AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Non loin d'un refuge...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Non loin d'un refuge...   Mer 28 Oct - 0:29

Je viens de : "Rejeté" Arrow

Au environs de midi, a Nandis, Fal et son nouvel apprentie servirent les clients de l'auberge. De l'alcool par-ci, de l'alcool par là. Fal n'aimait pas réellement l'alcool, mais elle a du s'accoutumer aux habitudes alimentaire des messieurs de Nandis. Alors qu’elle servait une choppes de bières à un père qui trainais ces deux filles n’importe où. Mais c’était tout de même un brave homme qui ne permettais à aucune des deux de sombrer dans l’alcool. Même si le lieux n’était pas adéquate à une telle éducation. L’homme demanda à Fal :

- Dis-moi chère patronne. Où est donc passer ce fameux Kylian ?

L’homme saisît la poignée de Fal et se rapprocha avec la douceur d’une brute de l’oreille de Fal :

- Savais-tu que ma benjamine est éperdument amoureuse de lui. Cela fait quatres jours qu’il a disparut, elle se fait un sang d’encres.

Fal se contentant d’un triste sourire, elle se redressa en lui disant :

- Excusez-moi, mais la place de Kylian n’était point ici.

Puis Fal retourna au bar. Son apprentie lui chuchota :

- Qui est-ce ce Kylian ? Tout le monde me demande où est-ce qu’il est passé.

Fal poussa un soupir…

- Kylian c’est un jeune homme qui t’as précéder. Il a travaillé ici durant cinq années du coup tout le monde s’est accoutumé à lui.

Après un profond râle elle poursuivît :

- C’etait un idiot fini, qui ne savait quoi faire de ces deux mains gauches. Toujours à se tourmenter sur ce qu’il est et sur son passé, il ne vivait jamais dans le présent et ne se projetais encore moins dans l’avenir.

Mais Fal se mît a rire joyeusement et sincèrement :

- Mais c’était un bel idiot. Il avait toujours les mots justes avec moi. Même si j’avais peur de lui et de sa profonde nature. Comment pouvais-t-on ne pas l’aimer ?

L’apprentie s’approcha du visage de Fal cacher dérrière ces cheveux de feu :

- Mlle vous pleurez ? Chuchota-t-il…

Fal essuya brusquement ces larmes:

- A présent il doit me détestais, je lui est tenu de bien méchante paroles. Mais il a entamer une quêtes, je ne lui aurais pas permis de revenir sans qu’il n’assume ce qu’il est…



Pendant ce temps, Kylian s’arrêta essoufflé non loin du village de la colline d’Umar. Il avait beaucoup courût. Mais sur le chemin il s’était arrêté quelque minute. Dans la grande plaine, de la fumet s’élevée, elle n’était pas épaisse mais Kylian devinait une bataille. L’homme venait de subir un rejet par une personne qu’il adorer plus que tout. L’envie lui était nul de se mêler des affaires des autres, surtout si il s’agissait de se battre. Il était bien trop démoralisé pour cela. Il avait passé son chemin. Près du village, Kylian s’imposa une pause. Il fouilla dans sa sacoche et en sortit quelque dattes. Il les regarda sans les manger.

* Pourquoi vivre en fait ? Comment être sûr que Les habitant de ce village m'accepterons tel que je suis. et si j'essuie un nouveau rejet. Un de plus, je ne pense pas pouvoir le surmonter. *

Kylian rangea ses dattes dans sa sacoche. Il s’appuya contre le tronc d’un arbre. A son insu, il se remémora de son maître d’armes. Avant de quitter Nandis, Kylian prenais des cours d’escrime avec un puissant épéiste :

- Kylian, tu peux retirer ton bandeau… Je sais ce que tu es.

Ce jour là, Kylian ne s’était pas laissé berné ainsi. Il ne voulais pas que l’ont voit ces yeux grenat. Si son maître d’arme le rejeté il ne pourrais pas gagner en puissance :

- Alors jeune gringalet qu’attend tu pour t’exécuter. Je sais très bien que tes yeux ne sont pas de couleur normal.

- Depuis quand le saviez vous Maître ?

- Depuis le début. Tu bouge trop aisément pour un prétendus aveugle. Alors je me suis renseigner auprès de Fal.

- Vous ne me rejetez pas ? J’ai des yeux de démon.

- Vraiment ? Tu penses être un démon ?

Kylian se braqua impulsivement

- J’ai… j’ai pas dit ça !

- Ecoute Kylian. Nandis n’est pas idéale pour toi, mais il faut que tu commence à t’assumer auprès des tiens. En commençant par enlever ce bandeau… Si tu t’assumes on t’acceptera peut-être.

Kylian n’en croyait pas un mots. Fal lui avait toujours mis la pression pour qu’il mette ceux bandeaux à l’auberge, et voila que elle et son maître lui disait tout le contraire.

- Ce… Ce genre d’idée… ce n’est… qu’une utopie !

Puis Kylian s’était enfuie à toutes jambes.

A présent, Kylian avait pris du recul. Et il conclût que son maître n’avais pas tout à fait tort. Le jeune homme trifouilla dans sa chevelure bleu pour défaire le nœud de son ruban translucide. Puis il le laissa tomber. Ces yeux était encore fermé, puis il les ouvrît. Le soleil de midi le frappa de plein fouet. Il abaissa brusquement sa tête. Ces yeux n’avais aucunement perdu de leur éclat, ils ressemblaient comme deux gouttes d’eau à la pierre précieuse de la même couleur. Quand il s’eût enfin habitué à l’éclat du soleil il se redressa, tenté de mettre sa capuche pour le cacher du soleil, il y renonça finalement. Kylian se releva puis prît la direction du village.
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Non loin d'un refuge...   Ven 30 Oct - 10:37



Les grandes forêts arborant le villages d'Umar étaient très riches en ressource naturelle, donc il n'était pas rare de croiser des personnes solitaires préférant cueillir leur repas et dormir à la belle étoile plutôt que d'étouffer en vivant en société, car telle était le cas de la rôdeuse Erinaë. Cette jeune femme portait fièrement son prénom, le même que celui de la Déesse Elfique, ses parents vénérait cette divinité, et pourtant ils étaient humains. Le plus étrange dans cette histoire c'était que Erinaë avait été trouvé nue comme un ver au beau milieu d'un bosquet, ce jour fut un grand jour pour ses futurs parents, car après de maintes reprises ils ne parvinrent jamais à avoir un enfant bien à eux, depuis lors ils virent cette jeune fille comme étant un don du ciel. Alors en guise de remerciement à la Déesse des Elfes, ils décidèrent de prénommer la demoiselle Erinaë, c'était audacieux de leur part, mais jamais personne ne dira à rien sur ce choix. Puis les années s'écoulèrent et très rapidement l'enfant abandonné dans les bois devint une jeune femme vivace dont la réputation n'en disait que du bien, et à l'aube de sa vingts ans sa mère mourra du à une maladie toujours inconnue à ce jour, quant à son père il la suivra juste une semaine après, à la seule différence c'était que pour lui c'était le chagrin de la perte de sa bien aimée qui le terrassa. Erinaë avait pourtant tout fait pour son paternel, mais hélas ce dernier demeurait inconsolable, la seule chose qu'elle put faire pour lui se fut de rester à son chevet, et ce, jusqu'à ce que sa vie le quitte.

La jeune femme était heureusement déjà indépendante, mais ça lui fit tout de même une sacrée balafre sur le coeur, et oui elle se retrouvait de nouveau orpheline, alors elle se jura de les honorer tout au long de son existence en portant secours à toutes les personnes qui seront dans le besoin ou bien en danger, mais aussi vénérer la Déesse Elfique en plus de veiller sur la nature qui la fait vivre. Erinaë était donc une rôdeuse à part entière, elle adorait voyager mais ne sortait jamais à découvert, les seuls endroits où il était possible de la rencontrer n'étaient autres que les forêts. Cependant comme tout être vivant elle a un rêve, et qui est réalisable, c'était de se rendre à Lalwende pour y rencontrer ses créatures de légende qu'était les Elfes, ses parents n'avaient pas eu le temps d'avoir ce privilège, alors pour eux elle le ferait. D'ailleurs elle était en route pour cet endroit mystique depuis maintenant cinq jours, elle prenait son temps aussi, elle ne se lassait jamais de regarder la végétation qui l'entourait, c'était bien le genre de femme à contempler un arbre pendant des heures, oui elle aurait su être Elfe, car elle avait tout de leur comportement envers leur mer la Terre. Son seul compagnon de route était son arc, une arme magnifique qu'elle a conçue de ses mains, ce n'était pas dans le but de tuer des animaux, à ça non alors ! De plus elle était végétarienne, mais c'était pour protéger la faune et la flore contre la méchanceté extérieure, jamais elle ne comprendra les gens méchants, et jamais elle n'oubliera ce jour funeste où elle tua un sorcier à plus de cinq cents mètres d'elle, ce dernier mettait le feu partout, Erinaë avait eu beau lui demander de mettre fin à ses méfaits qu'il ne voulait rien entendre, alors elle n'eut d'autres choix que de l'abattre.

Il ne fallait pas si méprendre, Erinaë était une archère exceptionnelle, un don si on pouvait dire ça comme ça, mais même si elle détestait ôter la vie à quelqu'un, elle n'hésiterait pas à le faire si elle n'y voyait aucune autre solution. Heureusement pour elle et pour les vilains, elle ne se servit de son arc qu'en de rares occasions, de plus elle se contente généralement de neutraliser ses cibles plutôt que de les tuer. À présent il était dans les environs de midi étant donné la position du soleil, l'air était beaucoup plus chaud qu'en matinée, c'était d'ailleurs on ne peut plus normal, il ne fallait pas oublier que le mois de Pyros venait juste de se terminer. Erinaë marchait toujours dans le silence le plus total, et bien sûr avec les yeux partout à la fois, toujours aux aguets au cas où une personne serait dans le besoin, et très vite elle repéra un jeune homme au loin, sa démarche était singulière en plus de sa tenues vestimentaire, il était impossible de ne pas le remarquer, et qui plus est sous la lumière du jour, mais ce qui surprit le plus rôdeuse n'était autre que la couleur particulière de sa coiffe ... Solitaire mais pas misanthrope Erinaë ira à son encontre sans même se poser de question, ce jeune homme semblait perdu, alors peut être qu'elle pourrait le guider afin que tout s'arrange pour lui. Et ça sera à pas de loup qu'elle se rapprochera de lui par derrière, puis, à juste cinq mètres elle décidera de faire part à ce jeune homme de sa présence, et ce, de la plus sonore des façons.

- Bonjour étranger. Fit elle doucement pour ne pas trop le surprendre. Est ce que je peux vous aider ? Demanda t-elle en s'avançant légèrement.

La rôdeuse aimait se montrer au toujours au dernier moment, certains pourraient voir ça comme un défaut ou une provocation, alors que pour elle c'était juste sa façon d'être. Mais le pire c'était qu'elle venait d'oublier les bonnes manières, alors elle tente de se reprendre du mieux qu'elle puis.

- Oh pardon ... Fit elle soudainement. J'en oublie l'essentiel, je me présente, je suis Erinaë la rôdeuse, à qui ai-je l'honneur ? Ajouta t-elle espérant ainsi se faire pardonner de sa brusquerie.

Erinaë était vraiment quelqu'un de très chaleureux, c'était pourquoi on pouvait se demander elle favorisa la solitude au contact Humain, et bien la seule façon de le savoir était de faire sa connaissance et de lui demander tout simplement. À présent elle espérait sincèrement ne pas être mal vue par ce jeune homme à cause son arrivée subite, elle qui avait horreur des combats ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Non loin d'un refuge...   Mar 3 Nov - 16:22

A l'instar où Kylian entendît la voix de l'étrangère qu'il fît volte-face en mettant la main sur son poignard habilement caché sous sa cape. Mais il arrêta rapidement son geste en voyant que l'inconnu était un femme qui n'avait pas l'air de lui vouloir de mal. Sa méfiance laissa place à l'ingénuité. Il s’était retourné tellement vite qu’il n’avait pas penser à cacher ses yeux grenat, ce qu’il, auparavant, avais toujours l’habitude de faire. En réalité il avait cru pendant un moment qu’il avait toujours son bandeau. C’est pour cela qu’il paraissait très à l’aise. Jusqu’à ce qu’il se rendent compte qu’il ne l’avait plus en. Par reflexe il mît sa main sur son œil. Il commença à s’embrouiller tout seul. Comment réagir ?… poliment… surement et pour le moment :

- Oh enchanté mademoiselle Erinaë. Je me nomme Kylian…. Et euh… je vagabonde, pour le moment.

Finalement elle n’avait pas l’air d’avoir peur. Kylian retira sa main de son œil, un peu honteux de sa gêne. Bien qu’il avait pris l’initiative d’assumer ses origines et ses différences, il avait tout de même conservé certain reflexe du passé… S’accepter soi-même ne vient pas en un claquement de doigts.

Kylian voulût voir la jeune femme de plus près mais il n’osa pas s’approchais d’elle. Mais il vît très bien qu’elle était armé d’un arc et des flèches. Mais Kylian ne se braqua pas. Il se laissa guider par son intuition: Elle ne devait pas être bien méchante…
Nerveusement, Kylian caressa le bout coupé de ses oreilles. Il ne savait que répondre… Sa curiosité l’emporta. Il décida d’en savoir plus sur elle:

- Vous venez du village voisin mademoiselle ?… En fait je ne connais pas grand-chose de cet région. Rien du tout en fait. Je n’en est entendu parler que très récemment, alors j’avais envie de découvrir et de connaitre un peu plus les gens d’ici. Et surtout l’histoire de cette endroit

Ce n’était pas envie, le mot exacte, mais plutôt besoin… Mais il n’allait pas non plus déballer son passé à une inconnue. Cela ne lui servirait pas à grand-chose. Les paroles de l’Oracle lui trotta encore dans la tête, décidément cet entrevue à été une étape décisif dans sa vie, bonne ou mauvaise ? Kylian était en train de se le demander. Mais les paroles de l’homme qui l’avait protéger il y a cinq ans refirent surface à leur tour :

* Il faut que tu retrouve une elfe noir nommé Tinúviel. *

Kylian sentais au plus profond de son être que retrouvez cette personne ne serais pas une chose aisé. De plus il ne savait où commencer les recherches… Il devait gagner en puissance, sinon il n’arrivera à rien. Il se dit que si l’Oracle avait autant insister sur cette région, c’est que cela n’était pas anodin. Kylian s’extrayait doucement de ces pensé pour se rapporter à Erinaë. Il attendît sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Non loin d'un refuge...   Jeu 5 Nov - 21:34



La jeune rôdeuse avait quand même réussi à surprendre ce jeune homme malgré son tact et sa douce approche, elle était désolée mais ce qui était fait, était fait. Cependant quand il se retourna elle remarqua la couleur de ses yeux, à cela elle ne fut guère choquée, ce n'était pas la première fois qu'elle voyait des Impures, justement il y en avait une vivait au village d'Umar, et son apparence était encore pire que cet étranger, alors il n'avait pas à se cacher de la sorte car Erinaë se fichait complètement du physique, seul le coeur et sa contenance l'importait. Néanmoins il se reprendra rapidement et se présenta à son tour, Kylian ? Ca ne lui disait rien du tout, mais apparemment il n'était pas habitué à voyager, cela se voyait sur sa façon de se déplacer ou encore de se comporter en milieu sauvage. Ensuite vint les questions, la jeune rôdeuse lui sourira quand il demanda si elle venait du village, elle avait vécu beaucoup de temps ici oui, mais elle estimait qu'elle venait de la nature tout simplement, mais ça le jeune Kylian ne sera pas vraiment en mesure de le comprendre, néanmoins avant de lui répondre elle le laissa finir. Ainsi il voulait savoir l'histoire de cet endroit, en effet c'était un casanier, Erinaë rencontrait vraiment toute sorte de gens, cela ne faisait aucun doute, mais elle était toujours très heureuse de pouvoir rendre service, et ce, même si la personne en question avait honte de ce qu'elle était.

- C'est un joli prénom Kylian, c'est la première fois que je l'entend. Lui répondit-elle avec un grand sourire. Et vous êtes un Métisse en plus, pardonnez moi, mais je n'aime pas du tout cette appellation d'Impure ... Et pour vous répondre oui je viens du village, bien que aujourd'hui je vagabonde continuellement, un peu comme vous le faites en ce moment, sauf que je suis faite pour ça.

Erinaë se rapprochera de Kylian mais pas trop près afin d'éviter de le mettre mal à l'aise, mais par contre elle, elle voulu se mettre en confort, donc elle s'assit sur un bout de rocher avant de se délester de son arc qui faisait tout de même un certain poids, et pour finir elle se déchaussa. C'était étrange de voir une femme que l'on avait jamais vu faire comme si elle était seule chez soi, cependant il ne fallait pas lui en vouloir, Erinaë était très gentille oui, mais elle conservait une part de sauvage bien prononcé, puis partout où elle était dans la nature, c'était chez elle. Donc quand elle n'était plus à l'aise dans une position, elle ne cherchait pas de midi à quatorze heures et prenait ses aises. La jeune rôdeuse ne l'avait pas lâcher du regard, mais elle ne le défigurait pas, et même si elle se comportait étrangement, à aucun moment ce n'était pour lui manquer de respect, pour elle le bon chic bon genre ne faisait pas parti de sa façon d'être.

- Vous pouvez vous assoir aussi vous savez, une pause ne vous ferez pas de mal, et je vous assure je ne mord pas, et même si ça serait le cas vous ne risquez rien car je n'ai pas la rage. Erinaë aimait faire de l'humour pour détendre les grands timides, néanmoins juste après elle reprit la parole mais avec plus de sérieux. Ainsi vous ne connaissez pas cet endroit ? Donc je vais vous expliquer l'essentiel, après si vous avez des questions, ne vous gênez surtout pas. Les collines d'Umar se nomment ainsi car il y a plus de mille ans une sorcière de la nuit portant justement se prénom détruira entièrement le village, alors pour ne jamais oublier cette tragédie, les nouveaux colons avaient décidé de rebaptiser cette région comme nous la connaissons aujourd'hui. Umar fut considéré comme morte après tout ces siècles, mais je n'en n'ai jamais été convaincu, en tout cas loin de moi l'idée d'aller la déranger dans son terrier, là elle ne fait de mal à personne, donc je n'ai aucune raison d'aller l'ennuyer.

La jeune rôdeuse s'était clairement exprimer, mais sans doute que Kylian aurait des questions à lui soumettre, quoi qu'il en soit elle était prête à les entendre et à lui répondre du mieux qu'elle pourrait. Erinaë aidait entièrement ou pas du tout, bien que d'après ses souvenirs jamais il ne lui était encore arrivé de dire non ...

~ Il est 13 heures 10 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Faucheuse
avatar
Récits 125
MessageSujet: Re: Non loin d'un refuge...   Mar 8 Déc - 17:46

Il était rare de tomber sur quelqu'un d'aussi sympathique lors d'une simple ballade en forêt, donc à ce moment il était impossible de croire que le malheur pouvait frapper, surtout si la mort s'en suivait ... Kylian avait été surpris de sa rencontre avec Erinaë, une rôdeuse qui semblait prête à tout pour l'aider, d'ailleurs il lui demanda de bien vouloir le renseigner sur l'histoire des collines d'Umar, chose qu'elle fit avant de s'assoir sur un rocher afin de se mettre à son aise. Après quoi Kylian la remercia et commença à parler de tout et de rien avec Erinaë, comme le fait de rechercher l'aventure, la rôdeuse se proposa même de l'accompagner tant qu'il serait dans cette région histoire que rien de mal ne lui arrive dans ses débuts ... Le jeune Impure accepta sans trop de soucis. Heureuse, cette dernière se releva et lui dira qu'il faudrait voir où il voudrait se diriger pour commencer, alors Kylian eu une idée, il décida de grimper à un arbre non loin afin d'avoir une vue éloignée sur les environs, les branches offraient au jeune homme une aisance toute particulière pour l'escalade, puis, une fois à bonne hauteur, il prit son temps pour se décider. Étrange, quelque chose attira son intention, mais c'était beaucoup trop éloigné pour qu'il puisse distinguer ce qui suscitait sa curiosité, ainsi donc il fit par de son questionnement à Erinaë qui le regardait depuis le sol. La rôdeuse pourrait éventuellement le savoir grâce à l'utilisation d'une flèche sentinelle, en fait elle verrait à travers son projectile, tout le temps de son vol, donc tout ce qu'elle avait à faire, c'était d'en tirer une dans la direction que lui montrait le jeune Impure.

Erinaë s'empara de son arc avant de prendre une flèche dans son carquois. Cette dernière prononça une étrange formule, et juste après le projectile prit une légère teinte bleue. Après quoi elle l'arma puis banda son arc avec force afin de la faire partir au plus loin possible, puis, elle inspira et décocha ! Malheureusement la légendaire maladresse de Kylian décida de revenir en force juste à cet instant précis ... Car juste au moment ou la flèche sentinelle quittait l'arc de la rôdeuse, la branche qui soutenait le jeune impure craqua et le laissa tombé en chute libre, juste devant le projectile qui filait à vive allure ... À cet instant plus rien ne pouvait être évité, et c'était bien triste car la flèche ira se loger directement dans la tête de Kylian, le pauvre en mourut avant même de toucher le sol ! Erinaë ne se rendit pas compte tout de suite de ce qui venait de se produire, mais une fois qu'elle vit le jeune Impure s'écraser juste devant ses pieds avec sa flèche dans la tête, cette dernière hurla tout en tombant à genoux, elle le fit si fort que tout les oiseaux du coin s'envolèrent ...

À peine venait-elle de rencontrer quelqu'un d'aussi aimable qu'elle, qu'elle lui ôtait la vie, même si c'était accidentelle, jamais elle s'en remettra, ainsi donc, pour le moment elle pleura sur son corps, avant de peut être songé à l'enterrer en cours d'après midi. Mais pour le moment elle était trop choquée pour faire quoi que ce soit, mis à part pleurer et hurler ...


~ Kylian est décédé à 13 heures 29 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Non loin d'un refuge...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Non loin d'un refuge...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: