a peu, et ce n'était surement pas l'heure de prendre un repas. Elenwë les laissa les deux un moment pour s'éloigner à peine et prendre le temps de réfléchir sur ses prochaines actions.

Heureusement l'air était quand même frais lui permettait de rester éveillé et ses récente réaction vis a vis de Warren avait un peu réveillé ses sens de guerrier. Il était peu être un peu paranoïaque, mais il avait une mission à remplir avec Elise, c'est tout à fait anormal qu'ils soient tout deux séparé par simple caprice. L'elfe se ressaisi brièvement avant de retourner vers ses deux compagnon de route, puis il leurs permit de faire un pause avant de repartir. Mais il était hors de question de dormir, même si il commençait a douter que les vampires aient continuer a les suivre, il ferait mieux de rester sur leurs garde. Elenwë s’était assis au sol un peu à l'écart, pour s'occuper de vérifier son équipement. Bien qu'il ne se soit pas encore servit de sa lame il l'inspecta comme il l'avait appris, pour vérifier son tranchant. Il fit de même avec l'arc et ses flèches en les disposant de manière à pouvoir les saisir rapidement au moindre problème bien qu'il lui était plus rapide de dégainer son épée.

Depuis leurs rencontre avec Warren et même avant le silence le pesait, la nuit était trop calme selon lui. Quelque chose se passait sur Astrune, un changement sans précèdent était en train de se produire et ils étaient au centre de ce changement. La reine avait bien dit que leurs mission était capitale, et tout ce qu'ils avaient vécu les dernières heures le lui rappelait sans cesse. L'elfe se tint un peu à l'écart de ses compagnons sans pour autant être loin, il se contentait d'observer la lune sans vraiment leurs prêter attention. Bien que la lune soit masquer par la couche de brouillard on pouvait distinguer ses lueurs au travers malgré tout. A cet instant il aurait eu envie de voler dans le ciel pour se détendre et se changer les idées. C'était un plaisir qu'il enviait un peu aux fées, mais il redescendit bien vite sur terre, le fait de rêvasser pourrait nuire à la sécurité de tous ici. Bien que le prête soit puissante il suffirait qu'un autre magicien soit avec leurs poursuivant pour briser ses protections aussi rapidement qu'il pourrait les faire apparaitre. Même si Elenwë pouvait utiliser son empathie pour ressentir les sentiments de Warren rien ne lui disait qu'il ne cachait pas son jeu pour les trahir, bien qu'il en soit de même pour Assia, il n'avait aucun moyen de savoir si il pouvait compté sur eux ou pas.

~ Il est 0 heure 17 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Mar 1 Juin - 14:52

J'étais là, avec Elenwë depuis le début. Comme je l'avais raconté à l'Elfe quelques minutes auparavant, il me fallait fuir ces vampires, connaître du monde, découvrir de nouvelles contrées ... Il me fallait revivre, tout simplement ! C'est donc, depuis que l'on s'était engouffré dans cette grotte sombre, qui nous protégeait du souffre, qu'on avait fait la découverte de ce prêtre des Glaces, prénommé Warren, comme il nous l'avait annoncé. D'après ce qu'il nous avait dit, selon lui, il était capable de nous protéger. Comme il nous l'avait dit, il se sentait aussi utile qu'un support pour nous épauler, nous aider. A cette nouvelle, un sourire s'était échappé de mon visage. Moi qui recherchait en plus, du soutien, de la sécurité ... De la protection ! Certes, Elenwë était avec moi, mais je sentais bien que avec ce Warren en plus, dans notre voyage, j'allais me sentir plus sûre de moi, encore. Lui aussi, je le sentais heureux à l'idée de partager notre aventure, à nos côtés ! Je le sentais noble et précis dans ses paroles. Il savait bien où il voulait en venir, déterminé, tel un soldat, prêt à partir au front.

Malgré cela, je voyais Elenwë, un peu agité. Quelque chose se tramait peu être, selon lui. Il s'était d'ailleurs éloigné de nous un moment, afin de prendre un peu d'air frais. Pendant ce temps, je regardais notre hôte, Warren, droit dans les yeux, et j'avais fini par lui dire quelques mots :
- Vous savez ... Warren, je ... Je suis fière de savoir que vous vous proposez, afin de nous aider, dans notre quête. Voyez vous, c'est par hasard, que j'ai rencontré Elenwë. Nous étions tous les deux, poursuivis par des vampires, et c'est grâce à lui, si je m'en suis sortie. On s'est échappés ensemble, et on continue de les distancer. Je vais poser la question à mon ami l'Elfe. On verra ce qu'il en pensera sincèrement !

Elenwë était donc assit, non-loin de nous, vérifiant son inventaire et ses armes. Je m'étais accroupi à côté de lui, laissant un moment notre nouvel ami, Warren :

- Dis-moi, Elenwë ... Après, peut-être que je me trompe, mais ... Je trouve bonne l'idée d'avoir Warren parmis nous, dans notre périple jusqu'à Nandis. Ce n'est pas que je doute de tes grandes capacités de guerrier, loin de là, non ! En fait, à plusieurs on aurait pu s'entraider ! Il nous a dit qu'il était tributaire de nombreux sorts et que le combat ne lui faisait pas peur. Et moi ... Même si je connais quelques bases du domaine, je suis loin encore d'y exceller ! Qu'est-ce que tu en penses ?

C'est après cette question, que je souriais à l'Elfe. Une fois de plus, je voulais le mettre en confiance. J'étais sûre au fond de moi, d'avoir raison. J'espèrais que notre groupe allait beaucoup en tirer de cette décision. Pour moi, à trois, nous allions être plus soudés et plus fort, qu'à deux pour continuer notre route ...

~ Il est 0 heure 19 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Mar 1 Juin - 18:25

Warren laissa Elenwë dans ses pensées. Ce ne devait pas être facile d'accepter une nouvelle entité au sein d'un groupe dont la cohésion face au danger, les vampires, s'était faite à deux, et non à trois. Warren pensait que l'issue de cette rencontre était incertaine lorsque, perdu dans ses propres pensées, il commença à perdre son regard sur le jeune femme, Assia. C'était une jeune femme à l'apparence humaine mais elle semblait avoir des attraits propre à un animal, c'était probablement une hybride. Elle était grande, un corps banal, ses cheveux étaient d'un brun foncé presque noir ressemblant à la couleur d'une carapace, mais de quel animal ? Ses yeux étaient teintés de gris. Ses mains laissées apparaître des doigts d'une finesse magnifique et des ongles d'une rare dextérité. Sa peau est très claire, teinte chair proche du sable. Lorsque Warren s'attarda sur sa bouche, il aperçut des dents fines et aiguisés. Elle devait probablement embrasser pour tuer... Quand il arrêta de décrire intérieurement son physique, il se rendu compte qu'elle s'approchait quelque peu de lui. Warren se braqua et mit la main derrière son dos, prêt à frapper avec son bâton et à invoquer son sort justicier. Mais, la voix cristalline d'Assia envouta ses oreilles. Il se calme et l'écoute attentivement. Warren, finalement, regretta de s'être mit dans une position défensive. En effet, elle était tout le contraire d'Elenwë et semblait accepter la présence de Warren. Quel soulagement cela fut-il pour Warren qui commençait à se demander si il n'était pas de trop dans l'équation Assia/Elenwë. Peut être que la prudence et la sincérité de cette femme jouerait sur le jugement impartiale de cet elfe réticent. Warren voulait lui répondre et il lui dit, d'une voix à peine audible.

-Je...

Mais c'était trop tard, la jeune Assia se dirigeait à présent vers Elenwë pour lui confier son approbation pour mon intégration. Après tout, derrière chaque grand homme, il y a une femme. En effet, derrière Elenwë approchait Assia, la voix de la Raison. Warren trouvait qu'il prenait une confiance exponentielle envers cette femme alors que l'issue de son intégration semblait compromise fortement par les sentiments de doute et de réticence du jeune elfe. Peut être que Warren était un peu trop vif dans son entrée en matière. Peut être aurait-il du garder une part de mystère dans son approche vers ces deux individus. Mais trop tard, les cartes étaient sur la table et il ne dépendait que du bon cœur de l'elfe pour pouvoir jouer la main gagnante. Mais serait-ce la main gagnante qui l'emporterait sur la vivacité et l'entêtement de l'elfe ? Warren savait qu'il devait rajouter quelque chose et il haussa fortement la voix pour se faire entendre des deux individus, casés un peu plus loin.

- Elenwë, jeune elfe, je suis un prêtre, une main qui soigne et qui aide, lorsque le besoin ou la prévention s'en fait sentir. Je ne serais pas celui qui te contrediras dans tes décisions. Je ne serais pas celui qui ta ralentiras, car un prêtre, un vrai, comme il se font rare, reste aux aguets pour protéger et soigner ses partenaires. Je ne serais ni un poids, ni une entrave à tes déplacements. Tu peux me croire sur parole. Si tu trouves un seul contraire dans ce que je te dis maintenant, tu auras le droit intime et puissant de me tuer en me décapitant. Je souhaite partir, faire quelque chose de ma vivre et surtout améliorer l'espace qui m'entoure et pour l'instant, il n'y a que deux personnes qui m'entourent, c'est toi et Assia. Libre à toi de choisir, mais moi, je sais ce que je veux, et je sais où je veux aller ! Après tout, ne vaudrait-il pas mieux d'avoir la présence d'un partenaire qui sait ce qu'il veut, plutôt que d'un être vaseux, qui ne sait pas où se diriger ? Je te laisse réfléchir, car je te considère comme le chef de cette unité, mais crois-moi, je ne veux que du bien à ceux qui m'acceptent au sein de leur communauté, aussi petit soit-elle.

Warren recula un peu et se retourna dans la pénombre chaotique de la grotte, il aimait le noir qui lui rappelait les entrailles de Freezis durant les longues nuits d'hiver. Il se complaisait souvent à méditer dans le noir pour réfléchir et anticiper. Maintenant, il fallait réfléchir à ce qu'il allait faire seul, au cas où Elenwë refuserait de le prendre au sein de leur groupe. Warren ne décidait et ne s'imposait jamais, en revanche, il offrait sa solidarité et ses compétences, si le besoin en était. Il attendait alors maintenant, les réponses de ses deux personnes qui discutées au loin.

~ Il est 0 heure 22 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: La traversée   Lun 7 Juin - 6:59


Après avoir puni la reine Syriona comme elle le méritait, Phaere s'en retourna dans la direction où elle sentait sa soeur Jumelle ... Ainsi donc, la jeune femme à la peau livide et au regard inexpressif, finira par derechef parcourir la vaste étendue Volcanique. Les vapeurs de souffres s'en prenaient toujours autant à la gorge, mais Phaere n'y était pas aussi sensible que ça, c'était surtout pour duper le Vampire qui les pourchassait, chose qui fonctionna à merveille d'ailleurs ... Assia y avait cru elle aussi, ce fut sans doute pour cela qu'elle préféra faire alliance avec cette créature avide de sang ? En tout état de cause, la jeune femme âgée de tout juste deux semaines, comptait bien demander des explications à l'Hybride en temps et en heure ! Ce genre de comportement relatif aux lâches n'était pas pour lui plaire, certes elle devait tenir à sa vie, mais de là à pactiser aussi facilement ... Il y avait anguille sous roche. Puis, au fur et à mesure de sa marche, Phaere sera soudainement interpellée par des voix résonnant un peu plus loin sur sa droite ... À cela, cette dernière changera légèrement son cap pour tenter d'identifier ces personnes. Il devait y en avoir trois au total, dont un qui avait la parole facile ... Cependant, en voulant raccourcir la distance qui les séparait, un autre bruit parviendra jusqu'aux oreilles de la jeune femme ! C'était un son sourd, comme si quelque chose se mouvait sous ses pieds ...

-*Cela ne m'étonnerait pas que ce soit un monstre.*

Impassible dans ses pensées, Phaere semblait imperturbable ... Ainsi donc, sans même se soucier davantage au sujet de cette chose tapis sous la terre, la jeune femme à la peau livide poursuivra sa progression, et ce, jusqu'à apercevoir ses futurs vis-à-vis ! À la bonne heure, Assia en faisait même parti, ainsi que l'Elfe qu'elle avait juste eu le temps d'entrevoir, alors qu'il prenait la fuite avec une autre fille à la coiffe blonde. Évidemment, si elle les voyait, il en était de même pour eux ! Ce fut pour cela que Phaere n'attendra pas une seconde plus avant de prendre la parole, et ce, tout en faisant trois pas de plus dans leur direction ...

- Je vous souhaite la bonne nuit arpenteurs de ces terres désolées ... Commencera t-elle courtoisement. Et cela me fait également plaisir de vous revoir Assia, vous vous en êtes sortie, tout comme moi. Cependant, je me permet de vous interrompre sans même me présenter, pour vous demander ce que vous comptez faire de cette chose ? Terminera t-elle se retournant.


Phaere avait vu juste sur la menace qui les guettait ... Et pour cause, la terre se mit tout à coup à trembler avec force, alors qu'un rugissement terrifiant se faisait entendre ! L'étendue volcanique, que pouvait-elle bien dissimuler sous cette croute stérile ? Il devait y avoir des cavernes emplies de lave ici bas, abritant ainsi les créatures les plus redoutés du mois de Pyros, les dragons de feu ! Le mois en question c'était terminé il y avait à peine deux jours, ce fut pourquoi le sommeil de ces monstres n'avaient pas encore atteint le summum ! Ce qui voulait dire qu'un rien pouvait les déranger ... Comme des personnes parlant fort et un peu trop longuement par exemple, de quoi agacer ! Phaere quant à elle n'avait pas bougé d'un pouce, comme si elle se doutait de ce qui allait advenir ... Quand soudainement le sol se mit à craqueler sous les pieds du petit groupe, avant qu'une gigantesque explosion assourdissante ne les surprenne à juste deux cent mètres de leur position ! À partir de là, tout les quatre ne pourront que constater avec effroi, qu'un dragon venait d'immerger du dessous même de la terre ! L'intense chaleur qui venait également d'être libérée, eut pour effet de tout de suite dissoudre le brouillard opaque qui régnait jusque là ... Ainsi donc, il était très facile de voir ce qu'il se passait ... La créature était en train de filer droit vers le ciel, passant devant la lune ... Menaçant donc de plonger à tout instant !

- Une apparition pour le moins majestueuse, mais quelque chose me dit que l'on est pas forcément les bienvenus !

Phaere s'était contentée de commenter la situation, que pouvait-elle faire d'autre de toute façon ? Pour le moment il fallait d'abord attendre de voir ce que le dragon allait faire, et après ils aviseraient ! La jeune femme livide savait que la fuite était à bannir, car vu la bête, ils auraient tôt fait de se faire rattraper puis dévorer, ou griller ... au choix. Après quoi, avec une vivacité inouïe, le dragon changea soudainement sa direction afin de leur plonger dessus ! Ouvrant une gueule béante, la créature crachera une boule de feu explosive en plein sur le petit groupe ! Les hostilités étaient déclarées ... Et ils n'allaient pas être de trop en étant quatre pour combattre pareil monstre, oh ça non alors !

~ Il est 0 heure 25 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Ven 11 Juin - 17:22

Cela faisait un petit moment que l’atmosphère semblait lourde et pesante, comme si tout les trois n'étaient pas le bien venu dans les étendues volcaniques, puis rapidement il perçue un présence qui s'approchait d'eux. Elle ne semblait pas hostile, mais elle voulait venir vers eux consciemment. Ce n'était pas Elise il l'aurai reconnue si cela avait été le cas, et puis elle était accompagner de Koloko, ce ne pouvait donc pas être elle. Mais le fait que la personne qui s'approchait les avaient repérés aussi facilement indiquait bien qu'ils n'étaient pas du tout discret. Il allait intimer aux deux autres de se taire pour analyser la situation et voir ce qu'il aurait à faire mais la dite personne venait de parler, elle s’adressa plus spécialement à Assia avant que le sol se mettent a trembler beaucoup plus fort que les « mini-secousses » habituel.

Ce fut un dragon qui sortit de sous terre crachant feu et flamme, apparemment quelque chose le dérangeai, mais sa réaction était peut être un peu trop violente, il n’empêche que celui-ci s'envola dans le ciel pour faire un piquer vers eux. Le dragon était comme il se les imaginait, grand majestueux et puissant. Il se surpris à penser qu'il pourrait dresser une tel bête mais il doutait fort d'y arriver avec celui-ci, aussi plutôt que de laisser tout le monde se faire brûler ou dévorer par le dragon il donna ses ordres rapidement et sans possibilité de discutions.

Warren va plus en profondeur de la grotte pour protégé Assia et la nouvelle, mais ne reste pas trop loin de l'entré pour me protéger de tes sorts si tu peut, je vais l'attiré un peu plus loin pour éviter que vous soyer en danger. 

Il n'était pas suicidaire, mais il était aussi rapide que le dragon sur terre, et dans les airs il n'aurai que peut de possibilité d'attaque en dehors de ses flammes. Si il les évitaient suffisamment longtemps il y aurai des chances pour qu'il se pose et la le combat commencerai vraiment, mais pour le moment le dragon était haut dans le ciel et son épée était inutile, c'est pourquoi il sortit son arc et visa longuement la tête du dragon la distance ne permettait pas un tire assuré mais si il touchait un de ses yeux la bête serait furax mais handicapé dans un même temps. De plus les flèches étant fines et rapide il ne la verrait peut être pas venir d'autant plus si il plonge directement dessus. Puis avant de tiré il pris une grande inspiration puis retint son souffle pour ne pas bouger lorsqu'il décocherai sa flèche. Encore quelques centimètre sur la gauche, l'arc était tendu au maximum de sa capacité, la flèche devait être forte et rapide... voilà! La flèche venait de partir d'un coup d'un seul. Se dirigeant vers l’œil gauche, mais avant même de vérifier si elle avait atteint sa cible, il arma une autre flèche et répété l'opération pour l’œil droit même si le gauche n'était pas atteint. Seulement le deuxième tir devait être plus rapide que le précédent si la bête avait été toucher ou même si elle voyait que Elenwë lui tirait dessus il y a de forte chance pour qu'elle plonge pour tenter de lui régler son compte, aussi le deuxième tir fut moins précis, de plus il se préparait déjà à plonger à couvert pour ne pas subir les attaques du dragon.

Intérieurement l'elfe se demandait comment cela se passait à l'intérieur de la grotte, le dragon ne pouvait pas les prendre pour cible depuis le ciel, mais si il décidait de l'ignoré et qu'il se plaçait devant la grotte pour les enflammer est ce que Warren pourrait protégé tout le monde suffisamment longtemps pour qu'il puisse abattre le dragon ? Bien sur ces pensées n'était pas suffisamment présente dans son esprit pour pouvoir le perturber mais elles étaient la tout de même.

~ Il est 0 heure 26 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Ven 11 Juin - 18:42

Je sentais quelque chose d'anormal. Des sortes de vibrations. Comme si quelque chose se préparait, en nous guettant. C'est alors que Pheare était apparu devant nous. Oui, Pheare. Je l'avais reconnue. Elle était de retour. Sans se présenter aux autres, elle me posa immédiatement une question, tandis que les secousses redoublaient d'intensité. Elle m'avait demandé ce que je comptais faire de cette "chose". Cette "chose" ?! Je me demandais bien de quoi elle voulait me parler. C'est seulement à ce moment précis, que j'avais pu voir de quoi il s'agissait. Je m'étais retournée, et là ... Un énorme dragon avait surgit de la terre. Il était grand, majestueux et il crachait d'énormes flammes.

Alors qu'il avait entamé une pointe vers les cieux, il se rua sur nous. Sur le coup, Elenwë nous avait ordonné à Warren et moi, de se réfugier plus en profondeur de la grotte. De cette façon, on allait être plus en sécurité. Mais sur le coup, je m'inquiétais pour l'Elfe :

*Lui ?! Tout seul ?! Il est fou ! Il va obligatoirement se tuer ...*

C'est en y réfléchissant plus, que je m'étais souvenu de Pheare dans tout ce raffut :

*Mais Pheare dans tout ça ?! Où est-elle passée ?*

Je la cherchais partout du regard, tandis que Warren était près de moi. Dans l'inquiétude et la peur, je lui avait adressé une question :

- Warren, je ... Je ... J'espère que tu as de bons sorts. J'aime la protection. Ces derniers temps, j'ai beaucoup eu de mal à trouver de la confiance en moi. C'est Elenwë qui m'a redonné de la force. Mais ... S'il décède ... J'aimerais que tu restes à mes côtés. Tu es d'accord ?

J'attendais alors sa réponse, toujours hantée par une certaine peur ...

~ Il est 0 heure 26 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Sam 12 Juin - 2:05

Warren se laissa longuement apeuré par l'approche bruyante et vivace de l'entité inconnue. Aux abords, une fois face à nous, elle semblait laissé une fine esquisse de ses lèvres. Comme une malice teinté de détresse. Warren comprit la détresse lorsqu'il sentit de fine secousse sismique s'évaporaient pas les pores de l'Etendue Volcanique. Sous cette grotte, le sol trembla fort, puissamment et Phaere, qui s'était présentée, semblait nous prévenir qu'un dragon venait de rentrer en scène. Warren qui était au fond de la grotte ne discerna que d'immenses ailes sombres perforaient l'air avec chaos. Il ne vit plus rien, mais il constata qu'Elenwë et Phaere observait avec attention le ciel... Le dragon était donc susceptible de descendre dans une chute effroyable et rapide. Warren sentit le stress et l'anxiété de Assia monté de façon inquiétante. Elle semblait se renfermer sur sa peur et son manque de protection.

-Assia, je...

Warren ne termina pas sa phrase, car Elenwë aboya des ordres avec une voix puissante, remplit de charisme et de puissance. Warren croisa le regard d'Elenwë durant une fraction de seconde. Cette fraction de temps, lui donna la chance de plonger dans le regard d'Elenwë et de chercher en lui, la moindre de ses forces, de ses failles... Mais Elenwë était froid comme la glace, puissant et dominant. Il savait parfaitement ce qu'il allait faire et son plan était déjà préparé. Warren s'éprit d'admiration pour Elenwë durant cette fraction temporelle, car c'est le courage et la détermination d'Elenwë qu'il manquait à l'âme soigneuse qui composait le corps de Warren. Quand le regard d'Elenwë se tourna vers la sortie de la minuscule antre et qu'il le vit sortir une flèche de son carquois, Warren entreprit d'analyser les ordres qu'il venait de recevoir. Il prit Assia par l'épaule opposé à celle qui était à côté de lui et l'entraîna vers le fond avec une douceur à peine audible. Assia n'était pas rassuré, Warren non plus, mais il se calme en l'espace de quelques secondes et laissa Assia lui parler. Warren écouta avec stress chacune de ses paroles puis lui répondit brièvement :

- Assia. Aussi longtemps que je serais à vos côtés, où à tes côtés, je perdrais ma vie, mon dernier souffle ou ma dernière goutte de sang, pour te protéger, toi et toi seul, si il le faut.

Warren lui lança un regard profond et sincère et usa de son don pour calmer les esprits oppressés par le stress. Il toucha les joues d'Assia de la douce paume de ses mains puis se concentra pour calmer chacune de ses terminaisons nerveuses.

-Fermes les yeux. Respires. Prends le temps de calmer ton esprit. Laisses le monde s'écrouler autour de toi et reprends toute ta confiance.

Warren enleva ses mains puis se mit devant Assia, il voyait Elenwë qui venait certainement de décocher une deuxième ou une troisième flèche. Il ne savait pas. Mais il était qu'il use un de ses plus grands atouts. Son sort offensif. Le Justicier. Il savait les risques qu'il encourait, mais c'était peut être la seul façon de calmer la situation pour quelques minutes afin que bons comme mauvais se perdent dans cet affrontement entre le bien et le mal. Si Warren avait bien apprit une chose du Dieu Hithar, c'était le fait de ne jamais intervenir entre les clans et les communautés, mais de toujours agir pour le bien être général du monde. Sil il arrêtait cette mesquine attaque de dragon, il redonnerait du calme à la totalité de l'Etendue Volcanique et agiront donc de façon neutre et pour le bien de tous ? Warren n'était plus sur. Des questions s'entrechoquaient dans son esprit de façon rapides et douloureuses. Mais Warren effaça ses doutes de sa tête et saisit le bâton qui lui pendait au dos. Il commença à parcourir la dizaine de mètre sous la grotte pour sortir et être à quelques mètres du dragon qui approchait d'Elenwë de façon rapide et intempestive ! Il sauta au dessus d'Elenwë et une fois au dessus du lui, il croisa du regard, l'immense gouffre flamboyant qui servait de gueule au dragon. Il souffla les mots suivants avec une rapidité sans égale.

- LE JUSTICIER RESPECTE LE DROIT ET L'ÉQUITÉ !!! Donne aux bons, la perte de connaissance et au mauvais, le courroux de l'Aveugle !

Warren termina son saut au sol et se posa à genoux pour frapper la Terre de son bâton et laisser un jet lumineux vert s'échapper. Le jade brillait et le sort du Justicier de Warren venait de commençait son action. Warren se jeta au sol, dans l'incertitude que son sort est marché. Avait-il fait une bêtise ? En tout cas, il avait agit pour l'intérêt de tous. Il toucha le terre, s'égratignant contre la rocaille dur...

~ Il est 0 heure 26 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: La traversée   Ven 25 Juin - 16:40


L'air de rien, Phaere pouvait courir vite si la situation l'obligeait ! Et ce fut précisément ce qui se produisit, au moment même où le dragon cracha une énorme boule de feu en direction du petit groupe qu'ils formaient ! De toute façon, presque tout le monde l'avait ignoré, alors ça n'allait certainement pas être sur eux qu'elle allait compter pour éventuellement combattre ce dragon ! La jeune femme ira donc s'isoler sur le coté extérieur de la grotte ... De cette manière, elle ne dérangerait pas ses occupants, et pouvait en même temps voir l'Elfe en pleine action, lutter contre la bête ! De ses flèches, il cherchait à attendre la tête de la créature ... C'était effectivement la chose la plus judicieuse à faire, mais lorsque la jeune femme vit l'un de ses projectiles frapper son oeil gauche ... Elle constata alors avec effarement que ça ne lui fit rien du tout ! Le dragon continuait sur sa lancée sans que rien ni personne ne puisse l'arrêter ! De toute évidence, seules les armes magiques pouvaient l'atteindre ... Malheureusement, personne ne semblait en disposer ici ... C'était pourquoi les flèches de l'Elfe se brisaient littéralement au contact du monstre !

-*C'est un ancien dragon, sa puissance est bien trop grande pour nous autres ... Je ressens son immensité, elle me parcoure intégralement et avec force !*

Phaere se contentait d'analyser la situation pour elle même, alors que Assia et l'Humain qui la chaperonnait se trouvaient de l'autre côté de la paroi contre laquelle elle était appuyée ... S'étant baissée au moment où les flammes ardentes heurtaient le sol, la jeune femme ne put voir la suite des évènements ! Est ce que l'Elfe ferait parti de la première rôtisserie de la région, ou bien avait-il pu détaler à temps ? En tout état de cause, le dragon se devait de reprendre de l'altitude, ainsi donc, il frôla le sommet de la grotte pour s'en retourner vers le cieux ! Phaere le suivit du regard, et put de ce fait élaborer sa future trajectoire ... Et oui, contrairement à ce que pouvait croire les étrangers, cette dernière n'était pas aveugle, puisqu'elle voyait magiquement ! Certes, elle percevait les choses différemment, mais elle voyait ! Grâce à cela, elle pouvait savoir si elle avait à faire à lanceur de sorts, si ses opposants avaient déjà eu un ou des os brisés, chose facile, étant donné qu'elle pouvait voir par delà la peau et les muscles ! Donc, en regardant le dragon, Phaere ne discernera que de l'énergie !

- Vous devriez sortir de la grotte ! Dira t-elle d'une voix forte, juste avant de courir à découvert.

Non, le dragon n'allait pas attaquer cette masse de roche, mais la jeune femme avait bien saisi ce à quoi cela pouvait servir ! Une espèce de caverne située au beau milieu d'un terrain plat, ce n'était pas courant ... Quant au dragon, il était sous la terre avant de se révéler comme il avait pu le faire ! Et comme toute créature vivante, il devait respirer de l'air ... Or, en étant enfoui, il fallait bien qu'il soit un minimum ventilé ! Donc, de toute évidence, cette grotte devait faire office de bouche d'aération pour la bête ! Phaere serait même prête à jurer qu'il devait y en avoir d'autres dans le coin !


On avait oser le déranger, alors qu'il s'endormait tout juste ... Ces misérables mortels allaient bien vite savoir à qui ils avaient à faire ! En tout cas, pour le moment ils n'en savaient rien, comme cet Elfe par exemple ! Lui qui se croyait de taille contre Kalliyryo, un dragon de plus de cent cinquante mille ans ! Totalement immunisé à la magie et aux armes non magiques, ces pauvres petits bouts de viandes sur pattes n'allaient pas faire long feu ! D'ailleurs, juste après les flèches, un éclat lumineux de couleur verdâtre viendra lui chatouiller le museau ... Ce n'était pas grave, Kalliyryo allait leur montrer ce qu'était la vraie puissance de feu ! Il y avait une fille qui courait au beau milieu du terrain vague, elle cherchait quoi, à mourir le plus rapidement possible ? Ah ... Voila qu'elle s'arrêtait de galoper !

- MORTELS ! JE VAIS TOUS VOUS VIDER COMME DES POISSONS, AVANT DE ME DÉLECTER DE VOS TRIPES PENDANT QUE VOUS ME DEMANDEREZ GRÂCE !

Une voix retentissante venant du ciel, ne pouvait être que celle du dragon qui se remettait déjà à piquer en direction du sol ! Quant tout à coup, une étrange puissance se fera ressentir, et la source venait de cette femme à la peau aussi blanche que celle d'un cadavre que l'on sortait de l'eau. En effet, Phaere était en train de se concentrer afin d'attirer la créature sur elle, et pour ce faire, elle se servit de son deuxième pouvoir, celui de désordonner le sang ! Ce fut pour cela que l'Elfe, Assia, ainsi que l'humain, verront leur fluide sanguin sortir par leur nez, leurs yeux et leurs oreilles ... Cela n'allait pas leur faire grand mal, de plus, ce n'était pas le but de Phaere que de les faire saigner, mais uniquement d'attirer le dragon sur elle !

-*Aller venez, je veux avoir cet honneur d'être la première à mourir sous votre inestimable puissance !*

Étrangement, la jeune femme savait ce qu'elle faisait alors que le monstre lui fonçait dessus, mais ... non pas pour la dévorer, mais pour la carboniser ! Puis, une fois que le torrent de flammes fut libéré, Phaere attendit sans bouger ! De plus, le reste du groupe était beaucoup trop loin pour intervenir ... Cependant, au moment où le feu n'était plus qu'à deux secondes d'elle, la jeune femme livide esquissa un léger sourire, et pour cause, elle n'avait pas oublié la fourberie d'Assia en l'ayant laissée pour morte dans cet endroit sordide, et ce, même si c'était l'image qu'elle renvoyait ! Considérant cela comme une trahison, une seule chose pouvait laver cette hybride de tout ses pêchés ... La mort ! Ainsi donc, un rayon noir d'une rapidité instantanée, s'échappera de sa main droite pour frapper de plein fouet la jeune demoiselle qui était jusque là, hors de porté, et qu'elle était ou non dans la grotte ne changerait en rien cela, étant donné la position de la femme livide ! Résultat, Phaere et Assia s'échangeront leur place ! De ce fait, la femme livide se retrouvera non loin de l'humain, alors que l'Hybride se fera griller sans que nul ne puisse empêcher quoi que ce soit ! En une seconde, on ne pouvait pas faire grand chose, tout en sachant que plonger parterre ne servirait à rien, ni même sauter sur les côtés vu la largeur du cône de feu ! Bien entendu, Phaere n'allait pas attendre que l'on s'en prenne à elle après une telle action, ainsi donc, elle échangera une nouvelle fois sa place, mais avec l'Elfe cette fois, et ce, juste avant de s'enfuir en courant dans l'épaisse fumée générée par les flammes, comme ça, elle s'assurait de ne pas se prendre une flèche dans le dos !

[Annonce : Je crains que Assia soit pratiquement dans l'obligation de décrire sa mort Exclamation]

~ Il est 0 heure 27 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Mar 29 Juin - 1:02

Comme Elenwë le présentait ses flèches ne firent rien au dragon qui continuait sa descente sur lui mais il repris son essor aussitôt, il se demandai ce qu'il se passait. Puis ce fut le moment que choisie la nouvelle arrivante qui n'avait toujours pas révélé sont nom, pour se placer bien en évidence, celle-ci toisa le dragon et au même moment Elenwë ressentit une sensation étrange quelque chose n'allait pas en lui et il avait bien l'impression que cela venait de cette femme, aussi il se recula vivement pour se mettre hors de porter de cette influence qui commençai à le faire saigner mais lorsque sont regard revint sur l'inconnue il vit Assia à sa place et que le dragon avait déjà commencer à souffler son feu ardent, il aurait bien tenter quelque chose s'il avait été plus près mais son recul n'avait pas aider dans la chose, puis lorsque son regard croisa celui de la jeune femme leurs place fut échanger il se retrouvait rapidement au coter de Warren la ou s'était trouver Assia il y a peu. Trop de chose se passait dans la tête de l'elfe en même temps et beaucoup de choix du même coup, seulement il n'avait pas le temps pour tout étudier il devait agir vite, et son attention était plus porté sur cette femme que sur le fait de rester ici avec un dragon enragé.

Aussi il n'attendit pas Warren et fonça à sa suite pour lui poser des questions auquel elle devait surement avoir des réponses, heureusement elle n'était pas loin et qu'il était beaucoup plus rapide qu'elle, mais si seulement cela avait été aussi facile, il n'aurai pas hésiter dans ses actions un peu plus tôt, si un dragon ne menaçait pas son existence. Tout cela s'était passer en quelques secondes dans son esprit ce qui lui permis de partir à la poursuite de la demoiselle inconnue rapidement et hors de l'attention du dragon étant donner qu'il était encore en train de cracher son brasier brûlant sur les « restes » d'Assia, il n'y avait aucune chance qu'elle en réchappe d'après lui ce n'était pas la peine d'y accorder plus d'attention surtout pour prendre le risque de mourir juste après de la même manière. Alors il fonça de tout son soul vers la personne qui prenait la fuite non pas dans l'intention de lui vouloir du mal mais plutôt pour la questionnée, ensuite en fonction de ses réponses ses agissements pourrait devenir dangereux envers la jeune femme, mais avec son empathie il semblait que c'était une vengeance qu'elle venait d'accomplir, elle devait donc avoir une bonne raison, mais il n’empêche que Elenwë voulait la connaître.

~ Il est 0 heure 28 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Mar 29 Juin - 8:55

Assia sentait planer quelque chose de malsain. Alors qu'elle était dans la grotte, elle tentait donc de chercher Pheare du regard ...
*Mais où se trouve t-elle ?* Se demandait l'hybride.

A croire que les Dieux l'avait entendu, pour lui donner sa réponse, quelques secondes après. Elle avait vu la femme livide se ruer en direction du dragon. Dans un premier temps, Assia avait cru que la femme blanche voulait en finir avec sa vie. Seulement voilà, une fois que le dragon s'était rué sur elle, alors qu'elle restait sans bouger, elle vit un rictus inquiétant sur ses lèvres. Et ensuite, une fraction de seconde se passa. Là, Assia sentit un énorme choc, la frapper en pleine poitrine. Puis un halo blanc recouvrait sa vue. Dans un très coups laps de temps, elle avait retrouvée la vue. En levant la tête, elle s'était aperçue que Pheare, étant rusée, l'avait faite victime de son sort du Rayon Noir, qui l'avait fait échanger de place. Assia n'avait plus qu'à avoir une ultime pensée, avant de mourrir pour de bon ...

Avant de s'en aller pour l'au-delà, elle eut donc une pensée pour Elenwë. Le premier homme d'Astrune qu'elle avait rencontré, avec qui, elle aurait aimé avoir plus d'aventure, afin de voir autre chose que ces paysages. Elle qui avait tant envie de partir à Nandis avec lui ...

Sur cette dernière retournée en arrière, elle ne pu que se mettre à crier de douleur, en l'espace de cinq secondes et pas une de plus. Elle s'était senti se raidir une dernière fois l'espace d'un instant. Le dragon sans aucune pitié, qui s'apprêtait à faire feu sur Assia, avait en fait brûlée vive la pauvre Assia qui n'en demandait pas tant.
- ELENWËËË ! Criera t-elle une derniere fois, avant se tomber lourdement sur le sol, complétement carbonisée.

Désormais, sur ce sol triste et pauvre en végétation, trônait malheureusement les cendres d'Assia, encore chaude. Là où elle était, Pheare devait probablement se frotter les mains, ayant obtenu une vengence méritée. Car, Assia en fait, n'avait pas voulu envoyer paître la pauvre Pheare, mais elle voulait simplement l'aider. C'est sur le coup de la panique lors de leur course poursuite avec le vampire Kuragari, qu'elle avait laissé la femme livide s'effondrer, sans se retourner, ayant trop peur de mourrir elle aussi.

Tout ce qu'on pourra retenir d'Assia désormais, c'est qu'elle était beaucoup trop timide et peureuse pour continuer sa vie seule ou accompagnée, sur Astrune ...

[HRP : Donc, nous y voilà ... Personnellement, je m'y attendais.
Je laisse maintenant le boulot à notre chère Dame la Faucheuse.
Va en paix Assia ... Que le Dieu Scorpion te garde ! ^^'
J'attends le cimetière pour m'expliquer avec Takeshi ...]


~ Il est 0 heure 28 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Lun 5 Juil - 19:45

Warren se releva rapidement du sol. Il constata que son sort du Justicier n'avait été d'aucune utilité et le danger menacé toujours autant voir beaucoup plus qu'avant. Warren fit donc volte face pour prendre une position plus à distance du dragon afin d'éviter de mourir sous les flammes ardentes et impitoyables du mastodonte. Il constata dans son détour rapide, le regard d'Elenwë qui était mitigé entre l'incompréhension et le pessimisme. Warren se douta que si sont sort n'avait pas marché, les flèches d'Elenwë n'aurait surement été que deux petits grains de poussières pour ce majestueux dragon venant du chaos de feu. Warren se rapprocha inlassablement de Assia, il lui avait juré préalablement de la protéger, mais Warren sentait dans le regard, l'aura et les gestes de Assia, que quelque chose ne tournait pas vraiment comme il fallait. Warren sentait aussi une tension, comme un goût froid et méchant, envahir l'air de façon intempestive et toxique. Malheureusement, les soupçons de Warren se confirmèrent lorsqu'il fut confronté à voir Assia disparaître de devant ses yeux pour retomber nez à nez avec le rictus méprisant de Phaere

* Oh, non, pas ça...*

Warren se retourna impuissant, avec une lenteur qui faisait peine et ouvrit grandement ses yeux pour constater qu'Assia était nez à nez avec le grand dragon. Warren se souvint à ce moment là, des livres poussiéreux qui contaient les légendes dragons monstrueux, aux flammes chaotiques et il trouvait que la description de Kalliyryo correspondait au dragon qu'il avait en face de lui. Peut être était-ce lui, peut-être était-ce une autre bête... Warren laissa alors ses yeux constater le dernier visage de Assia avant que sa peau de sable, devienne carbonisée par le souffle ardent du dragon. Warren sentait qu'Assia ne voulait pas mourir maintenant, qu'elle avait d'autres projets, d'autres envies, d'autres besoins, d'autres routes à explorer. Mais le sort et la fatalité qui réside en chacun de nous, ne pouvaient pas échapper de l'âme d'Assia.

* Mais je ne comprends pas... *

Warren toujours entrain de regarder la carcasse hideuse d'Assia au sol, constata après réflexion que ce n'était pas volontairement qu'elle s'était retrouvé ici, non. Warren qui regarda le dragon remontait en l'air se lança vers la grotte par peur de se faire tuer. Le dragon était majestueux, même si il était effrayant. C'était un gigantesque reptile, aux ailes endiablées et au regard proche du néant. Warren était consterné par sa vision élogieuse d'une bête qui pourrait probablement le tuer en quelques millièmes de seconde. Mais Warren était toujours dans la contemplation. Il savait qu'en ayant jurer fidélité à Hithar, il s'était plongé entre les bons et les mauvais et ne pouvait parfois, ne pas pouvoir différencier dans la contemplation, ce qui est bon de ce qui est mauvais. Quel malheur, il n'avait pas tenu sa promesse envers Assia et s'en mordait les doigts intérieurement, comme jamais auparavant. Alors qu'il retournait vers la grotte, il constata qu'Elenwë était parti à la poursuite de Phaere, probablement pour lui poser des questions ou bien pour la tuer, il ne savait pas, mais Phaere venait d'agir comme une véritable criminelle avec cet homicide magique et sournois. Warren avait de plus en plus peur d'y passer et alors qu'il continuer à observer le dragon monter au ciel pour une sempiternel attaque en piquet, il cria haut et fort :

- Elenwë, est-ce raisonnable de mourir pour quelques questions ? N'avait-elle pas ses raisons ?

Warren ne savait pas si ce qu'il avait dit aurait une impact aux oreilles d'Elenwë, mais il est clair qu'en restant à la vue du dragon ainsi que face à la toute puissante Phaere, Elenwë qui était déconcerté et perdu, ne ferait peut être pas le poids pour faire face aux dangers qu'il le guettait. C'était une situation ennuyeuse et dangereuse, une situation dont l'issu elle même changeait à chaque seconde, à chaque battements d'ailes du grand dragon. Warren ne sentait plus ses os, il sentait juste son coeur s'écrasait dans sa poitrine lui disant clairement de fuir. Mais sa neutralité et son engagement raté face à Assia, le poussait à affronter le danger et à faire face à la mort. Mais était-ce raisonnable que de vouloir faire face à l'immortel ? Warren tituba devant la grotte, sentant des sanglots et de la honte recouvrir son visage. Pourquoi était-ce sur lui que cela devait tomber. Il avait quitté les douces contrés de Freezis pour venir aider les gens, pas pour les voir mourir un par un sous les flammes dogmatique d'un dragon maladif et psychopathe. Quel malheur...

-Elenwë, reviens.... Arrêtes !!!

Warren n'était sur de rien, mais il partit tout de même à la poursuite d'Elenwë. Maintenant, c'était une course sur des terres ravagées par le souffre et la mort, une course sur des plaines chaotiques où le néant règne. Une course à la vie ou la mort... Warren savait une chose, ce n'était pas dans l'inaction et dans une cachette qui serait le plus efficace.

~ Il est 0 heure 29 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La traversée   Mer 14 Juil - 10:59

Agrémenter ses potions avec de la fraise ? Quelle utilité ? Elles n'avaient aucune propriété intéressante pour ce genre de mélange ! Et de toute manière, ça n'était pas ce qu'il pouvait trouver le plus aisément au coeur des terres volcaniques. Et si elle croyait qu'il allait se permettre d'aller en magasin pour s'en fournir, elle se mettait le doigt dans l'oeil ! Il n'en avait ni les moyens, ni l'envie. Il ne s'y rendait que pour les plantes "hors-saison" et les éléments rares (et souvent hors de prix) qu'il devait souvent bien malgré lui voler. Alors qu'il débâtait intérieurement sur l'intérêt de la fraise des bois, il fut agrippé par la jeune elfe et contraint à la suivre. Ce n'était peut être d'ailleurs pas plus mal vu comment s'aggravait son état. Car en effet, quoi qu'on en dise, un elfe au service de la vie et de la nature ne peut guère tenir longtemps dans un lieu de sècheresse et de désolation. Il ne savait combien de temps ils coururent tous les deux dans cette direction imposée par une soudaine révélation mystérieuse, mais une chose étaient sûre : si les deux autres galopins étaient encore en ces terres à leur arrivée, ça relèverait du miracle. Préférant tout de même se taire afin de conserver son énergie et sa concentration, le prêtre d'Erinaë ne put se préparer mentalement à ce qui allait survenir.
Dans un fracas assourdissant, un rugissement sourd perça dans l'air, faisant trembler le sol émietté sur lequel ils courraient depuis un petit bout de temps déjà. Koloko ne voulait même pas se demander quel genre de créature abominable pouvait émettre un tel son, et n'eut par chance (?) pas à le faire : la créature s'éleva dans le ciel et déploya ses ailes majestueuse afin d'affirmer qu'elle était reine de ces terres. Un dragon. Chouette, il ne manquait plus que ça... Lorsqu'il s'adressa à Elise, entre suffocation et fou-rire, l'elfe déjanté ne sut quel ton employé.

- Me dites pas qu'il était à la réception des deux zozios qu'on cherche, parce que je vais pas par là-bas ! Ses vapeurs de souffre me crament déjà les poumons d'ici, je ne m'aventurerai pas dans cette direction pour aller chercher la mort aussi facilement... J'ai toujours préféré jouer à cache-cache avec ce genre d'individu...

Au moins une chose de faite... Si Elise voulait le trainer dans la direction de la créature de feu et de cendre, elle allait devoir lui asséner un bon coup derrière la nuque et le traîner par le col. Et cette fois-ci, il ne se laisserait pas faire. Là, c'était se battre pour survivre. Il essaya tout de même de proposer une alternative réjouissante, au cas où cela permettrait de faciliter la promenade.

- Sinon, il n'y a pas possibilité de réaliser une localisation approximative par rapport à l'immense dragon que même s'ils sont à trois kilomètres ils le voient quand même ?

Oui, c'était ce qui l'arrangeait le plus. Il n'avait qu'à espérer que la réponse soit "ils sont loin et en sécurité", car il devait le reconnaître, ses pouvoirs étaient totalement futiles face à un adversaire de cette trempe. Erinaë lui avait confié la tâche de sauver des vies et éviter la mort. Cela l'attristait mais deux vies en moins valaient mieux que quatre.

~ Il est 0 heure 30 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: La traversée   Lun 26 Juil - 2:08


Peu après sa fuite, Phaere s'évertuera à ressentir son double qu'était sa jumelle, afin de continuer dans sa direction... Jusque là elle n'avait pas trop mal avancée, puisqu'à ses premiers souvenirs en ce monde, la jeune femme se trouvait en plein désert, un jour avant de rencontrer Assia... Néanmoins une question lui taraudait l'esprit, qu'allait lui réserver cette terre qu'elle ne connaissait pas ? Car depuis sa venue, les ennuis s'étaient déjà pas mal enchainés ! D'ailleurs, en ce moment... elle sillonnait les épais panaches de fumée ajoutés à une température harassante, dans le seul but de lâcher ce dragon monstrueux, tant en taille qu'en puissance... L'Elfe avec lequel Phaere avait astucieusement échangé de place, s'était mis dans l'idée de la retrouver, afin de la questionner quant à son acte meurtrier ! Bien sûr, en faisant ça, il se donnait également une chance d'échapper au reptile ailé... Et bientôt, l'humain restant se mettra à courser l'Elfe ! Ainsi donc, une superbe course poursuite en chaine, naquit dans l'étendue volcanique...

-*À tout point de vue, je ne pense pas que cette créature puisse être semée... Et pourtant il le faut bien.*

Toujours parait à toute éventualité, Phaere façonnera rapidement un nouveau plan, et ce, tout en éliminant un nombre incalculable de facteurs, à savoir... Impossible de le combattre, impossible de le distancer, impossible de le raisonner et impossible de lui résister ! Que restait-il ? Nombre de personnes s'avoueraient vaincues face à cela, mais pas cette jeune femme au teint livide, car pour elle, il y avait toujours une solution ! Ressentant l'immense puissance du dragon se rapprocher, Phaere s'empressera de mettre sa stratégie à exécution... Quand soudainement, une silhouette élancée surgira du rideau de fumée qui ondulait derrière elle ! C'était l'Elfe !

- Je suis navrée, mais nous n'avons pas le temps de parler ! Annoncera t-elle, tout en se mettant à courir.

Les battements d'ailes de la créature se faisaient toujours plus forts à chaque souffle perdu dans cette course effrénée... Mais il fallait tout de même conserver son sang froid pour ne pas céder à la panique ! Puis, au cours d'une foulée, Phaere attrapera un morceau de granit tranchant qui gisait sur le sol... Après quoi, en regardant par dessus son épaule, la jeune femme apercevra un deuxième individu en train de les rejoindre, il devait s'agir là de l'humain qui avait promis à Assia de la protéger... Enfin bon, ce n'était pas le plus important sur l'instant, car il était question de mettre son plan en application, et pour ce faire, Phaere se sectionnera d'un seul coup l'artère de son poignet gauche avec le minéral ! Plissant les yeux sous l'assaut de la douleur aigüe, la jeune femme parviendra tout de même à reproduire son geste sur son autre membre... avant de laisser tomber le caillou ensanglanté... À cela, du sang en grande quantité jaillira de ses deux bras tendus en direction du sol, alors qu'elle continuait à courir !


Oser tromper Kalliyryo était vraiment la dernière chose à faire ! Et pourtant, cette créature blanche y était parvenue en sauvant sa vie au prix d'une autre... C'était rusé, mais très frustrant pour le dragon ! Ce fut pourquoi il ignorera momentanément les deux autres individus qui venaient tout juste d'arriver, afin de se consacrer entièrement sur la fuite de cette fille ! L'Elfe ainsi que l'Humain qui la suivaient, se feront dévorer après, mais ils risquaient tout de même de se faire immoler par le torrent de flammes que Kalliyryo s'apprêtait à souffler !

- HAHAHAHAHA !!!! GRRAAAAAAAAAAAA !!!

Un rire à en faire trembler toute l'étendue volcanique, ainsi que tout ceux qui la parcourait ! Le dragon était dans tout ses états, et rien ni personne n'étaient en mesure de le contenir !


Menant la course afin de rejoindre Elenwë, Elise ainsi que Koloko finiront par déboucher sur un paysage chaotique qui déchirait la nuit ! Des hurlements, du feu, de la fumée... tout était en parfait harmonie pour un monde en folie... La jeune femme aura même un recul en apercevant le dragon fendant les airs...

- OH MON DIEU ! S'exclamera t-elle, alors que le prêtre d'Erinaë se tordait de rire.

Démence, peur, adrénaline... N'importe quoi du genre pourrait justifier la réaction douteuse de Koloko... Mais Elise était bien trop imprégnée par ce qu'elle venait de voir, pour se soucier de l'état mental de son conjoint de voyage... Où était Elenwë ? Pas au milieu de cette fumée tout de même ! La prêtresse allait devoir se faire une raison, car son infravision lui démontrera bien que plusieurs personnes galopaient au milieu de tout ces panaches... Hélas, avec un tel prédateur à leur trousse, ils n'avaient pas l'ombre d'une chance ! Cependant, Koloko ne semblait pas très chaud pour continuer dans cette direction, et cela pouvait se comprendre... Mais Elise ne laisserait pas Elenwë se faire mâchouiller, alors qu'elle serait en sécurité, ça non alors !

- Koloko ! Reprendra soudainement Elise, coupant presque la parole au prêtre d'Erinaë. Je ne vais pas te demander de risquer ta vie, mais je ne peux pas rester là à rien faire, et ce, même si je vais à une mort certaine... pardonne moi Koloko, mais il faut que j'y aille, nous avons une mission à accomplir, et je ferai tout pour ça ! Merci de m'avoir accompagnée... Terminera t-elle en ce mettant immédiatement à courir, afin de rejoindre le guerrier.

L'acte courageux d'Elise aurait eu beaucoup plus fière allure si elle ne s'était pas vautrée sur le sol, à juste cinq mètres de Koloko, suite à un terrible tremblement de terre ! ...Mais qu'est ce qu'il se passait encore... ?


La secousse eut bien meilleur témoignage à l'endroit où couraient Phaere et les autres, tellement que nul ne pourrait tenir debout ! Pendant ce temps, Kalliyryo était en train de prendre son inspiration, de façon à ne pas rater cette fille qui maintenant se trouvait "inerte" sur le sol ! Plongeant littéralement dans sa direction, la gueule du dragon s'embrasera à l'instant précis ou un autre surgissait de la terre a à peine dix de mètres de Phaere ! Surprit ! Kalliyryo bifurquera brutalement sur sa gauche de façon à mettre un peu de distance face à ce nouvel élément perturbateur... Un autre dragon ? Il manquait plus que ça... Voila ce en quoi consistait le plan de la jeune femme, attirer un autre de ces spécimens, tout en ayant l'espérance qu'ils ne s'entendraient pas ! Phaere avait compris pourquoi il y avait des pièges capables de segmenter n'importe quel membre sur ces terres... C'était pour faire saigner, et nourrir les créatures qui y vivaient, ce fut pour cette raison qu'elle se taillada de la sorte... Bien qu'il devait sans doute y avoir une autre raison à sa venue...

- TOI ! S'écriera le nouveau dragon dans une voix efféminée, à l'égard de l'autre déjà présent. TU OSES AAAAAAAAAAH !

Prenant appui sur ses puissantes pattes arrières, la bête s'envolera, chose qui produira d'étonnantes rafales de vent sur les quelques individus se situant non loin...

- QU... QUOI !? S'offusquera Elise devant ce nouveau tableau.

Pendant ce temps, malgré la situation que l'on pourrait qualifier de perdue, Phaere venait de provoquer une coagulation sanguine au niveau de ses deux blessures, afin de ne pas se vider de son sang... Malheureusement, elle allait être faible durant les prochaines heures, le temps que le tout se refasse quoi. Cependant, mieux valait que tous profitent de détaler tant que les dragons se chamailleraient, car si jamais ils venaient à trouver un terrain d'entente ! Ca serait la fin de toute vie en ces terres désolées...

~ Il est 0 heure 32 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La traversée   

Revenir en haut Aller en bas
 

La traversée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: