AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Le Choix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elfwyn
avatar
Récits 3352
MessageSujet: Le Choix   Mer 21 Avr - 0:21

Je n'existais pas, nul ne me connaissait, et pourtant, c'était moi, le créateur d'Astrune ... Mais jamais je n'avais revendiqué ce droit ! Je n'étais pas peu fier de cela, cependant je ne pouvais créer la vie, et je ne me le serais pas permis ... Cette tâche revenait aux dieux, alors, j'espérais secrètement que mon monde finisse par se faire remarquer, chose qui arriva bien des millénaires plus tard ... Mais malheureusement, les divinités ne parviendront pas à instaurer l'utopie sur Astrune, et pourtant je l'espérait moi aussi, au moins, aucuns dégâts ne seraient fais à cette terre qui avait tout à donner ! Mais au final, tout ne fut que illusion, et pour cause, des guerres d'une puissance colossale éclateront un peu partout, des forêts entières brûleront sous mon regard triste et impuissant. Je n'avais plus aucun pouvoir, je ne pouvais rien faire ... En fait, pour être simple, c'était moi l'âme d'Astrune, je ne servais plus à rien, mais j'étais là, et ne comptais pas partir, jamais ! D'ailleurs, si ce monde qu'étais le mien devait disparaitre, et bien moi aussi ! Je n'aurais plus aucune raison d'être ... En tout état de cause, à force de voir tout ce mal, que ce soit dans l'Ombre terre ou ailleurs, je ne pouvais que pleurer, et rien d'autre ! L'impuissance dans son plus pur élément ... C'était bien la seule chose dont je ne pourrais jamais m'habituer, chaque fois, je souffrirais plus intensément ...

Alors en voyant tout ce chaos, il me vint une idée ... D'ailleurs, heureusement que les Fée et les Elfes avaient pris soin de moi, ou du moins, l'âme d'Astrune, chose qui me permit d'acquérir une certaine puissance, et donc de ce fait, la possibilité de réaliser quelque chose d'exceptionnelle en l'honneur de ce monde ... Cependant je devais faire très attention, car je n'aurais droit qu'à une seule chance ! Néanmoins, l'idée je l'avais déjà, mais est ce que mon choix était le bon ? Je n'en savais rien, mais il était plus que temps de laisser mon emprunte non ? Et j'allais miser tout mes espoirs sur une seule personne, et cette dernière se trouvait dans un monde totalement différent de celui que j'avais conçu. C'était une obligation ! Mes connaissances d'Astrune surpassaient même celles des Dieux, y compris de ses mondes parallèles, dont un qui m'attirait tout particulièrement, le futur ! Un très très lointain futur ! Là où le chaos était à son apogée ... Ainsi, en même temps que je veillais sur mon monde sans pouvoir rien y faire, j'observait cet avenir totalement décalé ... Tellement de cruauté, de méchanceté, de monstres ... C'était encore pire que sur Astrune, et heureusement que ce n'était que des Humains, et qu'ils n'avaient pas de pouvoir magique, sinon ... Il n'en resterait plus que des ruines aujourd'hui !

J'avais déjà choisi mon élue, celle qui porterait en elle tout mes espoirs, ceux de sauver Astrune ! Et cette dernière vivait en montagne, dans une maison à l'écart des autres, un endroit tranquille qui cachait bien son jeu. Et oui, puisque la fille qui y vivait, possédait un esprit tout aussi tourmenté qu'une banlieue en pleine effervescence ... Mais cela elle ne le devait qu'à son passé ... D'ailleurs je ne m'attarderais pas sur cette pensée qui me brûlait toujours autant le coeur, car là aussi je fut totalement impuissant ... Oui je n'en pouvais plus !

En tout cas, le jour où je m'étais décidé d'aller rendre une petite visite à mon élue, était aujourd'hui ! Cette jeune fille s'appelait Anaïs, elle avait vingt et un ans et possédait toutes les qualités et défauts requis selon mes attentes ... D'ailleurs, chaque fois que j'allais lui rendre visite, sans qu'elle le sache bien entendu, elle me surprenait, toujours elle faisait quelque chose différent, comme en ce moment où elle me pointait sans le savoir avec son arme à feu ! La situation était risible certes, mais malheureusement, je n'éprouvais aucunement cette sensation, j'étais bien trop triste pour ça ... Cependant, il fallait que je lui parle, et ce, sans pouvoir rester longtemps, ma puissance diminuera très rapidement une fois que je lui serais apparu ! Alors, sans perdre une seconde, je ne fis pas dans la dentelle, car je me matérialisa tout à coup devant elle, fort heureusement, elle ne pouvait pas me tuer, puisque la seule façon de le faire, c'était de détruire Astrune !

- Bonjour Anaïs, non tu ne rêves pas, je suis bel et bien là devant toi. Je me nomme, Elfwyn !

Après quoi je me tus, la laissant ainsi s'exprimer avant que je ne lui explique la raison de ma présence dans sa demeure. Mais le plus étrange, c'était que j'avais la forme d'un ange avec une teinte bleue, allez savoir pourquoi ... Quant à ce qui était de savoir pourquoi elle précisément, il faudra patienter ...

~ Il est 15 heures 31 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.net
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le Choix   Mer 21 Avr - 22:17

Mon révolver en main, je sentais bien que mon cœur allait finir par lâcher à force de lui faire subir de ces montagnes russes que je n’appréciais pas tellement en fin de compte. Les effets secondaires n’étaient pas très bons pour ma santé et je devais apprendre à gérer cela bien que je n’y portais aucunes attentions pour le moment. La porte désormais entre ouverte devant moi, je reculais de quelques pas pour ensuite donner un énorme coup de pied dans le panneau qui s’ouvrira à la volée, cognant la paroi en bois juste derrière. La pièce était vide, comme mon doute me le faisait penser, et je soupirais de soulagement, baisant légèrement mon arme tout en passant le dos de ma main droite sur le front pour essuyer les quelques gouttes de sueurs qui avaient perlées. J’avais vraiment eu la trouille, c’était toujours quand je me retrouvais seule chez moi que ce genre de chose se mettait à m’arriver. Pourquoi, je ne le savais pas. Mais le destin avait sûrement la bonne idée de me faire ceci, qui sait. Toutes les raisons étaient valables, dans ce monde pourri, pour agir d’une telle ou telle façon. Alors, à force d’en voir des belles et des pas mûrs, j’avais finis par m’habituer et ne plus être choquée par ce qui pouvait se dérouler devant mes yeux. Sans pour autant en rester indifférente, hein ! Je suis une justicière née, je ne laisse pas les injustices passer devant moi de la sorte ! Je faisais toujours le nécessaire pour que justice soit rendue.

Décidemment, en revenant à la réalité, il n’y avait jamais rien eu dans cette pièce, ma mémoire commençait à devenir très défaillante à force de prendre des comprimés pour mes problèmes. Quoi que … Ce n’étais pas non plus innocente dans l’histoire, je n’aidais pas mon corps à lutter puisque je ne fournissais aucuns efforts pour qu’il aille mieux. Enfon bon, ce n’est pas le plus important pour le moment … J’étais en train de m’apprêter à refermer la porte, la main posée sur la poignée, qu’un flash blanc paraîtra au milieu de la pièce et une personne en ressortira soudainement. Ma première réaction serait …

- Kyaaaaaaa !

Je venais ne crier, pas fort, certes, mais c’était bien un cri de surprise, me plaquant contre le mur, la porte à moitié devant moi, cachant mon visage, aussi à moitié. Les yeux fermés de toutes mes forces, je n’osais pas les rouvrir, je ne savais pas ce qu’il en était. Mais ne sentant rien venir, si ce n’était qu’un sentiment de soulagement, je me disais qu’elle devait être complètement inoffensive. Alors, serrant le bord de la porte de ma main droite, je me détendis pour laisser mes paupières s’ouvrir à nouveau afin de voir une personne … qui n’était pas de ce monde. Des ailes blanches dans son dos, une peau bleutée et … un regard triste. Ce même regard suffira pour me faire comprendre qu’il ne me voulait aucun mal et je poussais le panneau de bois pour fermer la porte, restant figée devant cette personne que j’observais sans laisser un mot s’échapper d’entre mes lèvres. Elle était plus grande que moi, d’au moins vingt centimètre, si ce n’étais pas plus et je m’en approchais lentement après avoir rangé mon arme dans mon sac, pour le rassurer à mon tour. Une main tendue, j’avançais centimètre par centimètre, pour finir par toucher du bout de mon index le dos de sa main droite. La surface de sa peau était similaire à la notre et je laissais ma main continuer sur ses ailes, les frôlant sans faire de mouvements brusques … Était-ce là un ange ? Pour moi, oui.

Et bien que je me sente rassurée, désormais, que tous dangers soient mis de côté, j’ouvris la bouche pour tenter de dire quelque chose mais ma voix avait décidé de ne pas se prononcer pour le moment. Je me refusais à rester silencieuse, ce n’était pas le moment idéal pour cela et je retentais jusqu’à faire la même manœuvre au moins trois fois pour finalement laisser sortir …

- Vous êtes … Un ange ?

Aucunes sensations de peur, mais mon corps d’humaine réagissait indépendamment de moi et tremblait légèrement sous l’effet de voir une personne hors du commun qui se présentera alors sous le nom d’Elfwyn. Au moins, j’étais bien fixée, je n’hallucinais pas ! Il se tenait bien devant moi. Sous l’émotion, ma bouche s’ouvrit une nouvelle fois, mais rien n’en sortit et mon regard se planta dans celui de ce dernier, il était triste …

- Bon… Bonjour ! Moi, c’est … Anaïs … Comme vous venez de le dire. Déclarai-je tout en ne bougeant pas de ma place, la tête levée. Ce … Je sais que ce n’étais peut être pas votre intention … Mais que faites-vous chez moi ? Et ça, c’est un cosplay ?!

Soudainement, mon humeur changea du tout au rien ! Je me mettais à tourner autour d’Eflwyn tout en observant ses ailes, scrutant sa peau de plus près, observant le moindre détail. Je n’agissais pas de façon irritante, j’étais juste fascinée bien que j’avais encore un peu de mal à croire qu’il pouvait réellement être un ange venu d’un autre monde. Après tout, on me connaissait en tant que véritable têtue et je m’accrochais à mes propres croyances malgré le phénomène extraordinaire qui venait de se produire devant mes propres yeux : Son apparition éclair dans un petit flash de lumière. Enfin … Il devait avoir la tête qui tournait à force de me voir bouger dans un peu tous les sens autour de lui. Alors, je m’arrêtais enfin, soupirant, retirant mon chapeau pour laisser mes cheveux verdoyant flotter dans le petit courant d’air qui se faisait entre la fenêtre ouverte et la porte.

- Je... Elfwyn … Je ne sais pas quoi vous dire … Désolée …

Ma main se crispa sur mon chapeau, contre ma poitrine, et je baisais le regard sur mes pieds. Les sensations ressenties de la journée et du restant de ma vie que j’avais tant retenus se faisaient sentir au plus profond de moi et faisaient en sorte que j’en sente plus mon cœur battre. J’étais perdue en quelque sorte et mes yeux devenus brillant, je me ressaisis rapidement pour relever la tête et planter mes yeux turquoise dans les siens. Je lui adressais un petit sourire, radieux quand même, pour le mettre à l’aise même si je ne savais pas qui il était … Mais la peur de l’inconnu finira par refaire surface en moi, me faisant subitement reculer de trois pas très exactement, le regard détourné vers la porte, me mordant la lèvre de gêne.

- … Pardon ... Vraiment ... Dirai-je timidement en n’osant plus faire le moindre mouvement.

J’attendais maintenant qu’il m’explique le pourquoi du comment il était ici, chez moi …

~ Il est 15 heures 34 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3352
MessageSujet: Re: Le Choix   Mar 27 Avr - 3:52

Mon apparition pour le moins inattendue ne fera que provoquer l'effroi dans l'esprit d'Anaïs ... Là n'était pas mon intention pourtant, mais ... c'était la première fois de toute mon existence que je me manifestais devant quelqu'un. Et oui, car même les Dieux ignoraient que Astrune avait une âme, si Loominëi savait ça, elle s'en voudrait sans doute encore plus ... Mais bon, là n'était pas la question pour le moment, puisque je faisais face à cette jeune fille à l'allure si particulière ... Son regard turquoise planté de le mien me laissait songeur, oui je n'étais pas comme elle, mais ce n'était pas pour autant que je lui voudrais du mal ... Fort heureusement, malgré le peu de temps dont je disposais, Anaïs finira par se rendre compte que je n'étais pas là avec de mauvaises intentions. Et pour cause, la première chose qu'elle me dira, si je mettais de côté son cri lorsque je lui étais apparu, c'était de savoir si j'étais un ange ... Hmmm, j'en avais certes l'apparence, mais je n'en étais pas un. Cependant je me refusais de la brusquer, alors même si mon temps était compté, je lui laisserais toutes les minutes nécessaires afin qu'elle puisse se familiariser avec moi ... Puis, elle me frôla la main, sans doute pour s'assurer que j'existais vraiment. Voila quelque chose de bien basique selon moi, puisque ni le feu, ni le vent n'ont de texture, et pourtant, ils sont bien là ... Enfin, le moment était idéal pour réagir sommairement, car j'avais bien compris que presque tout les êtres de ce monde possédaient un esprit relativement étriqué, chose qui ne les aiderait pas dans la compréhension et l'acception de certaines choses ou phénomènes ...

- Non ... Répondis-je d'une voix toute menue. Ce n'est pas un déguisement, je suis véritablement comme ça, enfin apparemment ...

Et oui, je ne le savais pas moi même, puisque c'était ma première fois ... Cependant, je la laissais me toucher sans même tressaillir, c'était tout nouveau pour moi, je découvrais le sens du touché ... Et dire que je ne pourrais plus jamais éprouver cela par la suite ... La vie était faite ainsi, et je ne m'en plaindrais pas. De doute façon je n'étais pas là pour moi, mais pour Anaïs, lui offrir la possibilité d'avoir une seconde chance, une toute nouvelle Destinée, une nouvelle vie, tout reprendre depuis le départ ... J'étais quasiment sûr de sa réponse positive, son regard lui même en témoignait. De plus la pauvre jeune fille ne savait pas quoi me dire, mais elle m'avait déjà posé la question fondamentale, qu'est ce que je venais faire chez elle ? Donc il était normal qu'elle ne trouve rien d'autre à ajouter ... La regardant reculer, mon visage n'affichera pas l'ombre d'une émotion, j'étais comme ça dans mon esprit d'origine, pas très expressif, alors cela se reflétait présentement, chose qui pourrait me donner une apparence froide et hautaine ... Raison de plus pour ne pas juger sur les apparences.

- Ne t'inquiète pas, je ne suis pas venu chez toi pour assister à un discours, mais plutôt pour te proposer quelque chose qui ne pourra plus jamais se reproduire dans ta vie. Un choix d'une importance capitale, puisqu'il sera sans retour ... Mais malheureusement, je ne te laisserai pas le temps d'y réfléchir, car je commence déjà à disparaitre ... Cela pouvait se voir si l'on regardait mes pieds, ces derniers ne devenaient que fumée. Je n'avais la possibilité d'apparaitre qu'une seule fois, et mon délai s'achève déjà.

Cela pouvait paraitre triste, mais j'admettais cette fatalité ... Cependant il me fallait me dépêcher de lui expliquer, sinon j'aurais consumer mon unique possibilité de me manifester pour rien du tout ! Ce qui serait vraiment un comble après tout ces milliards d'années ... Voir même de siècles.

- Pardonne ce manque de ressource ... Annoncerais-je en baissant la tête, constatant ainsi que mes jambes n'étaient plus. Je te propose de découvrir un monde nouveau, totalement différent de tout ce que tu as pu connaitre aujourd'hui, je t'offre la possibilité de repartir à zéro sur cette terre nommée Astrune. Et comme tu seras la seule à m'avoir vu et touché, tu transporteras une infime partie de mon être avec toi, ainsi mon empreinte sera mise, et ta Destinée n'en sera que grandiose ...

Je n'avais plus le temps désormais ... La moitié de mon corps n'existait déjà plus, et l'infime part d'énergie qui me restait suffirait uniquement à transporter Anaïs dans ce nouveau monde qu'était le mien, si toute fois elle était d'accord ...

- Si tu acceptes, prend ma main avant que je ne m'efface totalement ...

Dans moins de trente secondes elle ne pourra plus me toucher, tout dépendait d'elle à présent ... Qu'allait-elle décider, alors qu'elle ne savait pas vraiment ce qui l'attendait ? Un tournant décisive dans sa vie, était sur le point de se faire, une décision vraiment pas simple ...

~ Il est 15 heures 36 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.net
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le Choix   Mar 27 Avr - 21:43

Ma première réaction avait été de me caché derrière la porte, sans savoir de quoi il s’agissait concrètement. Et, j’avais eu tort d’agir ainsi parce que la personne qui était apparue ne semblait me vouloir aucun mal puisqu’elle ne bougeait pas et arborai une expression d’une profonde tristesse sur son visage. Je ne savais pas quoi faire face à lui et je n’osais pas parler aussi. C’était un silence torturant qui régnait dans la pièce et, dans un mouvement lent, je m’étais décidée à le toucher avant de soudainement prendre un recul dû à une peur qui remontait de mon passé. Mon regard détourné, me mordant la lèvre, les mains jointes, posée sur ma poitrine, j’avais soudainement peur mais pour aucunes raisons. Était-ce uniquement l’inconnu qui me faisait cet effet ? Il venait de me dire, et je l’avais constaté aussi, qu’il ne portait aucun déguisement et qu’il était réel ! Ainsi donc, un ange était venu chez moi … C’était bien là un miracle ! Ce dernier prendra à nouveau la parole alors que j’étais au point mort pour tenir toutes conversations. Il commencera par me demander de ne pas m’inquiète, qu’il n’était pas là pour me faire du mal ou autre … Cela aura un effet immédiat sur mon cœur qui réduira de vitesse, me faisant désormais moins mal. Mes mains pouvaient donc se détendre …

D’ailleurs, plus le temps avançait, plus il me semblait disparaître petit à petit ! Oh non … Pas déjà ?! Je ne voulais pas qu’il s’en aille maintenant, je voulais encore le regarder et l’écouter ! Sa voix avait quelque chose qui m’attirait et cette tristesse … Je veux la terrasser coûte que coûte ! Un si beau visage … ne devait jamais connaître une telle expression. Alors qu’il continuait à parler, il confirmera mes craintes tout en dirigeant mon regard sur ses pieds et jambes qui commençaient déjà à disparaître … en fumée. Le temps lui faisait défaut et il s’en excusera d’ailleurs ! Chose que je ne pouvais lui en vouloir et je ne dirai rien pour le laisser continuer sur sa lancée, dans le but de ne pas lui faire perdre de temps.

Je découvris petit à petit la raison de sa présence ici. Il voulait m’offrir une nouvelle vie, une chance de recommencer tout à zéro sur un monde dont il était le créateur : Astrune. Ou du moins, c’est ce que j’en déduirai après une courte réflexion entre deux de ses phrases. C’était en effet un choix important à prendre et, malheureusement, comme le temps prenait un malin plaisir à le tourmenter présentement, je n’avais pas le temps de réfléchir sérieusement à ceci et je devais réagir au quart de tour pour saisir cette chance ! Devrai-je abandonner ce monde pour en retrouver un nouveau ou un destin meilleur me sera promis ? C’était tentant mais j’aimais des personnes dans ce monde de fou, aussi et les perdre serait une douleur affreuse pour moi ! Enfin … Il serait là spirituellement, dans mon cœur et me suivront où que j’aille, quel que soit mes difficultés ! Et la chance qui m’était mise à disposition, comme me l’avait si bien dit Elfwyn, ne se représentera jamais à moi. Alors, ma décision se fera en une fraction de seconde !

- Je …

Je ne parvenais pas à parler et je tendis ma main, lentement, pour frôler la sienne avant de la rapporter à moi. J’avais peur de ce qui pourrait arriver mais j’avais envie de partir d’ici, vivre quelque chose d’extraordinaire ailleurs ! Le corps de l’ange disparaissait petit à petit et tout mon être en était paralysé. Que ferai ma sœur sans moi ? Que se passerait-il pour les autres alors que j’aurai si subitement disparue de la surface de ce monde ?! Je n’en savais que trop rien et je ne devais plus m’attarder là-dessus !

- … Bien sûr que j’accepte ! Affirmerai-je soudainement en brisant l’entrave qui me rendait immobile comme une pierre.

Ma main attrapera celle d’Elfwyn et dans un bond, pour être certaine de ne pas le louper et aussi pour le réconforter, je sautais dans ses bras, enlaçant sa nuque de mes petits bras, les yeux fermés pour tenter de calmer ma peur de l’inconnu. Désormais, je n’attendais que de voir la suite, voir ce monde qu’il avait parlé et cette destinée aussi. J’en avais soudainement hâte ! Mon front collé contre son torse, mon chapeau étant retombé devant mes yeux, ma main droite tenant toujours celle d’Elfwyn, je m’agrippais à lui.

- … Faites-moi confiance. Déclarai-je en relevant lentement mon visage pour déposer mon regard dans le siens. J’ôterai cette tristesse qui habite votre visage et décocherai un sourire qui restera à jamais.

Mes mots se voulaient réconfortant, je voulais qu’il sourie une fois avant de partir et, même si je les avais dites de façon quelque peu maladroites, elles n’en étaient pas moins sincères. Mais … Maintenant … Enormément de questions se posaient à moi ! Qu’allais-je bien pouvoir accomplir sur Astrune ? Voulait-il que je fasses quelque chose en particulier ? Et pourquoi moi, tout simplement ? Les réponses à mes questions ne tarderont pas à m’être données, probablement, puisque j’allais les lui demander maintenant.

- … Pourquoi m’avoir choisie ? Qu’ai-je de spécial pour pouvoir entrer dans ce monde qu’est Astrune, Elfwyn ?

~ Il est 15 heures 37 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3352
MessageSujet: Re: Le Choix   Mer 5 Mai - 0:17

Alors que mon corps se dérobait, Anaïs semblait hésitante pour prendre sa décision ... Chose que je comprenais tout à fais, c'était si soudain ! Moi qui débarquais de nul part, et qui demandais à une fille qui me voyait pour la première fois de son existence, si elle voulait vivre une nouvelle vie dans un autre monde ... Un peu plus et elle appelait les hommes en blanc pour venir m'interner ... Fort heureusement cela n'arrivera pas, puisque quelques secondes après, Anaïs dira d'une voix haute et claire qu'elle acceptait, et ce, avec une certitude déconcertante ! Ainsi donc, elle répétera son geste qui était de m'attraper la main, sauf que cette fois ci, elle l'empoignera fermement ! Pour ma part, j'étais satisfait de ne pas avoir fais tout cela pour rien, chose qui me rassurait dans mon choix ... Puis, alors qu'elle passait ses bras autour de mon cou, cette dernière me demandera de lui faire confiance, et qu'elle était désireuse de me faire sourire ... Que de bonnes intentions, mais elle devrait économiser cette façon de penser qu'une fois arrivée sur Astrune, et non pas maintenant ... Car ça ne servait à rien ! Cependant, maintenant que Anaïs était contre moi, et que mon corps achevait sa disparition, il était temps d'y aller ... Mais la jeune fille n'avait pas terminé de poser ses questions ... Oups, cela allait s'en dire, car je ne pourrai malheureusement pas y répondre ...

- Accroche-toi, nous y allons ...

C'était la dernière chose qu'elle entendra de moi ... Car dés à présent je n'étais plus qu'énergie, et Anaïs allait me suivre dans cette dématérialisation ... Une sensation de noyade risquait de l'accompagner, mais rien de bien méchant ... Quant à moi, et bien je tentais au mieux de la diriger dans un endroit pas trop hostile ... Chose véritablement difficile pour un être aussi affaibli que moi ! De plus tout allait très vite, nous traversâmes les plans et l'espace encore plus rapidement que la lumière ... La pauvre Anaïs allait se sentir toute drôle à l'atterrissage, probablement nauséeuse et désorientée ...

[OUT : Suite ~ICI~ ... Arrow]

~ Il est 15 heures 37 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.net
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Choix   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Choix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: