AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Au coeur des bois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Au coeur des bois.   Jeu 7 Jan - 21:27

La journée avait été banale. Encore une journée où j'avais eu faim, car je n'avais pu manger que 2 malheureux petits lapins. Encore une journée sans rencontre importante. Encore une journée sans découverte. Cette journée type de ma vie actuelle, je la déteste. Il y a pourtant quelques semaines que je vis comme cela, mais cela ne me suffit plus. C'est décidé, demain je vais découvrir les régions environnantes, je vais découvrir de nouvelles personnes, découvrir de nouvelles races d'animaux, des amis, des arbres, un nouvel air. Je veux aussi découvrir la mer, l'homme loup m'en avait brièvement parler lors de notre voyage il y a un an, mais ça ne m'avait qu'effleurer l'esprit. Sentir un air pur s'engouffrer dans mon nez, l'odeur des vagues, la légère brise procurant une sensation agréable. Non, tout cela, il fallait que je le découvre, je dois abreuver ma curiosité, je ne comprend pas comment j'ai pu perdre autant d'années dans ma vie comme cela, à imaginer, sans rien faire. Je décide donc de m'allonger, afin de faire un petit somme. Toujours le même rêve que celui d'hier, et d'avant hier, je vois quelqu'un corrompre, par un moyen que je ne connais pas, mon tuteur, l'homme loup. Je le vois, couché par terre, avec au dessus de lui, un homme habillé de noir, faisant quelque chose avec sa main sur lui. Après ce rêve, que je chassais de mon esprit, m'ayant largement assez arrêté dessus ces derniers jours, je décide donc d'aller retourner chercher quelque chose à manger. J'avais normalement quelques fruits dans l'arbre creux, et c'était exactement ce que je cherchais. Je me suis donc dirigé vers l'arbre creux, et me baissa pour prendre les fruits. Malgré l'apparence trompeuse, ils étaient très bon. Malheuresement, c'était les derniers fruits que j'avais. Mais j'étais décidé à partir demain. Je devais donc prendre des forces.

Après avoir mangé quelques fruits, je décide alors de me mettre à une toute nouvelle activité, une chose que j'aurais du faire il y a de cela quelques mois. Je me mis à étudier la zone en profondeur. La première chose que j'ai fait, c'était de prendre une branche d'arbre ainsi qu'une feuille de l'arbre en question le plus commun du bois, afin de garder un souvenir d'ici. Je me mis alors à chercher de nouveaux fruits, il y en a bien qui ont du m'échapper de l'oeil. Au bout d'une dizaine de minutes, je trouva un fruit rare, un des meilleurs du coin, que je garda alors. Ma dernière ambition était de trouver des fleurs, De jolies fleurs qui me rappelleraient le coin. Mais il y en avait très peu en ce moment, je ne pouvais pas en trouver si facilement que ça. J'ai donc décidé d'élargir mon champ de recherches. Après un petit laps de temps, je vis un carré de fleurs très belles, qui éclairées par le soleil par le trou d'un branchage, faisait ressortir la beauté de ces fleurs violettes. Après en avoir pris un bouquet, je les mis dans un sac que je serras bien fort, et m'allongea quelques instants.

~ Il est 19 heures 00 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Au coeur des bois.   Sam 9 Jan - 11:45


Alors que la jeune fille était occupée à ramasser des fleurs, quelqu'un l'observait du haut de son arbre. A vrai dire cela faisait quelques jours qu'il se demandait où il était et avait aperçu cette fille oh combien étrange puisque possédant des oreilles et une queue. Il avait donc, grâce à ses pouvoirs, caché sa présence à celle ci afin de pouvoir apprendre à la connaître et discerner si elle représentait un danger. Il n'avait jamais rien vu de comparable à Émeraude l'endroit où il vivait, en compagnie de son maître et des autres chevaliers. La jeune femme venait de s'allonger, elle était agréable à regarder mais l'adolescent ne s'intéressait pas à cela. Il décida de se montrer mais allait il lui faire peur ? Comme à tous habituellement ? Il ne le saurait qu'en se présentant devant elle. Rassemblant son courage et ses pensées, il pria Parandar de l'aider dans ces circonstances qu'il ne connaissait plus depuis un moment à présent, depuis que les chevaliers l'avaient receuillis.

Aussi silencieux qu'un chat, le jeune homme à la peau violette descendit de son perchoir et se posta a quelques metres de l'étrangère. Là il abaissa sa protection et ainsi permit à Ellya de le repérer. Lui même debout, il la voyait, de haut mais n'esquissait aucun geste brusque. Il ressemblait à s'y méprendre à un Drow, cependant de longues griffes terminaient ses mains et sa peau était violette. De plus les yeux du jeune homme étaient à la verticale. Une vison d'horreur pour beaucoup. Aussi avait il tardé à se montrer à celle qu'il observait. Habillé d'un étrange costume noir, une croix était dessinée sur sa tunique. Pour lui démontrer sa bonne volonté il entreprit de parler, d'une voix rauque mais douce, la tête baissée.

- Pardonnez moi de vous importuner jeune Lady. Je ne vous veut aucun mal.

Apperemment soucieux de son apparence il cachait ses mains et se préparait à repartir. Il avait cependant autre chose à dire. Quelques hésitations sur la façon de se comporter l'empêchait de bouger ou d'ajouter ce qui lui tenait à coeur. Il regardait partout comme cherchant quelqu'un ou bien un appui mais il était manifestement seul. L'odorat élevé de Ellya pourrait l'informer de cela. personne n'accompagnait l'étrange jeune homme qu'elle avait devant elle. Il trouva quant a lui le courage de prononcer quelques mots de plus.

- Pourriez vous m'indiquer où nous sommes ? Je ne connais pas ce pays. Ensuite si vos yeux ne supportent pas ma présence je partirais.

On voyait aisément qu'il partirait à la moindre demande habitué à se voir détesté de tous. Il ne savait pas de quelle race était issue cette juene femme, il n'existait pas d'hybrides animaux sur Enkidiev mis à part ceux comme lui qui attiraient la crainte et la méfiance. Il ne s'était pas présenté. Sa conscience le troublait à cet égard, car le code des chevaliers d'Emeraude impliquait la courtoisie et la politesse. son maître elle même appréciait ce genre de chose, et partout il avait juré de respecter le code. Aussi se penchant légerement, il finit par sortir une phrase.

- Je suis Faronn D'émeraude.

Maintenant il se tenait droit, regardant la jeune femme, une épée pendait d'ailleurs à sa taille mais Faronn les mains dans le dos ne semblait pas disposé à s'en servir. Il attendait le jugement. Il le redoutait et il ne tenait qu'à Ellya de prononcer une demande pour qu'il fuit ce lieu ou reste.

~ Il est 19 heures 04 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Au coeur des bois.   Sam 9 Jan - 12:34

-Euh, Bon-Bon-Bonjour.

Je balbutiais, je n'avais jamais vu quelqu'un lui ressemblant, ni même imaginé que quelqu'un pouvait bien lui ressembler. À première vue, ce n'était ni un animal, ni un hybride, qu'est-ce que ça pouvait donc être ?

-Tu peux rester, je n'ai aucun droit sur toi, mais qui es-tu ? Et qu'est-ce que tu es ? Je n'ai jamais vu de gens te ressemblant, tu es toi aussi un hybride ?

Je bondis sur lui, non pas pour lui faire du mal, mais pour le regarder. Il était bizarre. Rien que sa couleur n'était pas normale. En plus, de tout cela, je n'ai compris qu'une partie de ce qu'il disait, il s'appelait Faronn, et connaissait aussi mal que moi la région. Son regard était pour moi empli de joie de vivre. Il ne pouvait qu'être sympathique, après tout. Il portait une sorte de lame à la ceinture. Ce devait être une épée, mais je n'en avais jamais vraiment vu. Il semblait venir d'ailleurs, car je n'avais vu personne en tant de temps s'aventurer dans la forêt.

-Moi c'est Ellya, ravie de te rencontrer, Faronn, mais je pense que je vais te décevoir, je ne sais absolument pas où je suis.

Après l'avoir maintes fois observé de haut en bas, je reculai un peu pour ne pas sembler agressive.

*Il a vraiment l'air gentil et sincère, mais est-il vraiment tout seul ? Je n'ai jamais vu de gens comme lui, ils sont peut-être tous méchants.*

Sur cette réflexion intérieure, je me mis à renifler rapidement les environs, il dégageait en effet une odeur inconnu, et aucune autre ne semblait venir. Il était sans aucun doute seul. Cependant, je me demandais comment son odeur avait pu m'échapper pendant autant de temps.

-Tu sembles gentil, et en plus de cela très fort. Explique moi donc ce que tu es, Faronn, d'où tu viens, ce que tu sais de ces terres. Je suis tout autant désorientée que toi dans cette forêt. Et je suis moi aussi seule.

Mon instinct me disait de lui faire confiance, et je fais toujours confiance à mon instinct. Sa tête était très sympathique, il semblait avoir mon âge. La dernière chose que je fis avant qu'il ne rouvre la bouche, ce fut tout simplement de lui adresser un sourire. La meilleure chose pour mettre les gens en confiance, c'est bien de sourir.

~ Il est 19 heures 07 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Au coeur des bois.   Sam 9 Jan - 13:46


La jeune fille ne sembla pas terrifiée plus que cela. En fait elle parla de suite sans même prendre le temps de bien regarder à qui elle avait affaire. Grande politesse que cela. Cependant Faronn ressentait son étonnement aussi il préféra réserver son jugement à plus tard. Les questions vinrent inévitablement. Et ce fut au tour de l'adolescent d'être perturbé. Elle n'éprouvait donc aucune crainte à son égard ? C'était une première pour l'hybride qui ne recevait que des pierres dans ses souvenirs de rencontres. Ce fut là qu'elle fit quelque chose de vraiment bizarre. Elle bondit sur lui ! Et il ne ressentait aucune hostilité ! Il se retrouva à terre. Cependant son instinct de survie prit le dessus et il donna un grand coup de griffe, celui ci atteignit la jeune fille au bras mais elle ne sembla pas s'en soucier trop occupée à observer l'inconnu. Lui s'en voulait déja et ne voyait que les quelques gouttes de sang qui coulaient. Un reniflement lui fit lever la tête...Que faisait cette fille ? vraiment des plus étrange. Elle s'était reculée, et demandait des explications. Mais Faronn semblait toujours chercher l'accord de quelqu'un. En grognant, signe de perturbation intérieure il sourit à son tour avant de prendre la parole doucement.

- Je ... hum ... laissez moi d'abord vous soigner.

En effet, la plaie était peu profonde puisque pas remarquée mais tout de même. Il passa sa main griffue au dessus du bras de la demoiselle un halo violet se forma et elle dut ressentir une douce chaleur . Toute trace de griffure disparu bientôt. Les paroles de la jeune fille l'avaient déconcerté.

- Vous...êtes une hybride ? pour ma part, j'ai du sang elfe et ... insecte. Mon père est un sorcier Je ne suis pas fort, mon maître l'est bien plus que moi. Auriez vous entendu parlé de Pheare ?

Il finit en relevant la tête pour la regarder dansles yeux. Il savait que la honte devait le quitter, cette fille semblait être bien avec lui et même l'apprécier. Aussi étrange que cela pouvait paraître elle souriait devant lui sans aucune méfiance. Il se devait de se montrer loyal envers elle, mais comment lui expliquer ce qu'elle demandait.

- Ellya ... je n'ai jamais rencontré d'êtres comme vous. Je viens d'un pays qui se nomme Enkidiev, mais d'où venez vous si comme moi, vous n'êtes pas d'ici ?

Il était curieux de nature. Et la jeune fille était drolement jolie. Ses oreilles mettaient en valeur son visage et il la sentait futée. Pourquoi une pardusse, du moins c'était le nom que les chevaliers leur donnaient, était elle ici ? Elle se donnait le nom d'hybride mais il ne devait pas avoir le même sens ici que chez lui. perdu le jeune homme décida de sourire aussi. la parole n'était pas son fort tout comme les grands discours. Mais depuis qu'il connaissait son maître il ne se plaisait plus à la solitude. Et l'étrangere avait l'air très sympathique. Il n'y avait donc aucun mal à rester avec elle. Faronn déposa alors le sac qui était au bout d'une lanière, à terre. Dedans se trouvait, de la nourriture, du pain ainsi que des baies. En face de Ellya, assis, il reprit la parole.

- Puisque nous sommes ... tous les deux seuls, me permettez vous de rester avec vous Lady Ellya ? J'aimerais connaître moi aussi votre monde.

Sa voix était moins rauque et il ne craignait plus de la regarder. Il aurait même voulu la remercier cependant...comment ? Il trouverait plus tard. Le soleil ne tarderait pas à partir et le jeune homme se demanda si Ellya voudrait bien d'un hybride avec elle pour la nuit. Pourtant Faronn était indépendant il avait erré des semaines seul dans son enfance. Mais il sentait le besoin de protéger le peuple, et donc cette jeune fille qui ne se méfiait pas des inconnus, pas même de lui.

~ Il est 19 heures 09 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Au coeur des bois.   Sam 9 Jan - 14:58

Fanronn semblait plutôt surpris par mes faits et gestes. Il ne semblait pas avoir vu beaucoup d'hybrides, comme moi je n'avais pas vu beaucoup d'elfes. Je n'avais pas vu beaucoup de gens tout simplement. Il ne semblait pas agressif, mais ne comprenait pas tout. Il devait certainement être différent de moi. Ce ne devait pas être le genre de personnes à aller spontanément vers les autres, à mon inverse. Il m'a parlé de sang insecte, mais je n'ai pas très bien compris, vu qu'il ma dit être Elfe. Il m'a griffé lorsque je lui ai bondi dessus, mais je ne lui en ai pas voulu, personne n'aime se faire bondir dessus.

-C'est où Enkidiev ? Je connais pas. En fait je dois t'avouer que je connais pas grand chose.

Je me mis alors à lui adresser un nouveau sourire, un sourire moqueur, comme si j'allais me mettre à rire, mais je ne ris pas.

-Oh pardon, je ne me suis pas tout à fait bien présentée moi, c'est vrai que je n'ai pas l'habitude. Je suis donc Ellya Trosnen, Hybride renarde. Je ne sais pas exactement d'où je viens, il me semble que c'est par là, où bien par là, enfin je sais pas du tout. Je sais pas où je suis non plus, tout ce que je sais c'est que je suis née dans une forêt, que mes parents m'ont abandonné, et que cette forêt ressemble à la mienne.

Je me suis arrêtée de parler afin de reprendre mon souffle. Habituellement peu bavarde, je venais de raconter ma vie à quelqu'un. Ce fut la première fois. J'étais heureuse, je m'étais certainement faite un ami. Une personne qui m'accompagnerait quelques temps, avec qui je parlerais de tout et de rien, avec qui je rigolerais. Il souhaitait m'accompagner, et je souhaitais qu'il m'accompagne. Il avait l'air d'être dans le même cas que moi, perdue dans la forêt, même si moi ça ne me gênais pas le moins du monde, mais je voulais changer de région, en découvrir de nouvelles.

-Je sais pas pour toi, mais moi en tout cas j'ai faim. Mangeons un peu, après on parlera de l'itinéraire que nous emprunterons demain. J'ai un fruit rare que j'ai trouvé tout à l'heure, il est succulent, partageons le, tu as l'air toi aussi d'avoir de la nourriture. Tu en as peut-être même de la très bonne, que je n'ai jamais gouté.

J'avais en effet remarqué la nourriture dans son sac, et j'adore manger, découvrir de nouvelles saveurs. Et puis manger est un moment où on parle, en tout cas c'est ce qu'il se passait avec mon tuteur. Il me racontera des choses, et je lui en raconterai peut-être d'autres. Je suis donc parti chercher le fruit que j'avais. Au début je voulais le garder pour plus tard, mais c'est le moment pour le manger. En restant ouverte et spontanée avec lui, peut-être finira-t-il par faire comme moi. Il est quand même un peu distant, un repas ne peut pas faire de mal.

~ Il est 19 heures 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Au coeur des bois.   Mar 12 Jan - 16:03


Ellya parlait beaucoup ... le jeune homme en face d'elle ne semblait pas habitué à tant de discussions. Mais il écoutait avec attention et les quelques clignements de paupières indiquaient qu'il enregistrait ce qu'elle lui indiquait. Encore des questions. Il répondrait volontiers mais ainsi il venait de rencontrer quelqu'un d'aussi perdu que lui. Au moins elle ne le prenait pas de haut et il ne l'effrayait pas. C'était essentiel pour l'hybride habitué au rejet. Elle possédait une bien triste histoire. Lui réfléchissait, devait-il partager la sienne à son tour ? Le fait de ne rien connaitre de ce pays l'agaçait. Mais elle avait faim. Effectivement Faronn avait sortit sa nourriture et elle fit de même. un fruit rare ? puis elle parla d'itinéraire ... Elle allait vite en besogne et le jeune homme ouvrit de grands yeux ...

- Je suis ravi de vous connaître lady Ellya bien que vous ne semblez pas vous méfier des inconnus ... C'est dangereux.

Il semblait sincerement inquiet pour la jeune femme mais sortit tout ce dont elle avait envie. puis il pensa que la politesse était de mise, aussi il se devait de répondre à ses questions. Bien que cela n'allait pas être simple et il ne souhaitait pas se souvenir de tout. Inclinant la tête le jeune hybride violet commença doucement.

- Enkidiev est un pays, bien loin d'ici je pense. Je ne reconnais rien de familier. Je suis comme vous, orphelin mais mon maître est comme une mère à mes yeux.

Une vie bien vite résumée, en fait, mais lui aussi sentant les bonne odeurs de ce repas, décida de se laisser un peu aller, il sonda les parages et ne remarqua pas de présence qui pourraient leur nuir aussi il se permit de croquer dans une baie, puisque il avait placé son sac entre eux deux. Ellya faisait assez enfantine dans son comportement et il se demandait son âge. pourtant au vu de son vécu ils devaient sensiblement avoir le même. Il se demanda alors s'il devait employer le même ton que elle ou simplement rester lui même. Mais il y avait une chose dont il était sur, au service du peuple il ne la laisserait pas seule. Cette jeune fille était bien trop gentille et naïve, elle pourrait se faire attaque par n'importe qui. Il esseya alors de sourire. Puis il l'invita a prendre ce qui lui faisait plaisir parmis ses aliments.

- Eh bien nous allons commencer à découvrir ensemble je suppose. Mais je vous en prie soyez prudente ...

~ Il est 19 heures 15 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Au coeur des bois.   Mer 13 Jan - 13:37

Faronn parlait peu. Il semblait intrigué par moi, ce que je disais, et me conseillais, ça je n'ai pas apprécié, mais je ne lui en ai pas voulu. Il semblait inquiet pour moi, et cela était très gentil de sa part, cependant je ne vois pas pourquoi. Il m'a très rapidement expliqué qu'il avait vécu la même vie que moi. Il n'était cependant pas bavard, et je n'avais plus grand chose à lui dire. Mais il avait compris que je voulais faire route avec lui, puisqu'il ma l'a très gentiment demandé.

-Mangeons donc, mon estomac crie famine. Je suis désolé de ne pas pouvoir t'offrir grand chose, mais ce serait peut-être plus impoli de ne rien t'offrir. C'est la première fois que je mange avec quelqu'un d'autre, j'ai toujours mangé seule.

J'étais naïve, mais je ne voulais pas parler de mon tuteur. Mentir est une chose très mal, mais j'avais décidé de ne plus penser à lui, donc de ne pas évoquer le sujet avec quelqu'un, ce sera mon secret.

- Ça a l'air appétissant ce que tu as, je me demande donc où as tu trouvé tout ça, je n'ai jamais vu de nourriture de la sorte. J'ai toujours vécu loin des autres, donc je connais très peu de choses, très peu d'aliments. Tout ce que je mange, c'est ce que je trouve dans la forêt, j'ai toujours vécu comme ça. Mais j'ai toujours aimé gouter de nouveaux fruits, et ce que tu as ramené ne semblant être ni des fruits, ni de la viande, ni des plantes, je me demande ce que c'est.

Je désignais alors une forme allongée de couleur plutôt jaune. Cela ne semblait pas provenir de la forêt. De toute façon j'avais faim, et je me mis à manger ce qui me tombait sous la dent. Après m'être bien rassasiée, plutôt rapidement d'ailleurs, je décida de lui expliquer que je souhaitais quitter la forêt pour découvrir de nouvelles personnes, ainsi que de nouvelles zones.

- Bon, demain, j'ai décidé de partir de la forêt, j'ai trop longtemps vécu dans quelque chose de semblable pour y vivre toute ma vie. Je souhaite découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles rencontres afin de voir des gens différents de toi et moi. Je veux être à l'extérieur de ces bois demain. Tu me suivras si tu le veux, mais je ne te force pas, même si tu m'as semblé vouloir m'accompagner.

~ Il est 19 heures 18 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Au coeur des bois.   Ven 15 Jan - 17:52


Hum Elle n'appréciait guère les conseils qu'il avait pu lui faire. Le jeune homme empathique avait remarqué de suite le changement d'émotion chez Ellya quoique Bref il était marqué. Il enregistra cela en mémoire. Puis elle indiqua que c'était la première fois qu'elle mangeait en compagnie. Mais quelque chose n'allait pas, aronn le sentait. Un mensonge ? Aucune idée.

- Vous m'offrez déja beaucoup Lady Ellya et je vous en remercie. J'espere que pour une première ma compagnie est plutôt agréable.

Elle s'interrogeait sur la nourriture qu'il avait lui même rapporter. Ah ils ne connaissaient pas ces mets ici. Il en découvrirait ainsi de nouveau lui même. Un sourire mélancolique s'étira sur le visage du jeune homme qui se demandait vraiment comment la petite pouvait encore être en vie avec tant de naïveté...Il ne pouvait tout simplement pas la laisser, sa fidélité envers le code des chevaliers ainsi que son coeur ne lui permettaient pas. Une protection la femme renarde avait besoin et il la lui offrirait. Mais il se devait de lui répondre.

- C'est une sorte de pâte que les femmes de mon pays fabriquent et nous en mangeons très régulièrement. Je ne sais pas a partir de quoi c'est fait.

Forcément, il passait plus de temps à apprendre l'art de l'épée ainsi que la magie que la cuisine, dans un chateau chacun avait sa place et Faronn n'était pas très curieux au niveau culinaire. La jeune feme exposa ensuite ses plans pour le lendemain. Elle avait du caractère mais en même temps elle semblait très enfantine. Faronn ne pouvait s'empécher d'avoir peur pour elle.

- De toute manière je veux découvrir ce monde aussi, je vous accompagnerais. Et si jamais il arrivait malheur il est mieux d'être deux pour se protéger disons ... l'un l'autre. Je dois rechercher mon maître.

Il n'allait tout de même pas lui dire qu'il la trouvait disons...naïve. Sinon elle allait encore ressentir de l'agacement. Pourtant il faudrait lui ouvrir les yeux. Peut être sa phrase précédente aura jouer ce rôle. Il l'espérait mieux valait une discussion franche même avec une inconnue venant d'un pays étranger. Faronn prit un peu de pain puis en proposa à Ellya, lui tendant celui ci de sa main griffue. On pouvait remarquer qu'il n'était pas à l'aise. De plus la façon de parler de la femme renarde l'étonnait beaucoup. Mais le parler d'Enkidiev devait être encore une fois différent. Il fit voler un fruit jusque sa main habitué à user de télékinésie. Il lui sembla ne jamais en avoir gouté de tel. c'était merveilleux cette sensation exquise et il accorda pour la première fois un sourire sincere à la jeune femme, se promettant que si Ellya ne remarquait rien d'elle même, il lui dirait franchement qu'il la pensait inconsciente du danger.

~ Il est 19 heures 21 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Au coeur des bois.   Ven 22 Jan - 18:27

Faronn, contrairement à moi, semblait réfléchir avant de parler. C'était bizarre de voir quelqu'un sembler si différent de moi. Mais c'est vrai qu'à l'époque, je n'avais côtoyé que très peu de personnes, qui d'ailleurs étaient toutes différentes de moi. Il parlait vraiment peu, peut-être avait-il peu de choses à dire, toujours est-il qu'il ne semblait pas très à l'aise. Peut-être me cachait-il des choses, en fin de compte. À ce moment là, je n'avais plus grand chose à dire, alors j'ai décidé de manger. Cela lui a peut-être paru impoli de ne rien dire, mais j'avais faim.

Après m'être bien ravitaillée, je me suis levée et je suis donc aller retourner regarder le ciel. Je fis un signe à Faronn afin de lui dire de ne pas m'accompagner, je voulais rester seule afin de pouvoir me reposer. Bizarrement, je n'avais pas froid, alors que ce n'était habituellement pas le cas. Je pouvais m'allonger sur le sol sans trembler comme une feuille, une pauvre feuille sans défense tombant sur le sol. Je regardais le ciel, même si les branchages des arbres le cachait plutôt bien. C'était beau, cette couleur verte mêlée à la couleur du ciel. Je repensais d'un coup à mon tuteur. En effet je m'étais promis de ne pas en parler à Faronn, mais je me demandais si j'allais bien y arriver, car le mensonge ne me paraissait pas être une bonne solution. À ce moment j'ai quand même réfléchi à ce qu'il me disait, et je pense en effet que je suis trop inconsciente, donc je vais continuer à lui mentir, jusqu'à ce que je comprenne donc vraiment qui il est, qu'on se connaisse entièrement.

Après quelques minutes, je décidai d'aller dormir, je voulais me lever très tôt afin de partir à l'aurore, même si ça m'aurait grandement étonnée. La dernière fois que je m'étais levée aussi tôt, je tremblais de la tête au pied, je n'aime décidément pas le froid. Comment il m'appelait déjà l'autre homme loup ? Ah oui c'est vrai, la frileuse.

-Hé Faronn, j'espère que tu as trouvé un endroit où dormir, il fait plutôt froid la nuit par ici, et mon endroit est trop petit pour abriter deux personnes.

Je ne sais pas pourquoi, mais ma réflexion me faisait rire, l'une des première fois où j'ai ri, d'ailleurs, on rit très rarement toute seule. Je suis ensuite partie m'allonger dans mon "lit".

~ Il est 19 heures 24 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Au coeur des bois.   Ven 29 Jan - 3:03


La demoiselle se leva invitant faronn à rester sur place elle désirait être seule. Bien autant ne pas la déranger. Tout deux avaient bien manger et il ne restait rien des petits pains du jeune homme qui avait été heureux de les partager avec sa nouvelle amie. Il la regarda. Les étoiles...on pouvait effectivement y lire beaucoup de choses les magiciens d'Emeraude le lui avait enseigner mais il n'était pas d'humeur ce soir. Ni à cela ni à dormir d'ailleurs. Il se levaet partit dans l'autre sens sans bruit. Puis il revint quelques instant après les bras chargés de bois. De petites branches sêches. Il faisait particulièrement froid ce soir, en rapport avec ses nuit précédentes. Il était inquiet car son instinct lui révélait une fraicheur non naturelle. Il regarda Ellya qui justement lui posait une question fort intéressante.

- Ne vous inquiétez pas pour moi Lady Ellya, je vais faire un feu et dormir près de celui ci. Connaissez vous la magie ?

Il se demandait si elle en possédait. Pouvant sonder l'esprit des personnes il pouvait connaitre sa réponse mais préférait attendre. Il était bien tot pour se coucher et il aimerait qu'elle se dévoile sans mentir...un peu du moins. Aussi la confiance éait elle de mise. Il installa le foyer pres du petit lit et l'alluma à l'aide de ses paumes d'ou sortirent du feu. Il ne voulait pas l'effrayer mais pour lui c'était tellement normal d'agir ainsi. Il fila chercher des bouts de bois qui permettraient au feud e durer toute la nuit puis il s'allongea simplement à coté, sur le dos.

*Elle a un rire cristallin ... enfantin ... Quelle mystérieuse jeune fille*

Faronn ne connaissait que des combattantes aussi, Ellya lui faisait un effet assez bizarre mais n'était ce pas normal? Chaque contrée après tout était différente. Il se dit alors que la confiance devait aller dans les deux sens, peut être pouvait il commencer à parler.

- Je vivais dans un château ... avec beaucoup d'autres jeunes, nous apprenions le combat et la magie, pour combattre celui qui voulait envahir nos terres. Je suis un peu à part étant un hybride mais défendre le peuple est important pour moi. Avez vous un but dans la vie ?

Faronn venait de faire un discours comme il n'en avait pas fait depuis très longtemps. Aligner autant de mots lui était difficile mais auparavant solitaire au chateau, il ne supportait pas ici de rester sans personne, n'était ce pas paradoxal? Il espérait que la jeune fille serait contente qu'il parle un peu puisque c'était elle qui essentiellement établissait la conversation depuis leur rencontre. Le jeune homme tout en parlant, sondait la région afin de veiller à leur sécurité, on était jamais trop prudent ...

~ Il est 19 heures 27 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au coeur des bois.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au coeur des bois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: