AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Dur dur l'après-vie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Dur dur l'après-vie...   Ven 22 Juil - 16:52


[Arrow ...nous venons d'~ICI~]

Quel revirement de situation ! Comment Syriona avait-elle fait pour ainsi atteindre l'apogée de son pouvoir ? Fort heureusement, Kuragari et elle ne subiront pas le même sort que Bodhi. À savoir que la reine avait un tout autre projet les concernant ; ils devaient se rendre au cimetière afin de remettre un parchemin roulé et cacheté à une dénommée Cymetia. Et si cette quête aux allures bénignes était menée à bien, Kuragari se verrait alors offrir un nouveau don. Étrange... se dit Maëva. Habituellement, Syriona n'avait pas pour coutume de récompenser ses laquais de la sorte, surtout pour une tâche aussi insignifiante que l'était celle d'un messager. Enfin... quoi qu'il en était, la Vampire n'en redira rien ! Elle vivait encore, c'était là un accessit amplement suffisant à ses yeux. C'est ainsi que tous deux se mirent en route avec pour destination, la nécropole de Kumra.

- J'ai bien cru mourir pour de bon cette fois... Dit-elle une fois qu'ils furent suffisamment éloigné. Mais en regardant le bon côté des choses, nous ne sommes pas des exilés ! Il est rassurant de savoir que l'on peut encore avoir notre place à Kumra, tu ne trouves pas ?

Kuragari avait aussi eu de la chance dans ses malheurs à ce qu'elle avait cru comprendre. D'abord tué par Bodhi, puis changé en femme devenant par ce biais ; Lucinda. Et pour finir, la fuite du manoir. Ces dernières vingt-quatre heures avaient dû lui être particulièrement éreintantes, chose qui en toute logique, expliquait sans mal son humeur du moment. Mais quoi qu'il pouvait penser, Maëva s'entendait bien à ne pas le laisser passer à côté de l'opportunité qui se présentait à lui. Car selon elle, il ne l'avait pas encore remarquée...

- Je sais que tu n'aimes pas Syriona, mais sache que travailler sous ses ordres directs n'est pas donné à tous. Reprit la brune en ayant constaté la façon dont il l'avait regardé. Bon nombre des nôtres tueraient pour cet honneur, j'en veux pour preuve que moi même j'enviais mes confrères et consoeurs qui s'en allaient accomplir de grandes choses, alors que pendant se temps je pourrissais au sein du manoir... Si je te dis tout ça c'est pour t'éviter de commettre une autre erreur. Ne fais pas ce qu'elle t'ordonne uniquement pour le pouvoir qu'elle t'a promis, mais pour l'intérêt de tous les Vampires ! Il n'y a que comme ça que tu obtiendras le respect que tu convoites. Je t'en donne ma parole !

Maëva savait de quoi elle parlait, c'était pourquoi elle était si affirmative ! Bien entendu, seul Kuragari était maître de son Destin, restait à voir ce qu'il allait faire de cet aiguillage.


Posté à l'entrée du cimetière, Hydile attendait... Cymetia le lui avait intimé il y a deux semaines de cela, depuis lors, elle y demeurait sans bouger. Heureusement que pour un être de son espèce le temps importait peu, de plus, si la reine l'avait envoyé ici c'était forcément pour une bonne raison, raison qui ne tarda guère à éclore ! Car voilà que deux silhouettes d'environ de même taille se rapprochèrent. À cela, Hydile imposa ses mains lépreuses sur ses hanches, faisant ainsi comprendre à ces intrus qu'il serait mal avisé de la provoquer, ou encore forcer le passage.

- Par mes crocs, mais qu'est-ce que c'est que ça ? Pensa Maëva à haute voix. J'en ai vu des horreurs au manoir, mais là... je dois bien avouer que le record est très largement battu ! À toi l'honneur de lui parler, cher Kuragari.

Sans doute venaient-ils pour Cymetia, car jamais les Vampires n'entraient dans le cimetière en temps normal, excepter leur matriarche. Pourtant, elle avait pour ordre de ne laisser entrer personne, pas même un cafard !

- Vous n'avez rien à faire ici, êtres de sang ! Grommela la Zombie de sa voix décrépie une fois que les Vampires furent au plus près. Tournez les talons maintenant, et vous conserverez votre peau belle et lisse. N'est-ce pas là un compromis digne de votre rang ?

Cette chose répugnante empestait à cent pas, c'était à se demander pourquoi Syriona s'intéressait à un lieu comme celui-ci ?! Maëva n'aimait pas beaucoup ça, ainsi elle espérait que tout cela se termine au plus vite afin de pouvoir de nouveau respirer autre chose que cette puanteur !

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 9 heures 09 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Dur dur l'après-vie...   Dim 24 Juil - 12:20

Kuragari garder son attitude méprisante en vers la reine du début jusqu'à la fin, même en sachant qu'il n'avait aucune chance contre elle, après tout il n'était pas à son habitude de jour les faux cul même si ça devait lui coutait la vie, par contre avoir un tel mépris en vers tout le monde n'était pas une bonne idée. Une fois assez éloignait de a reine Maëva ce mis à lui parler... Elle croyait qu'ils serait vraiment mort cette fois, Kuragari avait remarquer la situation dans la quel ils étaient quelque minute plus tôt, même si il jouait souvent avec la mort ce n'était pas dans son habitude de sacrifier des vies inutilement, bien que ça peut être distrayant. Maëva repris en parlant du bon coté des choses, ils n'était pas exilé, elle trouver rassurant qu'ils aient encore leur place à Kumra, après ça elle demanda à Kuragari son avis.

-Pour l'instant Kumra ne m'évoque que du dégout, mais au moins on ne sera pas traqué jours et nuit par la reine et ses sujets. *Si on peut appeler ça des sujets!*

Kuragari était encore étonner de la facilité avec la quel Syriona à tuer l'autre vampire qui disait être persuader de pouvoir la vaincre sans problème, alors qu'en un rien de temps elle à fini en cendre! Franchement pathétique... Kuragari avait plus d'estime pour elle mais quand elle à vue comment elle à fini en un rien de temps il se rendit compte que sur ce coup la il s'était fait avoir, en espérant que les prochaine personne à qui il accorde un tant soit peut de confiance en soit digne... Maëva se mis à parler, pour essayer de lui faire comprendre raison, à parement il n'était pas donner à tout le monde d'être sous les ordre directe de la reine, que c'était un honneur, tu parle, se retrouver face à elle était plus un danger qu'un honneur, concernant Kuragari du moins. Maëva enviait les personne qui partait en mission comme l'a déjà fait Kuragari, mais les point de vue était différent, lui il enviait la place de souverain, bien que c'est impossible il pouvait toujours espérait ça ne faisait pas de mal. D'après elle, il fallait lui obéir pour avoir son respect, pour le moment son respect Kuragari en avait rien à faire.

-Tu à peut-être raison, mais moi j'ai comme un problème avec l'ordre... J'aurais une question à te poser. Syriona à parler d'un certain Kryos, peut tu m'en parle de lui?

Kuragari avait déjà entendu ce nom mais il ne pouvait dire qui c'était, il n'était pas du genre à écouter au porte, à ce moment Kuragari ce demanda pourquoi elle avait décider de le suivre, depuis la fuite à maintenant.

-Sinon j'aurais deux questions sans importance à te poser... Je me demander pourquoi à tu décider de me suivre? Tu en avait peut-être marre de cette vie mais une fois libre tu aurais pus me laisser et partir de ton côté. Et autrement peut-être que la réponse à cette première question sera la réponse à celle-ci, quel est la chose que tu désire le plus en ce monde?

Que des question inutile que normalement Kuragari n'aurait même pas pensé poser, deviendrait-il plus sage? Difficile à dire, difficile à faire mais pas impossible. Une fois devant le cimetière ils se retrouvèrent devant une créature vraiment hideuse et avec une odeur à faire mourir un mort. Maëva dit à Kuragari qu'elle le laissa lui parler. à ce moment la chose ce mis à parler à son tour... Elle disait qu'ils n'avait rien à faire ici, en les appelant par un nom que Kuragari n'avait jamais entendu encore ce nom, elle les surnommaient d'être de sang, un nom qui leur aller probablement bien. Puis elle ce mis à les menacer.

-T'est menace ne servent à rien, la seul chose qui peut faire peur c'est ta mocheté ou ton apparence... Avant de nous menacer tu peut chercher à savoir pourquoi on est la! Même si ça ne t'intéresse pas je vais te le dire, de toute façon je doute que tu soit la personne que l'on cherche mais juste un gardien... Nous somment à la recherche de Cymetia, on à un parchemin de la part de la syriona à lui donner.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 9 heures 10 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Dur dur l'après-vie...   Lun 15 Aoû - 15:50


Sans passer par quatre chemins, le mâle répondit à Hydile d'une façon qui en temps normal, lui aurait valu ses foudres. Cependant, lorsqu'il prononça le prénom de sa reine, ainsi que celui de Syriona, elle comprit alors que c'était eux que Cymetia voulait qu'elle accueille. À cela, la Zombie courba légèrement l'échine en signe d'approbation.

- Très bien, êtres de sang. Suivez-moi !

À la suite de quoi, Hydile tourna les talons, puis s'enfonça dans l'allée principale du cimetière. Elle allait les conduire directement jusqu'à Cymetia.


Quelle facilité ! Syriona n'avait donc pas menti quant à l'aisance de cette mission. Toutefois, Kuragari fit également preuve d'un étonnant sang froid, ce fut sans doute la raison pour laquelle la zombie approuva si vite ! Enfin bon... maintenant qu'ils étaient en chemin, Maëva pouvait désormais répondre aux questions que lui avait posé le Vampire. À commencer par la première ; qui était Kryos...

- Ca m'étonne que tu ne connaisses notre Dieu, Kuragari. Reprit-elle peu de temps après l'approbation de l'immondice. Kryos est ni plus ni moins que le fondateur de notre espèce, c'est lui qui a insufflé toute sa puissance au seigneur noir, Clarence. Kryos méprise les faibles, et seuls les plus forts d'entre nous auront droit à ses faveurs. Or, il se trouve que Syriona a eu droit à une bénédiction, ce qui surpasse tout le reste ! Je ne saurais expliqué comment elle y est parvenue, mais sa nouvelle puissance en atteste largement. Peut-être nous en dira t-elle plus lorsqu'on la reverra.

Maëva ne se faisait pas trop d'illusions quant à la coopération de leur reine au sujet de ses nouveaux pouvoirs, mais elle pouvait toujours espérer. Par ailleurs, il restait encore deux questions que la brune se devait de satisfaire ; pourquoi demeurait-elle au côté de Kuragari, et que désirait-elle le plus en ce monde. Un interrogatoire surprenant au vu du visage que le Vampire s'évertuait à faire paraître.

- Puis tu m'as demandé, pourquoi je suis encore avec toi ? (Petit rire). Parce que je n'ai pas eu le choix, tout simplement. On a sauté par la fenêtre, on s'est traîné jusque dans une cabane, là où Bodhi nous a tenu tous les deux, puis Syriona qui déboule... D'après toi, ai-je eu la moindre occasion pour partir de mon côté ? Non ! Puis même si ça aurait été le cas, je n'en aurais rien fait. Je me sens bien en ta compagnie, est-ce là ce que tu voulais entendre ? Et bien c'est dit.

Elle parvenait certes à ne pas le montrer, mais Maëva ressentit une certaine gêne lorsqu'elle répondit à cette indiscrétion. Ainsi, elle décida d'enchaîner sur la dernière question, histoire d'en être débarrassée !

- En revanche... je ne sais pas encore ce que je désire le plus. Car pour le moment, je suis satisfaite ! Je ne moisis plus dans le manoir, et je suis là à discuter bêtement avec quelqu'un qui semble mieux me comprendre que ces autres loqueteux, eux qui passent leur temps à cirer les chausses de la reine. Je suis bien mieux ici, même si pour cela je dois me faire à cette puanteur !

Tout était dit, mais qu'est-ce que Kuragari allait bien pouvoir y répondre ? Maëva en était curieuse, et il en avait le temps, car pour le moment, il n'y avait pas âme qui vive dans le cimetière.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 9 heures 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Dur dur l'après-vie...   Jeu 18 Aoû - 11:58

Contre toute attente Kuragari était rester des plus calme en répondant au «provocation» de cette chose, bien qu'il était rester directe il ne l'avait ni menacer de mort ni sauter au cou, deviendrait il plus sage? Possible, qui sait. Tout en ne bougeant pas d'un cil il attendit la réponse de la créature, qu'aller elle faire? Aller elle ce décider de les emmener à la personne demander? Ça réponse ne ce fit pas attendre... Elle se mis à bouger puis de leur dire des la suivre, Kuragari ne se fit pas répéter, il regarda encore la créature, elle était aussi horrible derrière que de face.

Peut de temps après qu'ils se mirent en route Maëva se mis à répondre à Kuragari, donc Kryos était leur dieu, Maëva en était presque sans voix d'apprendre que Kuragari ne le connaisse pas, mais elle enchaîna tout de même. C'est le créateur des vampire, c'est lui qui à donner ses pouvoir à Clarence, le dit seigneur noir et c'est lui aussi qui à donner sa bénédiction à Syriona. Alors soit ce dieu était un abrutit complet, soit la reine mériter vraiment ses nouveau pouvoir. Seul les fort était respecter par ce dieu, pour ce qui est des nouveau pouvoir de la rein, Maëva espérer qu'elle nous dise comment elle à réussi une tel prouesse, Kuragari n'était pas si dupe, pourquoi Syriona dirait à qui que se soit la façon pour avoir une chance de rivaliser avec ses nouveau pouvoir?

Puis elle enchaîna en répondant à sa deuxième question... Lorsqu'elle répéta la question de Kuragari avant d'y répondre elle se mis à rire, pas longtemps mais suffisamment pour que Kuragari l'entende et se demande pourquoi elle réagissez comme ça. Elle disait qu'elle n'avait pas eu d'autre choix que de le suivre, puis elle énonça les chose qui c'était passé depuis le saut par la fenêtre à maintenant, puis elle demanda quand elle aurait pus partir de son coté. Kuragari pensait qu'elle avait fini de répondre à cette question mais contre toute ses attente elle répondit autre chose, elle disait que même si elle en aurait eu l'occasion elle ne l'aurait pas fait pour la simple et bonne raison qu'elle se sent bien en sa compagnie, puis elle fini en demandant si c'était ça qu'il voulait entendre, puis elle enchaîna directement avec la dernière question.

Pour finir elle disait qu'elle ne savait pas ce qu'elle voulait le plus, elle était satisfaite de sa vie elle c'était débarrasser de son ancienne vie au manoir, et elle parler avec Kuragari qui pour elle le comprenait mieux que tout les autre vampires qu'elle à rencontre... C'était le tour de Kuragari de parler. Et il ne se fit pas attendre...

-Si je ne connaissais pas l'existence de notre dieu avant maintenant c'est que la raison est simple... Durant ma courte vie de vampire j'ai passer mon temps à étudier une bonne partie des créature existant sur ce monde, j'ai passé le reste de mon temps à m'entraîner pour combattre les race connus y compris notre race. Je ne savais pas pourquoi j'avais était entraîner à combattre les vampires. Elle a due comprendre quand j'était déjà jeune que je ne serais pas aussi intègre que les autres de notre race...

avant qu'elle ne parle il enchaîna sur les deux autre question.

-C'est bon à savoir. Donc si tu n'a pas fait comme Lucinda c'est que tu en avait marre de cette vie au manoir... Et si tu n'a pas essayer de partir depuis notre rencontre c'est que tu te sent en bonne compagnie, car en ce moment ce n'est pas l'occasion qui t’empêche de fuir... Il regarda à gauche et à droite, il n'y avait personne, puis il repris sur la dernière question. Je pense que la chose la plus importante ses le pouvoir mais pour nous, les vampire il y à ça est aussi le pouvoir, jusqu'à maintenant je n'étais qu'a la recherche de pouvoir en négligent ma propre vie, et même en la sacrifiant une fois...

Kuragari fini de parler en regardant la créature en face d'eux avant de lui parler.

-Et toi devant! Tu va nous faire marcher longtemps? On est presser!

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 9 heures 14 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Dur dur l'après-vie...   Lun 12 Sep - 4:36


Quel endroit sordide ce cimetière, heureusement que sa conversation avec Kuragari contribuait à une certaine distraction, sinon quel ennui ce serait... Après tout ce temps passé au coeur du manoir auprès de la glaciale Lucinda, il était normal que Maëva ne soit plus en mesure de supporter tous lieux susceptibles de lui rappeler son oppressante solitude. Ce fut pourquoi elle se concentra sur chacun des mots que pouvait prononcer son vis-à-vis, et c'est alors qu'elle entendit ce dernier lui dire ; on m'a aussi entraîné à combattre des Vampires. Hmm... mais oui ! Voilà l'occasion ! Voilà un moyen de remonter dans l'estime de Syriona, et de ce fait, ne plus être cantonné aux basses besognes. Si vraiment Kuragari était à même de rosser les siens, ils pourraient alors, sur le chemin du retour, rendre une petite visite a une vermine que la reine se délecterait d'apprendre le trépas ! De plus, cette proposition risquait fort de faire l'unanimité au sein de l'esprit torturé de Kuragari.

- Inutile de presser la boule puante, on arrivera quand on arrivera ! Rétorqua Maëva lorsque le Vampire en eut fini. N'attire pas l'attention idiot, mieux vaut faire profil bas pour le moment. Reprit-elle en chuchotant. Tu m'as dit plus tôt, savoir combattre les nôtres. Alors je me demandais ; est-ce que ça te dirait d'en tuer un juste avant que l'on ne rende compte à la reine de notre réussite en tant que messager ? Si oui, je t'en dirai plus lorsque l'on repartira, sinon, pas un mot sur ce que je viens de te dire !

Même si elle s'attendait davantage à une réponse positive, Maëva préférait malgré tout, rester prudente. À savoir que commanditer un assassinat, n'était jamais très bien vu, surtout si cela parvenait jusqu'aux oreilles de ladite cible.

- Et ne t'inquiète pas, le temps ne joue pas contre nous, pour le moment en tout cas... Ajouta t-elle, toujours en messe basse.


L'être de sang avait tort de s'impatienter, car voilà qu'ils arrivaient enfin près de la stèle de Cymetia. Cette étrange colonne de pierre à l'allure ancienne, semblait parfaite pour un lieu de rendez-vous, ou encore pour contribuer au soulagement des chiens errants, selon Maëva. Une quantité incroyable d’inscriptions et de symboles, figuraient sur sa surface. De toute évidence, ce n'était pas qu'un vulgaire cénotaphe !

- Nous y sommes, la reine Cymetia va vous recevoir, êtres de sang ! Annonça Hydile, avant de se retirer afin de s'en retourner à l'entrée du cimetière.

- La reine Cymetia ? Répéta la brune de manière moqueuse, une fois que la créature fut suffisamment éloignée. Comme si il avait un quelconque mérite à être le monarque de cet endroit... pfff !


- Et pourquoi pas ! Répondit une petite voix depuis l'autre côté de la stèle. Le pouvoir ne se trouve pas toujours dans les lieux couverts d'or et de rubis. Poursuivit Cymetia, tout en se dévoilant aux deux Vampires. Je suis la reine que vous recherchez. Je suis Cymetia !

- Oh... euhh... excusez-moi, je ne pensais pas que vous vous trouviez si proche de nous. Je n'ai rien contre vous je le jure, je suis juste mal à l'aise ici...

- C'est ce que j'ai cru comprendre oui, mais je suppose également que vous n'avez pas parcouru ces quelques mètres juste pour bavasser avec moi ? Je me demande ce que deux Vampires en mal d'action tel que vous, peuvent bien venir faire si près de chez moi. C'est Syriona qui vous envoie j'imagine ?

- Alors vous connaissez vraiment notre reine... ?

- Pas intimement non, juste de relation. Mais si vous me le permettez, mon temps m'est précieux, c'est pourquoi je vous demanderais de faire vite.

- En fait, nous avons juste un parchemin à vous remettre.

- Et visiblement, ce n'est pas vous qui êtes supposé me l'apporter, alors faites silence je vous prie ! Gronda Cymetia à l'égard de Maëva, avant de se tourner face à Kuragari. Hmm... votre visage m'est familier, dommage que je ne puisse vous accorder plus de temps. Remettez-moi ce pourquoi vous êtes venus, et partez, ce n'est pas un lieu pour vous.

Ô joie, ô grand bonheur ! Sans même demander son reste, la brune s'empara du bras de Kuragari, avant de tourner les talons. Ce fut encore plus rapide que dans ses songes, mais au moins, ça leur laissait tout le temps pour se faire les ongles sur le futur tas de cendre ! À condition bien sûr que Kuragari accepte de s'y prêter...

- Est-ce que ma proposition tient toujours ? À savoir que c'est là l'occasion rêvée pour jouer les caïds ! (Petit rire sournois)

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 9 heures 19 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Dur dur l'après-vie...   Lun 12 Sep - 9:49

Ce cimetière était vraiment ennuyeux pas une seul créature au alentour mais bon, ça leur laisseraient plus de temps pour faire ce qu'ils avait à faire et non tuer un petit groupe de mort vivant ou je ne sais trop quoi qui peut traîner dans cette endroit... Quoi qu'il en soit ce n'était pas plus mal au moins Kuragari n'aller pas perdre son temps, à faire cette mission. Faire les messager n'était pas plus dangereux que ça avant? Ça ressembler presque à une promenade de santé... Alors que Kuragari fini de parler en adressant ses dernier mot à l'étrange créature en face d'eux, Maëva lui répondit à sa place en lui disait qu'ils arriverait en temps et en heure à destination et aussi de ne pas attirer l'attention. Ensuite en chuchotant elle lui parla de ce qu'il avait dit plus tôt, le fait qu'il savait tuer les leur, à ce moment la elle lui proposa de tuer l'un d'entre eux, elle lui en dirait plus sur le chemin si il dit oui, mais si il refuse elle lui demande de ne pas en parler.

-Tuer une race ou une autre ce n'est pas vraiment compliqué... Si tu sait comment te battre et que t'as un minimum d'information sur leur point faible, il est alors beaucoup moins compliquer de les tuer...

Après la réponse de Kuragari, Maëva ne parler pas immédiatement de ça, non elle préciser que le temps ne jouer pas du tout contre eux. Alors qu'ils arriver tout les trois devant une stèle, la chose ce mis à parler, ils était arriver et la reine aller les recevoir puis après ses parole elle partie laissant les deux vampires seul, du moins c'est ce qu'ils pensées, d'ailleurs Maëva ne pus se retenir plus longtemps de dire que ce n'était pas un endroit un mérite d'être la personne qui gouverne cette endroit, chose qui fut vite reprise par quelqu'un. La reine Cymetia? Kuragari aller bientôt avoir ça réponse... Cette voix parler de pouvoir en disant qu'il n'était pas forcément la ou on l'attendait. Puis elle dévoila sa position en ce présentant, Kuragari avait taper juste c'était bien la reine, en même temps qui d'autre cela aurait pus être? Maëva, elle, partie dans des excuses alors que Kuragari ce creuser la tête pour savoir ou, quand et même comment il aurait pus avoir déjà vue Cymetia, en effet elle ne lui semblait pas inconnue mais impossible de répondre à ses question.

La reine repris la parole, en disant qu'elle avait compris que Maëva était mal à l'aise, la reine avait trouver juste en disant qu'ils n'était pas venue juste pour parler, en effet le parchemin était dans la main de Kuragari, alors que celui ci détacher son regard de Cymetia... Maëva était toujours un peut céptique sur le fait que ses deux reine se connaissaient alors elle trouva rien d'autre que de le demander. Cymetia répondit positivement mais disait qu'elle avait pas de temps à perdre et demanda ce qu'ils était venue faire. Maëva lui répondue que c'était tous simplement un parchemin, puis elle se fit rembarrer par la reine qui avait compris que ce n'était pas la brune mais Kuragari qui devait le lui transmettre... Ainsi donc elle posa son attention sur le jeune vampire qui était rester étonnamment silencieux. Elle aussi avait l'air de le reconnaître mais elle n'avait pas de temps pour essayer de savoir d’où ils se connaissaient , Kuragari tendit le parchemin puis ce mis enfin à lui parler.

-La prochaine fois je ne viendrait pas faire l'intermédiaire entre vous et Syriona mais pour que l'on parle du fait que mon visage vous soit familier...

Alors même qu'il parler Maëva attrapa le bras de Kuragari puis se mis à partir, le vampire n'avait pas directement compris qu'il se faisait tirer par le bras, c'est seulement après qu'il vit que la vampire était presser qu'il fit donc demis tour puis avança lentement tirer par la vampire. Une fois loin de Cymetia elle lui demanda si la proposition de tout à l'heure était toujours d'actualité, puis elle parla d'une occasion pour jouer les caïds, Kuragari ce moquer bien de passer pour un méchant à ce moment la mais il répondit quand même.

-Caïds ou non ça fait un moment que j'ai tuer personne alors je ne refuse pas ton offre, mais avant il faut que je sache à quoi on va se frotter.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 9 heures 20 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 731
MessageSujet: Re: Dur dur l'après-vie...   Dim 20 Nov - 18:03


Toujours aussi froid qu'une stèle, Kuragari répondit à Maëva en ce qui concernait sa proposition de tuer un autre Vampire. Quand bien même la brune l'aurait pensé plus enthousiaste à cette idée reçue, ça lui faisait en même temps plaisir de constater qu'il demeurait égal à lui même. Ce genre de personnage pouvait aller très loin si suffisamment de moyens lui étaient accordés... C'était d'ailleurs peut-être pour cette raison que Kuragari était aussi effronté, même envers ses semblables, car jamais on ne le laissa profiter de ses talents ! À savoir que si ça aurait été le cas, elle aurait entendu Syriona parler de lui... Restait plus qu'à découvrir qu'elles étaient ses ambitions, et peut-être que, oui peut-être, Maëva pourrait l'y aider. Le fait qu'elle fut longuement proche de la reine lui donnait un avantage certain en matière d'informations. Toutefois, avant de se lancer plus avant dans l'avenir, la brune voulait voir de ses yeux ce dont Kuragari était capable ! De plus, si elle décida de le faire avant de rendre compte à Syriona de leur réussite en tant que messager, venait principalement du fait qu'elle n'était pas certaine qu'ils repartiraient ensemble...

- Bien, alors la cible est le grand frère d'un dénommé Lernest, je doute que tu connaisses. La reine lui en veut personnellement d'avoir fourvoyé son frère qui pourtant avait un excellent potentiel ! Lernest vois-tu, pouvait manipuler la gravité... Or, il se trouve que son crétin d'aîné n'a rien trouvé de mieux à faire que de lui inculquer la peur ! Expliqua Maëva, avec une teinte de colère. Ce qui fait qu'aujourd'hui, Lernest est une poule mouillée ! Syriona avait pourtant ordonné à ce que se soit Mina qui l'éduque, et par je ne sais quelle méthode, Saarn lui a coupé l'herbe sous le pied. Je pense qu'il a agis par jalousie... mais quoi qu'il en soit, ça serait t'attirer les faveurs de la reine si tu venais à le tuer ! Et au vu de ta situation avec elle, ça ne serait pas du luxe.

Saarn oui, Maëva se souvenait encore de leur dernière conversation. C'était un être imbu de lui même, et surtout ; très arrogant ! Une simple moquerie lui étant destinée suffisait à le déstabiliser. Quant à sa combativité, il fut durant plusieurs siècles le champion de Syriona. À cette époque d'un autre âge, Kuragari n'aurait pas eu l'ombre d'une chance contre lui, mais au jour d'aujourd'hui... les cartes étaient redistribuées.

- Attention, ça ne sera pas non plus du tout cuit ! Car avant que les premiers dons de Lernest ne paraissent, il était l'élu de Syriona ! Les cornes de son armée. Reprit la brune après avoir attrapé le bras du Vampire. Mais rassure-toi, je ne t'aurais pas fait cette proposition si je ne t'en savais pas capable ! Car ça fait maintenant deux cent ans que Saarn entretient son inactivité. Il est devenu paresseux et trop sûr de lui pour représenter une réelle menace au prédateur que tu es. Alors je pense qu'il est temps d'éliminer l'ancien pour faire du neuf !

Ceci étant dit, Maëva se dirigea jusqu'à la demeure de Saarn. Elle était sur leur chemin, ce qui les arrangeait tous deux au vu du temps qu'il leur restait. Puis une fois devant la porte, la brune formula ses dernières recommandations... et par sécurité, elle le fit par télépathie.

-**Il dort sans nul doute possible à cette heure-ci, alors je te suggère de faire une entrée fracassante ! À la suite de quoi, il devrait se présenter à toi, et de là, le duel pourra débuter. Alors, toujours partant ? Si tel est le cas, je te laisse ouvrir la marche.**

La bâtisse était encore en état malgré son apparence peu reluisante. Et comme pour entretenir une gloire depuis longtemps révolue, Saarn avait gardé cette maison trois fois trop grande pour lui y vivre seul. Restait à voir si elle refléterait sa puissance dans le présent...

[OUT : Demeure de Saarn ~ICI~... Arrow]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 9 heures 24 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dur dur l'après-vie...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dur dur l'après-vie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: