AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôliste ~ICI~ Arrow




Exclamation Récompenses actuelles ~ICI~ Exclamation



Partagez | 
 

 Au coeur de l'engeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P.N.J
P.N.J
Récits 753
Au coeur de l'engeance Empty
MessageSujet: Au coeur de l'engeance   Au coeur de l'engeance Icon_minitime1Sam 17 Nov - 14:08

[Arrow...suite de ~ICI~]

L'arrivée sera brutale et douloureuse. Des sensations jusque là ignorées par les Dieux leur seront désormais acquises. Et ça sera en temps que demis-Dieux, pour ne pas dire Mortels, que Loominëi, Oracle et Dörim se réveilleront dans l'antichambre de la Déesse noire. Solaire quant à elle conservait une part de sa puissance, notamment celle qui consistait à naviguer entre les plans. Tous ses sens en alerte, elle veillait à ce que rien ne leur arrive. Hélas, dans un lieu aussi sordide, aucune sécurité n'était possible. Il s'agissait d'une salle sombre et rocailleuse en forme de coupole, avec en son centre un bassin aussi noir que la Déesse qui s'y trouvait jadis. Le silence était total, et l'atmosphère extrêmement lourde. Admettons qu'un Mortel de cinquante kilos tombe par hasard dans l'Antichambre, il succomberait sur le champ sous son propre poids, de cinquante kilos il passerait à plus de deux tonnes...
Revenir en haut Aller en bas
Loominëi
Loominëi
Récits 143
Au coeur de l'engeance Empty
MessageSujet: Re: Au coeur de l'engeance   Au coeur de l'engeance Icon_minitime1Sam 4 Mai - 15:00

Loominëi était consciente que ses choix en matière de compagnons pour cette expédition était plutôt... étranges. En effet, il y avait foule de dieux on ne peut plus aptes à se battre et qui possédaient une force impressionnante. Néanmoins ici, la déesse du destin ne cherchait pas la confrontation mais plutôt l'information, et la vérité cachée à leurs yeux depuis trop longtemps. Evidemment il y avait de grands risques. Les abysses n'étaient pas un lieu très abordable, néanmoins elle était certaine qu'ici il faudrait surtout comprendre et s'adapter. Enfin il était rare que Loominëi ait raison et ce même avec l'expérience acquise depuis des centaines d'années. Elle pouvait donc comprendre le temps de réponse de Dörim mais accepta d'un sourire reconnaissant ses mots.

Celle d'Oracle la soulagea grandement, ce pour quoi elle s'en voulut. Elle devrait être capable de se débrouiller sans sa soeur ! De plus si ni l'une, ni l'autre n'était au royaume céleste et qu'il lui arrivait malheur, qui prendrait sa place ? Mais c'était peine perdue. Dans son coeur, avoir appris l'existence d'Oracle avait été sans précédent. La solitude la quittait mais elle ressentait ce besoin de la savoir près d'elle, de prendre ses conseils en particulier, d'avoir son aval. C'était bien quelque chose d'inconnu à la grande déesse, ainsi elle ne pouvait l'expliquer et encore moins devant témoin. Chassant ces pensées perturbatrices, Loominëi se concentra sur Lourina et les autres qui n'arrivaient pas à cacher leur angoisse qu'il lui arrive quelque chose, ainsi qu'à ses compagnons. Elle laissa le soin à Dörim d'ironiser, n'ayant rien à ajouter et avec cela.

Enfin ce fut au tour de Solaire de faire ses recommandations. Pouvoirs amoindris. Bien sur la déesse du destin le savait et c'était aussi pour cela que pour elle, la force brute n'était pas de mise dans cette mission. Les comparaison de son ami firent naître un léger sourire sur ses lèvres. Oui, il était dans le vrai et encore peut être loin du compte. A cela fut ajouté le salut de Lourina et surtout le choc de voir Istérius, toutes les divinités et anges présents faire une révérence, leur montrant ainsi combien, tous, ils tenaient à eux et à leur réussite. Il y avait fort longtemps qu'un événement de cette ampleur ne s'était produit dans le royaume céleste et Loominëi ne put s'empêcher d'en être ébranlée. Alors que son monde brumeux disparaissait, la déesse fut contrainte de laisser leurs amis derrière elle car le présent l'appelait. Une force implacable les tirait vers le bas. Il lui sembla entendre des injures venant de Shiva sur ses idées suicidaires, des échos d'autres discussions avant que tout devienne vide... Sans aucune sensation. A moins qu'au contraire celles ci soit trop pesantes pour être ressenties. Puis ce fut le chaos. La déesse du destin connu la douleur, la sensation de froid, la peur, un sentiment de tristesse incontrôlable,... tout cela en même temps. Mais le pire fut peut être ce sentiment de pesanteur, de faiblesse qui s'était installé en elle. C'est alors qu'elle réalisa vraiment les paroles de Solaire. Leurs pouvoirs, c'est à dire tout ce qui fait d'eux des dieux et non pas seulement leur aptitudes particulières, non, c'était chaque partie de leur être qui était amoindrie. La déesse des glaces lui revint en mémoire.

*Shiva avait très certainement raison... quoique non, c'est suicidaire mais nous reviendrons. Je le jure.*

Après ce petit tour d'horizon intérieur, Loominëi se décida à relever la tête qu'elle avait gardé baissée pour se rendre compte qu'elle se tenait légèrement repliée sur elle même, les bras entourés autour d'elle comme pour se protéger. Cette atmosphère était absolument hors du commun, du moins pour un dieu céleste. Une fois légèrement habituée au phénomène qui s'opérait ici et aux changements ressentis, elle regarda autour d'elle. Il semblerait que tous, mis à part Solaire étaient dans le même état. Il était d'ailleurs impressionnant de voir la puissance de la déesse de Féérune.  Réduisant la distance la séparant de sa consœur, elle décida de prendre la parole dans cet univers de vide.

-Merci pour le... voyage Solaire. Quelle sombre pièce...  Vers où aller ?

Elle garda sa voix basse, tout son serait ici soit aspiré soit plus puissant. Il était temps d'explorer, de comprendre. Elle regarda chacun de ses compagnons, voulant s'assurer de leur état avant toute chose.
Revenir en haut Aller en bas
Yloumna
Yloumna
Récits 40
Au coeur de l'engeance Empty
MessageSujet: Re: Au coeur de l'engeance   Au coeur de l'engeance Icon_minitime1Dim 20 Oct - 12:35

L'enferrissage ne fut point le même pour tous, alors que Loominëi accusait le coup avant de finalement s'adapter à cette atmosphère, Oracle souffrait de vertiges et de nausées. Des sensations dont seuls les Mortels avaient l'usage... Quant à Dörim, le plus faible des quatre, peinait à revenir à lui. Comme aimanter au sol, ses paupières refusaient de s'ouvrir, sa langue de remuer et sa mâchoire de s'articuler, enfin... connaissant cette Divinité, c'était peut-être aussi bien comme ça pour l'instant. Son esprit était bien conscient, mais son corps se refusait de suivre. Toutefois, malgré sa peine à entendre ce qu'il se passait autour de lui, il put en parti comprendre les paroles de Loominëi. Elle remerciait Solaire pour le voyage, Dörim n'aurait guère dit cela en ces termes, d'ailleurs, comment pouvait-on dire merci pour ça ? C'était horrible ça, horrible et seulement horrible ! Ils étaient au coeur des Enfers bon sang de bois ! De là, peu après les dires de la grande Déesse, la surface rocailleuse sur laquelle il reposait se mit tout-à-coup à vrombir, puis à trembler jusqu'à l'ébranler totalement. De toute évidence, quelque chose était en train de se passer, ou d'arriver...

Alertées par le grondement semblable à un troupeau qui charge, Loominëi, Solaire et Oracle concentrèrent toute leur attention sur le recoin de la pièce qu'elles estimaient être comme l'épicentre d'où la menace s'approchant jaillirait. Bien que ce phénomène pouvait être terrifiant au sein de la décoration façon Yloumna, les Dieux en présence s'y attendaient avec plus ou moins d'envie selon le personnage qui en était à l'origine. Car si c'était l'Entité responsable de tout ce chaos, l'élite du monde Céleste se ferait cueillir comme des fruits mûrs. En revanche, si c'était la Déesse noire qui s'en venait... la châtiment ne serait-il plus ou moins le même, sinon pire ? Il fallait se rendre à l'évidence, il n'y avait en cet instant, aucune solution de secours face à un éventuel trépas... pas même Solaire. Et pour cause, à l'instant où elle envisagea de sortir les trois Divinités de ce bourbier, ses pouvoirs refusèrent tout bonnement de répondre. Ce fut d'ailleurs au cours de ce même moment qu'un pan tout entier de l'alcôve se distordit, faisant peu à peu naître en son sein, une silhouette au visage familier.


- Mon humble génitrice a finalement décidé de quitter son monde pour se mêler au commun des Enfers. S'annonça une voix tonitruante, qui, à chaque syllabes formulées, fouettait la chevelure de ses vis-à-vis. Tu trouves avoir suffisamment dormi pour enfin daigner te réveiller ? Sur cette interrogation pour le moins sarcastique, Yloumna se matérialisa intégralement devant celle qui fut sa mère. Une image si puissante que sa suite se trouvait à présent dans le même état que Dörim, Loominëi ne pouvait donc en espérer aucun soutien. Même si j'ignore encore la raison de ta venue, et ne va surtout pas me sortir que le sort des Abysses te préoccupe. La Déesse vomissait ses paroles ne laissant guère l'opportunité à son pendant de lumière de lui répondre. Comme tu le sais sans doute, une force plus puissante que les nôtres prend plaisir à ratisser les mondes parallèles. C'est alors que j'ai ressenti son attaque imminente sur ma patrie, j'ai donc pris les devants en engendrant un simulacre des Abysses, y compris de moi-même. Le visage d'Yloumna était littéralement accolé à celui de Loominëi, mais sans menace aucune, celle-ci discourait toujours.

- Elle n'en n'a fait qu'une bouchée sans même avoir eu besoin de livrer bataille. Tu comprendras chère mère. Poursuivit-elle en lui tournant le dos afin de s'en aller promener dans son antichambre. Que cette chose nous surpasse tous, et bientôt, ça sera votre tour ! Si toutefois elle ne s'en retourne point ici après s'être rendu compte avoir été dupée. J'ai fait mes investigations, mais j'ignore toujours ce qu'elle est, ni d'où elle vient. J'ai cru comprendre que tu avais toute une tripotée de bonnes âmes pour s'acquitter des tâches ingrates qui te répugnait de faire. Tu en sais forcément plus que moi ! Même si ses paroles avaient recouvré leur sombre candeur, Yloumna ne se faisait guère menaçante. Elle n'allait pas non plus jusqu'à faire front commun, mais se montrait étonnamment ouverte, ce qui quelque part, la rendait d'autant plus inquiétante qu'à l'accoutumée.

Désormais silencieuse, Loominëi pouvait enfin lui répondre. Peut-être parce qu'elle n'était pas en position de force, peut-être parce qu'elle avait manqué de se faire décimer par cette mystérieuse mais non moins puissante Entité, Yloumna ne s'affichait pas comme étant la grande méchante tant redoutée. S'agissait-il vraiment d'elle ? Si oui, que cherchait-elle réellement ? Si non, qui était-ce ? Quelle que pouvait être la réponse, la grande Déesse ne devait en aucun cas oublier ce pourquoi elle avait pris tous ces risques. Soit retrouver les pouvoirs ainsi que l'identité de Vashti, et vite, car son temps se comptait désormais en secondes !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Au coeur de l'engeance Empty
MessageSujet: Re: Au coeur de l'engeance   Au coeur de l'engeance Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Au coeur de l'engeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ L'AU-DELÀ ~ :: Le royaume Abyssal :: L'antichambre-
Sauter vers: