AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôliste ~ICI~ Arrow




Exclamation Récompenses actuelles ~ICI~ Exclamation



Partagez | 
 

 Domaine de Guislan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vi
Vi
Récits 12
Domaine de Guislan Empty
MessageSujet: Domaine de Guislan   Domaine de Guislan Icon_minitime1Mar 3 Déc - 18:38

[Arrow...suite de ~ICI~]

Dans tout les cas, que Guislan aime ou non la visite des dieux abyssaux, Vi allait devoir s'imposer dans son domaine pour lui demander son aide même si ce dernier en était réticent. Quitte à lui rendre service ensuite. La Déesse l'imaginait mal agir sans rien en retour... Surtout quand elle savait, après plusieurs investigations afin de connaître au mieux qu'elle pouvait les dieux des abysses, que ce dernier désirait que retourner auprès des siens dans le monde Céleste. C'était une information de taille pour tenter de le convaincre. Peut être voudra t'il autre chose, cela dit... m'enfin bon. Vi allait devoir improviser. C'était contre-nature à ses propres méthodes habituelles : celles d'agir en connaissant tout sur tout et contrôlant le moindre détail pour que ce soit parfait. Là, elle allait à l'aveuglette. Avec une Istën possédant la vue sur le monde et le don de divination comme seule alliée. Pas des moindres, oui. Mais entendons par là que ce n'était pas une situation à laquelle elle s'attendait à être confrontée, et, rien que ça, ça l'excitait. Bien au-delà du fait d'avoir peur de Rivaëna comme tout les autres. Au contraire, elle admirait l'entité d'une certaine manière, plutôt fascinée et souhaitait même lui faire face une fois que son plan serait mis sur pieds. Rien ne lui ferait plus plaisir que de la dépouiller de sa puissance et de la voir ramper à ses pieds tout en se laissant aller à son dernier souffle. Cette pensée fit parcourir un frisson en Vi qui reprit son sérieux au lieu de rêver.

-**Merci Unshra pour toutes les informations que vous m'avez confiées. Je vais de mon côté jauger toutes les possibilités et agir en conséquence. Si y avait quoi que ce soit de plus à me confier ou que vous remarquez quelque chose, n'hésiter pas.**

Seule dans son domaine, toujours assise sur son nuage noire, elle observait, fascinée, le plafond jonché d'étoiles, de galaxies et autres nébuleuses. Baignant tous dans un fond de fumée sombre et incandescente. Ouvrant les yeux, fixant le sol qui reflétait son visage. Vi réfléchissait à la meilleure façon d'aborder un dieu qui ne désirait n'avoir aucuns contacts, sans le froisser. Parce que si la situation avait été toute autre, que le danger était pas aussi grand que celui auquel ils faisaient face, elle se serait imposée en se téléportant dans son domaine. Peu importe son ressentis. Mais sur ce coup-ci, comme elle devait maximiser ses chances, elle pensait que s'immiscer ainsi dans son espace personnel ne pourrait que rendre la tâche plus compliquée. Préférant alors pour le coup procéder autrement. Fermant les yeux, laissant son nuage noirâtre l'envelopper, elle se téléporta en direction de Guislan mais n'apparut pas dans son domaine. Elle stationna juste à la limite, entre l'extérieur et l'intérieur de ce dernier. Restant dans sa forme immatérielle : son nuage noir. C'est de là alors qu'elle fit savoir à Guislan par télépathie qu'elle était à sa porte, qu'elle désirait converser. Lui faisant comprendre que la situation était dramatique et qu'elle avait besoin de ces conseils. En espérant que cela fonctionne, évidemment... Dans le cas contraire, elle laisserait sa vraie elle agir et tout se passerait autrement. Car venir supplier l'aide des autres, c'était pas sa nature, elle avait cela en horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur
Récits 217
Domaine de Guislan Empty
MessageSujet: Re: Domaine de Guislan   Domaine de Guislan Icon_minitime1Mar 3 Déc - 18:41

La nuit est sombre avant que n’apparaisse l'aube, mais Vi put en percevoir les premiers rayons. Des suites de son entretien avec Unshra, qui, de toute évidence s’avérera une précieuse alliée, la Déesse du Chaos put se fixer un tout premier objectif. Soit aller à la rencontre de l'asocial Guislan ! Alors qu'elle était à sa porte, Vi lui communiqua sa présence. Elle insista bien sur le fait que la situation l'exigeait et que son petit caprice de solitaire éploré pouvait passer en second plan. Hélas, elle n'eut qu'en retour de petits chuchotis incompréhensibles. L'ombrageuse Divinité perdit patience, déjà qu'il lui répugnait de s'adapter à ce genre de stupidité, il lui fallait en plus aller le chercher dans sa piaule ? à qui pensait-il donc avoir à faire ?!! Sans demander son reste, Vi s'engouffra au coeur du domaine de Guislan ! Immergée par un épais brouillard que même ses pouvoirs ne pouvaient dissiper, la Déesse du Chaos se laissa surprendre par une étrange sensation de vide. Se doutant d'un mauvais coup, Vi opta pour s'en retourner dans son antre. La téléportation fonctionna, mais elle se trouvait toujours dans la brume. Sans être en mesure de pouvoir expliquer le phénomène, l'obscure Divinité demeurait coincée dans le domaine de Guislan...

Intriguée mais toujours les nerfs à vif, Vi s'en remit une fois de plus à Unshra. Et comme si elle était enfermée dans une bulle autour de laquelle l'espace se serait replié, ses paroles destinées à l'Istën lui revinrent dans la tête. Martelée avec force par ses propres mots, la Déesse comprit qu'elle ne pouvait compter que sur-elle même. Guislan se trouvait quelque part dans cette purée de pois, ou bien était-ce un piège tendu par Rivaëna dans le but de se venger d'elle ? Aucune importance, mieux valait commencer par la première théorie ! Peut-être se trouvait-il qu'après tout se temps à se terrer loin de tous, Guislan avait lui même sombré dans l'oubli, ce qui expliquerait en partie la nature si particulière de son domaine. L'énigme semblait des plus simples à résoudre du point de vue de la Déesse, soit retrouver son chemin. Une forêt de pins morts semblait se distinguer entre deux éclaircies, plusieurs petits chemins pouvaient être empruntés. Pensant avoir suffisamment perdu de temps à cogiter, Vi se lança sur une des voies de droite laissant en suspend derrière elle un nuage noir qui retraçait sa silhouette élancée. Ainsi, aucun risque de se mettre à tourner en rond comme une écervelée !

Ses pieds foulèrent le sol meuble d'un pas sûr et rythmé, mais en regardant par dessus son épaule, Vi put constater avec une pointe de frustration sa sombre marque s'effacer laissant ainsi le brouillard se refermer derrière elle. L'oubli avait le dernier mot en ces lieux sordides, or, comment trouver une solution si les idées se perdaient plus vite qu'elles ne germaient ? Ce fut à partir de ce moment que Vi prit conscience du danger dans lequel elle se trouvait, à savoir que déjà des pans de ses souvenirs les plus lointains s'occultaient en dépit de tous ses efforts pour les retenir... Il fallait accélérer la cadence, et alors qu'elle arpentait un nouveau passage, une voix dépressive n'avait de cesse de répéter ce mot : "Perdu... perdu... perdu... je suis perdu... totalement perdu... à jamais perdu... perdu... perdu..." Il s'agissait très certainement de Guislan, Vi se lança alors à sa poursuite. Elle se devait de le rattraper avant qu'elle ne finisse par déambuler à l'instar de ce perroquet énonciateur d'une fin toute proche !
Revenir en haut Aller en bas
Vi
Vi
Récits 12
Domaine de Guislan Empty
MessageSujet: Re: Domaine de Guislan   Domaine de Guislan Icon_minitime1Mer 4 Déc - 13:33

Toujours au limite du domaine de Guislan, la Déesse du Chaos prenait son mal en patience. Rongeant ses propres limites. Broyant du noir en se traitant de tout les noms de devoir s'infliger un tel supplice à attendre que l'autre daigne lui répondre. Mais rien. Le temps semblait passer très lentement mais rien ne parvint. Vi recommença à songer à d'autres solutions quand une vague de chuchotis résonna dans sa tête. Mais c'était incompréhensible. Il avait oublié de comment on parlait correctement en télépathie, celui-là ? Il pouvait faie un effort au lieu de se foutre d'elle ! Mais bon, il en était trop. La Déesse força le passage subitement, sans crier gare et se retrouva noyée dans un énorme brouillard. L'atmosphère était pesante et... vide ? Drôle de sensation que ressentit Vi sur le coup. Tellement bizarre qu'elle sentit le traquenard et tenta de retourner à son domaine mais rien ne fit. Enfin. La téléportation marcha en soit, mais elle ne s'était pas déplacée... Décidément, tout semblait s'enchaîner en ce moment. Guislan semblait la retenir en ces lieux mais elle n'avait pas que ça à faire ! Alors, tentant de rentrer une nouvelle fois en communication avec Unshra, Vi essayait de comprendre tout de même ce qu'il se passait. Du moins, pourquoi le Dieu de l'Oubli était dans un tel lieu qui emprisonnait quiconque y entrait. Cependant, une fois qu'elle eut terminé sa phrase, celle-ci lui revint en pleine tête.

- Rah... bon sang ! Gémit-elle en se tenant la tête d'une main.

Sa voix, en échos dans sa tête, la perturbait mais elle comprit bien assez vite qu'elle était seule, désormais. Espérant tout de même que l'arachnide avait sentit son aura disparaître d'un coup. Du moins, c'est ce qu'elle déduisit. Parce que si rien ne pouvait sortir, il en serait de même pour son essence vital, peut être. Mais elle avait pu sentir la présence de Guislan en étant à l'extérieur du domaine... donc c'était peut probable. Ou alors, était-ce Rivaëna qui avait compris ce que la Déesse du Chaos était en train de faire ? Non. Quand même pas. Ou bien, si c'était réellement le cas, il était trop tard pour penser à autre chose. Vi devait agir rapidement pour comprendre où elle était et comment en sortir en retrouvant l'autre asocial. La première chose à faire serait de comprendre les lieux. Se reformant entièrement, posant pieds à terre, elle observa du mieux qu'elle pouvait. Cet endroit était lugubre, sombre et le brouillard n'aidait pas du tout. Il était même déroutant. Mais pas suffisant pour inquiéter Vi qui s'avança lentement. Mais à force de continuer sur le chemin devant elle, elle commença à distinguer des pins morts, formant une forêt et par quelques endroits, transpercés par des légers rayons de lumière.  Ainsi que, droit devant, plusieurs petits chemins se présentaient à elle. Un court instant, elle resta plantée devant, ne sachant pas quoi faire... Guislan était-il en train de jouer avec elle ou y avait-il réellement un problème en ces lieux ? Étrangement, elle espérait qu'il ne lui soit rien arrivé.

Quelques courts instants lui suffit pour se décider à emprunter le chemin le plus à droite de sa position, laissant derrière elle une traînée de fumée noirâtre. Ainsi, elle pourrait retrouver son chemin ou, si elle se perdait d'une quelconque façon et que son allié trouvait le moyens de l'extirper de cet endroit, elle serait plus facilement trouvable. Cependant... le maître des lieux n'aura jamais aussi bien porté son nom. Car à chaque pas que Vi faisait, cette même traînée se dissipait petit à petit. Comme si l'espace avait cesser de se souvenir qu'elle était là... La Déesse, soupirant de lassitude, comprit qu'elle était vraiment dans le pétrin. En plus de lui faire perdre son temps, ce dernier se permettait de jouer avec ses nerfs. Déjà que Kryos avait ouvert le bal en se moquant d'elle et que les autres l'avait snobées de plus bel, voici que Guislan se mettait à la prendre pour son jouet.

** Je te jure... si tu joues réellement avec moi...  C'est mort que tu vas finir !**

Mais une douleur la traversa subitement ! Elle ne comprit pas de suite ce qu'il se passait... mais c'était comme si quelque chose... retirait des pensées de sa mémoire. Enfin, une douleur, c'était plus un désagrément qu'autre chose que ressentait la Déesse. Était-ce un sort que le dieu lui avait lancé ou l'environnement qui aspirait son essence vital ? Cherchant à comprendre, continuant d'avancer, elle se rendit compte que c'était ses propres souvenirs qui s'estompaient dans l'oubli ! Doucement, certes, mais elle ne pouvait pas le laisser faire. C'est alors qu'une véritable course contre le temps se lança pour elle. Cessant de marcher, son aura noire l'entourant, elle se mit à léviter pour prendre de la hauteur, au-dessus de ce que semblait être finalement une forêt extrêmement dense, baigné dans un brouillard sans fin. Autant, Rivaëna pouvait en imposer... mais là, voir ses souvenirs disparaître, étant incapable de savoir ce qu'elle perdait réellement, lui faisait... vraiment peur. Sa colère, immense, se canalisa en elle pour soudainement se répandre à travers tout le domaine par plusieurs vague d'onde de choc. La panique était en train de l'emporter et il fallait qu'elle trouve une solution rapidement sinon, elle terminerait dans l'oubli sans avoir pu sauver Yloumna. Rien qu'à cette idée, elle serra les poings, propulsant encore et encore plus d'énergie dans ce domaine. Peut importe qu'elle le détruisait ou non, peut importe qu'elle s'attire les colères de Guislan. Il fallait qu'elle sorte d'ici ! Son but principal était de surcharger le domaine pour le faire imploser et pouvoir créer une brèche. Sombrer dans l'oubli ? Elle ? Non mais puis quoi encore ! Il en était hors de question, elle n'en avait pas terminer avec ce monde !

Les pensées filant à toutes allures dans sa tête afin de trouver une solution. La panique s'accentuant quant à ses souvenirs qui disparaissaient encore... Vi maudissait cet endroit. C'est ainsi qu'alors qu'une répétition lui parvint aux oreilles. Était-ce Guislan ? Perdu ? C'était bien ça... il était en train de sombrer dans l'oubli lui-même ! Tout prenait sens désormais. Il n'avait jamais voulu être là et comme il ne désirait que retourner auprès des siens, sans savoir comment faire, il s'était laissé tomber l'oubli ! Comme une sorte de punition... Après, qu'avait-il fait ? Vi n'en avait cure. Elle avait juste besoin de lui et c'est tout. Mais là, il fallait le sortir de sa misère et le faire revenir à lui. Mais comment ? Filant dans la direction de là où semblait lui parvenir les voix, elle tenta de le localiser. Mais rien, c'était trop flou mais son aura était là. Devait-elle se manifester plus encore pour qu'il s'agrippe à son aura pour ne pas sombrer ou le secouer comme un bon coup de pied dans l'arrière train ? Mais non, évidemment... il n'y avait qu'une seule possibilité sur laquelle Vi se fixait et sans plus attendre, elle lança une communication avec Guislan par télépathie. Espérant qu'elle touche au but.

**Guislan ?! Oh, Guislan ! Reprenez-vous ! Se mit-elle à lui dire d'un ton autoritaire et froid. **Vous êtes en train de vous laisser à la mort, il me semble bien. Comme un lâche ! Mais heureusement, je me suis plantée ici aussi et je me retrouve coincée dans votre dépression et mon âme est en train de se disloquer. Peu importe ce que vous ressentez envers moi mais je sais que vous avez un désir intense de retourner auprès des vôtres et je peux vous y aider. Mais pour ça, faut que vous repreniez vos esprits !**

La Déesse du Chaos laissa un blanc quelques instants, dans l'espoir que ce dernier lui répondrait enfin. Mais toujours rien. Pensant alors qu'il ne fallait pas cesser de converser avec ce dernier histoire qu'il s'agrippe à quelque chose et qu'il sorte de sa déprime. Sa plus grande crainte était que le dieu l'ignore complètement... donc elle insista, encore et encore.

**Écoutez, je n'ai pas que ça à faire mais j'ai besoin de votre aide qui me serait extrêmement précieuse. Quelque chose de grave s'est passé et je souhaiterai que vous puissiez m'aider. Le Royaume Céleste et Abyssal sont en danger et vont être détruit si nous ne faisons rien pour tenter de retrouver Loominëi !** Lança t'elle d'un ton inquiet.

Évidemment, elle fit exprès, pour l'instant, de ne pas mentionner Yloumna, Lolth et Oracle. Misant tout sur le simple nom de sa créatrice qu'elle avait prononcé pour qu'il daigne enfin réagir. Là, stressée par cette sensation intérieure qui était en train de lui voler ce qu'elle était, Vi ne pouvait que s'en remettre à son instinct... et à sa colère grandissante. Se retrouver à supplier une autre divinité la mettait hors d'elle. D'ailleurs, comme pour le contact qu'elle avait tenté de prendre avec Unshra, elle espérait que ce dialogue ne sorte pas de ce domaine qui, apparemment, semblait être détaché du temps et empêchait tout d'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur
Récits 217
Domaine de Guislan Empty
MessageSujet: Re: Domaine de Guislan   Domaine de Guislan Icon_minitime1Jeu 5 Déc - 17:36

Un brouillard opaque qui se faisait de plus en plus oppressant pour Vi. La Déesse sentait la situation lui filer entre les doigts, un sort contre lequel toute sa fureur ne pourrait rien. Guislan était sans doute responsable de cette puissante malédiction, mais en avait-il au moins conscience ? Emportée par cette vague impression, Vi interpella le Dieu de l'Oubli directement dans son esprit. Une première tentative qui ne lui apportera aucun élément de réponse, en même temps, la Déesse avait surtout parlé d'elle. Mais avant que ne s'en vienne la seconde, la lumière qui perçait jusqu'alors le voile blanchâtre que Dame Amnésie revêtait, finit par s'estomper bien plus rapidement qu'un coucher de soleil sur Astrune. D'un instant à l'autre Vi serait plongée dans l'obscurité la plus totale, aussi tenta t-elle le tout pour le tout ! Et ce fut seulement lorsqu'elle prononça le doux prénom de Loominëi que la nuit cessa de tomber. Tout n'était pas gagné, la Déesse s'en doutait bien étant donné que le crépuscule demeurait, mais toute victoire, même infime, était bonne à prendre. Par ailleurs, peu de temps après le phénomène, une silhouette se dessina dans la grisaille jusqu'à ce qu'un visage lui apparaisse enfin...

Domaine de Guislan Gui10

Le regard vide de Guislan n'engageait rien de bon, puis d'une main sans force, il prit la sacoche qu'il portait en bandoulière avant de la tendre à sa vis-à-vis. Hormis la consonance de Loominëi, il était incapable de comprendre ce que lui racontait cette dernière. Par ailleurs, afin de l'encourager à réagir promptement, la Divinité de l'oubli susurra "perdu..." accompagné d'une expression qui ne pouvait être qualifiée. Alors que les ténèbres retrouvaient leur allure, Vi s'empressa d'ouvrir le petit contenant de cuir avant d'en ressortir une multitude de morceaux de vélin. Dans la précipitation la Déesse en échappa quelques uns. Encore pleine d'énergie, l'étourdie parvint à les rattraper avant qu'ils ne sombrent à jamais dans le noir... Quand bien même elle ignorait tout de leur utilité, Vi ne doutait pas un instant de leur importance pour Guislan !

Sur la surface de chacun de ces fragments, la Déesse du Chaos pouvait y lire un mot. Outre l'obscurité qui l'empêcherait à jamais de les voir, Vi se découvrit une nouvelle déficience ! Désormais elle peinait à assembler les lettres et donc à comprendre ce qui y était écris. Malheureusement elle n'avait guère le choix, si elle voulait s'en sortir elle se devait de les prononcer d'une voix haute et claire ! L'ensemble des mots était : Nu*ge, Gal*p*r, L*stre, *o*eil, C*n*pé, L**m***i, Na**r*. Tout n'y était point, mais il s'agissait des seuls que Vi tenaient en ce moment. Chacun de ces termes représentait une essence vitale pour Guislan ; Il y avait la liberté, le Destin, l'océan, la paresse, le cycle de la vie, le confort du foyer, la lumière ainsi que bien d'autres qui ne lui seront pas encore révélés...
Revenir en haut Aller en bas
Vi
Vi
Récits 12
Domaine de Guislan Empty
MessageSujet: Re: Domaine de Guislan   Domaine de Guislan Icon_minitime1Jeu 5 Déc - 20:54

Sur Astrune, l'expression du "ciel qui nous tombe sur la tête" devait exister. Mais pour Vi, levant les yeux en l'air, pouvait dire que c'était la nuit qui lui tombait dessus. Tout s'assombrissait à une vitesse folle. Impuissante, serrant les dents, se rendant bien compte qu'elle ne pouvait rien faire face à cela, tenta encore et encore à entrer en contact avec Guislan. Mais rien ne se fit. Son esprit s'embrouillait de plus en plus. Ses souvenirs la quittaient et elle avait bien peur de bientôt en oublier jusqu'à même sa propre existence. Sa propre conscience, d'être ce qu'elle était. La Déesse hurla le nom de sa créatrice à l'intention de Guislan dans l’espoir que tout cela cesse une bonne fois pour toute. Pour autant elle détestait Loominëi, elle trouva ironique que c'était son nom qu'elle hurla dans l'espoir d'être sauvée de cette malédiction. Mais tout aussi drôle que la situation ne puisse paraître, les ténèbres cessèrent nettes leurs descentes. Le cœur battant la chamade, son regard balayant frénétiquement autour d'elle, Vi tenta de trouver une voie de fuite ou même Guislan lui-même. Et ce fut à cet instant qu'elle aperçu une silhouette avec un visage arborant une expression inexprimable. Avait-il enfin daigné se montrer ?

- Vous avez sale mine.... on vous l'avait déjà dit ? Lança t'elle dans un chuchotement glacial quand celui-ci lui tendit alors un sac d'un geste mou, répondant à son geste par un rire amère. Un cadeau de bienvenue, j'imagine ?

La Déesse du Chaos s'en saisit et l'observa avant d'entendre une nouvelle fois ce même mot : Perdu. À ce moment, elle le fixa dans les yeux et se rendit bien compte, de manière qu'elle ne saurait expliquer, qu'elle devait faire vite. Puis-qu’à l'instant même où celui-ci fut prononcé, la nuit recommença à tomber sur le domaine. Une pression énorme commençant à peser sur l'aura de Vi qui ouvrit alors cette sacoche. Mais avec un peu trop de force, cela dit. Une partie de ce qu'il contenait lui échappa mais fort heureusement, elle fut encore assez vive pour les récupérer avant qu'il ne sombre dans les ténèbres qui les enveloppaient alors. Soulagée d'en avoir perdu aucuns, elle les observa rapidement. Comprenant pas immédiatement ce qu'elle devait en faire. Chacun d'eux avait un mot écrit dessus. Un mot ? Plissant les sourcils, elle tenta de lire. De lire et relire... qu'est-ce qui se passait ? C'était du charabia ? Elle voyait bien que c'était des lettres mais elle comprit clairement pas ce qu'elle tentait de lire. C'est à ce moment précis qu'elle se rendit compte que la malédiction se répandait plus vite encore. Allant jusqu'à s'attaquer à son propre présent !

BON ! Fermant les yeux, tentant de rassembler tout ce dont elle se souvenait encore, elle s'activa à comprendre. Son regard sautant entre ce qu'elle lisait et l'expression morte de Guislan. Appuyant la paume de sa main droite contre son front, Vi assemblait tant bien que mal les mots tout en se les répétant rapidement pour ne pas les oublier aussitôt. À la suite, rajoutant ensuite à chaque fois le nouveau qu'elle comprit. Ce n'était pas évident comme tâche avec la panique qui l'habitait et cette aura oppressante que dégageait les lieux. Sans parler de la mort par l'Oubli qui l'attendait si rien n'était fait. À vrai dire, mourir ainsi, c'était probablement la pire mort pour la Déesse. Cela reviendrait au même que d'avoir été inutile ou totalement impuissante. Mais elle parvint tant bien que mal à assembler les mots, bloquant sur le dernier. Accélérant la vitesse de ses répétitions pour inlassablement recommencer ensuite. Pensant que d'aller le plus vite possible lui permettrait de lutter contre l'amnésie. Mais lorsque le dernier lui apparut clairement à l'esprit, elle n'hésita pas une seconde, tenant fermement ce que Guislan lui avait donné.

- Nuage ! Galoper ! Lustre ! Soleil ! Canapé ! Loomineï ! NAVIRE ! Termina t'elle en criant presque, un son assourdissant envahissant ses oreilles en même temps.

Espérant que cela serait suffisant pour mettre fin à cette mascarade, Vi ne quittait pas l'homme des yeux, son visage parcouru par la colère et la peur en même temps. Mais si Guislan revenait enfin à ses esprits, elle lui ferait comprendre à quel point elle aurait envie de le tuer pour avoir risqué de l'emmener avec lui dans sa chute. Mais aussi, étant de parole, elle allait évidemment l'aider à retourner auprès de Loominëi. Mais si rien d'elle n'était revenu, si tout ce qui était partit à cause de cette malédiction l'étaient définitivement, c'est les pieds en avant qu'il retournerait auprès des siens au Royaume Céleste !

**REAGIS bon sang !**

Serrant son poing droit, fermant les yeux, elle inspira profondément... Son regard, brillant soudainement d'une vive lueur, elle projeta sa conscience à travers Guislan. Normalement, elle usait de cette force pour attaquer et détruire son adversaire mais pour ce coup-ci, comme Guislan semblait complètement inerte, faire irruption dans sa mémoire de façon plus brutale, elle espérait que cela ait un effet défibrilisant histoire de bien le secouer. Pas trop fort, évidemment, mais suffisamment pour aussi rester accrochée à lui et qu'il ne s'en aille pas à nouveau. Un coup probablement risqué mais au stade où elle en était, toutes les solutions étaient bonnes à prendre et aucunes n'étaient à négliger ! Rivaëna l'attendait pour recevoir un coup dans l'arrière train et Vi comptait bien ne pas lui poser de lapin mais aucunement mourir ici avec ce dépressif !
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur
Récits 217
Domaine de Guislan Empty
MessageSujet: Re: Domaine de Guislan   Domaine de Guislan Icon_minitime1Ven 6 Déc - 17:29

À la fois énervée, frustrée et terrifiée, Vi enchaîna les mots qu'elle tenait, les crachant littéralement à la face de Guislan qui se tenait là, amorphe. La Déesse sous pression les prononça si vite que l'ensemble se mua en une phrase vide de sens... La Divinité de l'oubli ne put saisir aucun des termes susceptibles de les sauver de ce néant qui n'avait de cesse de les dévorer. L'esprit de Guislan allait si lentement que même "Navire" ne put être décodé ! En hurlant comme elle l'avait fait, le Dieu en perdition fut saturé par l'écho... n'entendant qu'un cri des plus irritants. Abaissant lentement les paupières, Guislan semblait laisser comprendre à Vi que leurs ultimes instants venaient de s'amorcer. Secouant la tête à l'instar d'un homme désolé, Guislan disparut dans les ténèbres à présent profondes. Tel un fantôme, son image se fondit dans l'immensité de la nuit... La Divinité de l'oubli avait cessé d'être, son domaine s'étant rattaché à l'essence de Vi, la lumière revint peu après.

Loin d'être libre pour autant, la Déesse du chaos pouvait se fier à l'environnement pour jauger de son état. Il y avait bien du brouillard, mais sa densité était si faible que l'ensemble de la forêt morte se dévoilait devant elle. Les divers chemins ne devaient être qu'une représentation de l'esprit tortueux de Guislan, et non un moyen de sortir. Quant à la sacoche, Vi la tenait toujours, et étrangement, cette dernière n'avait point disparu avec son propriétaire. De ce qu'elle avait pu en voir, cette relique pour le moins ridicule ne semblait guère affectée par l’atmosphère amnésique du domaine. Il serait judicieux de la conserver précieusement... D'ailleurs, qu'est-ce qu'elle nous apprenait d'autres cette sacoche ? Guislan aurait pu recouvrer ses forces si les mots lui avait été prononcé lentement et distinctement, mais Vi n'était pas Guislan, aussi allait-elle devoir trouver son propre Graal, car si elle devait-être certaine d'une chose, c'était que jamais elle ne pourrait parvenir à s'extirper seule d'ici.

La grisaille s'épaississait, et bientôt, elle aussi allait se mettre à déambuler telle une âme en peine en rabâchant l'évidence ; soit être perdue !


[Annonce : D'ici trois jours, soit lundi 9 décembre 2.019 à 18 heures, si nul ne vient te rejoindre dans le domaine de Guislan, tu seras à jamais perdue Exclamation]
Revenir en haut Aller en bas
Vi
Vi
Récits 12
Domaine de Guislan Empty
MessageSujet: Re: Domaine de Guislan   Domaine de Guislan Icon_minitime1Sam 7 Déc - 1:44

Être oubliée, tout comme être ignorée ou inconsidérée, était le cauchemar de la Déesse du Chaos. La pire chose qu'elle pouvait imaginer lui tomber dessus. Mais malheureusement, Guislan, restant complètement amorphe et indifférent à son sort, était en train de lui infliger exactement ce qu'elle redoutait le plus. Ce dernier resta inerte, la fixant d'un regard vide, semblant être désolé. Désolé de quoi ? se demandait-elle. De se laisser bêtement aller à la mort tout en l’entraînant avec lui ? C'était pour ça qu'il semblait désolé l'idiot ? Folle de rage, elle tenta de l'attaquer pour qu'au moins, il meurt de ses propres mains. Mais en vain... il disparu en s'estompant comme un fantôme dans l'obscurité. Décidément, les divinités, en ce moment, tombaient comme des mouches. Vi avait complètement perdu le contrôle de cette situation. Cela la frustrait atrocement. Aurait-elle fallu qu'elle s'y prenne autrement ? Ce n'était pas dans sa nature d'être compréhensive, calme, conciliante ou douce, oh que non. Elle était clairement tout le contraire de cela. Mais bon... quand le destin décidait de s'acharner, on pouvait pas y faire grand chose parfois. Cependant, une "bonne"nouvelle était à prendre en compte : Le domaine était à nouveau éclairé. Le brouillard étant bien moins dense qu'auparavant. Dévoilant toute l'étendue de la forêt se trouvant en-dessous d'elle.

Soupirant longuement, elle comprit qu'elle était désormais seule dans cet endroit maudit. Essayant tout de même de retenter de contacter Unshra pour voir si quelque chose pouvait finalement sortir d'ici. Mais rien. Ses propres paroles continuaient à ricocher dans son esprit... C'était insupportable. Mais elle tenta par désespoir de jeter des appels télépathiques dans tout les sens. On ne savait jamais. Elle pouvait bien supporter s'entendre encore un peu, tant qu'elle se reconnaissait encore... Observant la cimes des pins morts en-dessous d'elle, suivant des yeux les divers chemins qui sillonnaient entre ces derniers, la Déesse du Chaos se perdit un instant dans ses pensées. Que pouvait-elle alors bien faire ? Ce domaine était vraiment une prison, elle doutait pouvoir s'en sortir elle-même. La seule méthode serait de trouver quelque chose afin que l'on la sauve de là. Voulant sauver Yloumna et Lolth, elle se sentait bien idiote désormais. Totalement impuissante, parcourue par des frissons qu'elle ne saurait qualifiés. Était-ce de la peur ? De la haine ? Ou bien même de la tristesse au vu de l'impuissance cruelle qu'elle ressentait ? Pouvait-elle réellement en vouloir à Guislan, finalement ? Bien sûr que si mais elle était totalement fautive aussi sur le coup. Elle en avait bien conscience. Cependant, sa colère l'emporta tout de même à tel point qu'elle s'enferma dans un nuage noirâtre dense afin d'être comme dans un cocon. Méditant un instant. Constatant bien que ses souvenirs ne lui revenaient pas mais que, pire encore, l'amnésie progressait et l'extérieur était de moins en moins lumineux. Certes, ça progressait très lentement comparé à quand le Dieu de l'Oubli était vivant, mais il fallait quand même trouver une solution rapidement.

Complètement obnubilée par sa peur, Vi n'avait pas sentit qu'elle tenait toujours la sacoche en cuir que Guislan lui avait transmis. Mais c'est vrai ça en plus... qu'est-ce qu'elle faisait encore là, celle-la ? La tenant d'une main, le regard perdu, ce dernier avait résisté à la disparition de son propriétaire. Finalement, était-ce cette sacoche la clé de sa sauvegarde ? De plus, le contenu de cette dernière était sauf. Rien n'avait disparu. Il en était clair que désormais, pour la Déesse du Chaos, tout reposait là dessus. Sa propre existence allait dépendre de cette sacoche... quelle belle ironie ! Voulant rire à gorge déployée sans pouvoir y arriver, elle fut secouée de spasme. Vi savait désormais ce qu'elle avait à faire avant que cela n'arrive. Sachant très bien qu'elle allait finir dans le même état que Guislan, il lui faudrait donc quelque chose de clair et précis pour que celui ou celle qui viendrait par ici sache la sortir de là. Peut être même que cette sacoche pourrait lui rendre les souvenirs qu'elle avait perdu. Mais elle n'avait pas le temps d'essayer de les récupérer, le destin courait contre elle.

Tenant fermement de sa main gauche la sacoche, elle l'ouvrit délicatement pour ensuite positionner la paume de sa main droite face à son visage. Le regard presque vide, le peu de clarté enveloppant les lieux brillaient faiblement dans ses yeux. S'activant pour trouver de quel pouvoir elle était encore capable d'utiliser. Mais c'était difficile car l'amnésie était de plus en plus forte. Mais au fond, même ses émotions se calmèrent. Est-ce que la perte de mémoire commençait à l'apaiser finalement ? Ne ressentant plus de peur, plus de colère, ni de honte ou de tristesse, Vi était vide. Lorsque soudainement un pouvoir se manifesta, faisant revenir la Déesse à elle-même. L'espace d'une fraction d'un instant, un sursaut d'énergie créa un petit simulacre d'elle-même dans sa main. Pas plus grande qu'une fée d'ailleurs. À ce moment là, elle transféra en son simulacre d'elle-même toutes les informations nécessaires à sa libération. Tout ses souvenirs restants. Tout ce qu'elle avait tenté de faire ici. Sommant à cette dernière que, dès l'instant où quelqu'un serait là pour l'aider, de tout lui expliquer. De raconter ce qui était arrivé à Guislan, ce qu'elle avait dû faire. Mais surtout, que pour la faire revenir à elle, il faudrait alors raviver la haine qui l'habitait. Cette rage de vengeance ainsi que son profond désir de terrasser Rivaëna pour venir en aide à Yloumna et Lolth. Espérant être retrouvée par Unhsra. Car cette dernière devait probablement être au courant de son état et de ce qu'elle était en train de devenir depuis un moment. Vi ne pouvait compter que sur elle, la seule alliée qu'elle possédait dans ces sombres moments.

La Petite Vi se mit alors à léviter au-dessus de sa main, observant le regard de plus en plus amorphe de sa créatrice. Cette dernière, d'un geste lent de la main droite, lui indiquait d'entrer dans la sacoche avant de la refermer, juste ce qu'il fallait pour qu'elle ne s'ouvre pas toute seule. Mais pas trop non plus pour que sa copie miniaturisée puis s'extirper de ce sac facilement, au besoin, si quelqu'un se présentait. Passant la lanière de la sacoche à son épaule, appuyant cette dernière contre sa hanche, elle tenta de la mettre en évidence. Le regard se levant au ciel. Le temps passant. Ses souvenirs étaient troubles. Quelques noms voguaient dans son esprit. Quelques images de personne apparaissaient de temps à autre pour disparaître aussitôt. La respiration lente. Son visage semblant être... apaisé. Attendant désormais que quelqu'un vienne. Mais elle savait qu'au fond d'elle, elle ne pouvait pas s'y résoudre. Fermant les yeux, une larme perlant sur sa joue droite, elle hurla de rage. Sa voix résonnant dans tout le domaine ainsi que son aura qui se propageait dans tout les sens, faisant trembler le sol et l'air des lieux l'entourant. Même si elle ne savait plus pourquoi elle était en colère... son subconscient, lui, le savait toujours. Il y avait des choses indélébiles qui ne partiraient jamais et où même le temps n'avait pas effet dessus.
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
P.N.J
Récits 774
Domaine de Guislan Empty
MessageSujet: Re: Domaine de Guislan   Domaine de Guislan Icon_minitime1Lun 9 Déc - 17:50

Domaine de Guislan Unshra10

Peu après ses suggestions, Vi s'attela sans attendre à ses diverses tâches. Ainsi voulut-elle commencer par Guilsan, mais depuis qu'elle s'était invitée dans le domaine du Dieu de l'oubli, la Divinité du Chaos cessa toute réponse. L'Istën demeurait perplexe, car jusqu'à présent Vi avait démontré un certain engouement, et ce, même si elle se devait de marcher en dehors des clous... Comprenant d'instinct que la Dieva encourait un danger certain, Unshra voulut la rejoindre sans être capable d'y parvenir. Frustrée mais compréhensive, l'arachnide fonça jusque chez Kryos ! Et oui, ceci n'était guère vide de sens, Guislan avait toujours cherché à s'isoler, et en tant que Dieva il pouvait empêcher tout Istëns et autres Démons de franchir son sanctuaire. Seules les Divinités de son rang ou supérieures pouvaient s'en venir le harceler selon leur bon plaisir. Bien sûr, Unshra aurait très bien pu s'en aller quérir Dorock, le Dieu des profondeurs, mais ne sachant rien de sa situation actuelle et connaissant le différent qui unissait désormais la Divinité du sang à celle du Chaos, l'Istën était certaine que cette rencontre ne laisserait aucun d'eux sur sa faim.

- Mais que viens-tu faire ici la tisseuse ?! Gronda Kryos dès l'instant où Unshra lui apparut.

- Guislan vient de se résoudre à vider l'esprit de tes infants ! La fourberie de Lolth n'avait pas que du mauvais, et pour cause ; l'Istën savait que si elle avait le malheur de mentionner Vi, Kryos cesserait immédiatement de l'écouter et la renverrait aussi sec !

- Gui... QUOI ?! S'écria t-il au travers d'une violente bourrasque qui repoussa Unshra de plusieurs longueurs. On est déjà bien assez mis à mal sans qu'un loqueteux dans son genre ne s'en vienne perturber mes plans ! Songea t-il tout haut alors qu'il filait à l'endroit même où Vi demeurait prisonnière.

Retournant à son antre de soi, Unshra espérait avoir pris la bonne décision. La nature du domaine de Guislan avait changé, ce qui laissait craindre le pire, et si Vi parvenait à s'en sortir, elle n'allait pas être au bout de ses peines...

Domaine de Guislan Krykry10

Atterrissant avec violence chez l'ordure qui oserait s'en prendre à ses créations, Kryos coucha plusieurs arbres, secouant tout l'ensemble sous le joug de sa fureur ! Où était cet empaffé ?! Sondant le brouillard de son regard maléfique, il finit par apercevoir une silhouette qui ne correspondait en rien à celle de l'intéressé. Guislan n'était point le genre à se travestir, mais quand il fut en mesure de distinguer les traits de l'usurpateur, Kryos comprit que la tisseuse s'était moquée de lui. Le Dieu de l'oubli n'aurait jamais pu s'adonner à ce genre d'opération avec un intrus dans son domaine, surtout un intrus comme celui-là !

- Vi, quelle agréable surprise ! Ironisa le Dieu. Cette sacoche ne t'appartient pas ! Kryos ne ressentait plus l'essence de Guislan, or il la connaissait étant donné qu'il était déjà venu marqué son territoire. Supposant le pire, il ajouta : Il a fini par claquer c'est ça ? c'est... inattendu.

Déranger par cette funeste nouvelle, le Dieu du sang put faire la lumière sur tout le reste. Le domaine en ruine s'était lié à Vi, et à la tête qu'elle affichait, il ne devait plus rester grand chose dans le giron de son esprit. Kryos ne pensait d'ailleurs point cela possible, il était très difficile de vider une coupe déjà vide, et de toute évidence, Guislan venait de réussir l'impossible ! Manquant d'applaudir cette prouesse, la Divinité Vampirique arracha sans ménagement la relique de l'oubli que Vi refusait de lâcher. Hélas, forcé de constater que la fermeture n'était pas "clipsée", Kryos ne découvrit que du vide à l'intérieur, aussi vide que sa vis-à-vis. Par souci de tomber sur plus idiot qu'elle, cette dernière avait sans doute voulu mâcher le travail... Mais en ne fermant pas correctement la besace, le néant s'y est introduit, même les fameux bouts de papier de Guislan s'étaient volatilisés.

- Décidément Vi, tu n'en rates pas une ! Se moqua Kryos en jetant le sac à terre. Tu ne vas pas suivre cet imbécile tout de même, Rivaëna a de quoi rire devant tant d'incompétence, la mienne comprise ! Malgré ce qu'il pouvait laisser penser de lui, le Dieu du sang ne tenait pas à ce que leur chute soit inéluctable. Faisant ses petites affaires dans son coin ne le privait guère d'une "bonne" action de temps en temps. Or Vi semblait tout à fait capable d'unir d'autres Divinités à sa cause, chose qu'il se refusait de faire et ce quelle que pouvait être la situation ! Aussi, attrapant le visage de l'infortunée de sa main griffue, Kryos lui serra les joues jusqu'à lui donner un air plus ridicule encore avant de lui secouer la tête avec frénésie. Allez là ! Arrête de me faire perdre mon temps, je n'ai pas que ça à faire ! Rappelles-toi d'Yloumna, Lolth, ta chère Loominëi aussi au passage ah ah ah ! Et si tu veux siroter Oracle, c'est dans l'antichambre que ça se passe ! Ah et tu peux aussi jouir d'une superbe descente de lit made in Solaire si là est ton caprice.

Kryos n'avait point lâché le visage de Vi tout au long de son allocution, agitant toujours plus violemment la mâchoire de sa soeur Abyssale.
Revenir en haut Aller en bas
Vi
Vi
Récits 12
Domaine de Guislan Empty
MessageSujet: Re: Domaine de Guislan   Domaine de Guislan Icon_minitime1Mar 10 Déc - 13:29

Le brouillard autour de la Dieva se faisait de plus en plus fort, l'enveloppant dans son épais voile angoissant, l'enfermant dans une amnésie qui lui serait mortelle si personne ne venait lui rendre visite ici dans les temps à venir. Cependant, même en prenant des précautions, Vi n'était pas en possession de ses moyens et enchaînait erreur sur erreur. Refermant mal la sacoche, celle-ci fut tout aussi victime qu'elle du néant qui l'enveloppait, le vidant intégralement de son contenu. Ne se rendant même plus compte de ce qu'elle pouvait perdre, elle n'arrivait clairement pas y porter attention. Elle voyait bien, malgré qu'elle était noyée dans le brouillard, distinguant que la cimes des arbres en-dessous de ses pieds. Mais son esprit, quant à lui, était presque entièrement partit ou fonctionnait au ralenti avec le peu qu'il lui restait. Étant tout de même capable de se laisser rapprocher du sol, pour poser pieds à terre. Ne sachant désormais même plus où elle était actuellement. Restant à sa position, sans rien faire, son regard observant les arbres alentours. Attendant simplement... que quelqu'un vienne avant qu'il ne soit trop tard pour elle. Ses rares pensées naviguant dans son esprit, se floutant petit à petit, fermant les yeux pour tenter de se concentrer dessus et ne pas perdre cette bataille. C'était compliqué parce que l'aura des lieux était puissant. Seule, elle n'y pourrait rien.

Soudainement, une forte déflagration se fit ressentir, secouant l'air l'entourant, sentant les arbres un peu plus au loin se faire étaler au sol. Le fracas assourdissant la fit sortir quelque peu de son état amorphe pour réaliser que quelque chose était arrivé. Mais tout son être, lui, ne réagissait pas. C'était comme si son esprit était enfermé dans une roche. Mais y avait bien quelqu'un... une vague sensation de déjà vu lui parvenu, très légèrement, mais incapable de la reconnaître. Une silhouette se dessina devant elle, parlant d'un ton moqueur. Mais incapable de comprendre quoi que ce soit. Les yeux à mi-fermés, Vi observa le visage du nouveau venu. C'était Kryos. Mais évidemment, elle ne le reconnu pas bien que quelque chose se mit à réagir en elle à la vue de ce dernier. Comme une récente envie de lui coller son poing dans la figure. Sauf que cela n'était pas suffisant pour la sortir de son état amorphe. Il enchaînait son monologue dans le vide, la Déesse le fixant toujours, le regard vide. La mention de Guislan lui fit parcourir une nouvelle sensation à travers son être. Toujours une sensation de colère. Le corps complètement rigide, elle ne bougea même pas quand Kryos lui arracha la sacoche sans ménagement. Et il continua à nouveau son monologue. Vi voulait comprendre ! Surtout que cette silhouette lui faisait un effet désagréable. Incapable de mettre un nom dessus.

Cependant, une sensation de froideur lui traversa le visage. Kryos venait de le saisir de sa main griffue, s'amusant avec ce dernier à lui faire faire des grimaces ou à le secouer de droite à gauche frénétiquement. Ce fut à ce moment précis que quelque chose se déclencha dans son esprit. Fermant les yeux, ne pouvant pas encore se mouvoir correctement, sentant clairement des choses lui revenir subitement, l'aura de la Déesse se fit ressentir de plus en plus fort. Son nuage noirâtre commençant à l'envelopper elle ainsi que Kryos. Ce dernier, en plein dans son élan pour la ramener à son état normal, prononça les mots clés. Yloumna... Lolth... ainsi que Loominëi... tous résonnèrent dans sa tête, en boucle. De plus en plus fort. Tout un tas d'images et pensées associés à ces noms lui revinrent et cette voix, si agaçante, si moqueuse, un nom s'y colla : Kryos. D'un coup, elle ouvrit les yeux, emplis de vie et de force et dégagea d'un coup sec du revers de la main droite la main griffue du Dieu du Sang de son visage. Une onde de choc se propageant tout autour d'elle, couchant d'autres arbres.

- JE NE SUIS PAS UN JOUET  !!! Lui lança t'elle sèchement en même temps, tout de même déstabilisée de le voir là.

Le brouillard les entourant tous les deux se dissipa complètement, les lieux étant alors baignés dans une forte lueur orangée, comme un couché de soleil. Dévoilant l'entièreté du paysage autour d'eux. C'était comme s'ils étaient aux collines d'Umar... Mais la Déesse ne quitta pas du regard Kryos, se contenant de lui envoyer une tirade glaciale en pleine figure. Se demandant surtout pourquoi c'était lui qui était là ? Était-ce alors Unshra qui l'avait guidé d'une certaine manière ? Parce qu'elle était tout de même étonnée que ce dernier ait accepté de l'aider, du peu qu'elle connaissait ce Dieva et du dernier contact qu'ils avaient eu tout les deux. Enfin bon. L'important semblait qu'elle était complètement de retour. Capable de se remémorer la majorité des choses qui s'étaient passées ici. Son regard se déplaça sur la sacoche qui était aux pieds de Kryos. Elle se demandait si ce qu'elle avait tenté de faire avait fonctionné ou nom mais au vu du rien qui ne débordait de la sacoche et que le Dieu du Sang ne tenait rien en main, ça avait probablement raté. Décidément. Ce genre de situation n'était pas ce qu'elle préférait pour garder le contrôle sur ce qu'elle faisait.

- Je dois admettre que je ne m'attendais pas à vous voir, vous. Commença t'elle à dire, d'un ton prudent, le fixant d'un regard reconnaissant. - Mais.... Merci de m'avoir sortie de cet état. J'ai bien failli me faire emporter avec Guislan dans sa mort. Soupirant, montrant bien qu'elle avait failli, répondant à la question de Kryos quant à la bonne santé de Guislan. J'ai tenté de l'aider, mais je l'ai trouvé dans le même état dans lequel j'étais, avec l'amnésie en plus qui m'envahissait et j'ai rien pu faire pour l'empêcher de se laisser mourir. Pour faire bref...

Déclarant cela d'un ton un peu perdu, elle se souvenait encore des mots qu'elle avait dû lire sur les bouts de papier se trouvant dans la sacoche. Mais elle était finalement plus perturbée que triste à la mort de ce dernier. Se demandant si, finalement, il aurait réellement pu l'aider pour Oracle... Probablement que oui mais elle ne le saura jamais, désormais. Le contenu de cette sacoche aurait finalement pu aider bien plus que prévu sûrement mais il n'y avait plus rien maintenant. Faudra faire avec. S'accroupissant, elle la saisit dans ses mains, tapotant dessus pour en retirer la poussière et terre, prenant le soin cette fois-ci de bien la refermer et la remit autour de sa taille. Voulant vérifier plus tard si cette dernière était encore investie du pouvoir qui l'avait protégée du néant avant qu'elle ne lui soit confiée par Guislan... Auquel cas elle ne l'était plus, elle la garderait tout de même. Comme si un trait de caractère qu'elle possédait quand elle était dans le Royaume Céleste avait refait surface... Reportant son attention sur Kryos, un sourire naquit soudainement sur son visage.

- J'imagine aussi que vous n'êtes pas venu ici de votre pleins gré pour me secourir tel un chevalier voulant conquérir sa princesse, n'est-ce pas ? Déclara t'elle subitement en éclatant de rire. Mais je vous en dois tout de même une en retour, quand vous le souhaiterez évidemment. Acheva t'elle d'un ton taquin.

Que c'était bon de retrouver ses facultés et ses souvenirs ! Cette torpeur qui l'avait immobilisée avait cessé et était désormais loin. Malgré l'humiliation qu'elle ressentait d'avoir été sauvée par Kryos, elle lui en était reconnaissant. Le sourire en coin, elle pouvait ressaisir son objectif d'envoyer Rivaëna hors des mondes qu'elle parcourait de plus belle. Mais pour cela, fallait qu'elle se réorganise correctement et ne fasse plus preuve d'aussi peu de prudence à l'avenir. Cette malédiction était certes forte et la plus dangereuse, selon elle, mais ce serait une autre affaire que de convaincre d'autres Dieux. Même Kryos, elle voulait tenter de façon détournée. Mais à un autre moment.

-**Je me doute bien que c'est vous qui m'avez envoyé Kryos pour me sortir de là.** Déclara t'elle à l'intention de Unshra, d'un ton de pensée déterminée et revigorée. **Merci, vraiment. Je ne doute pas que sans vous, je ne m'en serai jamais sortie ! Bien que je serai curieuse de savoir comment vous vous y êtes prises avec lui** Riant d'avance, comprenant qu'elle avait probablement dû faire preuve de fourberie pour le convaincre à le faire. **Cependant, Guislan n'est plus... et je n'ai rien pu en tirer. Je me suis retrouvée piégée dans une malédiction et j'ai bien honte de ma prestation... Je pense même que j'ai laissé filer un indice qui aurait pu nous aider.**

Désormais, Vi, ne pourrait que compter sur ce qu'elle voulait tenter à la base. C'est-à-dire de se tourner auprès de la Déesse de la Guerre, la divinité la plus proche d'Yloumna... Mais elle préféra tout de même attendre une réponse de Unshra pour être sûre que rien ne s'était passé de plus dans les abysses pendant ce mauvais moment ou une éventuelle nouvelle information au sujet de Rivaëna. Dans le cas contraire, elle irait auprès de la Dieva, espérant que ce coup-ci, celle-ci, ne lui fasse pas faux bond comme Guislan.
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
P.N.J
Récits 774
Domaine de Guislan Empty
MessageSujet: Re: Domaine de Guislan   Domaine de Guislan Icon_minitime1Mer 11 Déc - 18:07

Domaine de Guislan Krykry10

Dès lors où il lui agrippa le visage, le brouillard s'agita, comme si la conscience de Vi se débattait afin de regagner la surface. Kryos jugea bon de lui citer les derniers événements, et bien qu'il le fit à sa façon, la Déesse du Chaos parvint à reprendre le contrôle de ses sens. Chassant sa main d'une frappe cinglante, l'impotente s'écria ne pas être un objet de distraction. Kryos ne put répondre qu'un sourire en coin à cette entente... à savoir que si elle connaissait un tant soit peu la Divinité du sang, jamais elle n'aurait fait une mention aussi absurde. Surtout que peu de temps après, elle le remerciait. Par ailleurs, Kryos ne comprenait guère le titre qu'elle se donnait ; Déesse du Chaos, or elle ne semblait pas en être la source, mais plutôt une de ses victimes. Pour le Dieu Vampirique, Vi ne devrait être qu'une Istën répondant à l'intitulé de ; Déesse Chaotique. Hélas, il s'agissait d'une Dieva, et à moins qu'elle n'ait point encore trouvé sa voie, elle avait quelques progrès à faire en matière de comportement, ce qui l'empêchait en grande partie de raisonner correctement. Kryos n'était pas du genre à conseiller, préférant se faire détester. Lorsque l'on se nourrissait des conflits, tout crêpage de chignons était bon à prendre ! Mais cette fois là, il sut corner la page...

- M'en devoir une ? Répéta t-il bêtement. Mais ma pauvre chérie, tu n'es même pas capable de savoir ce que tu veux, hormis combler un manque. Tu n'es qu'une droguée, et tout ce que tu veux c'est retrouver ta ration quotidienne. Sans prononcer son nom, Kryos faisait mention à Yloumna. Tant que tu réagiras comme ça, tu ne rallieras personne ! Puis en lui poignardant l'épaule de son index, il ajouta d'un ton indifférent : Trouves ton identité au lieu d'un pilier sur lequel te reposer, tu n'en seras que plus forte si jamais elle venait à revenir parmi nous. Fais cela, et tu te sera acquittée de ta dette envers moi ! Termina le Dieu explosant en un millier de gouttes de sang.

Alors que le trou dans sa chair se résorbait, Vi constata que le domaine de Guislan était en train de s'effondrer sur lui-même. La Déesse venait de s'en libérer en recouvrant son savoir, et dans peu de temps, ce qu'elle avait oublié en la présence du défunt Dieu de l'oubli lui appartiendra derechef. Soulagée d'avoir échappé au néant, la Dieva fila sans plus attendre jusque dans son sanctuaire, comme pour s'assurer d'avoir pleinement retrouver le contrôle. Ces quelques instants de quiétude seront écourtés par l'arrivée inattendue de Unshra...

[OUT : Domaine de Vi ~ICI~...Arrow]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Domaine de Guislan Empty
MessageSujet: Re: Domaine de Guislan   Domaine de Guislan Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Domaine de Guislan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ L'AU-DELÀ ~ :: Le royaume Abyssal :: Les neufs enfers-
Sauter vers: