AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôliste ~ICI~ Arrow




Exclamation Récompenses actuelles ~ICI~ Exclamation



Partagez | 
 

 Qui suis-je ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur
avatar
Récits 213
MessageSujet: Qui suis-je ?   Lun 18 Déc - 2:58

[ Arrow ...suite de ~ICI~]

En dépit de son immensité, le cimetière fut rapidement traversé, et plus étrange encore... aucun de leur congénère ne fut croisé. Quant à Phyrra, manifestement pourvue d'intelligence et d'empathie, faisait tout son possible pour ne pas malmener la cage qu'elle transportait. Et pour cause, les mots d'Éris résonnaient encore dans son esprit : "Phyrra, tu as grand intérêt à marcher vite et ne pas trop me bringuebaler !". Peut-être n'en n'avait-elle pas le droit, peut-être se ferait-elle châtier pour ses dires... mais une question lui brûlait ardemment les lèvres : Qui était-elle ? Elle savait son prénom, connaissait les usages des Drows, ainsi que ce qu'elle devait faire pour sa Reine. Mais son identité lui était totalement étrangère.

Le ciel était couvert et la nuit noire, une atmosphère on ne pouvait plus appropriée au néant qu'éprouvait Phyrra. Est-ce que Éris aurait envie de lui parler ? Après tout, Cymetia leur avait bien stipulé qu'elles avaient beaucoup à apprendre l'une de l'autre. Le moment était peut-être venu de mettre à profit cette garantie. Ce fut alors que l'on put entendre au milieu des diverses projections de souffre un timide : "Qui je suis, moi ?"

La Reine ne l'avait guère précisé, pourtant, Phyrra considérait sa prisonnière comme étant sa supérieure directe. D'après sa logique et sa compréhension des choses, Éris foulait déjà la terre au moment de sa venue au monde. Par ancienneté et principes qui lui étaient manifestement propres, la Revenante Drow s'en remettait spontanément à la fillette en l'absence de sa créatrice...


¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 21 heures 11 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éris
avatar
Récits 515
MessageSujet: Re: Qui suis-je ?   Lun 18 Déc - 22:06

{RP commun entre Éris et le P.N.J Exclamation}

La drow se déplaçait promptement, et pour le plus grand plaisir de Éris, prenait clairement garde à ne pas trop la secouer. Distraite par la contemplation du paysage sous un angle pour le moins original, la revenante était restée silencieuse pendant un petit moment. La question de Phyrra embarrassa fortement la demoiselle mais se décida à dire la vérité :

- Je ne peux pas répondre à cette question, je l'ignore. Tu demanderas à Cymetia à notre retour. Le plus important, c'est la mission. Je compte sur toi pour me donner davantage de détails.


La réponse d'Éris fut aussi immédiate que concise, mais alors... quelle était donc la signification de son mutisme durant le trajet ? La fillette ne pouvait certes point renseigner Phyrra sur son moi profond, mais était néanmoins désireuse d'en apprendre plus sur la mission. Pourquoi ne lui avait-elle pas demandé plus tôt en ce cas ? Peu importait, ce n'était pas à elle de poser les questions de toute façon, et quand bien même elle éprouvait un léger pincement au cœur sur le fait que Éris n'était guère en mesure de l'éclairer sur ce qu'elle était, la Drow Revenante s'évertua à donner suite à son interrogation.

- Des détails en particulier, maîtresse ? Prononça Phyrra d'une voix toute penaude. En tout cas, sur ce que je peux vous en dire, c'est que je dois en premier lieu rejoindre ma maison et par la même occasion attiser la convoitise de la mère Matrone à votre sujet. Mon rang me permettra d'imposer mes conditions et ainsi vous éviter d'être dans une posture fâcheuse trop rapidement. Après quoi, à force de persuasion et autres perversions propres à cette espèce, je localiserai l'artefact. En somme, ça ne sera plus qu'une question de temps avant que je ne puisse l'approcher de suffisamment près afin de me l'approprier.

- Ta maison ? Est-elle fictive ou bien est-il liée à ton passé ? Quel est son nom ? Éris fit une courte pause puis reprit. Je connais très peu les coutumes Drow... C'est quoi les perversions propres à votre espèce ? Qui est la mère Matrone et connais tu ses compétences ? En cas d'affrontement, j'ai besoin de savoir à l'avance. D'ailleurs, quels sont tes pouvoirs ? Sans se préoccuper si Phyrra avait retenu l'avalanche de ses questions, la revenante continua. Vaut-il mieux que tu prennes seule la parole lorsqu'on arrivera ou puis-je être totalement moi-même ? Puis-je me permettre aisément des piques envers les tiens sans que cela ne te mette dans la mouise ? En tout cas, si tu pouvais faire en sorte que je ne me fasse pas tripoter en tant que cobaye d'expérimentation dès notre arrivée, je t'en serais reconnaissante. En fait, pendant toute la durée qu'on y sera, cela serait bien... Oh, et concernant la cage, as-tu un double des clés pour moi ? je n'ai pas envie d'y rester ad vitam aeternam ! Je tiens à me balader avec Pikour et Mâchouille...

La brise soufflait depuis son dos, aussi, durant l'interrogatoire d'Éris, Phyrra se dut à bien des reprises, remettre ses mèches rebelles en place. La môme ne connaissait rien des Drows, ce qui selon elle, n'était pas forcément un mal. Ce n'était qu'une petite fille, elle n'avait pas besoin de savoir que le sexe et la torture y étaient célébrés religieusement, que les araignées y étaient idolâtrées, et que Lolth, leur Déesse, encourageait toutes ces pratiques. Phyrra ne savait pas qui elle était, pour Éris c'était une affaire entendue, mais ce que toutes deux ne se doutaient pas encore, résidait dans le fait qu'elle ignorait également être une Revenante. Au sein de son esprit tourmenté, elle n'était qu'une Drow qui avait depuis longtemps disparue de son foyer, foyer avec lequel elle n'avait plus la moindre attache. Et comme si cela ne suffisait point, l'amnésie s'était proclamée reine de ses souvenirs !

- Pour vous répondre le plus franchement possible, maîtresse. Entama Phyrra d'une voix beaucoup plus charismatique que pour ses dires précédant. Je suis persuadée que ma maison existe, sans toutefois me souvenir y avoir vécu. Je me nomme Phyrra Dalael, Dalael est par conséquent le nom de ma maison. La Mère Matrone, également appelée Matriarche, est celle qui a les pleins pouvoirs sur Ched-Nasad. Elle peut décider de vie ou de mort sur qui bon lui semble, y comprit ses propres filles. Ah oui, mes excuses vous l'ignorez sans doute, mais les mâles, les hommes, n'ont aucune importance ici-bas. Ils peuvent donc être tués à loisir, seulement, il faut là aussi faire preuve de prudence, car la plupart du temps les jaluken sont utiles à leur maison en tant que serf, ou pour les plus chanceux, si je puis dire, en tant qu'esclave du plaisir. Quoi qu'il en soit, ils ne vivent pas très longtemps et sont facilement remplaçables. Laissant un instant à la fillette pour assimiler ce qu'elle venait de lui révéler, Phyrra en profita pour forcer l'allure. En revanche... je ne sais rien des pouvoirs de la Mère Matrone, et même si elle n'en possédait guère, elle ne peut être attaquée impunément, elle est bien trop protégée ! Le sol craquait sous ses pas, et au rythme de ces derniers, les mots sortaient de sa bouche ténébreuse comme si elle racontait une histoire. Quant à mes pouvoirs ; je peux invoquer une araignée géante, Xilith qu'elle se nomme. Empoisonner l'air qui nous entoure, provoquer la douleur à différents degrés, me changer en brume et enfin brûler un individu ou un objet à l'aide d'un rayonnement violacé que je dirige avec mes mains.

La curiosité d'Éris était quand même étrange, pourquoi une enfant s'intéressait-elle à ces choses là ? Le danger était grand, et la Reine avait choisi une fillette pour l'accompagner. Plus le temps passait, plus Phyrra trouvait ce choix immoral. Or, si ce sentiment poursuivait ainsi son chemin, elle risquait de faire demi-tour.

- Oui maîtresse, il serait préférable que je parle, je connais la langue et les prisonniers n'ont pas le droit de s'exprimer sous peine de mort. Au fur et à mesure qu'elle répondait, la Drow se rendait compte à quel point la situation devenait tordue. Je n'ai aucune intention de vous laisser entre leur griffe ! Reprit-elle avec colère. Pourquoi Reine Cymetia ne m'a t-elle pas jumelé à un être adulte pour cette quête ? Pourquoi vous, une enfant... maîtresse. Termina t-elle dans un souffle.

- Détrompe-toi ma chère, je suis plus âgée que j'en ai l'air, répondit la demoiselle amusée par cette méprise. Tu sembles d'ailleurs déjà oublier que Cymetia paraît encore plus jeune que moi et que cela ne t'as pas posé problème pour obéir à cette "enfant". Rassure-toi, je suis qualifiée pour cette mission et bien loin d'être sans défense... Ma seule crainte était d'être obligée de me laisser faire en attendant que tu ailles récupérer la relique mais tu as l'air décidé de me garder auprès de toi le plus longtemps possible. Cela m'arrange fortement dans un sens bien que je ne pourrai pas me déplacer moi-même autant que j'en aurais envie.

Éris se tut pour analyser les autres dires de Phyrra. Premièrement, éviter de fâcher la Matriache. Il serait trop difficile de la vaincre, même à deux, s'il devait y avoir confrontation. Deuxièmement, les hommes n'ont aucune valeur. Autrement dit, si quelques mâles devaient manquer à l'appel, cela ne devrait pas poser de soucis quant au déroulement de la mission. Avec un peu de chance, la fillette aurait l'occasion d'en massacrer quelques-uns et en récolter des souvenirs sans attirer l'attention d'une autre Matrone. Elle sourit à cette idée. Cependant, la revenante Drow faisait preuve d'une étonnante sensibilité. Éris avait pourtant cru comprendre que cette race était loin d'être tendre. Manquant cruellement d'informations sur le caractère de sa compagne, il lui faudra lui cacher sa passion morbide dans un premier temps...

- Tes pouvoirs sont extrêmement intéressants, complimenta la jeune fille, dignes de ton rang. J'ai hâte de te voir dans la peau d'une terrifiante matrone ! Quant à moi, je me ferais le plaisir de jouer la fragile gamine apeurée.

Cymetia était une enfant ? Se répéta Phyrra interloquée. Son visage avait déserté sa mémoire, d'ailleurs, elle ne se rappelait même plus d'où elle venait. En résumé, la conscience de la Drow naquit dès l'instant où elles eurent quitté le cimetière. Les émotions de Phyrra s'entrechoquèrent, cela eut pour effet de la mettre dans un état de phase où les dires présents d'Éris résonnaient au loin dans un sinistre écho. Alors que la petite pensait l'avoir remis sur les rails, ce fut le contraire qui se produisit...

- Je ne comprends pas... Gronda t-elle en s'arrêtant brusquement. Mon allégeance va à Cymetia, et vous me dites que c'est une enfant, et vu votre allure, ce n'est pas une Drow ! De là, elle laissa s'écraser la cage contre la roche. Il va falloir être honnête avec moi, petite fille ! S'énerva la Drow après s'être assise en tailleur juste devant elle. Dite moi qui je suis, ce que je suis ?! Puis, plus calmement, presque implorante, elle ajouta : S'il vous plait...

*Oh, oh* songea Éris tandis que la geôle se stabilisait après son effondrement *Aurai-je fait une bêtise ? Comment peut-elle ne pas se rappeler de la tronche de Cymetia ? Je n'ai pas le souvenir d'avoir eu une telle sorte d'amnésie à mon réveil après ma mort. Enfin bon, ce n'est pas très important mais j'espère que la vérité ne va pas faire empirer son état. Je n'ai vraiment pas envie de finir abandonnée, là, comme un vulgaire déchet.*

- Alors pour résumer : tu es une revenante, tout comme moi, expliqua tranquillement la fillette. Je suis morte enfant puis Cymetia m'a ressuscité et depuis je lui obéis.

Une revenante. Lui révéla l'enfant emprisonnée. Il fallut un certain temps pour que les choses se mettent en place dans son esprit. Elle n'était donc qu'une carcasse ambulante ? Une charogne puante vouée à la servitude d'une mioche dont la santé mentale était plus que douteuse. Voilà une perspective d'avenir bien amoindrie après une telle révélation. Cependant, cela avait au moins le mérite d'éclaircir bien des points. Sa dévotion parasite pour cette Cymetia, le fait d'appeler cette gamine "Maîtresse" ainsi que l'absence d'identité propre. Pourtant, en dépit de sa piètre condition, Éris ne semblait pas aussi perdue qu'elle. Et maintenant qu'elle y songeait, pourquoi un tel scénario pour aller dans la cité noire ? Elle seule suffisait pour commettre ce vol. Le fait que Phyrra n'ait point de passé n'était peut-être pas vide de sens. En tant que chienne putréfiée fidèle et obéissante, sa tâche ne se limitait qu'à une chose, chaparder la pierre.

- Je vois... Grommela t-elle en se relevant vivement. Je crois que j'ai compris, c'est un voyage sans retour, n'est-ce pas ? En tout cas pour moi. Attrapant la cage de sa main gauche, Phyrra reprit sa marche. Je n'ai aucun souvenir, je sais tous sur les Drows, je suis vêtue à la perfection sans que je n'ai eu le loisir de m'habiller. Je ne suis qu'un pantin avec pour seule utilité vous amener là-bas et trouver l'artefact. On me trucidera juste après, et alors ça sera à vous de conclure la quête. Puis après une courte pause nimbée de colère, la Revenante y greffa une nouvelle intrigue. Et si dans le cas le plus improbable j'en réchappais, à quoi servirais-je par la suite ? Les Drows sauront que je suis un traître à leur cause, je ne pourrais donc plus les infiltrer. Je serai alors renvoyée à la terre par celle là même qui m'a créé ! Éris dut endurer quelques soupirs de plus avant que Phyrra ne se décide d'en finir. Il est préférable de faire vite, plus vite on en aura terminé, moins j'aurais le temps de m'attacher à cette existence... Acheva la Revenante, alors qu'une grotte se dressait peu à peu devant elles.

- Cymetia est loin d'être si terrible que ça, lança tranquillement la fillette tandis que sa compagne s'enfonçait dans le tunnel. Ah, je ne vois vraiment plus grand chose, j'espère que tu sais où tu vas... Une femme aussi puissante que toi est toujours utile parmi nous. Je ne compte pas te laisser te faire tuer, comment veux tu que je rentre toute seule sans rien voir ? J'ai besoin de toi, achevons vite la mission ensemble et je te recommanderai auprès de la Reine. Après un court silence et avec un grand sourire, elle demanda : Est-ce que ça existent les Drows claustrophobes ?

[OUT : Dans les Tréfonds Obscurs ~ICI~ Arrow]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 21 heures 32 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Qui suis-je ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ LES TERRES ÉLOIGNÉES ~ :: Les plaines ravagées :: L'étendue volcanique-
Sauter vers: