AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôliste ~ICI~ Arrow




Exclamation Récompenses actuelles ~ICI~ Exclamation



Partagez | 
 

 Le hall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dona Veladorn
avatar
Récits 33
MessageSujet: Le hall   Lun 3 Oct - 11:16

- Jaluk! S'écria une voix familière depuis le hall de la maison Veladorn. Cela va faire maintenant deux semaines qu'a eu lieu mon entrevue avec l'ilharess, est-ce que ma demande a bien été entendue?!

J'en avais assez d'attendre, à ce train là, jamais je ne pourrais vérifier ma théorie! Les autres maisons n'avaient aucun problème pour enlever des êtres de la surface, tandis que la mienne, ça faisait aujourd'hui plus de vingt ans que nous ne vîmes pas l'ombre d'un tel étranger! Le mâle était parfaitement informé de ma tendance philosophique, et si je m'en remettais à lui, c'était uniquement parce qu'il était proche de la matrone. Cette fameuse théorie reposait sur l'affiliation entre un dieu et sa création, or ici, comment pouvais-je progresser? Ce n'était que Lolth par ci, Lolth par là, la mixité divine n'avait pas cours en ces sombres murs! Il me fallait impérativement des prisonniers venant tout droit de la surface. Nous étions certes maigre en effectifs, mais nous avions encore la possibilité d'envoyer un raid pour procéder à ce petit enlèvement. Je ne demandais pas une armée nom d'une arachnide!

Je ne pouvais pas m'en charger, et même si ça ne me plaisait guère, je devais encore me plier à l'ilharess actuelle. Toujours frustrée à cause de mon refus de participer à son harem, cette garce me le fait payer en me privant de tous mes droits, sauf, et heureusement encore, celui d'être une femelle! En somme je ne pouvais pas sortir de la maison, pas même pour aller dans la cité. Cette chienne avait sans doute rejeté ma demande d'esclave, mais il ne fallait pas qu'elle oublie que si elle était encore en vie, c'était uniquement grâce à moi! Car lorsqu'elle défia une maison supérieure à sa condition, qui dut faire le duel contre leur ilharess?! Selon les règles qui régissent un tel combat, seules les matrones doivent croiser le fer. Cette pourriture m'a juste filé son armure et son casque pour que je me batte à sa place! Elle était bien contente que j'étripe l'autre avant de lui trancher la tête pour la brandir devant son assemblée. D'ailleurs, à la suite de ce combat la maison Veladorn gravit d'un échelon au sein de la société drow. Un grade qu'elle perdit un mois plus tard pour inactivité..

Il me fallait coûte que coûte un surfacien, ici et maintenant!

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 21 heures 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 741
MessageSujet: Re: Le hall   Mar 27 Déc - 2:17


Rares sont les mâles qui sont respectés au sein de la société Drow, si rares que l'on pourrait les compter sur les doigts d'une main. Pourtant, bien qu'étant un Veladorn, Bahern était du nombre. Et pour cause, à une lointaine époque, il mena un assaut vengeur à l'encontre des Illithids. Ces dévoreurs d'intellect ne cessaient de tendre des embuscades aux raids parcourant les Tréfonds, un appétit si vorace que les Matrones dénombrèrent pas loin de mille disparitions en l'espace de deux mois. Malgré son statut de mâle, Bahern ne pouvait rester les bras croisés au devant d'un tel affront. Descendant direct de l'Ihlaress Tawiva, Bahern se sentit personnellement concerner par les événements, par ailleurs, il entrevit l'opportunité de rendre justice à son aïeule. Et bien que la Reine avait déjà ordonné une armée avec à sa tête la sorcière Kaldiras, ce dernier improvisa une petite infiltration.

En passant les détails, Kaldiras ainsi qu'un grand nombre de ses sujets périrent dès le premier jour. Par ses actions pour le moins audacieuses, Bahern parvint à s'imposer aux survivants. Son visage porte aujourd'hui les stigmates de cette bataille passée, et son héroïsme demeurera à tout jamais dans l'esprit collectif des Drows. Cependant, à la suite de cette victoire, la mère Matrone ordonna à Bahern de remplacer la sorcière défunte, Kaldiras. Mais en dépit du ton utilisé par cette figure autoritaire, la pauvre mâle qu'il était refusa de lui obéir. Afin de ne pas s'attirer ses foudres, il lui affirma qu'il ne pourrait jamais être à la hauteur de la sorcière, mais qu'il n'était pas contre de laver le nom de la Matrone Tawiva qui grâce à la connaissance apportée par sa découverte, permettra de vaincre les Illithids.

Hélas, la loyauté et la modestie de Bahern n'eurent de cesse de le desservir au fil des siècles. D'un charismatique, redoutable et dévoué guerrier, il se changea en misérable serviteur de la détestable Matrone Veladorn. Dona était l'unique fierté qu'il lui restait au sein de sa piètre condition. Cette jeune Elfe-noire représentait à ses yeux l'avenir de sa maison. Mais la succession commençait à se faire longue, qu'attendait donc Dona pour assassiner cette vipère ? Seule elle connaissait la réponse à cette question qu'il ne posera jamais...

En revanche, elle ne se gênait pas d'en poser, comme le fait de savoir si un raid avait bien été envoyé dans l'Ombre-Terre. À n'importe quel moment, Dona pouvait se mettre à claironner ce qui lui passait par la tête. Mais Bahern appréciait cette gamine dévergondée, après tout, c'étaient les gens comme elles qui faisaient avancer le monde. Quelque part, et ce bien malgré elle, Dona lui rappelait sa victoire sur les Illithids. Car ce fut sa désobéissance, sa fougue et son audace qui permirent à son peuple de s'imposer aux Tréfonds ! Fort heureusement, il avait cette fois-ci une bonne nouvelle à lui transmettre.

- Eh bien Dona, elle ne m'a pas informé lorsqu'elle en a donné l'ordre, mais en fouinant un peu, j'ai découvert que la Matrone avait bien envoyé un raid comme vous l'espériez. Mais je crains que la meneuse ne soit guère à votre convenance... Marquant une courte pause afin d'assimiler ses traits changeants, Bahern reprit aussitôt afin de s'épargner son éventuel "QUI ?!". Il s'agit de la prêtresse Dalorna... Voilà, c'était dit.

Dalorna était une loyale sujette de la Matrone Veladorn, il ne faisait donc pas le moindre doute que si son raid faisait une prise, ça ne serait que pour lui en faire l'offrande. Dona risquait fort de voir ses projets lui passer sous le nez si elle ne réagissait point en conséquence...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 21 heures 13 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dona Veladorn
avatar
Récits 33
MessageSujet: Re: Le hall   Mer 8 Mar - 7:04

Parfois il m'arrivait de me demander comment ce jaluk pouvait répondre aussi promptement à chacune de mes demandes, et ce quel que pouvait être l'endroit où je me trouvais... Faisant la passe une fois encore sur cette interrogation vide de sens, je l'écoutai débiter l'information pour laquelle j'endurais encore cette soumission. Mon visage demeura aussi froid que Freezis malgré la bonne nouvelle, le rictus ne vint que plus tard lorsque le mâle me fit savoir la présence de Dalorna au sein de ce raid qui était censé être le mien. En somme c'était comme si l'ilharess s'y rendait en personne. Je compris d'instinct le message logé dans le regard du jaluk, mais ce n'était pas encore le moment, et les prises en question pouvaient bien appartenir à cette chienne, ça m'était complètement égal, car comme toujours elle sera incapable de décoller son séant de son harem. Je serai donc libre d'aller et venir afin de m'entretenir avec ces races que nous sommes supposés haïr aveuglément.

- Fort bien! tu peux disposer! Lui retournais-je sans aucune autre forme de politesse.

Je savais pertinemment que le désir de ce mâle était que je pourfende sa maîtresse actuelle. Mais ses attentes ne concordaient guère avec les miennes, du moins pour l'instant. Cependant, cela me permettait également de savoir sur qui je pourrais compter lorsque le moment sera venu de faire couler le sang! Aussi, sans espérer quoi que ce soit d'autre que la venue des surfaciens, je m'assis dans le hall, et ne décrocherais pas mon regard de ses portes tant que le raid ne les franchira point!

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 21 heures 15 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 741
MessageSujet: Re: Le hall   Ven 24 Aoû - 15:03

[ Arrow ...suite de ~ICI~]

La cité de Ched-Nasad, enfin nous y étions. Éris pouvait dorénavant voir ce qu'il se passait, grâce à son semblant d'éclairage. D'étranges bocaux à taille humaine ornaient la partie gauche de l'entrée, ceux-ci semblaient renfermer des restes Elfiques. Quant à la section de droite, on faisait face à l'idole, version éléphantesque bien entendu, des Drows en la représentation de Lolth. Toutefois, pas le temps de s’appesantir sur la déco noiraude. Allant se quérir des mâles toujours vautrés dans l'allée principale, Phyrra fit en sorte de se faire guider jusqu'à leur Maison, la Maison Veladorn !

Devant la réticence de ces piètres vermisseaux à ouvrir la porte sans la présence d'une supérieure Veladorn, Phyrra se chargea elle-même de le faire. Et surprise, une Drow à l'allure de Matrone se trouvait là, elle donnait clairement l'impression d'avoir poireauté des heures durant. Sans demander son reste, la Revenante fit entrer sa suite avec brutalité afin qu'ils y déposent leur charge. Alerté par cette invasion non programmée, Bahern fit son retour auprès de Dona qui n'avait toujours pas prononcé mot. Phyrra jugea que le mutisme serait bien plus oppressant que la parole, aussi se contenta t-elle de balancer la tête de la prêtresse directement sur ses chausses. Conscient de la gravité de la situation, le jaluk s'en alla en toute hâte quérir la vieille gourgandine. La perte de Dalorna devrait suffire à la faire bouger de son harem. Ce qui ne manqua point...



Les jambes arquées par ses incessants rapports ne passaient pas inaperçues, à l'instar de ses lèvres boursouflées. La douleur qu'elle éprouvait n'était pas pour l'aider dans ses déplacements, c'était pour cette raison qu'elle s'appuyait sur Bahern, faire office de béquille était sa deuxième fonction dans cette cahute. La Matrone Veladorn s'arrêta un instant devant la tête borgne de sa prêtresse. Quelle triste perte pensa t-elle... une âme si dévouée venait de lui être retirée, sa tortionnaire ici présente allait devoir en répondre ! Mais... en voyant le visage de la Dalael, la Matrone se ravisa. Elle n'avait pas l'air d'attendre de s'énerver pour tuer, mieux valait sortir la brosse à reluire avant de partager le funeste sort de Dalorna.

- Je vous prie de pardonner l’esbroufe de mon raid. S'annonça t-elle dans sa langue avant de se faire sauvagement couper la parole.


- Un raid ? Tu es sérieuse en utilisant ce terme pour désigner ce meeting de morpions ? Répliqua Phyrra en Surfacin. Regarde-toi, tu n'es qu'une traînée juste bonne à lustrer l'entre-jambe de tout ce que tu peux croiser. Tu n'es pas digne de parler avec moi ! À plat ventre et lèche ma botte, après peut-être, je te donnerai le droit de parler ! Acheva la Revenante dans l'attente que son ordre soit exécuté.

Quand bien même sa fierté en prenait un coup, surtout sous le regard de Dona, la Matrone Veladorn s'allongea sur le sol, avant d'appliquer sa langue sur le cuir du soulier. Ça ne sera que trois lampées plus tard, car c'est qu'elle salivait la dégoûtante ! que Phyrra daignera l'écouter. - Debout et exprime-toi !

- Je suis navrée du tort causé, mais également honorée de votre présence entre ces murs. Reprit la Matrone cette fois-ci en Surfacin.

- Pas moi ! Grogna Phyrra qui s'impatientait.

- Permettez-moi de vous faire l'offrande d'une des captures que vous nous avez si généreusement ramenées.

- Je t'arrête tout de suite, catin ! Si je les ai ramenées comme tu le prétends, ce n'est certainement pas pour m'en encombrer de nouveau. Maintenant je dois y aller, et si tu n'ajoutes ne serait-ce qu'un seul mot, je jure que je t'éventre sur place avant de te pendre avec tes tripes, tu m'as bien comprise ma cocotte ?

Flairant le piège, ou trop tétanisée pour répondre, les lèvres de la Matrone demeurèrent scellées.

[Annonce : Nouvel ordre RP : Éris, Dona, P.N.J Exclamation]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 23 heures 46 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éris
avatar
Récits 597
MessageSujet: Re: Le hall   Ven 24 Aoû - 21:01

Toute guillerette pour la suite de l'aventure, je notais toutefois que Phyrra était très peu démonstrative malgré sa démonstration de force. J'étais incapable de dire si elle était fière ou non de ce qu'elle avait fait, de déterminer qu'elle était sa véritable personnalité. Moi, à sa place, j'aurais fanfaronné bruyamment... Son déplacement coupa court à ma réflexion, elle se dirigeait vers la dépouille de sa victime. Tiens donc, est-ce qu'elle aimait aussi tripoter les cadavres et, ou en rapporter un trophée comme moi ? Le bruit familier, écœurant pour n'importe qui d'autres de qualifié de normal, de bonne fréquentation, m'émoustilla vivement. Il m'indiquait qu'elle trifouillait comme moi après chacune de mes batailles. Peut être pas pour les mêmes raisons mais peu importe.

- Qu'est-ce que tu as récupéré ? lui demandai-je, impatiente de connaître son morceau de choix.

Lorsqu'elle se rapprocha de moi, elle me tendit la main pour me le donner. Un œil. Gros choc. Sérieusement, un présent, rien que pour moi ? Et de ce genre en plus ? J'étais folle de joie ! Un souvenir qui allait enrichir ma collection. Je le mis précieusement en Mâchouille afin de le conserver au mieux. Je remarquais soudain qu'elle tenait autre chose dans son autre main.

- Tu veux vraiment te trimballer cette caboche ? C'est un chouette butin mais un peu encombrant, tu devrais attendre la fin de la mission si tu veux conserver ce type de souvenir.

Elle m'expliqua simplement que la tête borgne servirait d'outil diplomatique. Je n'insistais pas plus, elle savait de quoi elle parlait, je ne pouvais que lui faire confiance à ce sujet.

Le trajet fut de nouveau pénible, on était ou plutôt les larbins Drows étaient ralentis par les cocons. Je commençais donc de nouveau à m'ennuyer, et en plus, à ne rien voir autour de moi.

- On arrive bientôt ? Il y en a pour longtemps ? Ne cessais-je de répéter régulièrement.

Phyrra fit appel à son araignée adorée après m'avoir informé qu'il y avait des ombres hostiles dans les parages. Peu de temps après, un rugissement impressionnant nous parvint aux oreilles. Vu le calme de mon alliée, cela venait de sa bestiole. Quel boucan ! Ce fut très drôle, j'ai bien senti un vent de panique chez les hommes, aux sons de leurs pas, qui s'étaient mis à courir bizarrement à cause de leurs charges. Peu après, ma compagne me dit que les silhouettes avaient disparues. Quel dommage, j'aurais voulu un peu de bagarre et savoir surtout qui elles étaient. Xilith finit par se taire et le silence revint. Déprimant.

Enfin, on arrivait à l'entrée de la Cité. Pas trop tôt, pensais-je, surtout que les laquais n'en pouvaient clairement plus, étaient au bout du rouleau. Tsss, totalement en mousse... Les grandes portes sombres s'ouvrirent dans un sinistre grincement et..Enfin un peu de lumière ! La décoration d'un côté était tout à fait mon goût, de grands bocaux avec, je crois, des restes Elfiques dedans, pas mal du tout ! Par contre de l'autre côté, aucun intérêt, trop moche. On se fit guider jusqu'à la maison Veladorn, une femme attendait là, on aurait dit depuis un moment, je me demandais bien pourquoi. Un homme finit par rejoindre cette femme. Pourquoi s'embêter à parler ? Phyrra balança la tronche décapitée aux pieds de ce dernier qui s'en alla pour finalement revenir avec une autre Drow. Elle semblait plutôt mal en point puisqu'elle s'appuyait sur lui pour se déplacer mais sans doute était elle plus importante dans la hiérarchie. La conversation entre ma compagne et elle fut amusante : La chef Drow lécha la botte de Phyrra, puis après quelques échanges houleux entre-elles, on abandonna nos colis encoconnés. Enfin, peut-être enfin, on allait me faire sortir de la cage. J'en ai maaaaarre d'être coincée !   

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 23 heures 46 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dona Veladorn
avatar
Récits 33
MessageSujet: Re: Le hall   Ven 31 Aoû - 11:22

"Tic... Tic... Tic..." Telle était le bruit que faisait mon ongle chaque fois qu'il heurtait le sol. Mon regard ne décrochait pas de cette porte, et l'écho de mon impatience commençait à s'imprimer dans ma tête, à un point tel que les fameux "Tic..." continuèrent de se faire entendre longtemps après que ma petite manie ait cessée. Le temps s'écoulant n'était pourtant pas le plus dur à supporter pour une drow en mal d'action tel que moi. Enfin... en temps normal je dirais que si! Mais à l'heure actuelle, seule la chienne Dalorna occupait tout l'espace au sein de mes songes. Cette garce arrogante et trop sûre d'elle n'était pas capable de mettre un pied devant l'autre sans causer une catastrophe à cause de son absurdité maladive. Attendez! J'en ai oublié en chemin. Tous ici souffraient d'une débilité profonde, pas seulement Dalorna. Hormis Bahern, les résidents Veladorn étaient voués à s'éteindre sous le poids de leur propre faiblesse. Oui je n'ai mentionné que le jaluk car j'ai beaucoup de mal à m'identifier au coeur de cette bouillie inculte.

L'ilharess et sa chère yathrin s'entendaient sur tous les points, y compris les plus sombres. Ce qui voulait dire que si je voulais m'approprier la prise du raid, si toutefois il en avait une, j'allais devoir utiliser des moyens détournés, sanglants de préférence! Bien que subtilement, Bahern ne cessait de me pousser jusqu'à cette extrémité. Il voulait que je tue la matrone des lieux, afin que je pose mon séant sur son siège. Depuis le temps, j'avais bien compris son petit manège. Oh... je ne pouvais lui en vouloir, ce n'était qu'un mâle, il ne pouvait pas comprendre. Pour lui, seul comptait la sauvegarde de sa maison, et ce, même si je savais qu'il m'appréciait. En somme, la meilleure solution était de me voir à la tête des Veladorn. Sauf que moi, eh bien... je me fichais pas mal de cela. J'avais des questions auxquelles je devais trouver des réponses, et si par cette recherche les Veladorn devaient s'éteindre, je répondrais simplement ; alors qu'ils s'éteignent!

Plus de deux heures avaient passé, et je n'avais toujours pas bougé. Assise en tailleur au beau milieu du hall, j'attendais, impassible. Il fallut que la porte que je lorgnais s'ouvre avec force pour que d'un coup je me retrouve debout. Je n'avais pas éprouvé le moindre sentiment de peur au devant de cette surprise. Ma réaction était simplement due à une satisfaction sur le fait qu'enfin quelque chose se passait! Un visage méconnu s'afficha devant moi. C'était une drow à la carrure impressionnante qui était à l'égal de ma taille. Elle tenait dans sa main une petite volière dans laquelle demeurait prisonnière une créature à sang froid. D'une fillette, elle n'en avait que l'apparence. Son regard trahissait son âge, et ça, j'en savais quelque chose. Sur le moment, je me demandais ce qu'elle venait faire ici, mais après que les jaluken aient été bousculés jusque sur mon ombre par la nouvelle arrivante, tout s'expliqua, du moins en partie. Je n'eus aucun mal à les reconnaître, et puisque Dalorna n'était pas du nombre, je supposais, et espérais, qu'elle n'était plus de ce monde.

Mon espérance fut conquise lorsque Bahern fit son entrée en scène. Car jusqu'alors dissimulée depuis son dos, la drow balança dédaigneusement la tête de la prêtresse aux pieds du jaluk. Je relevai les yeux afin de sonder le regard de cette providence à l'allure ma foi... bien mystérieuse. Sans le savoir, elle m'avait enlevé une sacrée épine du doigt. Pendant ce temps, les mâles avaient déposé un total de trois corps entoilés. Je percevais la chaleurs des victimes à travers la soie, preuve qu'elles étaient en vie. C'était une bonne chose bien que je me demandais pourquoi ne pas les avoir gardé pour elle? Cette drow semblait avoir fait la capture qu'elle désirait, mais rien ne l'empêchait, surtout pas nous, d'en avoir trois de plus à fournir à sa maison! De toute évidence, ça cachait quelque chose.

-*Depuis quand les monstres que nous sommes se montrent généreux?* Songeai-je après m'être reculée.

Lorsque Bahern revint avec la matrone, ce qui me surprit, il faut bien le dire! Ce fut avec extase que j'écoutai les échanges. L'ilharess s'aplatissait au sens propre du terme devant cette drow sortie de nul part. Je ne sortais jamais, je ne pouvais donc pas savoir qui elle était, mais manifestement, la matrone Veladorn le savait elle. Car jamais au grand jamais cette garce se serait ridiculisée de la sorte devant moi, si cette donzelle n'était pas issue d'une des plus puissantes maisons de Ched-Nasad. Moi en revanche, je me moquais bien de son appartenance, ce fut pour cette raison que j'ouvris la bouche avant qu'elle ne tourne les talons.

- Attend une petite minute, comme tous bons livreurs qui se respectent, il est de coutume d'attendre le temps que j'inspecte ces colis. Avais-je vociféré de ma voix rauque tout en m'avançant avec détermination. Si tu as pris le temps de faire un détour jusqu'à nos latrines, tu n'es pas à une seconde près. Alors voyons ça...

Déployant la ceste de ma main directrice, j'entaillais avec précision la soie qui recouvrait le visage d'un jaluk. C'était quoi cette entourloupe? Avant de passer à la seconde momie je relevai la tête pour dire tout le bien que je pensais du geste de cette donzelle.

- Les bons à rien, ce n'est vraiment pas ce qui manque ici! Des mâles j'en ai déjà disséquée des centaines, en quoi ces viscères seraient-elles différentes?! Je faillis l'égorger pour m'apaiser. Il fallut que je me dise que c'est ce qui se produirait si le cocon suivant était également un ou une drow.

Par chance pour le pauvre endormi, ce fut un visage pâle encadré par une belle chevelure cuivrée qui fit son apparition. Je ne fus pas en mesure de commenter cette découverte tellement l'émotion me prenait au coeur. Aussi je me contentai de déballer mon dernier cadeau. Une deuxième donzelle! livide elle aussi. Je notai une de ses canines qui dépassait de ses lèvres closes. Sans ménagement je lui élargi la bouche afin d'inspecter sa dentition pour le moins... chaotique! Cette pauvre fille n'avait pas eu beaucoup de chance sur le plan de la génétique. Quoi qu'il en était, j'étais satisfaite. Mais j'étais aussi certaine que cette garce d'ilharess allait s'empresser de me mettre des bâtons dans les roues!

- Très bien, je suis convaincue. Mais... Avais-je ajouté sur un ton condescendant. Tu peux aussi nous laisser cette mioche, je ferai une excellente nounou!

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 23 heures 48 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le hall   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le hall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ LES TERRES ÉLOIGNÉES ~ :: Ched-Nasad :: Les ruelles :: Domaines Drows :: Maison Veladorn-
Sauter vers: