AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Kratos Orion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Kratos Orion   Sam 12 Mai - 21:52

~ Mon identité ~

~ Prénom : Kratos .
~ Nom : Orion .
~ Surnom : Aucun. Et il est conseillé pour votre santé de ne pas lui en trouver.

~ Âge : 36 ans .
~ Jour & Mois de naissance : Le 14 Chaara du mois de Pyros .
~ Race : Demi-Elfe .

~ Lieu de naissance : La grande Cité de Nandis .
~ Lieu où vous vous trouvez actuellement : Sur la route , non loin de la cité de Nandis

~ Classe : Guerrier . Portant une épée et un bouclier .
~ Alignement : Neutre bon .


~ Apprenez à me connaître ~

~ Description Physique :

Plutôt gâté par Dame Nature, grand et la silhouette élancée, il se tient en général avec une noblesse toute naturelle, acquise au cours de sa longue vie. Non, ce n'est pas le genre à courber l'échine devant le premier venu, loin de là. Nous n'avons pas là affaire à une montagne de muscles, mais on ne peut pas dire non plus que c'est un fil de fer. En fait, Kratos possède juste la musculature nécessaire au maniement expérimenté de la lame. De toute façon, qu'est-ce qu'il ferait de cent kilos de muscles ?... Pas grand chose.

Kratos arbore une chevelure mi-longue coiffée le plus naturellement du monde en épis qui a une teinte pour le moins particulière, et un peu indéterminée. Ce serait un mélange de roux et auburn, qui n'est pas sans rappeler l'argile, sans oublier l'écarlate... Bah, qu'est-ce que cela peut faire, hein ? Ces cheveux mettent en relief une peau pâle, qui elle-même ne fait que davantage faire ressortir ses yeux. Ces derniers sont deux fines prunelles arborant une couleur oscillant entre le marron clair, l'ocre et l'ambre. Peut-être une légère touche de rubis, aussi...

Du côté vestimentaire, ça ne change pas beaucoup. On le voit soit avec la tenue violette qu'il porte lors de ses longs voyages, soit avec celle majoritairement blanche qu'il adopte en mission.


~ Description Psychologique :

En premier lieu et avant d'entrer dans le détail il faut savoir que Kratos est une personne indéniablement tournée vers le passé. Vous allez voir pourquoi.

Secret et aussi renfermé qu'une huître atteinte de paranoïa, il ne se livre que très rarement... Pour ne pas dire jamais, en vérité. Est-ce un manque de confiance dans les autres ? Une envie de préserver une part d'intimité ? Non, c'est bien plus que cela. Cet homme veut juste pouvoir conserver sa tranquillité, et pour cela, mieux vaut qu'on en ignore le plus possible sur lui. De toute façon, à quoi est-ce que cela servirait de le connaître, hein ?...
C'est à cause de ce désir de rester dans le vague pour les autres qu'on le juge souvent au premier abord comme un être froid et distant, incapable de compassion. On sent rien qu'à le regarder dans les yeux que les questions ne sont pas sa tasse de thé. Certes, il restera poli et courtois dans la mesure du possible, mais ne devenez pas trop insistant. Un coup de sang, ça peut arriver. Très rarement, je vous l'accorde, mais sait-on jamais, que vous aborderiez LE sujet à éviter avec lui...

Taciturne et discret, Kratos n'aime pas beaucoup parler en général. D'ailleurs, il ne le fera pas s'il estime que ce n'est pas nécessaire. Attendez-vous à vous confronter à un mur de silence ! Pas très loquace, c'est une certitude... Ce qui ne veut pas dire qu'il ne vous écoutera pas. Bien au contraire, il se fera un devoir de vous écouter, pour peu que ce vous ayez à raconter ne soient pas des âneries. Peut-être même vous conseillera-t-il, allez savoir...

Sous cette apparence froide, voire carrément glaciale et distante, se cache en vérité une personne avec un bon fond. Kratos est un homme doté d'un sens de l'honneur accru et d'une loyauté à toute épreuve. Il serait capable de faire n'importe quoi pour protéger les êtres qui lui sont chers .


~ Biographie & Histoire :

C'est une histoire qui aurait dû être comme une autre, dirons-nous... Avec des hauts et des bas, des espoirs et des désillusions, des joies et des peines...



Chapitre 0

Rencontre prédestinée

La demie-elfe courait à perdre haleine dans les rues de Nandis, bousculant les passants sur son chemin qui jurèrent après elle.

- Reviens-ici, saleté!

Ses poursuivants hurlèrent, frayant eux aussi leur passage parmi les citoyens. La jeune demie-elfe atteignit des rues moins passantes et bifurqua dans une ruelle, tentant de semer ses poursuivants. Mais cela s'avéra être une erreur. Elle se retrouva face à un mur, avec aucune échappatoire possible. elle se retourna vivement, seulement pour voir les silhouettes menaçantes des soldats de Nandis barrant le chemin, souriants méchamment. La demie-elfe aux cheveux blanc mi-long tint son bras blessé, sentant le sang couler entre ses doigts crispés. L'un des quatre soldats s'avança, tenant son épée d'une façon menaçante.

-Cette fois, tu ne pourras plus t'échapper. Je vais te faire payer ton affront !

Siffla-t-il entre ses dents. Malgré le fait qu'elle était seule contre quatre hommes, la sang-mêlée ne se laissa pas impressionner. Elle empoigna un long couteau qui pendait à sa taille et le brandit devant elle, prenant une pose défiante. Ses yeux d'un bleu saphir se plissèrent de rage et de défi.

- Ne pensez pas que je vais me laisser abattre facilement. Vous allez mordre la poussière!

S'exclama-t-elle avec de la colère et de l'adrénaline. Un deuxième soldat ricana.

- J'ai bien hâte de voir ça.


Kratos Orion sortit des baraques militaires de Nandis d'un pas vif. Il était fatigué et ne souhaitait plus que rentrer chez lui. Ses nouvelles fonctions étaient éreintantes. Il ne s'y était pas encore habitué. Il venait tout juste d'atteindre le rang de Lieutenant-Commandant, après avoir passé 20ans dans l'armée de Nandis. Il s'était engagé à l'âge de 15 ans, malgré les protestations de son oncle, qui aurait préféré le voir remplir adéquatement son rôle en tant que chef de la noble famille Orion. Ses parents étant morts, le titre lui revenait de droit, mais Kratos n'en avait rien à faire. En ces temps de guerre, il ne pouvait pas rester assis bien tranquillement dans son manoir à ne rien faire. Ce n'était pas dans sa nature. Il était un homme d'action.

Ses supérieurs avaient tôt fait de remarquer ses talents prodigieux à l'art de la guerre et il s'était fait rapidement promu. Et au rythme où les choses progressaient, le prochain grade n'était pas bien loin. Mais sa promotion l'obligeait à s'occuper des nouvelles recrues et elles étaient loin d'être disciplinées. Plusieurs jeunes avaient manqué de respect envers Kratos, car il était à peine plus vieux qu'eux. Mais le Lieutenant-Commandant les avait mis à leur place bien assez vite. Il aurait beaucoup de travail à faire pour les former comme de bons soldats.

Il marcha rapidement vers les quartiers des nobles, où se trouvait sa demeure, mais bientôt, son attention fut détournée vers plusieurs personnes qui parlaient avec agitation. Sa curiosité gagnant sur sa fatigue, Kratos s'approcha, se demandant ce qui pouvait bien se passer.

- ... Je ne blague pas! Une voleuse et demie-elfe en plus de ca ! Elle s'est enfui par là! Il était poursuivit par des soldats!

S'écria une femme, pointant une allée qui s'étendait vers les quartiers pauvres. L'homme qui l'accompagnait rajouta .

- J'espère qu'ils vont la capturer. Juste penser qu'une voleuse demie-elfe parcoure nos rues en ce moment me donne envie de vomir.

Sa voix exprimait très bien ses paroles. L'autre femme qui les accompagnait aperçu alors Kratos. Elle se précipita sur lui, ayant reconnu son uniforme de l'armée.

- Sire! Il y a une voleuse qui s'est enfui par là!

S'exclama-t-elle et Kratos regarda dans la direction indiquée, pensif. Devait-il y aller?

Après mûre réflexion, il se dit qu'il serait préférable qu'il y jette un coup d'œil, au moins pour s'assurer que les soldats ne feraient rien de stupide.

Le Lieutenant-Commandant hocha la tête.

- Je vais aller y jeter un coup d'œil. Retournez à vos occupation, il n'y a plus rien à voir!

Ajouta-t-il plus fort pour se faire entendre des autres curieux avant de marcher rapidement vers la ruelle indiquée. Il ne lui prit pas longtemps avant d'entendre des cris de rage résonner plus loin. Il augmenta le pas. Il tourna bientôt le coin d'une rue et tomba soudainement sur la dit demie-elfe. Elle n'était pas difficile de la reconnaître. Aucun humain ne pouvait posséder une beauté et une grâce pareille, propre aux elfes. Kratos vit la demie-elfe aux cheveux mi-long blanc éviter de près la lame mortelle du dernier soldat qui tenait encore debout. La fatigue l'avait gagné et elle se baissa juste à temps, mais l'épée du soldat entailla son épaule. La demie-elfe ne s'en soucia guère. Elle planta vicieusement son couteau dans la cuisse du soldat. Ce dernier hurla de douleur. Il s'apprêta à abattre son épée sur la sang-mêlé, mais il n'en eut jamais le temps. Kratos regarda avec stupéfaction alors que la lame du long poignard devenait électrifiée. Une puissante décharge électrique entra dans le corps du soldat qui hurla de nouveau alors que son corps était secoué de spasmes. La demie-elfe retira le couteau d'un geste brusque avant de se relever, regardant le soldat tomber comme une masse par terre, inconscient.

Kratos relâcha un souffle qu'il n'avait même pas été conscient de tenir. Cela sembla être suffisant pour alerter la demie-elfe de sa présence. Elle se retourna vivement, la lame levée en position de défense. Kratos ne bougea pas, ne montrant aucune animosité. Il prit ce moment pour observer la demie-elfe de plus près.

Dire qu'elle était belle n'était pas le mot juste. Kratos n'avait jamais vu une créature pareille. Même blessé et couvert de sang, elle était magnifique. Une peau d'albâtre, des traits fins, et des yeux bleue brillants comme des saphir. Ses cheveux blanc tombants de manière désordonnée sur la fin de son cou encadraient ce visage parfait.

Le Lieutenant-Commandant sortit de sa rêverie lorsqu'il entendit des voix s'approcher de l'endroit où ils se trouvaient. Ses yeux se rivèrent sur la blessure sérieuse que la demie-elfe portait au bras. Il fit un pas vers la sang-mêlé, mais cette derniere leva son arme vers le visage de Kratos d'un air menaçant. Ses yeux brillèrent de colère et de peur.

- Ne m'approche pas!

S'exclama-t-elle, la menace sérieuse dans sa voix. Kratos ignora son avertissement. Non pas qu'il n'avait pas vu l'habileté de la jeune demie-elfe, mais plutôt parce qu'il avait remarqué qu'elle parvenait à peine à tenir debout maintenant. Il marcha résolument vers lui, dont la fureur se peignit sur son visage à cette action.

- J'ai dit n'approche pas! Répéta-t-elle plus fort cette fois.


Elle s'apprêta à frapper Kratos de son arme, mais il fut plus rapide qu'elle. Il attrapa son poignet et tordit son bras derrière le dos. La demie-elfe grimaça lorsqu'elle fut pressé non gentiment contre le mur de pierre. Ses doigts relâchèrent leur emprise sur le couteau et Kratos en profita pour en prendre possession. Il se pencha alors pour parler près de son oreille.

- Calme-toi. Je ne te veux aucun mal.

Lui assura-t-il d'un ton calme. Pour prouver ses dires, il la relâcha aussitôt et fit un pas en arrière. À présent désarmé, la demie-elfe se retourna vivement, ses yeux montrant toujours la même animosité. Kratos mit le poignard à sa ceinture.

Kratos entendit les voix se rapprocher. Ce qui le força à réaliser la situation dans laquelle il se trouvait et les options qui s'offraient à lui. Soit il arrêtait la demie-elfe et la remettait à la garde de la ville, ce qui allait sûrement signifier sa mort, ou bien il l'amenait avec lui en lieu sûr pour la cacher.

Étrangement, quelque chose en lui le poussait à vouloir protéger cette étrangere. C'était plus fort que lui. C'était comme s'il n'avait pas le choix. Et Kratos n'était pas du genre à aller à l'encontre de son intuition. Il déchira un bout de ses vêtements et approcha la demie-elfe à nouveau. Cette dernière recula jusqu'à ce que son dos heurte le mur. Ses yeux prirent une étrange couleur émeraude.

- Ne me touche pas.

Souffla-t-elle, cette fois avec plus de peur que de colère.

Kratos pensait que cette attitude agressive et défensive était la preuve que ce n'était pas la première fois qu'elle se faisait poursuivre et attaquer ainsi.

Il ignora son avertissement. Il prit son bras blessé et appliqua le bout de tissu sur la blessure. Il l'attacha le plus serré possible pour arrêter l'hémorragie. Lorsqu'il eut terminé, il releva le regard pour plonger ses yeux marron dans ceux surpris de la demie-elfe, qui avaient repris leur couleur habituelle.

- Ça fera l'affaire pour le moment, au moins jusqu'à ce que l'on arrive chez moi. Allez, viens.

Dit-il et sans plus d'explications, il prit le poignet de la jeune demie-elfe et l'entraîna avec lui vers la sortie de la ruelle, ignorant totalement les corps des soldats. De toute façon, les gardes ne tarderaient pas à débarquer ici et pourraient leur venir en aide, s'ils n'étaient pas morts, bien entendu.

La demi-elfe sortit de sa torpeur et résista avec force, essayant de déprendre son bras de l'emprise du soldat.

- Lâche-moi! Il n'est pas question que je suive un humain!

S'exclama-t-elle avec rage. Kratos se retourna lentement, mais sans jamais lâcher son emprise sur lui. Son visage exprimait une indifférence totale.

- Tu peux rester ici si tu veux, mais je ne garanti pas ce qui va t'arriver lorsque la garde débarquera ici. Tu tiens à peine debout; tu crois que tu vas tenir combien de temps contre eux avant qu'ils ne te capturent? Et ne pense même pas à fuir la cité. À ce que j'ai entendu, ils sont tous à ta recherche et ils ont probablement bloqué toutes les sorties; ils auront tôt fait de te coincer.

Expliqua-t-il d'un ton nonchalant. La demie-elfe se mordit nerveusement la lèvre inférieure. Malheureusement, elle savait que l'humain avait raison. Elle n'avait pas d'autre choix que de le suivre. Elle détourna le regard et Kratos le prit pour son acceptation.

- Je préfère ça ainsi. Surtout, ne fait pas de bruit. Je n'aimerais pas qu'on nous repère.

Lui dit-il avant de sortir de la ruelle, bifurquant dans la direction opposée aux voix, traînant toujours la demie-elfe qui s'était enfin tut.

Il n'avait pas l'intention de tomber sur la garde de la ville. Il n'aurait aucune excuse à leur donner pour se balader avec la demi-elfe qui avait causé tout un émoi. Lui-même ne savait pas pourquoi il agissait ainsi.

Ils atteignirent la demeure des Orion sans encombre. La demie-elfe regarda furtivement l'imposante demeure qui se trouvait à être l'une des plus grandes du quartier des nobles. Il n'avait aucun doute maintenant que cet humain aux cheveux châtains en bataille faisait partie de la haute noblesse. La sang-mêlé ne l'aurait pas deviné au premier coup d'oeil. Il portait l'habit des soldats. Généralement, les nobles n'allaient pas à la guerre.

Il fut sortit de sa rêverie lorsque le dit humain ouvrit la porte arrière de la demeure qui donnait sur le jardin et le poussa à l'intérieur en premier, s'y glissant par la suite. Le majordome arriva bientôt, ayant entendu l'arrivée de son jeune maître. À la vue de la demie-elfe blessée et couverte de sang, la surprise et la peur se peignit sur son visage austère.

- Maître, Orion? Qu'est-ce que cela signifie, sauf votre respect?

Demanda-t-il d'une voix apeurée. Il avait bien évidemment remarqué qu'il s'agissait d'une demie-elfe. Il était difficile de ne pas remarquer ses oreilles pointues et son apparence exotique.

La sang-mêlé lui rendit son regard. Kratos mit ses mains sur ses épaules. La demie-elfe se raidit à son contact, mais elle ne dit rien. Le jeune Lieutenant-Commandant la poussa vers les marches qui menaient à l'étage supérieur.

- Je te serais gré de ne pas parler de cela à mon oncle. Tu n'as rien vu, est-ce clair?

Dit-il sérieusement, tout en montant les marches avec le demi-elfe.
Le valet s'inclina devant lui.

- Très bien, maître Orion. Oh, avant que j'oublie, votre oncle est ici. Il désire vous voir.

Ajouta-t-il d'un ton plus cordial. Kratos se renfrogna à cela.

- Très bien. Dis-lui que j'arrive dans quelques minutes.

Lança-t-il d'un ton ennuyé et agacé. Il avait horreur lorsque son oncle demandait à le voir. Ce n'était jamais bon. Le valet s'inclina à nouveau et sortit du hall, sûrement pour aller avertir son oncle de son arrivée. Du moment qu'il ne mentionnait pas la demie-elfe... Kratos savait pour un fait que son oncle ne vouait pas un grand amour envers les demi-elfes.

Kratos mena son invitée jusqu'à la dernière porte du long corridor. Il l'ouvrit guida la demie-elfe à l'intérieur. Il s'agissait d'une chambre à coucher spacieuse, réservée pour les invités. Kratos relâcha enfin la jeune demie-elfe et se rendit jusqu'à la grande penderie. Il l'ouvrit et fouilla rapidement à l'intérieur. Il en sortit bientôt des vêtements qu'il tendit à son invité. Cette derniere ne bougea pas. Elle ne fit que le regarder avec prudence. Son attitude irrita Kratos un peu, mais il ne le fit pas paraître.

- Je dois aller voir mon oncle. Profites-en pour prendre une douche et te changer durant ce temps. Je soignerai tes blessures ensuite. Je ne serai pas long.

Il déposa de force les vêtements dans les bras de la demie-elfe avant de rejoindre la porte. Il l'ouvrit et s'arrêta soudainement sur le pas de la porte. Il se retourna et lança au demie-elfe avant de la refermer .

- Et ne pense pas à t'échapper. Je vais barrer la porte à clé. Il ne faut pas que mon oncle te voit.

À la mention d'être enfermé, la jeune sang-mêlé se précipita vers la porte, mais elle l'atteignit trop tard. Elle entendit le son du loquet.

Génial. Elle n'avait plus d'autre choix que d'attendre que l'humain ne revienne. En fait, si. Elle avait toujours l'option de faire sauter la serrure et s'enfuir, mais quelque chose lui disait qu'il était plus sage qu'elle attende que l'humain revienne. Elle n'était pas dans l'état de se battre présentement et la garde de la ville la recherchait. À contrecœur, elle se dirigea vers la porte qui donnait à une salle de bain adjacente. Elle n'avait pas vraiment envie de suivre les ordres de l'humain, mais il devait avouer qu'elle avait hâte de se débarrasser de l'odeur du sang.

Kratos entra dans le grand salon et ne fut pas surpris d'y voir son oncle, déjà assit dans l'un des sofas, une coupe de vin à la main. À voir l'expression de son visage, Kratos savait déjà qu'il n'aimerait pas le sujet de la conversation. Mais il ne s'en étonnait pas. Depuis la mort de ses parents, la venue de son oncle était toujours de mauvais augures. Sans dire un mot, sans même saluer son oncle, Kratos prit place dans le siège en face du sien.


- Vous vouliez me voir, mon oncle?

Demanda-t-il d'un ton ennuyé. Son oncle ne parut pas du tout content de l'attitude de son neveu. Il se leva et déposa son verre brusquement sur la table de salon. Son regard dur et froid ne lâcha pas Kratos.

- Oui, et tu sais très bien de quoi il en retourne.


Ce fut au tour de Kratos de le fixer d'un regard mauvais. Il croisa les bras dans une attitude défiante.
- Je vous ai déjà dit que cette conversation était close. Je ne changerai pas d'avis. Je n'ai pas l'intention d'abandonner l'armée.
Sa voix froide résonna dans la pièce. Ce fut assez pour faire monter la colère de son oncle. Ce dernier abattit violemment ses mains sur la table et la coupe tomba sur le plancher de marbre, explosant en millions de fragments de verre.

- Espèce d'effronté! Tu n'es qu'un sale égoïste! As-tu pensé un instant à ce qui va advenir de cette famille si tu es tué dans cette guerre?

Cette fois, Kratos en avait assez entendu. Il se leva lentement, contenant sa fureur du mieux qu'il le put.

- Et que reste-t-il de cette famille, vous pouvez me le dire? Il ne reste que vous et moi, marchant sur les cadavres de tous ceux qui nous étaient chers! Je n'ai que faire d'un titre pareil, vous pouvez le garder!


Il n'eut jamais le temps de voir venir le poing qui s'enfonça dans sa mâchoire. Il sentit par contre la douleur fulgurante qui s'ensuivit. Son oncle empoigna durement le collet de sa chemise et rapprocha son visage menaçant du sien.

- Fais attention à ce que tu dis. Je ne tolérerai plus tes excès d'égoïsme encore bien longtemps.

Comme toute réponse, Kratos lui fit un sourire effronté. Son oncle resta immobile pendant plusieurs secondes avant de le repousser avec violence.

- Ce n'est pas terminé, crois-moi. Je vais voir à ce que tu prennes tes responsabilités.

Déclara-t-il avant de sortir furieux de la pièce. Kratos soupira et massa sa joue endolorie. Il avait mit son oncle en colère. Encore. Mais c'était plus fort que lui. Il détestait lorsqu'il voulait faire de lui quelqu'un qu'il n'était pas. Il ne voulait pas d'une vie d'aristocrate. Il n'en avait jamais voulu. Alors il allait se battre contre lui jusqu'à ce qu'il entende raison. Ce qui pouvait prendre longtemps, ou peut-être n'arriverait jamais.

Quoi qu'il en soit, il allait emprunter son propre chemin.

Kratos remonta à l'étage cinq minutes plus tard. Il apportait avec lui des bandages et des désinfectants. La demie-elfe était sortit de la douche et attendait assit sur le bord du lit. Elle avait revêtit les vêtements qu'il lui avait donnés. Elle le regarda entrer d'un œil prudent. L'humain vint s'asseoir sur le lit près d'elle. Il remarqua le mouvement de recul de la jeune demie-elfe, mais il ne dit rien. Kratos tendit la main pour prendre son bras blessé, mais elle le retira vivement de sa portée. L'humain fronça les sourcils d'irritation devant son attitude loin d'être coopérative.

- Donne-moi ton bras.

Ordonna-t-il plus sèchement que voulu. La demie-elfe lui jeta un regard dur.

- Ce n'est pas nécessaire.

Répliqua-t-elle froidement. Kratos ne se laissa pas impressionner. D'un mouvement trop rapide pour qu'elle n'ait le temps de réagir, Kratos attrapa son bras, mettant délibérément de la pression sur sa blessure. Une exclamation de douleur sortit des lèvres de la blessée. Elle jeta un regard meurtrier à l'humain. Ce dernier avait un petit sourire au coin des lèvres. Un sourire qui l'énerva au plus haut point.
- Je retirerais ce que j'ai dit, à ta place. Ta blessure est loin d'être bénigne.

L'humain était chanceux que la demie-elfe soit trop fatiguée pour résister longtemps. La sang-mêlé promettait qu'elle serait en train d'exhaler son dernier souffle dans le cas contraire. Kratos remonta la manche de la tunique et défit le bandage improvisé qui était maintenant imbibé de sang. Il examina la blessure. Elle était plutôt mauvaise. Une profonde entaille courait le long de son bras. La demie-elfe se tendit au toucher de Kratos. Ce dernier fit comme s'il ne l'avait pas remarqué.

- Quel est ton nom?

Demanda-t-il alors qu'il trempait un linge dans le désinfectant. L'interpellé ne répondit pas tout de suite. Kratos ne la pressa pas. Il appliqua le linge humide sur la longue estafilade. La demie-elfe serra les dents sous la douleur soudaine. Kratos s'assura d'avoir bien désinfecté la blessure et nettoyé le sang avant de reposer le linge.

- ...Lisanna. Je m'appelle Lisanna.

Il entendit à peine la réponse de Lisanna alors qu'elle l'avait murmuré. Kratos chercha à voir son visage, mais elle avait tourné la tête et sa longue frange l'en empêchait.

- Enchanté. Je m'appelle Kratos Orion.

Répondit-il d'un ton plaisant, mais ne reçut aucune réponse en retour.
Sa voix était douce. Elle semblait plus calme que tout à l'heure. C'était déjà une bonne chose en soi. Kratos hocha la tête. Il se leva, prenant ce qu'il avait emmené avec lui. Avant de sortir, il se retourna vers Lisanna, qui le regardait intensément de ses yeux saphir.

- Bon, euh... Je dois redescendre. Je vais remonter bientôt avec quelque chose à manger. Tu dois avoir faim.

Dit-il avant de sortir de la pièce, barrant la porte à clé à nouveau.

Une heure plus tard, il ouvrit la porte de la chambre où il avait enfermé la demie-elfe, apportant avec lui les restes du souper qu'il avait subtilisés dans les cuisines. Son regard se porta instinctivement sur le lit, mais il ne vit pas la demie-elfe. Intrigué, il laissa son regard errer vers la droite et l'aperçu enfin. Lisanna était assise sur la tablette de la grande fenêtre et contemplait les jardins qui s'étendaient à l'extérieur. Elle devait l'avoir entendu entrer, mais elle ne daigna pas lui témoigner de l'attention. Kratos déposa son repas sur la table

- Voilà de quoi manger, comme promis.

Lui-annonça-t-il, mais la demie-elfe ne tourna toujours pas la tête. À la place, elle riposta avec une question de son cru.

- Combien de temps dois-je rester enfermé ici?

Elle avait parlée sur un ton sec. Son humeur était retombée rapidement et il était clair qu'elle n'était pas contente de se retrouver enfermée contre son gré. Mais s'il n'avait rien tenté pour s'échapper, Kratos se doutait que cela lui serait relativement facile, c'était qu'il comprenait qu'elle serait en danger hors de ces murs.

Kratos prit appui contre la table, mettant ses mains contre le rebord du meuble.

- Aussi longtemps que nécessaire. Je te ferai sortir d'ici dès que possible. On doit attendre que les choses se calment. Probablement demain, ou au plus tard dans deux jours.

Répondit-il honnêtement à la question de Lisanna. Elle tourna enfin la tête et Kratos vit de l'agacement dans ses yeux. Elle semblait plus énervé que tout à l'heure. Il y avait peut-être une raison pour laquelle elle était si énervé? Les yeux de Kratos s'adoucirent lorsqu'il crut savoir de quoi il s'agissait.

- Ta famille doit s'inquiéter.
Laissa-t-il sortir dans un murmure. Lisanna le regarda quelques secondes avant de détourner à nouveau le regard. Kratos crut voir de la tristesse dans ses yeux. Il entoura son corps de ses bras.

- ... C'est impossible. Ils ne peuvent pas s'inquiéter là d'où ils sont.
Révéla-t'elle doucement de sa voix mélodieuse. Il n'en fallut pas plus pour que Kratos comprenne le sens de ses paroles. Il s'en voulu immédiatement pour avoir prononcé ces paroles.



- Oh... je...je suis désolé.
Dit-il d'un ton embarrassé. Un silence gênant s'ensuivit, où les deux se toisèrent sans dire un mot. Il avait l'impression que les yeux saphir de la demie-elfe le vrillaient jusqu'au plus profond de son âme.

- ...Pourquoi? Pourquoi m'avoir sauvé?

Finit-elle par demander. Kratos haussa un sourcil à cela et passa une main dans ses cheveux. La demie-elfe voulait une réponse, mais Kratos ne savait même pas lui-même pourquoi il avait agit ainsi. Il soupira.

- Honnêtement, je ne sais pas. J'ai juste pensé que c'était la bonne chose à faire.

Avoua-t-il et vit bientôt Lisanna le regarder avec incrédulité.

- Incroyable. Et si j'étais celle en faute? S'ils avaient une bonne raison de me poursuivre?
Elle exposa une hypothèse. Kratos y réfléchit plusieurs secondes. Il ne savait pourquoi, mais il était certain que ce n'était pas le cas. Il ne voyait pas Lisanna comme une tourmentrice, mais plutôt comme une victime. Kratos ne lâcha toujours pas la demi-elfe du regard.

- Je ne crois pas que ce soit le cas. Je les connais bien. Ces hommes trouveraient n'importe quelle raison pour s'en prendre à un demi-elfe.

Révéla-t-il et vit l'expression de Lisanna changer de l'incrédulité à la méfiance.
- ... Ne va pas croire que je te fais confiance plus qu'aux autres. Je ne fais confiance à aucun humain.

Dit-elle sur un ton glacial et méfiant. Kratos eut un sourire énigmatique avant de se lever sous le regard ardent de la sang-mêlé. Il marcha jusqu'à la porte et l'ouvrit, sentant toujours son regard dans son dos.

- Libre à toi. Tu peux me croire ou non lorsque je t'ai dit que je ne te voulais pas de mal. Que tu me fasses confiance ou non, je vais t'aider à sortir de Nandis.

Répondit-il avec conviction. Il s'apprêtait à sortir lorsqu'il entendit la voix de Lisanna, pas plus haute qu'un murmure.

- Kratos... merci.


Il se retourna avec surprise, seulement pour voir la demie-elfe tournée de nouveau vers la fenêtre, refusant de le regarder. Kratos pensa que c'était peut-être son imagination. Il décida de ne pas s'attarder sur cette idée, sortant de la pièce pour laisser la demi-elfe seule à nouveau.

Kratos avait entendu une bonne nouvelle pendant l'entraînement le lendemain. Plusieurs hommes ne parlaient que de ça; que la demi-elfe qui avait volé dans la ville la veille n'avait pas été retrouvé et que les gardes abandonnaient les recherches. C'était le moment parfait. Il allait faire sortir Lisanna de la ville ce soir. Le seul obstacle serait la garde à la sortie de la ville. Ce n'était rien dont il ne pouvait s'occuper.

Lorsque le crépuscule arriva, il entra dans la chambre d'invités, seulement pour voir la demie-elfe faire les cent pas dans la pièce. Lisanna se retourna brusquement vers lui lorsqu'elle l'entendit entrer. Elle avait l'air très agité et impatiente. Elle fut sur le point de parler, mais Kratos la coupa rapidement.

- On doit partir. Maintenant.

Il lui lança une longue cape noir. Lisanna l'attrapa.
- Revêts-ça pour te cacher. J'ai bien peur que tu attires trop l'attention sinon.

Ajouta-t-il sur un ton précipité. Lisanna ne se fit pas prier. Elle revêtit la cape, ses yeux bleue ne quittant jamais l'humain des yeux.
- Et tu as un plan pour me faire sortir de la ville?

Demanda-t-elle sur un ton qui semblait inquiet. Kratos se retourna et se dirigea vers la fenêtre. Il repoussa le rideau et vit son majordome qui attendait dans le jardin, une cape de voyageur jetée sur les épaules pour le protéger de la pluie. Kratos revêtit sa propre cape et vint rejoindre Lisanna. Son visage arborait un mince sourire.

- Pas vraiment. J'espère juste que mon titre suffira pour nous faire sortir sans encombre.

Blagua-t-il. Il avait bien un plan, mais il n'était pas certain qu'il fonctionnerait.

Lisanna le regarda comme s'il était cinglé. Il l'était peut-être. Et pourtant, il s'apprêtait à aider une demie-elfe qu'il connaissait à peine. Oui, il avait certainement perdu la raison.

Il prit le bras de Lisanna fermement et ce dernier eut envie de se déprendre de son emprise, mais elle se retint.
- Viens. Nous n'avons pas de temps à perdre.

Rajouta-t-il avant d'entraîner Lisanna hors de la chambre et en bas des marches. Il jeta un coup d'œil autour d'eux. Lorsqu'il vit que la voie était libre, il amena Lisanna jusqu'à la porte donnant sur le jardin. La demie-elfe rabattit son capuchon pour dissimuler son visage. Kratos tint fermement Lisanna et ils sortirent sous la pluie qui tombait comme des cordes. Lorsqu'il les vit, le vieux majordome, le même que Lisanna avait vu une journée auparavant, vint à leur rencontre. Il avait l'air très inquiet.

- Maître Orion! Je ne crois pas que ce soit une bonne idée de sortir par cette température!

Hurla-t-il pour se faire entendre par dessus le vent violent qui soufflait. Kratos secoua la tête et protégea son visage contre les rafales.

- Je me passerais bien de votre opinion, majordome! Occupez-vous de nous conduire hors de la ville!

Répondit-il en hurlant à son tour. Lisanna regarda l'échange en silence et ne manqua pas le regard furtif et rempli de reproches et de haine que lui lança le vieil homme. Ce dernier se détourna avant que son maître ait le temps de le remarquer et s'éloigna, leur faisant signe de le suivre. Kratos, qui tenait toujours Lisanna par le bras comme s'il avait peur qu'elle s'enfuit, l'amena à la suite du majordome. Dans la rue derrière le manoir attendait une carriole tirée par des chevaux. Kratos la fit monter à l'intérieur avant de grimper à son tour et de refermer la porte derrière eux. Le majordome prit les rênes rapidement et donna un coup sec sur les chevaux. Ils partirent en trombe sur le chemin pavé. Kratos ne manqua pas le regard inquiet de la demie-elfe, qui regardait le paysage défiler par la fenêtre.

- Ne t'inquiète pas; tout va bien aller.


Ce fut suffisant pour que le regard de la demie-elfe vienne se poser sur lui.

- Comment peux-tu en être sûr, hein? Qu'est-ce qui te fait croire qu'ils ne vont pas fouiller cette carriole à la sortie de la ville?

Demanda-t-elle avec anxiétée. Kratos lui fit un sourire nerveux.

- En fait, je dirais qu'il n'y a aucune chance que l'on passe sans qu'ils ne nous fouillent.

Lisanna lui jeta un regard qui était à la fois anxieux et furieux.

- Alors pourquoi es-tu si calme? Ils vont me trouver, et qui sait ce que seront les conséquences pour toi!
S'exclama-t-elle avec agitation.

Comme toute réponse, Kratos se pencha et tira quelque chose de sous le banc. Lisanna regarda avec confusion alors que l'humain levait une boîte métallique devant ses yeux. Kratos se pencha en avant et empoigna son bras soudainement. Surpris, Lisanna eut le réflexe de tenter de retirer son bras, mais elle s'arrêta lorsqu'il vit Kratos ouvrir la boîte et qu'elle fut confronté à son contenu. Il s'agissait d'une sorte de poudre noire qui lui était inconnue. Kratos y plongea ses doigts sans hésitation et l'étendit sur la main et le bras de Lisanna. Cette dernière fronça les sourcils.

- Qu'est-ce que c'est?

Demanda-t-elle avec une grimace.

-Une poudre noire que sécrète la plante Cornile . Elle est souvent utilisée en médecine. Ça na rien de magique. Mais si on en recouvre ta peau, tu auras l'air d'être atteint par la peste noire. Tu comprends où je veux en venir?

Lisanna voyait très bien où il voulait en venir. De cette manière, les gardes n'oseraient pas l'approcher, puisque la peste noire était hautement contagieuse et mortelle. C'était un bon plan, mais tout de même risqué. Il n'y avait aucune garantie qu'ils ne voudraient pas voir son visage tout de même.

L'expression de la jeune demi-elfe s'assombrit.

- J'espère vraiment que ton plan va fonctionner.

Dit-elle sombrement. Le sourire nerveux de Kratos revint se placer sur son visage.

- Je l'espère bien, moi aussi. Car je n'ai pas d'autre plan.

Cinq minutes passèrent pendant lesquelles les deux occupants de la carriole étaient occupés à recouvrir la peau de Lisanna avec la poudre. Si l'on n'y regardait pas de trop près, il était impossible de démasquer la supercherie. Kratos espéra que ce serait assez.

Bientôt, ils sentirent la carriole s'immobiliser, ce qui ne pouvait signifier qu'une seule chose; qu'ils étaient arrivés à la sortie de la ville. Kratos regarda par la vitre et ne put distinguer que deux silhouettes sombres se diriger vers eux à cause de la pluie qui réduisait la visibilité considérablement. Il vit son majordome mettre pied à terre et se diriger à la rencontre des deux soldats. Il jeta un coup d'œil rapide à Lisanna et fut satisfait de voir qu'il avait baissé la tête pour cacher habilement la moitié de son visage sous son capuchon.

Un coup sec retentit contre la porte de la carriole avant qu'elle ne fut brusquement ouverte, exposant les deux personnes à la violence du vent et de la pluie. Un soldat âgé à l'air sévère et portant la barbe tenait fermement la poignée de la porte pour l'empêcher de se refermer. Ses yeux passèrent rapidement de l'un à l'autre des occupants de la carriole.

Kratos entra aussitôt dans son rôle. Son visage exprima un profond mécontentement.

- Qu'est-ce que cela signifie?

Demanda-t-il sèchement, mais le soldat ne se laissa pas impressionner. Ses yeux se plissèrent un tantinet.

- Veuillez me pardonner, Sire Orion, mais nous sommes dans l'obligation de procéder à une fouille de la totalité des véhicules qui désirent quitter la ville. Sûrement avez-vous été mis au courant qu'une demie-elfe coure en liberté dans nos rues en ce moment? Nous voulons simplement nous assurer qu'il n'aurait pas monté à bord dans l'espoir de quitter Nandis.

Alors qu'il expliquait, ses yeux ne quittaient pas Lisanna. Il était suspicieux. Kratos fit semblant de paraître préoccupé.

- Cette situation est bien fâcheuse. J'aurais cru que vous l'auriez attrapé à l'heure qu'il est. Mais je peux vous assurer qu'il ne se trouve pas dans mon transport.

Affirma Kratos d'une voix qui ne trahissait aucun mensonge.

Le soldat sembla perdre de sa contenance pendant quelques secondes, mais il reprit vite un air professionnel.

- Je me dois tout de même de vérifier l'identité de votre invité.

Insista-t-il et Kratos prit un air à la fois irrité et menaçant.

- Je ne ferais pas ça à votre place. À moins que vous ne vouliez attraper la peste.

Dit-il sur un ton neutre alors que le soldat tendait la main vers Lisanna, s'apprêtant à rabaisser son capuchon.

C'est alors que les yeux du soldat se concentrèrent sur la partie visible du visage de la demie-elfe, remarquant du même coup les plaques noirâtres qui recouvraient sa peau. Il recula vivement, une expression horrifiée sur le visage. Il regarda Kratos, semblant incapable de dire quoi que ce soit. Ce dernier savait que c'était dans la poche. Il passa un bras autour des épaules de Lisanna de façon protectrice, ce qui lui gagna un regard encore plus horrifié de la part du soldat.

- Je vous avais prévenu. Il s'agit de ma cousine. Je dois l'amener en toute urgence à Freezis. Les médecins d'ici ne peuvent pas le sauver. Sa seule chance réside avec les médecins de Freezis. Mais si vous nous arrêtez encore plus longtemps avec vos stupidités, elle va mourir à cause de vous. Et ne croyez pas que ce sera sans conséquences.

Sa voix était lourde de menaces et le soldat n'était pas assez stupide pour ne pas le percevoir. Il ravala lourdement sa salive avant de faire une courte révérence.

- Milles excuses, Sire Orion. Je ne vous retiendrez plus d'avantage. Je vous souhaite bonne chance.

Prononça-t-il faiblement avant de refermer la portière.

Bientôt, la carriole se remit en marche et Lisanna jeta un regard incrédule à Kratos. Elle n'arrivait pas à croire que ça avait fonctionné! Et à voir le visage de l'humain, lui non plus n'y croyait pas. Et pourtant, ils s'éloignaient incontestablement de la ville. Kratos eut bientôt un sourire victorieux et soulagé.

- Je savais que ça marcherait!

S'exclama-t-il avec une joie non contenue. Même Lisanna eut un mince sourire.

- Il en a fallut de peu.

Kratos ne se départit pas de son sourire pendant un bon moment. Ils avaient passé le seul obstacle qui séparait Lisanna de sa liberté.

Un long moment passa dans un silence confortable alors que le paysage défilait. Lisanna prit ce temps pour enlever la poudre noire qui la recouvrait. Elle laissa alors son regard errer au travers de la fenêtre qui était toujours battue par la pluie, se demandant vaguement où ils allaient. Mais elle n'eut pas le loisir de se le demander encore longtemps.

- Kratos? Tu devrais regarder ça...

La voix anxieuse de Lisanna lui parvint et il sortit de sa rêverie. Le ton qu'il avait prit l'inquiétait hautement. Il se leva de son banc et vint regarder par la fenêtre. C'est alors qu'il les vit malgré la pluie. Des soldats barraient la route à plus d'une centaine de mètres plus loin. Cela ne voulait dire plus qu'une chose. Son majordome les avait vendus. Ils les attendaient, sachant très bien qu'ils trouveraient la demie-elfe recherché à bord de la carriole.

- Merde!

Jura Kratos avant de prendre le bras de Lisanna et le forcer debout. Il ouvrit la portière de l'autre côté.

- Saute!

S'exclama-t-il d'un ton précipité. La demie-elfe le regarda anxieusement, l'hésitation bien présente dans ses yeux.

- Mais ...

Commença-t-elle, mais Kratos la coupa brusquement en tirant sur son bras, la rapprochant de l'ouverture où le vent sifflait. Elle avait deviné ce qui le faisait autant hésiter.

- Moi, ça va aller. Mais tu dois partir, tout de suite!

S'exclama-t-il avec urgence. Mais la demie-elfe semblait toujours hésiter. Kratos la poussa soudainement en avant et Lisanna tomba hors de la carriole. Elle fit plusieurs embardées avant de s'arrêter dans l'herbe mouillée au bord de la route. Elle se releva rapidement, un genou toujours au sol.

Alors que Kratos s'éloignait, il vit tout de même distinctement le visage inquiet de Lisanna. Allez, va-t-en... Pensa Kratos. Les soldats ne devaient pas la voir... Il pensait également a une chose . Lisanna et Kratos etait tout deux demi-elfe . Il ne lui a pas dit . Pourquoi ? Allez savoir , il restera toujours aussi secret ..

Et comme si elle lisait dans ses pensées, Lisanna se remit agilement sur ses pieds et s'enfuit en direction du bois. La nuit sombre eut tôt fait d'engloutir sa silhouette. Kratos pria pour que la demie-elfe puisse retourner chez elle sans plus d'embuches.

Quant à lui, il sentait qu'une montagne de problèmes l'attendait à seulement une centaine de mètres plus loin. À nouveau, il se dit qu'il devait être devenu cinglé.
Ne pouvant plus faire marche arrière , Kratos prépara son équipement qui était dans la carriole , n'ayant plus aucune excuse , il devait choisir entre tué ou être tué . Son titre de noble et de Lieutenant-Commandant de l'armée ne sera plus a jour est il sera exclu de Nandis .
Maintenant , il se retrouve seul . Comme a son humble habitude ..

Quelques jours ont passé depuis et Kratos avait réussi a convaincre les gardes qu'aucune Demi-Elfe n'était a bord de la calèche . Ainsi que le silence du majordome récompensé par une grande somme d'argent . Il était de retour a Nandis , le visage de sa grande fille en tête . Il s'était juré qu'il partirai a sa recherche . Qu'il la retrouverai au péril de sa vie .. Aujourd'hui , Kratos était vêtit de sa tenue violette . Quand il sort de chez lui avec cette tenue , cela signifie qu'il part pendant un long voyage . Après avoir au préalable préparé son cheval et son sac , il partit très tôt de chez lui .
Sortant de Nandis cette fois si sans encombre , il se mit en direction de sa petite maison non loin de Nandis . Le ciel était voilé , avec une légère brise qui qui dansait dans ses cheveux . Le regarde vide , il cherché ou sa fille pourrait être en ce moment ...



~ Suppléments ~

~ Particularités propres à votre espèce : Possède une grande agilité pour son age . Son ouïe et sa vision son parfaite . Par contre , il n'a pas du tout d'odorat et très peu d'empathie .

~ Ce que vous aimez : Les souvenirs , les belles épées , la magie , Flamberge , sa fille , sa mère .

~ Ce que vous détestez : Les souvenirs , son père , son oncle .

~ Vos peurs : Les cauchemars de la mort de sa mère , la disparition de sa fille , l’assassinat de sa femme .

~ Arme(s) : Flamberge . Épée ayant une forme de flamme , incrusté de trois Rubis . Et équipé également d'un bouclier rouge et noir , l’immunisant contre la plupart des attaques Feu .

~ Signe(s) particulier(s) : Ses ailes translucides d'un bleu intense et lumineux, qu'il fait apparaître et disparaître pendant les combats. ( A dire si c'est possible ! )

~ Points forts : Avec un mental en acier , Kratos arrivera a faire ou obtenir n'importe quoi . Extrêmement doué au maniement de l'épée , il tente d'apprendre la magie en obtenant des artefacts . Il ne perdra jamais de vue le but d'une mission ou de son principal but . Kratos dans un groupe peut redonné vite du courage , même s'il parait froid et secret , il trouvera toujours les mots pour encouragé son prochain . De plus , il n'a pas peur de venir ce mettre en travers d'une attaque pour protéger un ou une ami(e) . C'est un grand stratège qui sera également très utile en mission .

~ Points faibles : Kratos devient cependant incontrôlable quand on parle en mal de sa mère ou de sa fille . Il perçoit également un autre point faible qui peut s’avérer être un point fort , il déteste que l'on parle des morts et s'énerve très vite a se sujet et peut paraitre plus froid que la normale .


~ Mes secrets ~

~ Pouvoirs : Le pouvoir secret de Kratos est :




~ Capacités spéciales : Les capacités de Kratos sont :

1- Ailes d'Ange : Deux paires d'ailes translucides d'un bleu intense et lumineux apparaissent . Elles peuvent le faire sauté plus haut et plané pendant 2 minutes . Elle ne lui permettent pas de s'envoler dans les airs . Le seul hic , pour pouvoir réutilisé les ailes ,Kratos doit attendre 10 minutes .

2- Gardien : Le regard froid , regardant l'ennemi , Kratos peut invoquer pendant 2 minutes un bouclier semi-transparent d'une légère couleur verdâtre tout autour de lui . Ce bouclier le protège des attaques magiques et du corps a corps . Pour pouvoir le réutilisé , Kratos doit attendre 10 minutes .

3- Lance Canon de Feu : C'est une technique propre a son épée Flamberge . Elle permet de concentré l'énergie du feu dans son épée et de laissé échappé un pouvoir ( de feu bien évidemment ) contre l'ennemi . L'avantage de la technique est que cette technique a un temps de chargement pour lancé la lance de 2 secondes . Son inconvénient est que la technique ne peut être utilisé qu'une fois toutes les 5 minutes . Son second inconvénient , est que lorsque la technique est lancé , Kratos reste immobile pendant les 3 secondes du canon , ce qui le rend vulnérable . La lance reste droite , elle n'est pas a tête chercheuse , ne traverse pas le mur et ne contourne pas un obstacle . C'est un canon destructeur qui reste droit et qui reste actif 3 secondes .

4- Absorbtion : Lorsque Kratos combat et que son ennemi dispose d'arme , magie ou quelconque chose de l'élément du Feu , Flamberge l’absorbe , augmentant ainsi les dégâts de Kratos . Aucune limite de temps , dès que l'élément Feu s'approche de trop près de Flamberge ou la touche directement , Kratos bénéficie d'une puissance d'attaque plus élevée .


~ Utilitaires ~

~ Ma couleur utilisée : Coral ~ #FF7F50
~ Lien de votre inventaire : Mon inventaire , ici !
~ Code : "[i]Se référer au règlement principal
" Approuvé par Elfwyn !


~ Origine, Désir ou Mystère ~

~ P.N.J / Narrateur : Aux choix , a vos plumes !


~ Mystère : "Possible que si c'est le Narrateur/P.N.J qui débute. Vous ne convenez de rien, votre Destin repose donc entre les mains du P.N.J/Narrateur. Celui-ci respectera toutefois votre histoire"

~ Note : Effacez ceux que vous ne choisissez pas, hormis les trois premiers : P.N.J, Narrateur.


~ Votre niveau dans le rôle play ~

~ Test RP : " (tendresse/amour) "

Le jeune garçon fut déstabilisé par une violente secousse et tomba au sol. La montagne rugissait, crachait, meurtrière. Se relevant tant bien que mal, il fit juste deux pas et se laissa glisser à genoux devant le gouffre infernal, entre deux coulées de lave. Des larmes de rage et de désespoir inondaient les yeux écarlates de l’enfant torturé et venaient déposer leur goût salé sur ses lèvres fendues. Pourquoi était-il venu ? Parce qu’on racontait que c’était dans ce volcan que sa mère s’était jetée, mettant ainsi fin à ses jours. Le souvenir de sa mère était la seule chose qu’il lui restait. Elle était morte très jeune.

Son dos le faisait atrocement souffrir. Sa chemise déchirée laissait voir des entailles longues, profondes et sales ; trop nombreuses, déplacées sur la peau délicate du jeune garçon.



Le grand guerrier tirait son fils d’une douzaine d’années par le bras, en larmes. Arrivé sur une place de terre battue, il le jeta alors brutalement au sol.
- Papa, je suis désolé, je te promets que je ne recommencerai plus !
Suppliait le jeune Kratos dont le père furieux faisait les cent pas autour de lui en l’écrasant de sa toute puissance.
- Ah… Tu me fais honte… Quel diable a bien put nous damner le jour de ta maudite naissance ? Incapable de tenir une épée ! Incapable de te battre ! Incapable de vaincre ! Sale petit incapable ! Tu n’es pas mon fils… C’est un démon qui t’a engendré pour me faire perdre mon trône !
- Papa, s’il te plait !

Le chef se tourna vers deux personnes armées et leur dit :
- Vous ! Venez corrigez cette saleté !
- Combien de coups de fouets, sire ?
- Jusqu’à ce qu’il arrête de pleurer !
- Non ! Papa ! Je t’en supplie ! Criait le jeune garçon.
Son père fit amener une chaise et s’assit pour observer le spectacle. Deux grands poteaux de bois furent dressés sur la place de terre battue, auxquels on attacha Kratos, dont la chemise avait été arrachée pour laisser son mince dos à nu, qui était à genoux, un bras tendu vers chaque pique. La tête baissée et en larmes, il restait silencieux, rien ne le sauverait. Il encaissa un grand nombre de coups, devant le regard hautin et insensible de son père. Les uns après les autres, des dizaines et des dizaines, jusqu’à ce qu’il se calme. Alors, on le détacha, et on le laissa pour mort. Roulé en boule sur la terre sèche, le jeune garçon tremblait, le vent jetant de la poussière sur sa chair à vif.



Une secousse plus puissante le fit presque basculer dans la bouche de l’Enfer mais Kratos tint bon. Ce n’était pas encore le moment. Soudain, un jet de flamme sorti du cratère. Sa puissance fit reculer le jeune garçon qui se protégeait de son bras. Quand la flamme se tarit, il vit enfin ce pourquoi il était là.

- Maman… Murmura-t-il.
- Mon fils…

La créature était en suspension au-dessus du gouffre. Elle avait l’apparence d’une femme. Grande, mince avec une longue chevelure, écarlate, comme ses yeux ; sa peau reflétait le feu et d’étranges symboles étaient inscrits sur son corps. L’enfant ressemblait à sa mère, pas à son père. La jeune femme sourit en le regardant, son miroir.

- Que fais-tu ici ? Demanda la créature avec douceur.
- Maman ! Emmène-moi avec toi ! Supplia Kratos en tendant les bras vers elle. Je les déteste tous ! Maman, aide-moi !
- Je sais, je vais te donner le pouvoir de survivre et de te venger. La puissance brutale et dévorante, délicieusement attirante et dangereuse… Dit-elle froidement.

Le jeune garçon hoqueta.
- Mais, maman…

D’un geste gracieux de la main, elle fit apparaître un jet de flammes dans lequel tournoyait une arme sublime.
- Flamberge… Elle a toute la puissance du feu céleste. J’ai besoin de toi, mon enfant. Prend là, elle est à toi, la lame de beauté et de destruction, celle qui enverra tes ennemis rejoindre les abysses.

Comme hypnotisé par l’arme, Kratos se redressa, au bord du cratère, et tendit la main. Flamberge arrêta de bouger, puis, glissa jusqu’à sa paume.
- Accepte-tu d’être le porteur de La Flamme ? Demanda fièrement sa défunte mère.
- Oui.
- Qu’il en soit ainsi.

Une atroce brûlure commença à se répandre sur la peau du jeune Kratos, se dégageant de la garde de l’épée. Il vit avec horreur des traits de feu dessiner des symboles sur son bras. Il se mit à crier quand les flammes atteignirent son épaule. Se tordant de douleur sur le sol pierreux, il sentit la souffrance gagner tout son corps. La créature infernale s’approcha de lui, lui souleva le menton de ses doigts fins et le garçon suivit leur doux mouvement pour se redresser. Respirant avec difficulté, il se leva et serra Flamberge. Sa mère proclama alors :
- Désormais, tu ne peux te résoudre à mourir, et cela, jusqu’à ce que ton enfant après toi, vienne signer le pacte avec moi.

Kratos lui tourna le dos, faisant face à l’horizon. La créature tomba lentement dans le volcan qui se calmait.
- Va maintenant ! Met Flamberge au vent !

Je tiens a dire que ce texte RP est un texte racontant le passé de Kratos et non l'instant présent .


~ Une pensée personnelle à faire partager ? ~

~ Votre petit mot :
Comparé a certains demi-elfe , Kratos ne possède pas les oreilles pointue , ce qui est difficile de le différencier d'un humain ou d'un demi -elfe .
Si il y a des erreurs au niveau des capacités et des et techniques , je peut changer , il n'y a aucun problème .
De plus , concernant le RP de Lisanna , quelque chose de bien plus fort les lies .
J'ai connu le forum hier , donc j'ai prit un peu de temps pour tout écrire .

Lisanna

Kratos

Flamberge


Voila , j’espère que toute ces histoires et présentation vous plairons !


~ Statut ~

~ /Terminé/ ~


Dernière édition par Kratos Orion le Sam 2 Juin - 16:06, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Kratos Orion   Jeu 17 Mai - 15:38

Tient, m'sieur Garcia, content de vous r'voir :p

Ton niveau s'est acrément amelioré, c'est super =)
Bienvenue parmi nous =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Kratos Orion   Jeu 17 Mai - 19:44

Johnson Aaron a écrit:
Tient, m'sieur Garcia, content de vous r'voir :p

Je pense que tu te trompe de personne , je ne suis pas m'sieur Garcia ! Désolé de te contredire ! Sad
N’empêche , merci de cette accueil original . Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3352
MessageSujet: Re: Kratos Orion   Dim 27 Mai - 17:52

Bonjour Kratos,

Aaron, merci de ne plus poster dans les présentations, car même si tu penses reconnaitre quelqu'un, tu as les MP pour ça.

Après lecture, je peux affirmé qu'il s'agit là d'une bien belle présentation, seulement, quelques incohérences y résident... Qui est ta fille ? Qui est ta femme ? Et que ce soit toi ou un autre, nul guerrier ne possède de pouvoir à la création de son personnage.

L'épée, même si il s'agit là d'un artefact, je suis prêt à l'excepter. Seulement je tiens à ce que tu me précises le coeur du problème qui est ta femme et ta fille, car là je nage. Je suis déjà tolérant quant à la longueur de ton histoire, car il est bien précisé de ne pas dépasser les 60 lignes. À savoir que je préfère largement les longs RP (pas ennuyeux) aux longues présentations ^^

De plus, j'ai l'impression que tu as changé d'idée au dernier moment, car à plusieurs reprises tu parles de Lisanna au masculin. M'enfin voilà, donc pour récapituler...

¤ M'expliquer d'où sortent la femme et la fille.
¤ Retirer le pouvoir.
¤ Préciser ta capacité de hâte sur le fait que ça ne lui permet pas de courir plus vite, et que ça ne dure que le temps d'un "combo".
¤ Trouver le code dans le règlement fondamental.
¤ Trouver un avatar plus convenable pour représenter ton personnage, je ne suis pas fan des timbres ^^
¤ Pour faire ton inventaire c'est ~ICI~


Note : Pour l'avatar tu peux aussi m'envoyer le lien de l'image en grand format par MP, et je me charge du reste.

P.S : Petit souci sur l'image de Lisanna, pas d'oreilles pointues ? ^^

Bien à toi, Elfwyn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.net
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Kratos Orion   Lun 28 Mai - 17:34

Bonjour Elfwyn . Pour répondre a tes questions , je vais les faire point par point .

- Pour parlé de ma femme et de ma fille , c'est très simple . Je vais d’abord expliqué qui est ma femme .

Kratos est né d'une liaison d'une mère humaine et d'un père elfe . Dans le test RP , nous somme bien d'accord que je parle de l'enfance de Kratos . Et donc que la créature du volcan est l'esprit de sa mère qui s'y est suicidé en s'y jetant a l'intérieur . Au fil du temps , comme tout jeune homme ou jeune fille , il y a des liaisons amoureuse , plus ou moins longue . La femme de Kratos est une elfe de la forêt de Lalwende . Ils se sont rencontré non loin d'une plage paisible lorsque Kratos vagabondé aux alentours de la ville de Nandis . Sa femme portait le nom d'Inadvertance Blanc-Soleil . Elle avait l'habitude de sortir de sa forêt en cachette pour admiré le soleil ce lever ou ce coucher . Jusqu'au jour ou elle rencontra Kratos . Quand ils se sont rencontré , ils étaient encore un peu jeune , et flirtaient comme deux jeunes tourtereaux . Au fil du temps , Inadvertance et Kratos ce voyaient de plus en plus et elle fini par venir chez lui a Nandis . Elle y vécu pendant quelques années , mais elle mourra peu après la naissance de leur fille Lisanna .

Lisanna a vécu dans la forêt de Lalwende depuis toujours . Elle n'a pas connu sa défunte mère et ne connais pas non plus son père . Pour elle , il est mort avant sa naissance , mais elle lui voue une profonde admiration . Elle imaginé son père comme un grand guerrier qui est mort au combat . Arrivé aux alentours de la quinzaine d'années , elle s'est enfui de chez elle en emportant le strict nécessaire . Elle voulait découvrir le monde a sa façon . Lorsqu'elle arriva a Nandis , sans argent , sans rien , elle était obligé de volé pour mangé . Et peu après elle rencontra Kratos . Elle ne ce doute pas une seconde que la personne qui lui a sauvé la vie et qui par la suite l'aidera a sortir de la ville , sera son père .
Au premier regard , Kratos a compris que cette fille était sa fille . Elle ressembler comme deux gouttes d'eau a sa mère quand elle était plus jeune .

Voila . J'espère que tu comprend un peu mieux toute l'histoire .

- Hop pouvoir retiré !

- Alors la capacité ne permet pas de courir plus vite . Elle permet ( en plus de la technique Hâte ) , elle permet pendant un laps de temps d'augmenté sa vitesse d'attaque .

- Pour l'avatar , je ne suis pas vraiment un pro informatique pour ajusté une image avec un logiciel . On va dire que même avec la motivation , j'y arrive vraiment pas ... Je t'enverrai par MP l'image .

- L'inventaire est juste en haut ! Merci pour le lien . ( En faite je l'est vue ce matin . Pourtant c'était marqué assez gros ! )

- Le code : Soli daire .

- Alors dernier point : au niveau des oreilles . Pour moi un Demi-Elfe né avec ou sans oreilles pointues . Pour ma part , j'ai fait de Kratos et Lisanna dans Demi-Elfes avec des oreilles tout a fait normal .

P.S : Il est vrai que au dernier moment , j'ai changé d'avis . A la base je voulais que l'enfant de Kratos soit un homme . Mais au dernier moment j'ai changé . Je voulais faire quelque chose d'original avec une fille .

EDIT : la personne qui c'est jeter dans le volcan c'est sa MERE et non sa FEMME ! Bordel ! Je me suis trompé Sad




Dernière édition par Kratos Orion le Jeu 31 Mai - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3352
MessageSujet: Re: Kratos Orion   Mar 29 Mai - 16:04

Hello,

Je vois là une intrigue très bonne, mais dans ce cas là il t'aurait fallu le préciser à la fin de ton histoire qu'une part d'énigme était laissée volontairement. Car justement, j'encourage les gens à imaginer voir bien plus encore en ce qui concerne leur perso. Donc je ne puis que te féliciter pour cela. Seulement, il te faut comprendre que la présentation est le pilier de ton personnage, et que si celui-ci est friable, plusieurs quiproquos pourraient s'en suivre en RP, ce que je ne souhaite en aucun cas.

Pour les autres points, tout est bon, sauf 2, enfin un et demi plutôt xD

Citation :
¤ Restrictions sur les sortilèges :

Comme vous vous en doutez vous n'êtes pas des super-héros, donc voici les restrictions auxquelles vous devrez vous tenir.

~ Pas d'invisibilité.
~ Pas d'illusion.
~ Pas de téléportation.
~ Si vous créez une arme à partir d'un sort, celle ci ne doit durer qu'un certain temps, j'autorise une heure grand maximum.
~ Pas de sort de hâte.
~ Personne ne vole sauf certains Hybrides et les Fées
~ Pas de sorts exagérés comme faire tomber une météorite.
~ Pas de contrôle sur le temps.
~ Pas de visions du futur.
~ Pas de sort paralysant ou de sommeil.

Voilà pourquoi je te harcèle sur ta hâte xD. Donc je te demanderais juste de préciser le laps de temps, mais de ne pas outrepasser les quinze secondes, et également me dire au bout de combien de temps il peut le refaire.

Et pour finir...

L'inventaire doit être placé dans la section "inventaire", je t'enverrais cela par MP avec un lien.

Quant aux oreilles pointues, mille excuses, pour Kratos j'était au courant, mais pour Lisanna j'étais CERTAIN avoir lu "oreille pointue" quelque part, mais après recherche avec les mots clés, je ne puis que m'excuser quant à mon imbécilité, je me "mythonne" tout seul...

Wala wala, néanmoins je te demanderais de compléter ton profil, et si possible, retirer le gif dans ta signature qui apparemment représente le pouvoir que tu voulais octroyer à ton personnage. Quant à ton avatar, il est à jour ^^

Fais ceci, et tout devrait être bon ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.net
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Kratos Orion   Mar 29 Mai - 23:23

Alors mon petit Elfwyn bonsoir !
Je répond un peu tard excuse moi . J'ai eu ma dernière session d'examen aujourd'hui . Je vais pouvoir souffler un peu et me mettre encore plus dans le bain pour le forum .

Alors !!! J'ai vraiment des yeux a la gomme et donc je vais supprimé le sort de hâte vue que je n'en est pas le droit ( excuse moi encore de cette maladresse . ) . En revanche , je voudrais mettre une autre capacité a la place . Bon j'ai des idées un peu farfelu ( que je vole des jeux vidéos qui mon plus principalement , mais chut ... )

Ma dernier capacité serait donc :

Lance Canon de Feu : C'est une technique propre a son épée Flamberge . Elle permet de concentré l'énergie du feu dans son épée et de laissé échappé un pouvoir ( de feu bien évidemment ) contre l'ennemi . L'avantage de la technique est que cette technique a un temps de chargement pour lancé la lance de 2 secondes . Son inconvénient est que la technique ne peut être utilisé qu'une fois toutes les 10 minutes . Son second inconvénient , est que lorsque la technique est lancé , Kratos reste immobile pendant les 3 secondes du canon , ce qui le rend vulnérable . La lance reste droite , elle n'est pas a tête chercheuse , ne traverse pas le mur et ne contourne pas un obstacle . C'est un canon destructeur qui reste droit et qui reste actif 3 secondes .

Tu me dit ce que tu en pense , sinon je chercherai quelque chose d'autre . allé dit oui dit oui dit oui

L'inventaire c'est terminé , il est placé dans la bonne section .

Pour les oreilles pointues , je n'en suis pas vraiment fan , c'est pour sa que je laisse mes personnages avec des oreilles tout a fait normale . Sa donne un peu plus de piment pour savoir si c'est vraiment un humain ou un demi-elfe . Voir même un elfe qui sait !

J'ai supprimé les gifs de ma signature, et j'en est mis des autres a la place ahah !
Merci pour l'avatar , j'aime bien en gros comme cela .

Je pense pas avoir oublié quelque chose dans le profil , sauf si mes yeux ne me joue encore des tours ...

P.S : Sur ma signature , on peut apercevoir le bouclier que Kratos porte . J'avais trouvé une image de Flamberge et du bouclier sur le net mais je la trouve plus .. Je ferais de plus ample recherche .
P.S 2 : J'ai mis la capacité sur le profil . J'éditerai si besoin .


Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3352
MessageSujet: Re: Kratos Orion   Sam 2 Juin - 13:20

Hello,

Tu sais, si je n'ai pas été si catégorique, du genre à dire "supprime le", c'est que ça demeure jusqu'à un certain point tolérable. J'aurais été plus souple si il y avait eu un effet controverse sur ta hâte par exemple. M'enfin, je pense que tu as trouvé ton bonheur par la biais de cette nouvelle capacité, qui d'ailleurs n'en est pas vraiment une. Une capacité spéciale c'est à titre personnel, alors qu'un pouvoir peut interagir sur les autres.

Mais du moment où ça fait bien corps avec le personnage, et que ce n'est pas "over-power", ça peut passer. Genre Ayame, guerrière liée aux flammes...

Citation :
L'Appropriation des Flammes : Ayame peut se concentrer pour attraper des flammes environnantes, comme sur des torches ou des bougies, et les jeter aux pieds de ses ennemis ou bien sur des obstacles non loin, tels de la paille ou du bois. En les jettant aux pieds des ennemis, Ayame provoque une certaines peur chez eux, surtout pour les vampires qui en sont très craintifs ...

Donc je suis d'accord pour cette compétence, mais dis-toi que ça reste dans l'exception ! Que seuls ceux sachant bien RP pourront en jouir. Oui tu peux prendre ça comme un compliment xD

Mais maintenant que le plus gros est fait, passons aux détails... Sache qu'il n'y a pas de printemps/été/automne/hiver. Pour les saisons tu dois te référer au calendrier d'Astrune situé dans les suppléments. Un lien direct se trouve sur la page d'accueil section "forum et new". Si je te dis ça, c'est que pour ta poudre noir, tu mentionnes le printemps. Un autre détail et non des moindres, la météo ! PERSONNE, ne peut la modeler selon son bon vouloir. Tu dis qu'il pleut comme vache qui pisse dans la grande plaine aujourd'hui, or non, il fait relativement beau avec juste un peu de vent. Tu trouveras également la météo en lien direct dans la page d'accueil.

Cela évite la confusion entre les joueurs, genre l'un dit qu'il pleut, l'autre dit qu'il neige, l'autre dit qu'il fait beau, l'autre dit qu'il fait nuit xD. Non, là ça se passe comme dans notre monde. À présent je te laisse bien prendre connaissance de cela, et une fois que tu auras éditer, alors ça sera tout bon.

Toutefois, pour t'éviter d'éditer une grande partie de ton histoire, tu peux aussi rajouter un paragraphe précisant que deux jours se sont écoulés depuis. Car hier non plus il ne pleuvait pas xD

Bien à toi, Elfwyn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.net
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Kratos Orion   Sam 2 Juin - 16:11

Bonjour Elfwyn !

J'ai fait les derniers réglages sur la météo en rajoutant un dernier petit paragraphe .

Je pense n'avoir rien oublié , j’espère que tout est bon !

A très vite ! :-)

P.S : J'ai modifié il y a quelques jours , le statut de Kratos . Je l'est fait passé de bon , a neutre bon . Est ce qu'il est possible de placé la candidature dans les personnage neutre ? :-)
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3352
MessageSujet: Re: Kratos Orion   Dim 3 Juin - 16:19

Good ^^

Un dénouement un peu bâclé, mais je peux te comprendre, moi aussi j'aurais voulu de la fin originale, seulement... la météo en a hélas décidé autrement.

Tu peux dés lors aller signer le pacte, et ton RP sera fait après celui de Sebastian qui est justement en cours.

Bienvenue sur Les Sept Destinées Kratos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.net
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kratos Orion   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kratos Orion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: Les présentations-
Sauter vers: